Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Shiga Naoya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Shiga Naoya Vide
MessageSujet: Shiga Naoya   Shiga Naoya Icon_minitimeLun 17 Oct - 16:12

21 octobre 1971, Tôkyô (Japon) : décès de Shiga Naoya, nouvelliste & romancier.

Shiga Naoya naquit le 20 février 1883, à Ishinomaki, dans la préfecture de Miyagi, dans une famille de samouraïs. Les temps ayant changé, son père s'était reconverti dans les finances. Dès que l'enfant eut trois ans, la famille émigra à Tôkyô où tout le monde s'installa chez les grands-parents. Ceux-ci allaient d'ailleurs devenir les principaux responsables de l'éducation du futur écrivain car la mère de Shiga mourut peu après et son père se remaria presque aussitôt.

Après des études secondaires à l'Ecole Gakushuin, le jeune homme fut admit à l'Université Impériale de Tôkyô. Il s'y lia avec Uchimura Kanzö qui, plus tard, joua un rôle-clef dans sa conversion au christianisme. Cependant, Shiga abandonna l'Université sans avoir obtenu son diplôme.

Alors qu'il était encore au lycée, Shiga était devenu l'ami de Mushanokôji Saneatsu, futur romancier et dramaturge, et de Kinoshita Rigen, par la suite l'un des maîtres du tanka. Lui-même commença sa carrière littéraire dans le magazine "Boya / Perspective", qui ne circulait qu'à l'intérieur de l'école. En 1910, il confia la nouvelle "Abashiri made / A Abashiri" à la toute nouvelle revue "Shirakaba / Le Bouleau Blanc."

Dans ses textes plus longs, Shiga prit l'habitude de recourir à la technique du roman à la première personne, forme littéraire très prisée au début du siècle au Japon et qui débouche en général sur des livres-confessions, plus ou moins autobiographiques. Toutefois, il allait bâtir sa réputation sur un certain nombre de nouvelles parmi lesquelles "Kamisori / Le Rasoir", en 1910, "Seibei no hyotan / Seibei et la Calebasse", en 1913, et surtout "Manazuru / Manazuru", publié en 1920.


Vinrent ensuite des romans comme "Otsu Junkichi", "Wakaï / Réconciliation" et son oeuvre majeure, "An'ya Koro", dont la publication s'étalera de 1921 à 1937 dans le magazine radical-socialiste "Kaizö."

Le style laconique de Shiga devait influencer beaucoup d'écrivains tout en recevant les louanges d'
Akutagawa Ryûnosuke et d'Agawa Hiroyuki. En revanche, un auteur comme Dazaï Osamu s'est toujours montré sceptique quant à la "sincérité" du style en question.

Durant sa vie, Shiga déménagea plus d'une vingtaine de fois. Il a ainsi écrit quelques nouvelles directement liées aux maisons qu'il avait habitées : "Kosaki ni te / Le Cap Kinosaki" et "Sasaki no bai."

Décoré de l'Ordre de la Culture par le gouvernement japonais en 1949, Shiga Naoya n'en appartient pas moins à cette espèce d'écrivains qui ne connaissent le succès qu'à leurs débuts. Cela vient peut-être du fait qu'il appartient aux auteurs autobiographiques et que, fatalement, ce type de littérature finit par s'épuiser très vite - ou alors condamne son auteur à se répéter inlassablement. Si l'on regarde sa carrière après la fin des années trente, on constate en effet qu'il a très peu produit.

Shiga Naoya
est décédé à Tôkyô, le 21 octobre 1971.

Une partie de ses nouvelles a été publiée en français : profitez-en !
Shiga Naoya Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Shiga Naoya Vide
MessageSujet: Re: Shiga Naoya   Shiga Naoya Icon_minitimeLun 17 Oct - 16:14

Shiga Naoya Shigan10

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Shiga Naoya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -