Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Les jours heureux, seconde version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7935
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Les jours heureux, seconde version    Ven 19 Aoû - 10:00

A comparer avec la première... sans doute publiée vers fin décembre dernier ou février ou plus tard je ne sais plus...

Les jours heureux sont ceux dont le souvenir fait battre dans des nuits de veille ou dans des jours fuyants, comme des respirations d'êtres endormis...
Des portières d'automobiles se referment, le rouge des feux d'un wagon de queue se perd dans la nuit, un visage devient chevelure au bout d'une rue, une silhouette se fond dans un grand paysage de gens...
Les jours heureux ainsi vécus en famille ou entre amis, avec leurs matins de cris et de bousculades d'enfants, l'odeur du café et du pain grillé dans l'attente des invités, le grincement métallique du canapé convertible replié pour la journée dans le salon...
Les jours heureux avec ces immenses éclats de rire, ces effleurements de confidences, ces étreintes de regards ; cette fête traversant les jours d'été, défonçant les solitudes comme les amoureux défoncent les sommiers... Tout cela surgit en eau vive de torrent d'une montagne d'enfance, en souvenirs de saisons heureuses qui coulent et cascadent.
Les visages, tous ces visages vus et revus, étaient funambules sur des fils tendus au dessus d'un bout de paysage... Et nous étions avec eux, à les accueillir, comme suspendus dans les airs...
Et dans les jours qui suivent le vol de ces visages funambules au dessus du bout de paysage, s'écoule la trace de ces visages et soleillent des regards.
De ces jours heureux ainsi vécus, il en faut appeler d'autres oui, d'autres encore, peuplés de ces visages funambules sur des fils tendus au dessus de plus grands bouts de paysages...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7935
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Ven 19 Aoû - 10:15

... Il n'y a plus la première phrase, qui me semblait, avec le recul, et sans doute un autre regard... "un peu trop de style dissertation philosophique et de réflexion personnelle"...
Il n'y a plus, non plus, la dernière phrase... qui me semblait "d'un intérêt secondaire" voire inutile et sans grande portée...
Il y a en outre "quelques petites différences" dans les mots employés, le temps des verbes...

... Il m'arrive en effet, de produire des "deuxième version" de certains de mes textes...

Avec le "recul" parfois... "je m'arrache les cheveux" en me relisant ! (et "ça me fout le noir") !

Sur le coup, des fois, avec un regard "quelque peu empli de feu céleste", j'ai l'impression d'avoir "pondu un monument littéraire immortel" ! Mais le feu, très vite retombe... Et le monument se fissure, ne tient plus, s'enruine, ou devient un tas de pierres...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Ven 19 Aoû - 10:15

yugcib a écrit:
Les jours heureux […]
Ton texte me touche et me fait penser qu'il vaut mieux ne pas chercher à « revenir en arrière » mais plutôt conserver positivement le passé en nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7935
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Mer 24 Aoû - 19:03

... A propos de jours heureux (indépendamment de "jours heureux") :

Les jours "heureux" sont parfois des jours que l'on a voulu et espéré heureux, très heureux même... Mais qui dans la réalité vécue, ne furent pas si heureux que ça dans la mesure où il y eût comme dans une composition au piano ou à la flûte traversière ou au saxophone... quelques "canards" (ou couacs)...
... Disons aussi que la mélodie avait un petit air d'épisode de téléréalité par moments assez lascif et quelque peu banal et sans réelle envergure dans la relation... mais bruyante à souhait surtout le soir très tard et une bonne partie de la nuit... (le matin dès 7h c'est moi qui faisais du bruit - que voulez vous, comme j'ai toujours dit : "y'a les ceu's zé celles qui se lèvent tôt, et les ceu's zé celles qui se couchent tard" ... Et dans un camping, en vacances dans un lieu où on est nombreux, eh bien il "faut faire avec" ... ou "c'est à prendre ou à laisser")!
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Mer 24 Aoû - 19:58

Je n'avais pas vu ton texte Guy. Je le trouve très beau, très poétique.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7935
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Mer 24 Aoû - 20:16

... Petite anecdote de "ces jours heureux"... Vécus dans la "vraie" réalité :

Le mardi 9 août, jour de notre anniversaire de mariage Irène et moi, nous étions douze personnes à le fêter dont mon fils, la compagne de mon fils, la soeur de cette dernière et son mari et leurs cinq filles et une amie à nous, âgée de 89 ans et d'une gentillesse et d'une délicatesse légendaires...
Notre amie avait amené dans deux cagettes douze petites tartes aux "brimbelles" (myrtilles) achetées chez un pâtissier et disposées soigneusement dans les cagettes sur du joli papier...
Mon fils (bien meilleur cuisinier que ma femme et que moi) avait confectionné des gâteaux à sa façon dont celui qu'il sait si bien faire et qui est si bon, au chocolat, plus deux autres tartes aux pommes et au citron...
En fait, le repas (c'était le soir) consistait en un "apéritif dînatoire" assez "monstrueux" et très diversifié en succulentes "petites choses" autant salées que sucrées...
Tout ou presque fut "liquidé"... Mais arrivé aux gâteaux et aux petites tartelettes de notre chère amie (je le redis : d'une grande délicatesse, d'une grande culture et d'une gentillesse à couper le souffle)... Les estomacs "n'en pouvaient plus"!
Cinq tartelettes et quelques parts de gâteaux restèrent "en rade"...
... Trois jours après, alors que je laissai mon frigo à la disposition de tout le monde et que chacun pouvait se servir ce qu'il voulait à toute heure du jour ou de la nuit, (ce qu'ils ne manquaient pas de faire d'ailleurs)... Les restes des gâteaux et les cinq tartelettes rassissaient et "passaient"... et j'ai du... les larguer à la poubelle ! (chez eux, ils ont un gros toutou et quatre poules... Mais moi, j'ai pas de toutou ni de poules)...
A noter que j'ai attendu que tout le monde dorme pour enlever du frigo les oeuvres de mon fils et les gentillesses de ma vieille amie... le quatrième jour...
J'ai bien pensé aux renards qui rôdent autour de ma maison, et même aux sangliers qui labourent le champ du paysan au dessus de chez moi, mais ces bêtes là se foutent de la pâtisserie !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Mer 24 Aoû - 20:23

Eh ben moi, je n'aurais pas laissé périr les gâteaux ! :gorgedéployée:
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7935
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Jeu 25 Aoû - 8:26

... A dire vrai, j'avais coupé en deux chacune des 5 tartelettes restantes, et aussi partagé en deux les petites parts des gâteaux, et soigneusement enveloppé tout cela avec une feuille de papier alu sur trois assiettes l'une sur l'autre (il fallait un peu "empiler" vu tout ce qu'il y avait à caser dans le frigo)...
Le lendemain et le surlendemain, comme "ça ne partait pas" contrairement à d'autres choses qui elles, étaient vite englouties... j'ai pris mon petit déjeûner avec des moitiés de parts restantes... Mais je ne suis pas un ogre, et je me disais tout de même " je ne suis pas tout seul"...
Le quatrième jour je me suis rendu à l'évidence : "ça passait" (et ça devenait immangeable)...
... Soit dit en passant... J'ai déjà du mal à "calculer" ce qu'il faut pour deux (en bouffe)... alors pour 12, pensez vous ! (on en fait soit "pas assez", soit "trop") et en plus on peut pas deviner si l'un ou l'autre en voudra plus ou moins...
Gérer des restes pour deux, c'est une chose... Mais gérer des restes quand on est 11 ou 12, c'est "assez coton" (c'est là qu'il faudrait un gros toutou et quelques poules)...
Je poussai "à finir à tout prix" quitte à en remettre d'office dans les assiettes, et de toute manière on faisait " un menu unique pour tous composé de choses que tout le monde est censé aimer ou accepter (hors de question de faire des trucs séparés)...
... C'est vrai que dans cet univers mondialisé de consommation de toutes sortes de produits sans tenir compte si ça vient de loin ou de près ou si c'est la saison ou pas, où on vit comme des "riches à crever" bourré de cholestérol, tourné de méchants bourrelets autour du ventre et des reins, où on fout à la poubelle du pain rassis, où on jette... les gens et surtout les gosses et les jeunes, sont "gâtés pourris" de toutes sortes de merdes sucrées et colorées et de toutes sortes de petites vacheries à la mode... (Je te foutrais bien un sacré coup de balai dans toute cette merdouille!)
... Et le pire... Ou le plus surréaliste dans cette histoire... C'est qu'aujourd'hui au début du 21 ème siècle, "on bouffe de la merde" et on vit jusqu'à cent ans... Alors qu'au moyen âge on bouffait "plus naturel" (mais pas pour autant plus sain) et qu'on crevait à 40 ans !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Jeu 25 Aoû - 8:41

Je te comprends. Moi c'est pareil, j'en fait toujours pour un régiment. On a toujours peur qu'il n'y en ait pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7935
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    Mer 7 Sep - 11:30

... De ces jours heureux je puis dire qu'il m'en est passé quelques uns dans ma vie, et ce furent alors des "piqûres d'héroïne à même la veine" mais sans effets secondaires dévastateurs...
Ils m'ont "branlé l'âme et la moelle des os" comme l'aurait fait de ses lèvres, de son visage et de ses yeux, la femme que j'ai toujours appelée dans mes rêves et qui est effectivement venue afin que je me jette tel un adolescent amoureux fou dans sa gentillesse et dans son chic...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jours heureux, seconde version    

Revenir en haut Aller en bas

Les jours heureux, seconde version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -