Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

François Boyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 62581
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: François Boyer   Mer 13 Juil - 17:28

Communiqué également par Hélène :

"Homme de lettres, François Boyer est aussi homme de cinéma. Il participe à plus de 30 films, comme adaptateur, scénariste ou dialoguiste, la répartition des tâches n’est pas toujours aisée à établir dans le cadre d’un travail d’équipe où les avis s’échangent. Il travaille avec plus de 20 réalisateurs dont Louis Daquin, René Clément, Jean Delannoy, Henri Verneuil, Gilles Grangier, Jean-Paul Le Chanois, Yves Allégret pour ne citer que ceux là. Une véritable complicité avec le réalisateur Yves Robert aboutira à l’adaptation inoubliable du roman de Louis Pergaud "La Guerre des boutons". François Boyer travaille également avec Jean Aurenche, Pierre Bost et Michel Audiard, scénaristes et dialoguistes renommés. Certaines répliques de François Boyer ont été attribuées à Audiard mais François Boyer considérait cette méprise comme un compliment.

A l’énumération chronologique des films auxquels il a collaboré nous préférons une présentation qui en dégage les grandes lignes et les engagements qui sont ceux de son oeuvre littéraire : dénoncer tout ce qui peut constituer une entrave à l’élan de la vie et à la quête du bonheur véritable qui ne saurait se confondre avec la volonté de puissance et de domination.

Une première remarque s’impose : celle de l’intérêt porté à l’enfance dont il sera un observateur fin et lucide en dépit des attaques exprimées par François Truffaut à l’encontre de "Chiens perdus sans collier". En 1949 il travaille avec Louis Daquin réalisateur d’un film sur la dure vie des mineurs : "Le point du jour", où un enfant sensible, rêveur et fragile se cuirasse et cherche à faire ses preuves. En 1976, pour son dernier film avec Yves Allégret, il rédige le scénario de "Mords pas on t’aime" soulevant le problème des enfants du divorce.Entre temps il aura participé à "Jeux interdits", "Les fruits sauvages", "Chiens perdus sans collier", "Elisa", "La guerre des boutons", "Bébert et l’omnibus" et "La foire aux cancres".

Il dénonce l’horreur de la guerre dans les premières images de "Jeux interdits" et reprend ce thème avec "Week-end à Zuydcoote", "La 25° heure", "Prêtres interdits" ou "Le bar de la Fourche", ces deux derniers films dénonçant par ailleurs l’hypocrisie religieuse.

En dehors de la guerre, la vie des petites gens s’enlise dans la grisaille du quotidien et de l’ordre établi. "Des gens sans importance", film d’Henri Verneuil, évoque la vie des chauffeurs routiers et le problème de l’avortement clandestin. Dans "Les fruits sauvages" une adolescente travaillant en usine pour élever ses frères et sœurs tandis que son père veuf sombre dans l’alcoolisme et veut livrer la cadette à la prostitution, formule ce constat amer : « C’est pire que la guerre. ». "Sous le signe du taureau" met en scène le cynisme de la bourgeoisie et du monde des affaires affichant leur plus parfait mépris à l’encontre du génie créateur et des ouvriers non payés. Dans "Un singe en hiver" deux personnages échappent à cette grisaille le temps d’une soirée consacrée à l’ivresse libératrice ravivant les souvenirs de guerre transfigurés par le rêve, le délire verbal et la mise en scène d’un feu d’artifice bien particulier.

D’autres solutions, pas forcément les meilleures, sont proposées pour échapper à tout ce broie l’élan de la vie. Les copains offrent une satire de la bêtise, de l’Armée, de l’Eglise et des institutions et nous retrouvons ce rire lourd dans "Gross Paris" film héroï-comique où deux joueurs de courses incorrigibles ne cessent de frôler le danger durant la Seconde guerre. L’attrait de l’argent , de la vie facile et du pouvoir ne connaissent pas une issue heureuse dans "Le jardinier d’Argenteuil", "Les intrigantes", "Le joueur", "Que les hommes sont bêtes" ou "Une manche et la belle". Selon Jean-Jacques Bauchet, instituteur devenu psychologue, il semble que les enfants soient seuls capables de « s’affranchir et de se cuirasser en recréant un monde à eux d’où les adultes sont absents » et de trouver ainsi la moins mauvaise des solutions possibles.

Il convient d’ajouter que François Boyer est allé en URSS en 1961 et 62 pour travailler avec les réalisateurs Iakov Seguel et Léonid Krisky. Il reçut dans ce pays un accueil chaleureux et y rencontra Yves Robert, cinéaste passionné de l’enfance et de la vie simple et bon enfant."
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron


Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. 
Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. 
Pierre Desproges

https://www.notabeneculturelitteraire.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 62581
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: François Boyer   Mer 13 Juil - 17:30

Pour les activités littéraires de François Boyer, voir ici.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron


Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. 
Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. 
Pierre Desproges

https://www.notabeneculturelitteraire.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 62581
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: François Boyer   Mer 13 Juil - 17:37

Et pour ses activités théâtrales et télévisuelles, c'est ici.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron


Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. 
Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. 
Pierre Desproges

https://www.notabeneculturelitteraire.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1653
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: François Boyer : son empreinte à Sézanne et ses parents   Jeu 27 Oct - 10:11

Vendredi 21 octobre, un collègue et moi avons donné une conférence largement illustrée (couvertures des livres, affiches des films et de la pièce ) sur François Boyer à Sézanne devant une trentaine de personnes. Trois d'entre elles avaient en main " Le match du siècle " et une institutrice retraitée avait même apporté son cartable contenant les six romans de de l'enfant du pays et de nombreuses coupures de journaux. Les échanges ont été fructueux à l'issue de cette conférence. Soudain au second rang, un homme demanda à parler des parents de François Boyer, instituteurs à Sézanne. Voici son témoignage.
La classe de Roger Boyer, père de François, avait été réquisitionnée en 1940. Il continua de faire classe chez lui dans sa salle à manger. Il était sévère, c'est vrai mais très dévoué A la récréation les élèves pouvaient jouer dans le jardin. Madame Boyer très gentille pouvait continuer à s'occuper des plus jeunes mais elle venait voir si tout allait bien.
J'ai vu les yeux de cet homme s'embuer de larmes. Il est venu nous remercier avec émotion. Après son départ j'ai appris que cet homme avait été coiffeur et qu'il aurait aimé continuer ses études. Cela n'avait pas été possible mais il n'avait jamais cessé de lire, s'informer, se cultiver. Quand sa fille , enseignante en région parisienne a reçu les Palmes académiques, il en avait été honoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emmamusique
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 288
Age : 76
Localisation : IDF
Emploi : retraitée
Loisirs : les beaux-arts et le sourire
Date d'inscription : 12/09/2011

MessageSujet: Re: François Boyer   Jeu 27 Oct - 10:48

j'ai trouvé la présentation de votre conférence sur la toile
bravo et merci Hélène

Jean Boyer: 30 films et quels films...
un cinéaste passionné par l'enfance
Chien perdu sans collier d'après G.Cesbron
avec un géant: Jean Gabin
une révélation: Anne Doat
quel souvenir!

EMMA
http://maisonarts.forumgratuit.org/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maisonarts.forumgratuit.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: François Boyer   Jeu 27 Oct - 11:12

Je viens d'aller voir moi aussi. Le nom ne me parlait pas mais je découvre finalement que je le connais à travers ses œuvres. Bravo pour ce que vous faites Hélène.
Revenir en haut Aller en bas
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1653
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: François Boyer   Jeu 27 Oct - 16:27

Si vous avez lu la présentation du quotidien régional l'UNION, il convient de féliciter la journaliste effectuant des remplacements dans les départements où est distribué le journal. Arrivée le lundi 17 au matin sur Sézanne, elle nous a reçus l'après-midi même. Elle ne connaissait ni Sézanne ni François Boyer. Elle nous posait des questions, prenait des notes tout en répondant au téléphone avec calme, devait envoyer des photos pour un article, nous prendre tous deux en photo au cinéma sans savoir où il se situait, résoudre le problème de la luminosité du soleil éblouissant, puis aller à un autre rendez-vous où le collègue l'a guidée de nouveau et repartir le soir sur Reims son point d'attache. Elle est jeune et fait preuve d'un réelle conscience professionnelle. Nous lui souhaitons de réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: François Boyer   Jeu 27 Oct - 16:58

Voilà quelqu'un de sérieux. C'est effectivement à souligner.
Revenir en haut Aller en bas
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1653
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: François Boyer   Ven 28 Oct - 9:50

A propos de François Boyer et du film Chiens perdus sans collier d'après le roman de Gilbert Cesbron, François Boyer dans La gazette des scénaristes numéro 13 évoque le souvenir de François Truffaut, méprisant ce film parce qu'il estimait qu'on marchait sur ses plates-bandes de films d'enfants. Dans son premier film, Les Mitsons datant de 1957, Truffaut tourne une séquence de jeunes qui déchirent des affiches de Chiens perdus sans collier. Et françois Boyer de conclure que contrairement aux " Quatre cent coups, Chiens perdus sans collier raconte davantage l'histoire d'un juge que celle des enfants.
L'article de cette revue s'intitule Eloge du soldat inconnu. Il est très clair et bien construit et s'achève sur un constat de François Boyer : " Je suis d'une autre époque, d'une autre école, celle d'Aurenche et Bost."
Pour ma part, j'ai rencontré l'œuvre de François Boyer, en juin 2003, quelques semaines après son décès. Un choriste de notre ensemble avait organisé un pique-nique dans son jardin. Il procédait à des rangements dans sa maison et sur le dessus d'une caisse de livres j'ai remarqué le visage d'un enfant à la peau noire émergeant d'une niche de chien. C'était la couverture du livre Le petit bougnat. Intriguée j'ai consulté la notice présentant l'auteur et découvert qu'il était l'auteur de Jeux interdits, mais que l'œuvre de cet enfant de Sézanne ne s'arrêtait pas là. L'ami choriste m' offert le livre et j'ai éprouvé le besoin d'aller plus loin.
Je ne suis pas cinéphile. Je suis simplement curieuse et comme il m'est difficile de voyager je m'intéresse aux auteurs de ma région, Cazotte ou François Boyer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Boyer   

Revenir en haut Aller en bas

François Boyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -