Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le festival d'Avignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Le festival d'Avignon   Lun 11 Juil - 17:01

Depuis le temps que j'en entends parler -au fait, en quelle année a-t-il eu lieu pour la première fois?- je ne m'y suis jamais rendu... Pour déjà une première raison pratique : l'hébergement. Il y a un monde fou, c'est au début des vacances d'été, les hôtels (même à 70/80 euro la nuit) sont pris d'assaut ainsi que les chambres d'hôtes et autres locations occasionnelles, les campings des environs n'en parlons pas, c'est une galère pas possible, les uns sur les autres, une promiscuité épouvantable et terriblement bruyante...
Ensuite, deuxième raison (celle là c'est celle que j'invoque pour chaque manifestation festival ou spectacle) c'est que je me sens "frustré" (si je n'écrivais pas, si je ne me sentais pas "un peu artiste" moi-même, cela me serait égal de n'être qu'un spectateur-touriste-lambda heureux de voir de belles choses)...
Seulement voilà : je me sens "écrivain, poète et artiste" et en ce sens, "ça me fait mal au cul" de ne pas être acteur ou participant, dans cette manifestation (par exemple pour lire mes textes devant un public, ou présenter mes oeuvres, mon site, mon blog et éventuellement accompagné de l'un ou l'autre de mes "amis littéraires")...
Jusqu'à présent les seuls festivals ou manifestations culturelles auxquels je me suis rendu sont :

-Le festival Fantastic Arts à Gérardmer de 1994 à 1999 qui a lieu fin janvier début février (j'habitais à 20 km de là, donc pour l'hébergement pas de problème...

-Le festival international de Géographie à St Dié depuis 2005, qui a lieu début octobre (hébergement idem, c'est près de chez moi)...

-Le festival Musicalarue à Luxey dans les Landes qui a lieu du 10 au 15 Août (là c'est proche de ma maison à Tartas)... J'y suis allé 3 fois mais la dernière fois, j'ai été très déçu parce que passé 1h du matin, c'était devenu un "foutoir" de beuveries, de drogue, et de bandes hétéroclites de personnages complètement givrés et peu recommandables venus des environs de Bordeaux...
D'ailleurs à ce festival, il y a tellement de monde que la municipalité prévoit chaque été un champ immense pour les campeurs, avec des WC en plastique du genre guérite de chantier, une prise d'eau... mais les gens sont les uns sur les autres et c'est un "bordel" pas possible !

-Le festival des arts de la rue à Libourne en 2007... Mais là je créchais chez ma chère/chère cousine de Langon... Un festival entièrement gratuit, mais bonjour les heures debout à essayer de voir entre des dizaines de gens aggluitinés, le spectacle de rue...

-Le festival du film d'Histoire à Pessac près de Bordeaux, en 2008. J'avais fait trois jours durant l'aller retour Tartas-Pessac en bagnole... chaque soir revenu à Tartas vers 2h de la nuit, et repartir à 7h...

-Le festival des "petites fêtes de dionysos" à Arbois, début juillet 2006 où l'on s'était rejoints dans un camping, avec quatre de mes amis des forums (alexandrie, passion des mots)... (c'est la seule fois où j'ai créché sur place en camping, étant tout de même à 200 km de ma maison des Vosges (et puis, y'avait les amis et c'était super)...

Et oui, lors de tous ces "festiveaux"... le big problème, c'est l'hébergement! C'est toujours en été, juillet Août en pleine période de tourisme. Les campings sont bondés, bruyants, les hôtels et les chambres d'hôtes tous pris d'assaut...
Et puis, ça me "branche pas trop" de me retrouver dans ces ambiances il faut le dire, assez artificielles, où t'es qu'un clampin anonyme, avec tes rêves, ta poésie et tes émotions, tout le monde se fout de toi comme de l'an quarante, et tu passes là 2, 3 jours, t'en sors vidé, crevé, sans perspective et tes rêves se sont débandés comme des lapins dans un pré bosselé de taupinières...

Alors, le festival d'Avignon, c'est pas demain que je vais y aller ! D'autant plus que, comme partout dans ce genre de manifesttion, tu y rencontres des "piqués", des "givrés", des "allumés", des mecs qui se prennent pour des génies et qui ramènent leur science devant un petit public à leur dévotion, des intellectuels sans aucune dimension d'humanité, du sans-gêne, de la vulgarité, de la drague bête, de la drogue... sans compter tout ce carnaval vestimentaire des uns et des autres, ces propos échangés sur tel ou tel sujet en vogue, ponctués de poncifs et de rodomontades... Et les becs qui puent, les casquettes de travers pour se donner un genre... et merde, et merde, tout ça, ça me pèle de première !
Toi, pauvre con, tu y vas avec ta gentillesse, ton âme en fleur, tes émotions, tes rêves, ton sourire, ton visage en fête... Et en fait, t'es complètement écrabouillé, tout le monde se fout de toi, et pour finir, t'es laminé !


Voilà, voilà ! ... C'était : "Les festivals/les festiveaux", vu par Yugcib !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Lun 11 Juil - 19:36

yugcib a écrit:
D'autant plus que […] tu y rencontres des "piqués", des "givrés", des "allumés", des mecs qui se prennent pour des génies […]
Fabrice Luchini est d'accord avec toi : « Avignon est désormais le lieu d'une secte » (lien).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Lun 11 Juil - 20:19

... La seule chose, si je puis dire, qui me "botte de première", dans ces "festiveaux" d'été, du moins ceux sur le carreau desquels j'ai traîné mes guêtres et mes rêves et mes espérances et ma poésie et mon visage en fête et la bandaison de mon âme... Ce sont assurément toutes ces silhouettes féminines, filles et femmes chic, en petites robes d'été, en charmants et affriolants déstructurés, bien coiffées bien arrangées, aux jolis visages et gambettes ; en petits impers tendance si la pluie ou la fraîcheur menacent... Oui, de tout cela je m'en tordais de régal, et de surcroît avec la proximité, la foule, effleurer les étoffes voire une épaule dénudée ou une mèche de cheveux, et presque tomber dans un visage... C'était sublime !
... Mais il y avait aussi... Des "culs moulés", des futals impossibles, des coiffures d'autruche, des peintures et des rouge-à-lèvres pétants, des petites bouches en anus de pigeon, des ensembles pantalonnants et des blousons courts et bouffant, et toutes sortes de fanfreluches, de quincaillerie clinquantes et d'anneaux voire de cerceaux, de piercings dans le blanc de l'oeil, et des parfums à faire fuir les mouches... Toutes choses qui me mettent Popaul tout recroquevillé dans la position d'un foetus flétri !
Que voulez vous : mes émerveillements et mes "fantasmes" sont à la dimension de mon âme ! Et je m'y sens aussi bien et aussi vrai dedans, que la mouche légère et leste d'une chaude journée de juillet, posée et vibrant de régal sur un tendre bifteck...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Mar 12 Juil - 5:17

yugcib a écrit:
[…] mes émerveillements et mes "fantasmes" sont à la dimension de mon âme !
Phrase à mettre dans l'Anthologie des plus belles phrases sur Nota Bene.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Mar 12 Juil - 7:27

... Je n'imagine tout de même pas... catapulter cette phrase sur Facebook, ni même sans doute, sur "Paroles et visages" ou "le blog du merdier" ou encore, mon site principal...
Le "coin de Yugcib" est à mon avis, le seul "univers possible" pour ce genre de phrase !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Mar 12 Juil - 7:49

yugcib a écrit:
Le "coin de Yugcib" est à mon avis, le seul "univers possible" pour ce genre de phrase !
C'est comme tu veux ; je mettais seulement en pratique ton conseil d'hier.


Dernière édition par Giles le Mar 12 Juil - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Mar 12 Juil - 9:53

... Je précise : "le coin de Yugcib" sur Nota Bene... En effet, j'ai "deux autres coins" ailleurs... en lesquels je suis beaucoup moins prolixe, en particulier pour y livrer "certaines choses!"...

NOTE : quand je serai mort, je m'en fous : tout pourra alors être révélé au vu et au su de tout le monde !

... En attendant, le "coin de Yugcib" est une sorte de petit "trou-de-bale cosmique" au fond duquel on y peut humer des senteurs pirate à la seule condition toutefois que l'on y tombe dedans par le plus grand et aléatoire des hasards !

... Je ne crois pas en Dieu, ni au diable ni aux sorciers ni aux fables ésotériques ni à la magie ni aux fées ni aux anges ni aux sornettes pseudo scientifiques ni aux discours consensuels du monde érigés en pensée unique ou en modèles prêts à porter en soi dur comme fer et inamovibles toute la vie durant... Mais je crois à la "souveraine sorte d'intelligence et de justice" du hasard et de l'aléatoire...

Le hasard et l'aléatoire se foutent du talent, de l'ordinaire ou du sublime, des riches et des pauvres, des amis et des pas amis, de ce que tu fais ou ne fais pas, de la raison, de l'intelligence ou de la bêtise, de la logique ou de l'absurde...
Le hasard et l'aléatoire peuvent te faire autant gagner le yoyo, que te laisser perdant pour l'éternité quoi que tu fasses et sois...
Et cela, cette vision, cette quasi certitude de la vérité du hasard et de l'aléatoire, ne t'empêche en aucune façon, à aucun moment de ta vie même le plus défavorable, de te dire "je vais le dire, je vais le faire, je vais me donner les moyens nécessaires pour accomplir, réaliser, je vais persévérer dans telle ou telle voie, je vais apprendre ceci ou cela, je vais essayer, je vais voir"...
... Et ça vaut bien, je crois, quelque foi en Dieu que ce soit !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Mar 12 Juil - 15:17

yugcib a écrit:
Le hasard et l'aléatoire se foutent du talent […]
Le talent, c'est être né dans le bon milieu, à notre époque. It's not what you know, it's who you know comme on dit. Le Guardian révélait la semaine dernière que 80% des étudiants à Oxford et à Cambridge sortent d'Eton, et que 60% des journalistes, hommes politiques, dirigeants d'entreprises et haut-fonctionnaires britanniques ont étudié à Oxford ou à Cambridge. Le même phénomène existe aux États-Unis (Trinity College « alimente » Harvard, Princeton et Yale), en France (l'ENA, les Hautes-Études) et au Québec.

Ceci dit, je pense que ce phénomène est un désastre ; tu as remarqué que tous nos politiques, nos journalistes, nos « décideurs », nos écrivains, nos avocats, etc. non seulement se vêtent de la même manière, ils pensent dans les mêmes termes. On voit le résultat : 60% des gens sur Terre n'ont pas suffisamment à manger, les salaires baissent en même temps que les prix augmentent, l'état de guerre est permanent, les jeunes ne savent plus rien, les systèmes juridiques sont devenus onéreux et absurdes, le cumul des fonctions, le carriérisme politique et le copinage « contournent » le processus démocratique, etc.

Bref, je ne crois pas trop au hasard, du moins dans la sphère sociale et politique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   Ven 15 Juil - 10:55

... Effectivement comme tu dis, Giles, le hasard dans la sphère sociale et politique (surtout politique plus encore que sociale)... Est souvent "aidé" ou provoqué, et jalonné de "points d'ancrage" qui sont toujours les mêmes : celui du culot, de la faconde, des relations "intéressantes", du pognon...

Cela dit, à propos de festivals...

J'oubliais celui des "journées de Jules Verne" à Créon en Gironde, les 9 et 10 juillet 1999...
Un concours littéraire (sujet "imaginez un voyage extraordinaire") auquel j'avais participé avec une nouvelle tirée de mon "futur livre" Au pays des guignols gris, me fut pour une fois, la seule fois d'ailleurs, favorable : je fus parmi les 12 "élus" ! (les nouvelles furent publiées dans un livre édité par une association culturelle "Paroles", diffusé en 2000 exemplaires en Aquitaine)...

Il me semble que j'ai raconté à ma manière, cette anecdote concernant ces journées là, sur mon site... Quelque part...
En gros, voilà : j'ai dormi "à la belle étoile" dans un pré, à la sortie du bled, j'ai "traîné mes guêtres" deux jours durant en clodo littératoque entre les étals du festival, et je me suis vu, avec les onze autres gagnants du concours, devant un petit cabinet aménagé en "podium" encadré de beaux rideaux bleu marine, dans lequel une "jeune femme chic" nous distribuait à chacun 20 exemplaires gratuits du livre édité... Ensuite il y eut un discours "relativement assommant" et la remise du "grand prix" (le 1er - tous les autres on était second exaeco-) au "super lauréat" (qui avait droit à un voyage sur un bateau à voiles)...
Ma seule (et énorme satisfaction dans cette histoire) fut : le visage épanoui et à ce moment là si beau et si émouvant, de ma chère cousine de Langon à laquelle je remis un livre... Et aussi, le lendemain lundi 11 juillet, le visage tout aussi épanoui et émouvant, de Patricia, ma collègue du guichet de la poste de Lesperon...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le festival d'Avignon   

Revenir en haut Aller en bas

Le festival d'Avignon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -