Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Ven 25 Nov - 14:26

Oui, c'est vrai, je l'avais oublié !
Revenir en haut Aller en bas
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Sam 26 Nov - 18:17

Samedi 26 novembre

Le passage sur Margaret Mitchell m'en rappelle un autre antérieur dans le roman, et qui vise cette fois le film. C'est Minny, la bonne grande gueule, qui parle :

Citation :
Pour sûr j'ai pas aimé ce film, sa façon de montrer l'esclavage comme si c'était un grand pique-nique. Si j'avais joué Mama, j'y aurais dit à Scarlett de se les carrer dans son petit cul blanc, ses doubles rideaux verts. Qu'elle la couse elle-même, sa robe à attraper les hommes.

_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Sam 26 Nov - 18:27

Eh, il me plaît ce livre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Lun 28 Nov - 11:26

Lundi 28 novembre

J'ai revu ce week-end les séquences avec Hattie McDaniel dans Autant en emporte le vent, et notamment ces fameux rideaux verts. En fait, on n'y dit pas qui a cousu les rideaux. Et dans le roman Mammy donne certes un coup de main, mais ce sont toutes les femmes de la maison qui s'y mettent, Scarlett, ses soeurs et Mélanie. La séquence et le passage sont trop connus pour que l'"erreur" vienne de Kathryn Stockett : c'est donc Minny qui déduit, au su de ce qu'elle sait des patronnes blanches, que c'est Mammy qui s'est coltiné tout le boulot. Il est vrai que l'une des patronnes de Minny exigeait qu'elle lave le linge à la main avant de la mettre dans la machine...
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Lun 28 Nov - 13:25

Eustra se transforme en détective ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Mar 6 Déc - 13:33

Mardi 6 décembre

J'ai terminé hier The Help/La couleur des sentiments (samedi j'ai montré l'édition française à ma grand-mère à qui j'ai dû expliquer que non, ce n'est pas un roman à l'eau de rose. Quelle idée aussi de traduire le titre aussi mal!). C'est décidément très bon. J'y suis même allée de ma petite larme quand la petite bonne femme aux cheveux gris dit "Miss Skeeter, je veux bien vous aider pour vos histoires", et quand Aibileen doit se séparer de Mae Mowbley. Qu'est-ce qu'elle va devenir, Mae Mowbley? Se souviendra-t-elle du bon Martien Luther King? Et cette gentille fêlée de Miss Celia et le brave Johnny? Et Aibileen? J'ai comme une idée que si Kathryn Stockett ne veut pas écrire de suite (ce qui est son droit le plus élémentaire) les lecteurs vont l'embêter...

J'ai lu hier les trois premiers chapitres de Rosa Candida de Audur Ava Olafsdottir. Ça s'annonce bien, malgré une traduction qui me semble un brin maladroite.

Première réunion d'échange entre les jurés vendredi.
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Mar 6 Déc - 23:09

Eustrabirbéonne a écrit:
Première réunion d'échange entre les jurés vendredi.
Autour d'un bon repas, comme le jury du Goncourt ? Plus sérieusement, j'aimerais que tu nous dises si les jurés tentent de s'influencer les uns les autres, si vous négociez, etc. Si possible. Rien n'est plus fascinant que le fonctionnement de l'institution littéraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Mar 6 Déc - 23:11

Il s'agit d'un jury d'amateurs...
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Mar 6 Déc - 23:19

Eustrabirbéonne a écrit:
Il s'agit d'un jury d'amateurs...
Mais d'après ce que tu as écrit à ce sujet dans ce fil, un jury sérieux et compétent (en ce qui te concerne, en tout cas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Mer 7 Déc - 21:51

Je me contente de lire, les jurés s'étant engagés à lire chaque ouvrage de bout en bout même s'ils n'accrochent pas. Je ne suis pas certaine que ce soit le cas des jurys professionnels : quand on pense qu'en 1996 les Goncourt ont couronné Pascale Roze pour un petit échantillon d'"écriture de femmes" dont la substance ne suffirait pas à remplir un chapitre de Joyce Carol Oates...

Je constate aussi que les critiques littéraires des media, bien souvent, lisent la quatre de couv', le premier chapitre et le dernier. D'ailleurs Pivot lui-même avouait honnêtement ne pas lire de fond en comble tous les livres dont il recevait les auteurs sur le plateau d'Apostrophes (mais il avait bien lu Berberova, Nabokov et Yourcenar, le bougre!). Bref, à l'occasion d'une petite revue de presse sur Lila K je m'aperçois que les journalistes professionnels se sont contentés de recopier cette fameuse 4 de couv', de mentionner le "prix du livre numérique" que l'œuvre obtenu, et de lâcher au passage les noms d'Orwell ou Kafka parce que l'auteur a donné un nom en K à son héroïne et l'a cernée de caméras de surveillance, comme pour nous dire : "attention, science-fiction, anticipation, dystopie! Et c'est du sérieux et du littéraire, puisqu'il y a un K comme chez Kafka, des caméras comme dans 1984 et des livres qu'on détruit comme dans Fahrenheit 451. Et qu'est-ce que vous dites de ça? Gonflée, la fille, non?" il est certain que Blandine Le Callet comme Fatou Diome sont pleines de bonnes intentions et d'idées tout à fait louables. Mais du point de vue de l'art elles ne se sont pas foulées.

Ce qui me fait rager, c'est que Lila K soit finaliste à la place d'Ecrivains de Volodine, également sélectionné au premier tour, une œuvre dystopique également, mais d'une tout autre dimension par l'originalité, l'ambition et la qualité d'écriture. Les idées qui transparaissent chez Volodine ne sont pas moins généreuses que celles de Blandine Le Callet, mais plus complexes et moins claironnées. L'œuvre est d'un abord plus difficile certes, mais tout de même... Et là la sélection émane bien de personnes qui ont lu les ouvrages....

La lecture de The Help m'a quant à elle fait penser qu'aucun auteur en France ne s'est penché sur ce petit peuple des femmes qui chez nous aussi s'occupent des enfants, des vieux, font le ménage des appartements et des bureaux... non pas des descendantes d'esclaves, mais des femmes qui pour la plupart sont issues des anciennes colonies. Non pas en 1962 mais en 2011. J'apprends en parcourant le web que Kathryn Stockett a participé à des ateliers de "creative writing", usage dont on a tendance à se gausser par ici. Il m'est avis que si la pratique s'en répandait on verrait peut-être moins d'indigence, de bâclage et de vanité en vitrine de nos librairies...
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Jeu 8 Déc - 8:47

Eustrabirbéonne a écrit:
Il m'est avis que si la pratique s'en répandait on verrait peut-être moins d'indigence, de bâclage et de vanité en vitrine de nos librairies...
Sans aucun doute, mais l'esprit français est très attaché à ce qu'on appelait « l'inspiration » et il y a le fait, aussi, que le préjugé selon lequel l'écriture littéraire ne s'apprend pas est très ancré ; pourtant, les étudiants apprennent à écrire des mémoires et des thèses selon des normes et des conventions. Évidemment ce n'est pas le même genre d'écriture mais j'y vois une sorte de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Dim 11 Déc - 22:29

Dimanche 11 decembre

Je suis à la moitié de Rosa Candida et cela me plaît beaucoup. Le réalisme le plus quotidien (une paternité accidentelle, une crise d'appendicite, l'obsession sexuelle d'un jeune home de 22 ans) se mêle au tragique (la mort de la mère) et à une atmosphère de rêve et de conte : une étrange auberge forestière où l'on mange des mets aussi insolites que délicieux (on se croirait chez Jourde!), des champs de tournesols à l'infini en février, un monastère entre des maisons multicolores... Le narrateur, qui balade d'avion en hôpital et en Opel déglinguée les boutures de rosier léguées par sa mère est, des cinq romans, le premier personnage masculin qui ait vraiment de l'épaisseur depuis Mohamed dans Toute une histoire.

A la réunion de jeudi soir les avis ont été unanimes (mais nous n'étions que trois jurées, c'était à la médiathèque du Petit-Nanterre, au diable, avec plein de grands achélaimes sous la lune) sur Kathryn Stockett ; tant quant à la qualité du livre que quant à la difficulté de décerner un prix à un roman qui n'en a guère besoin : ce serait comme faire une donation à Liliane Bettencourt! L'une des deux autres jurées n'a pas aimé Rosa candida, mais apprécie beaucoup Blandine Le Callet! Toutes deux ont apprécié le comique de Kathryn Stockett mais ont paru surprises de m'entendre évoquer l'humour du texte d'Audur Ava Olafsdottir, qui me semble pourtant aussi présent que discret.


Et Giles... Il y avait des cacahuètes, des sablés des Flandres de chez Lu, un cake Brossard, du nectar de mangue et de la Cristaline.

Prochaine réunion mardi à 20 heures.

_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   Lun 12 Déc - 12:06

Eustrabirbéonne a écrit:

Et Giles... Il y avait des cacahuètes, des sablés des Flandres de chez Lu, un cake Brossard, du nectar de mangue et de la Cristaline.

Heureusement qu'il y a la nourriture spirituelle !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire   

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'une jurée de (tout petit, hein...) prix littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2 Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -