Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Matamore. Mythe, images et réalités - Denise Péricard-Méa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Le Matamore. Mythe, images et réalités - Denise Péricard-Méa   Lun 3 Oct - 17:16



Quatrième de couverture :


Saint Jacques Matamore… « Tueur de Maures »… de l’espagnol matar (tuer) et Moro (Maure)… Cette étiquette pour le moins agressive, accolée au nom d’un saint chrétien, ne laisse pas de surprendre.
Cet ouvrage a donc pour but de montrer comment on est passé progressivement du saint Jacques évangélisateur au saint Jacques combattant : ainsi de son usage par Béranger de Landore, archevêque français à Compostelle entre 1318 et 1330, un dominicain qui a conquis son siège l’épée au poing, aidé par saint Jacques, et à propos duquel on trouvera ici la traduction intégrale en français de ses « faits et gestes » rapportés par un contemporain. Mais au-delà, ce livre met aussi en évidence les diverses utilisations de ce puissant et étrange patronage au cours de l’Histoire, depuis le premier Matamore jusqu’aux années les plus récentes (guerre d’Irak), en passant par les années de la guerre civile qui virent s’affronter les armées du général Franco et celles de la République. On verra également que le "concept" s'est exporté, en Europe, en Amérique, où le Matamore se fit tueur de Turcs ou tueur d'Indiens.
Mais de quand datent exactement cette appellation et ses nombreuses représentations iconographiques ? C’est à cette question, entre autres, que cet ouvrage très largement illustré s’efforce de répondre.


Mon avis :


Le sérieux et l'objectivité de Denise Péricard-Méa n'est plus à démontrer. Cette historienne, qui n'en est pas à son premier essai, s'intéresse cette fois à la figure du Matamore. Ce terme, synonyme très souvent, pour nous, de « fanfaron », cliché que l'on a pu notamment retrouver au théâtre, que ce soit dans la Commedia dell'arte, chez Shakespeare ou encore chez Corneille, prend ici une tout autre envergure. On découvre ainsi qu'il s'agit d'un saint, saint Jacques notamment, et qu'il endosse différentes personnalités. De Jacques le Mineur à Jacques le Majeur, de l’Évangéliste au guerrier, ce personnage hors du commun a réussi à traverser les siècles.

Cette étude très sérieuse nous montre, avec une structuration précise aidant à la compréhension, le glissement des différentes facettes de saint Jacques ainsi que le rôle qu'on a pu lui attribuer. Saint Jacques de l’Épée Rouge, autre nom du Matamore (terme donné tardivement d'ailleurs), devint alors un symbole qui traversa les siècles. L'image de cet ardent défenseur de la chrétienté qui se démarqua par l'Ordre de Santiago fut ainsi repris dans des luttes modernes où il est intéressant de voir que le but avéré n'est plus du tout la cause chrétienne.

Cet ouvrage est, je le disais, non seulement sérieux mais encore utile. En effet, on peut voir à quel point l'image moderne que l'on peut se faire du personnage est galvaudée. L'auteur insiste, à juste titre, sur ce nom moderne de Matamore et sur le glissement sémantique dont il a été l'objet. Les nombreuses photographies permettent de renforcer les points abordés et rendent la lecture agréable. Qui plus est, la langue n'est pas jargonnante. Le style se veut volontairement clair, compréhensible aussi bien par le néophyte que par le chercheur.

Je conseille vivement ce livre où chacun pourra y trouver son compte. Que ce soit l'historien ou simplement le curieux, la richesse du texte et des sources, le travail sur l'étymologie, l'Histoire et la sémantique, permettront à tous de découvrir cet être fascinant et fabuleux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Matamore. Mythe, images et réalités - Denise Péricard-Méa   Lun 3 Oct - 17:22

Un extrait ici.
Revenir en haut Aller en bas

Le Matamore. Mythe, images et réalités - Denise Péricard-Méa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: Histoire & Littérature :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -