Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Mikhaïl Lermontov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Mikhaïl Lermontov Vide
MessageSujet: Mikhaïl Lermontov   Mikhaïl Lermontov Icon_minitimeMar 11 Oct - 12:34

15 octobre 1814, Moscou (Empire de Russie / Actuelle Russie) : naissance de Mikhaïl Iourievitch Lermontov - en russe Михаи́л Ю́рьевич Ле́рмонтов - dit Mikhaïl Lermontov, poète, nouvelliste & romancier, considéré, au même titre que Pouchkine, comme le plus grand poète russe.

Rejeton d'une famille d'aristocrates de Toula Oblast, il grandit dans la propriété familiale de Tarkhany, près du village du même nom - depuis lors rebaptisé Lermontovo. Selon une théorie sujette à caution mais que Lermontov lui-même soutenait avec fierté, sa famille paternelle aurait été d'origine écossaise (Lermontov = Lermont, Learmount ou Learmonths) et l'un de ses ancêtres se serait établi en Russie au début du XVIIème siècle, sous le règne du Mikhaïl Fedorovitch Romanov. On prétend même que le légendaire poète écossais Thomas the Rhymer, de son vrai nom Thomas Learmount, qui vécut au XIIIème siècle, aurait été apparenté à la famille Lermontov. Mais aucune preuve précise n'a été apportée sur ce point.

Le père de Lermontov, Youri Yourinovitch, avait fait carrière dans les armes. Rendu à la vie civile avec le grade de capitaine, il avait épousé Mariya Arsenyeva, une jeune fille de seize ans, à la grande consternation de la mère de Mariya, Yelizaveta Alekseyevna. Un an après, le 3 octobre 1814 pour le calendrier russe mais le 15 pour le nôtre, naissait dans la nuit le petit Mikhaïl Lermontov. On rapporte qu'une violente dispute éclata alors entre le père et la belle-mère et que, incapable de les voir ainsi, la pauvre Mariya tomba si gravement malade qu'elle mourait quelques mois plus tard. Après la mort de sa fille, la grand-mère reporta tout son amour sur son petit-fils et vécut dans la crainte perpétuelle de voir son beau-fils l'expédier loin d'elle. En raison des soins attendris mais peut être trop indulgents dont il était l'objet ou alors parce qu'il percevait la tension familiale - peut-être pour ses deux raisons en même temps - le petit Mikhaïl développa un caractère arrogant et intrépide qui se manifestait surtout envers les domestiques et aussi envers le jardin de sa grand-mère qu'il se plaisait à vandaliser.

A ses heures sages, il aimait tout de même à écouter les récits sur les brigands de la Volga dont il admirait le courage et le mode de vie sauvage. A dix ans, il tomba malade et sa grand-mère l'emmena au Caucase afin qu'il y profitât d'un climat plus doux. C'est à cette époque qu'il se prit de tendresse pour cette région.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Mar 11 Oct - 15:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Mikhaïl Lermontov Vide
MessageSujet: Re: Mikhaïl Lermontov   Mikhaïl Lermontov Icon_minitimeMar 11 Oct - 13:14

L'atmosphère cultivée dans laquelle il avait grandi peut se comparer à celle que connut Pouchkine bien qu'il se soit personnellement beaucoup plus intéressé à l'anglais qu'au français, langue alors couramment parlée par l'élite russe et que Byron fut à ses yeux aussi populaire que Lamartine. Dans ses jeunes années, dans la grande tradition de l'aristocratie russe, il avait eu un précepteur français, M. Gendrot, mais sa grand-mère, jugeant tout cela insuffisant, finit par l'envoyer dans un lycée moscovite.

Là, Lermontov fit la connaissance de
Goethe et de Schiller grâce à son professeur d'allemand, M. Levy. Elève exceptionnel, il est frappé par la poésie de Pouchkine et par celle de Vassili Joukovski tandis que l'une de ses amies le décrira comme "marié à un imposant volume des oeuvres de Byron." Cette amie, Katerina Hyostovaya, sera un temps l'objet de la flamme de Lermontov et il lui dédiera certains de ses premiers poèmes dont "Нищий (У врат обители святой) / Le Mendiant." A la même époque, le poète développe un sens aigu pour les répliques venimeuses et l'humour cruel, sardonique. Sa facilité pour dessiner des caricatures s'unit chez lui à une adresse innée pour épingler ceux qui lui déplaisent par une épigramme féroce ou un surnom bien trouvé.

En août 1830, le jeune homme s'inscrit à l'Université de Moscou. Cet été-là, la vieille dispute familiale, qui avait débuté au lendemain de sa naissance, sous les yeux de sa mère, connaît une fin tragique. Profondément atteint par l'éloignement que son fils n'a jamais cessé de lui manifester, Youri Lermontov quitte pour de bon le domaine familial et décède quelque temps après. Cette disparition brutale est une perte terrible pour le jeune homme de seize ans. Il l'exprime dans deux de ses poèmes : "Pardonne-moi, Père, Quand nous retrouverons-nous ?" et "Le Destin terrible du Père et du Fils."

Est-ce parce qu'il débute sous de tels auspices que le passage de Lermontov à l'Université est si bref ? Certes, il assiste régulièrement au cours mais on le voit souvent lire un livre dans un coin de l'amphithéâtre et il participe peu à la vie estudiantine. Une farce jouée par un groupe d'étudiants à l'un de leurs professeurs, M. Malov, met d'ailleurs un point final à son parcours universitaire bien qu'on ne soit pas certain qu'il y ait participé.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Mikhaïl Lermontov Vide
MessageSujet: Re: Mikhaïl Lermontov   Mikhaïl Lermontov Icon_minitimeMar 11 Oct - 13:42

Ainsi amené à reconsidérer sérieusement son choix de carrière, Lermontov intègre l'Ecole des cadets de Saint-Pétersbourg où il reste de 1830 à 1834. Il devient officier de la garde et commence alors à écrire. Il se prend aussi de passion pour l'Histoire de la Russie et ses poèmes médiévaux, intérêt que l'on retrouve dans "La Chanson du Marchand Kalshnikov", son long poème sur la bataille de Borodino, et les poèmes qu'il adresse à la municipalité de Moscou ainsi que dans une série de ballades populaires.

Pour exprimer la colère du pays et ses sentiments personnels lors du décès tragique de Pouchkine en 1837, Lermontov écrit un poème passionné qu'il intitule "La Mort du Poète". La dernière partie du texte s'adresse de manière explicite aux milieux gouvernementaux et courtisans mais évite de prendre le Tsar lui-même à parti. Le poème accuse en fait tous les "piliers" de la haute société de complicité dans la mort de Pouchkine. Sans mâcher ses mots, Lermontov dresse le portrait d'une cabale préoccupée de ses seuls intérêts, formée de coquins pleins de fiel et "se blottissant autour du trône en un essaim vorace," "des bourreaux qui tuent la Liberté, le Génie et la Gloire" et qui encourront tôt ou tard l'apocalyptique Jugement de Dieu.

Nicolas Ier
cependant paraît avoir décelé là-dedans plus d'impertinence que de talent et fait exiler le coupable dans le Caucase en qualité d'officier des dragons. C'est une région que Lermontov, nous l'avons vu, aime depuis longtemps et qu'il peut désormais apprécier pleinement. C'est un peu comme si le Tsar l'avait exilé dans son pays natal ...

Deux incursions à Saint-Pétersbourg, en 1838 et 1839, viennent rompre l'exil du poète. C'est toujours avec une indignation des plus vives qu'il observe les milieux aristocratiques même si les belles élégantes l'accueillent à bras ouverts en raison du succès remporté par sa pièce "Mascarade." Son amour voué à l'échec pour Barbara Lopoukine, il le racontera dans son roman inachevé, "La Princesse Ligovskaya."

Incorrigible, il se bat en duel avec le fils de l'Ambassadeur de France et se retrouve expédié au front, toujours dans la région du Caucase.
Il se distingue au combat et y trouve son inspiration pour son poème "Valerik", hommage à la bataille de la rivière du même nom.

En 1839, il achève son roman le plus célèbre, "Un Héros de Notre Temps", qui paraîtra deux ans plus tard et qui semble annoncer le duel dans lequel l'auteur perdra la vie.


Le 25 juillet 1841 en effet, à Pyatigorsk, un camarade de Lermontov, Nikolaï Lermontov, s'estimant blessé par l'une des plaisanteries du poète, le provoque en duel. Tous deux prennent rendez-vous pour le 27 juillet, au pied du mont Mashouk. Lermontov est tué net, dès la première balle. Il sera enterré dans la demeure familiale de Tarhany.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Mikhaïl Lermontov Vide
MessageSujet: Re: Mikhaïl Lermontov   Mikhaïl Lermontov Icon_minitimeMar 11 Oct - 14:48

L'évolution poétique de Lermontov est atypique. Ses premiers poèmes, d'ailleurs non publiés et qui circulèrent en manuscrits parmi ses camarades officiers, étaient d'une pornographie exacerbée, avec des éléments sadiques indiscutables. Cela assombrira sa réputation future à un point tel que ses poèmes seront interdits de lecture à toutes les jeunes filles et femmes de bonne famille pendant une grande partie du XIXème siècle. Cette série de poèmes ne sera publiée qu'en 1936, en partie en édition universitaire.

De son vivant, Lermontov n'a publié qu'une mince collection de poèmes, en 1840. Trois volumes, largement mutilés par la censure, parurent un an après sa mort. Ses poèmes les plus courts vont des pièces patriotiques comme "Patrie" jusqu'aux textes panthéistes, véritables hymnes aux forces de la Nature comme "Seul, j'avais pris la route ...".

Les premiers poèmes aboutissaient à un résultat puéril, ceci en dépit d'une grande maîtrise de la langue, et convenaient mieux à des lecteurs adolescents qu'adultes. Avec le temps, Lermontov s'attachera surtout à éclaircir les raisons profondes de l'insatisfaction et de la colère que lui inspirait la société de son époque. C'est ainsi que, dans son poème "Mtsyri / Le Néophyte", il raconte l'histoire d'un jeune homme qui estime que la plus périlleuse des libertés est infiniment préférable à la servitude la plus protégée.

Qu'il s'agisse de ses poèmes patriotiques ou de ses hymnes panthéistes, tous eurent une influence énorme sur la littérature russe. Boris Pasternak, par exemple, dédia son recueil de poèmes paru en 1917 à la mémoire de Mikhaïl Lermontov et à son poème "Le Démon", oeuvre qui contient quelques uns des vers les plus mélodieux de la langue russe et que leur auteur n'eut de cesse de travailler et de retravailler. "Le Démon", qui célèbre la passion charnelle de l'"éternel Esprit de l'Athéisme" et de "la Fille des Montagnes", fut interdit de parution pendant des lustres. L'opéra qu'en tira Anton Rubinstein fut également interdit pour "sacrilège et imbécillité."

Aujourd'hui encore, la plus grande partie des poèmes de Lermontov sont connus par nombre de citoyens russes et cités de mémoire. Les lecteurs non-russophones doivent souvent par contre se contenter d'une traduction de maigre qualité quand encore elle existe. Ainsi, pour une fois, amis francophones qui nous lisez, vous serez étonnés d'apprendre que, en cette matière, nos camarades anglo-saxons n'ont pas bénéficié de leur chance habituelle en matière de traduction, sauf pour le roman "Un Héros de Notre Temps."

En France, certaines des oeuvres poétiques de Lermontov sont disponibles chez "L'Age d'Homme" et "Un Héros de Notre Temps" ainsi que "La Princesse Ligovskoya" sont parus le premier le premier chez Seuil, le second chez Gallimard, en Folio. Une traduction du "Démon" en vers français semble elle aussi avoir été faite par P. Pelan d'Angers mais elle est publiée chez BookSurge Publishing et encore depuis le mois de mai dernier.
Mikhaïl Lermontov Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Mikhaïl Lermontov Vide
MessageSujet: Re: Mikhaïl Lermontov   Mikhaïl Lermontov Icon_minitimeMar 11 Oct - 14:59

Mikhaïl Lermontov Lermon10

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




Mikhaïl Lermontov Vide
MessageSujet: Re: Mikhaïl Lermontov   Mikhaïl Lermontov Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Mikhaïl Lermontov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Russe -