Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le verdict des "scientifiques de la littérature"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7847
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Jeu 21 Juil - 8:18

Il y a assurément, des "scientifiques de la littérature"... Ou si l'on préfère : "des entomologistes de la langue Française"...
Ce sont de vrais savants expérimentés et, une fois rendu leur verdict, si celui si est "bon", alors vient pour l'auteur dont l'oeuvre a été analysée dans le moindre détail et au microscope, l'heureuse certitude d'avoir accompli un travail hors du commun et d'une qualité extrême, à tel point que la critique s'avère difficile voire impossible...
Mais si le verdict n'est pas "bon"... L'auteur peut comme on dit, se rhabiller et aller voir ailleurs...
Bien sûr les "aficionados" ou les amis inconditionnels d'un auteur, d'un poète, d'un écrivain, n'auront jamais tout à fait la même rigueur que les "scientifiques de la littérature"... Même s'ils sont réellement des "experts" en la matière...
Et les médiocres, les acides, les perfides, les indifférents... Et ceux et celles qui relativisent, infirment, critiquent... et ne sont en aucune façon des "entomomogistes de la langue Française", porteront toujours sur l'auteur décrié, un regard de "petit juge"...
... Disons que les scientifiques de la littérature et les entomologistes de la langue Française m'embarrassent, et que les "petits juges" m'emmerdent...
... Pour toute production d'écriture sur le Net, sous la forme par exemple, d'un blog ; l'on serait enclin je crois, à se dire – et je me dis- "qu'un blog c'est un peu comme un livre"... parce que le livre peut être découvert fortuitement, ou choisi d'être lu, une fois découvert. Et il en est de même pour un blog...
Mais là s'arrête la "comparaison" si je puis dire...
En 2011 ou si l'on veut dans les années actuelles, les oeuvres de littérature ou les travaux d'écriture présents et diffusés sur le Net, ne sont pas encore perçus de la même manière que les oeuvres de littérature ou que les travaux d'écriture publiés en des seuls livres... Il est à peu près certain que les "scientifiques de la littérature", que les "experts" en la matière dans leur grande majorité, ne commencent qu'à "percevoir" une évolution ou à "supposer" cette évolution...
L'on peut dire je crois, que l'existence réelle cependant, d'une littérature sur le Net, ne peut être aujourd'hui mise en évidence, que si elle est soutenue par l'existence effective et déjà reconnue, d'une littérature publiée en des livres.
Ainsi en est-il d'un blog d'auteur ou d'écrivain : le blog soutient les oeuvres publiées et vendues en librairie, le blog soutient ce qui est écrit dans des chroniques ou des articles de journaux, de revues... Et réciproquement, les écrits publiés en livres, en articles de journaux, soutiennent le blog...
En sera-t-il ainsi pour longtemps encore ?
Quoi qu'il en soit, lorsque "ce qui est vraiment beau" (et difficile à critiquer) te "tombe sur la tête"... et de surcroît est confirmé par des "scientifiques de la littérature"... alors tu peux te sentir "littéralement assommé ou écrasé", à l'examen de ton propre travail qui te semble dérisoire...
Mais ce n'est qu'un état d'esprit passager... puisque rien ne se compare à rien en matière de valeurs réelles et intemporelles dans des domaines distincts et diversifiés...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7847
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Jeu 21 Juil - 14:01

... Certains de ces "scientifiques de la littérature" ou "d'entomologistes de la langue Française"... que j'ai pu rencontrer, notamment, sur "un forum très éclectique"... Ne sont cependant pas dépourvus de "dimension d'humanité", de profondeur de sentiment, de vraie culture, de délicatesse, de franchise... pour autant qu'on les connaisse tant soit peu pour avoir lu en grande partie leurs messages et leurs commentaires, lu leurs oeuvres ou des extraits de leurs livres, quelques bribes de leurs écrits... et cela depuis plusieurs années...
Mais ils demeurent par cette définition que je donne "des scientifiques de la littérature"...
que leur "dimension d'humanité et de culture" rend crédibles et dignes d'intérêt. (c'est ce qui fait leur force si je puis dire, et la raison pour laquelle je ne déserte pas, comme je l'ai fait par ailleurs, leur forum "très éclectique"...
Néanmoins, j'ai une nette préférence pour le forum de Nota Bene, que je trouve "tout aussi éclectique"... Mais sans doute plus "familial" et d'une relation dans l'ensemble, "moins difficile"...
Il paraît (c'est que j'ai lu quelque part)... "qu'une relation de qualité se construit dans la douleur, dans la confrontation et dans la critique"... mais j'ajoute ceci : "pour autant que cette relation puisse vraiment s'établir et durer, et que dans ses parties les moins conciliables, vienne peu à peu une certaine reconnaissance réciproque..."

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Ven 22 Juil - 9:02

yugcib a écrit:
"[…] une relation de qualité se construit dans la douleur, dans la confrontation et dans la critique"...
Pour cette fois je ne suis pas d'accord. Je dirais : se construit dans l'oubli de soi, dans la collaboration et dans la critique ; mais il y a plusieurs manières de dire la critique. Je pense savoir à quel forum tu fais allusion, et je suis un de ceux qui est parti en disant mes raisons et non simplement en m'absentant sans rien dire. Essentiellement, je ne supporte pas le péremptoire (qui masque souvent l'ignorance, en particulier sur des sujets précis, techniques) et le lapidaire (qui masque souvent la vanité).

Bref, comme tu dis, Nota Bene offre autant de savoir à propos de la littérature (et d'autres sujets) que cet autre forum mais les membres sont moins soucieux de briller et on y constate moins de flagornerie, je dirais.

(Pourquoi as-tu pensé à cette comparaison entre deux forums ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7847
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Ven 22 Juil - 15:13

... Comme je l'ai dit, la phrase n'est pas de moi ("Une relation de qualité se construit... ... ") et d'ailleurs je ne puis la reproduire exactement telle que je l'ai lue, et en outre je n'aurais pas exprimé moi-même cette idée là, du moins pas de la même manière...
Par contre, l'idée qu'une relation peut s'établir et durer alors qu'en les différents acteurs de la relation puissent exister des différences difficilement conciliables... ça oui, c'est bien mon idée... Et je dis aussi que c'est une question de reconnaissance réciproque... (mais la reconnaissance "ne vient pas par l'opération du saint esprit"!)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Ven 22 Juil - 21:46

yugcib a écrit:
Comme je l'ai dit, la phrase n'est pas de moi […]
Désolé, j'avais mal compris.


yugcib a écrit:
Par contre […] je dis aussi que c'est une question de reconnaissance réciproque... (mais la reconnaissance "ne vient pas par l'opération du saint esprit" !)...
Bien d'accord ! Tu as tout à fait raison en ce qui concerne l'opération du saint Esprit ; il est préférable de faire l'effort — et c'est souvent agréable — d'accepter ce que l'autre dit comme complémentaire et non pas contradictoire à ce que l'on dit soi-même. À ce sujet, tu ne dis jamais rien au sujet des livres numériques, ni aucun autre membre de Nota Bene sauf Lydia. Je me demande pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7847
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Ven 22 Juil - 22:29

... Le livre numérique est encore pour moi (je le déplore cependant) une nouveauté à la quelle j'ai peine à adhérer vraiment...
Non pas les livres en "téléchargement" (ceux que l'on importe dans sa bibliothèque virtuelle personnelle , dans un dossier de fichiers par exemple)... Et d'ailleurs j'en ai téléchargé et lu quelques uns...
Mais les livres qui existent en livres pages et couverture que l'on achète en librairie, que l'on lit et range sur des étagères... Et que maintenant, on peut acheter en version numérique et introduire dans un "ordinateur lecteur" avec les pages et le texte défilant sur un écran...
Cela, je le reconnais, "n'est pas encore entré dans mes moeurs" ! ... Mais sans doute y viendrais-je...
Actuellement je peux dire que 90 % des livres que je lis sont des livres papier (pages et couverture) achetés en librairie (en général format de poche)...
Ce qui me semble paradoxal, à y réfléchir, c'est d'une part tout ce que je lis sur écran d'ordinateur (blogs, forums, sites culturels, nature, histoire, géographie, documentaires...) dont des textes ou articles souvent assez longs... Et d'autre part la difficulté que j'ai à lire des pages d'un livre numérique (alors que le script, la police de caractère, la présentation sont bien meilleurs, plus aisés à lire que, justement, les écrits qu'on lit dans les blogs et les forums !)
Faut-il voir dans mon "hésitation", un fait de génération ? (étant né en 1948, j'ai passé la moitié de ma vie avant l'arrivée des nouvelles technologies, internet, mobile, numérique)...
Je ne sais pas... (cela ne me semble pas une raison suffisamment explicative)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Sam 23 Juil - 1:29

yugcib a écrit:
Faut-il voir dans mon "hésitation", un fait de génération ? (étant né en 1948, j'ai passé la moitié de ma vie avant l'arrivée des nouvelles technologies, internet, mobile, numérique)...
Je ne pense pas que la raison soit explicative en effet, car je suis plus âgé que toi (je suis né en 1946) quoique de peu et je connais des jeunes (dont Lydia qui l'a reconnu sur le forum en deux ou trois occasions) qui « hésitent » fermement à adopter le numérique (en dehors d'Internet, je veux dire). Après en avoir discuté souvent avec des personnes de tous âges et de divers continents et de divers milieux et consulté des statistiques de vente du Kindle et du iPad entre autres, je fais cette constatation : De tous les peuples, les Français sont les plus allergiques aux livres numériques et les Japonais sont les plus favorables dans les pays technologiques. Je précise : quel que soit le revenu ou le niveau d'instruction ou les habitudes de lecture.

Je ferais cette hypothèse : les Français sont les plus « sensuels » — par exemple ce sont eux qui cuisinent le plus souvent leurs repas à domicile — et les plus attachés aux parfums, aux odeurs, aux textures naturels. On peut le constater quand on observe les industries françaises qui sont les plus appréciées par les autres peuples du monde et presque toujours reconnues sans erreur comme étant françaises : la mode, la parfumerie, la restauration, la cuisine et le « conditionnement » ; tous des produits sensuels. Un lecteur numérique n'a pas d'odeur et a une texture froide et lisse. CQFD.

À propos, 1,8% des Français possèdent une liseuse ou une tablette, 16% des Américains, 23% des Québécois et 30% des Espagnols.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7847
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Sam 23 Juil - 7:34

... Ton analyse, Giles, ainsi que ce que tu dis avoir observé en fonction de ton expérience et de tes différents relations, me paraît non seulement plausible mais juste, et assez convaincante...
En somme, pour une part non négligeable, je me reconnais parmi mes compatriotes... Quoi que dans le "monde des apparences" (le paraître, le conditionnement des produits de consommation courante ou la mode, la parfumerie, la cuisine... et que dans l'expression d'un "style de vie", dans les comportements différents de tout un chacun, la manière de s'habiller, l'organisation de ses loisirs... je sois en fait, "plus nuancé", parfois assez critique...
Dans les "nouvelles technologies", il est cependant un domaine en lequel je n'adhère pas du tout, sans toutefois "rejeter" : c'est celui de la téléphonie mobile avec i-pad, smartphone, et autres petits appareils fonctionnant comme des ordinateurs avec internet, et sur lesquels on utilise soit un mini clavier intégré ou un écran tactile... J'ai donc une nette préférence pour l'ordinateur classique (fixe ou portable) avec un écran d'environ 30 sur 20 cm, un clavier aussi grand que celui des machines à écrire d'autrefois...
Cependant, pour la photo et la vidéo, je ne conçois pas de revenir (sauf dans un choix motivé et occasionnel) aux "anciennes technologies" (appareils de photo argentiques avec développement chez un photographe, pellicule, etc. Ni aux caméras d'antan avec bande de film et projection sur un écran )
J'ai un appareil photo numérique ainsi qu'une caméra numérique (choses qui sont pour moi aussi indispensables et utiles pour ce que je veux faire, qu'un ordinateur avec internet...
Très pratique pour un écrivain, un artiste, un poète, un observateur, un créateur... désirant exporter son travail, que ce soit en pièce jointe dans un courrier électronique, sur un forum, un blog, un site...
Pour la téléphonie mobile, je n'utilise qu'un téléphone à carte (sans abonnement) avec juste la fonction de base qui est celle de la simple communication orale avec un ami ou une personne de famille...
Quant à la télé reliée à internet, je suis "réfractaire"...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7847
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Sam 23 Juil - 7:56

... Une petite anecdote :

Un jour en me rendant près de chez moi à Tartas dans les Landes, dans une médiathèque située à Pontonx sur Adour (10 km de Tartas)... J'ai vu devant un poste d'ordinateur public (la médiathèque met une quinzaine d'ordinateurs reliés à internet à la disposition de ses abonnés)... Un "vieux pépère" d'environ 90 ans qui "bricolait" d'une main experte (et même des deux mains) sur un ordinateur en compagnie de son arrière petit-fils âgé de 10 ans... Je me suis approché et j'ai vu que ce "vieux pépère" naviguait avec brio sur différents sites, il me semblait "plus à l'aise" que d'autres personnes plus jeunes, et d'ailleurs (ce qui m'a suffoqué), il donnait des explications à son arrière petit-fils de 10 ans (qui lui, ne faisait que "tâtonner" sur l'ordi !)...
D'autre part, dans les Vosges, j'ai une "vieillle, très vieille amie", âgée de 89 ans, qui travaille sur un ordinateur avec internet : elle a même un site qu'elle anime (pour son entreprise de locations meublées à des touristes), envoie et reçoit des mails, consulte des tas de sites...
Et elle n'a appris l'utilisation d'un ordi et d'internet que depuis deux ans seulement ! (avant elle savait à peine taper sur une machine à écrire!)... Mais il faut dire aussi, quelle énergie, quelle volonté et quel optimisme et quelle bonne humeur, chez cette personne ! (elle est la femme de mon "très cher vieil ami Vosgien" décédé d'une leucémie à 87 ans - un homme d'une grande délicatesse, d'une immense culture, un scientifique, un philosophe et un poète et un artiste, un bricoleur hors pair, que j'ai beaucoup regretté, et avec lequel j'avais de grandes conversations-)

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Dim 24 Juil - 7:38

yugcib a écrit:
... Ton analyse, Giles, ainsi que ce que tu dis avoir observé en fonction de ton expérience et de tes différents relations, me paraît non seulement plausible mais juste, et assez convaincante...
J'essaie de trouver un moyen de vérifier mon hypothèse (j'ai pris contact avec une faculté de sociologie dans une université)… Je t'en dirai plus si mon idée se concrétise. J'ai pensé aussi à une hypothèse complémentaire : les Français sont plutôt rationalistes et aiment bien tout décortiquer, ce qui parfois conduit à compliquer un peu les choses… Ainsi, les tablettes (le iPad surtout) apparaîtrait « trop simple » à une catégorie de Français, les ingénieurs pour ne pas les nommer, et ils sont en général acheteurs de gadgets électroniques mais ils adorent « jouer dedans » plutôt que « jouer avec ». Donc, ils préféreraient des appareils plus complexes qu'ils peuvent modifier ; cette hypothèse est à vérifier aussi.


yugcib a écrit:
J'ai donc une nette préférence pour l'ordinateur classique […]
J'ai fait le chemin inverse si on peut dire : j'ai donné mon ordinateur de bureau avec écran de 27" et j'ai acheté un tout petit MacBook Air ultra-léger que je peux utiliser partout, dans mon bureau, au jardin, au parc, au café, etc. Et ma table de travail s'en trouve beaucoup dégagée !


yugcib a écrit:
D'autre part, dans les Vosges, j'ai une "vieillle, très vieille amie", âgée de 89 ans, qui travaille sur un ordinateur […]
Ma mère qui a 92 ans a appris à chercher sur Internet et à envoyer et recevoir des mails, et à lire les journaux sur ma tablette ! Ce qui fait que bien sût j'ai dû acheter une autre, car elle l'a réquisitionnée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Dim 24 Juil - 15:39

Giles a écrit:


Je ferais cette hypothèse : les Français sont les plus « sensuels » — par exemple ce sont eux qui cuisinent le plus souvent leurs repas à domicile — et les plus attachés aux parfums, aux odeurs, aux textures naturels. On peut le constater quand on observe les industries françaises qui sont les plus appréciées par les autres peuples du monde et presque toujours reconnues sans erreur comme étant françaises : la mode, la parfumerie, la restauration, la cuisine et le « conditionnement » ; tous des produits sensuels. Un lecteur numérique n'a pas d'odeur et a une texture froide et lisse. CQFD.

Tout à fait d'accord avec toi Giles, et je me reconnais bien là d'ailleurs. Je pense que ton analyse est la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   Dim 24 Juil - 19:52

Lydia a écrit:
Giles a écrit:
Je ferais cette hypothèse : les Français sont les plus « sensuels » […]
Tout à fait d'accord avec toi Giles, et je me reconnais bien là d'ailleurs. Je pense que ton analyse est la bonne.
Ce n'est qu'une hypothèse. J'ai contacté l'administrateur d'un site qui a pour sujet principal les liseuses et un peu les tablettes, pour avoir son avis et vérifier s'il est possible d'établir une corrélation entre les très faibles ventes du Kindle en France et un ou des traits sociologiques ou psychologiques des Français… et des Françaises, of course. Car vraiment, ce rejet des livres numériques me déconcerte.

Je fais une autre hypothèse qui servira à vérifier la première, à savoir : le conservatisme pour ne pas dire le retard technologique des éditeurs français. Par exemple, Larousse et les Éditions du Robert ont toujours refusé d'intégrer leurs dictionnaires dans les liseuses et les tablettes ; ils proposent leurs dictionnaires sous forme numérique pour iPad et iPhone et iPod touch et Kindle, mais ce sont des Applications séparées ; il faut quitter le livre qu'on est en train de lire, ouvrir le dictionnaire, le quitter puis revenir au livre. Au contraire les définitions du Harraps et du Webster apparaissent dans le livre, sur une fenêtre superposée ou en bas de page… si le livre est en anglais. Cette commodité exige la négociation d'une entente entre l'éditeur du dictionnaire et les éditeurs de livres, bien entendu, ce que Larousse refuse de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le verdict des "scientifiques de la littérature"   

Revenir en haut Aller en bas

Le verdict des "scientifiques de la littérature"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -