Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Dorothea von Schlegel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 55810
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Dorothea von Schlegel   Sam 22 Oct - 9:41

24 octobre 1764, Berlin (Royaume de Prusse / Actuelle Allemagne) : naissance de Brendel Mendelssohn, par ses mariages Brendel Veit, puis Brendel von Schlegel, dite Dorothea von Schlegel, traductrice & romancière.

Fille aînée du philosophe d'origine juive Moïse Mendelssohn, l'une des figures de proue de l'"Aufklärung" (= les Lumières germaniques), elle reçut une excellente éducation. A dix-neuf ans, elle épousa le marchand et financier Simon Veit, frère du médecin David Veit. Ils eurent un fils, Philipp, qui devint plus tard l'un des peintres les plus actifs du mouvement artistique chrétien germanique dit "des Nazaréens." (C'est dans ce mouvement que les Pré-raphaélites britanniques allaient puiser une bonne part de leur inspiration personnelle.)

Après sa rencontre avec le poète et critique Friedrich von Schlegel dans le salon tenue par son amie, Henriette Herz, "salonnière" célèbre du XVIIIème siècle et du début du XIXème allemand, Brendel décida de quitter son mari et le couple divorça en 1799. La jeune femme obtint d'ailleurs la garde de son fils et s'installa avec lui Ziegelstraße, à Berlin, créant un salon où se croisaient Tieck, Schelling, les frères von Schlegel et Novalis.

Le roman de Schlegel, "Lucinde / Lucinda", sorti en 1799, est considéré comme le récit de sa liaison avec Brendel et causa un grand scandale dans les cercles littéraires allemands de l'époque. En 1801, sortit, édité par Schlegel, le roman "Florentin", écrit par Brendel mais qu'elle préféra ne pas signer. Tous deux vécurent deux ans à Paris, de 1802 à 1804, et finirent par se marier selon le rituel protestant. En 1807, la nouvelle Mme von Schlegel traduisit la "Corinne" de Germaine de Staël.

Un an plus tard, le couple se convertissait au catholicisme et Brendel choisit le prénom "Dorothea" en souvenir d'une Dorothea von Schlegel qui, au siècle précédent, avait composé un certain nombre d'hymnes catholiques. Toujours bienvenu dans les salons de Rahel Levin et d'Henriette Herz, le couple faisait aussi partie des intimes de Mme de Staël. Friedrich von Schlegel devait mourir en 1829 et sa veuve emménagea alors à Francfort-sur-le-Main. Elle y vécut auprès de son fils, Philipp (lui aussi converti au catholicisme mais dans un style plus médiéval que sa mère) jusqu'au 3 août 1839, date de son décès.

En tant que fille du plus grand philosophe juif des Lumières - Moïse Mendelssohn était d'une stature intellectuelle comparable à celle de Kant et avait traduit John Locke, Alexandrer Pope et la Bible en allemand - Dorothea von Schlegel eut la chance de passer sa vie entourée de poètes, de critiques, de musiciens, de romanciers et de philosophes issus de toute l'Europe. Gottold Ephraïm Lessing, généralement considéré comme le premier dramaturge de la littérature germanique et qui eut sur celle-ci une très forte influence, était l'ami le plus proche de son père et l'Emancipation comme la laïcisation des Juifs prussiens et de leur culture comptent parmi les conséquences les plus importantes du travail de ces deux hommes.

Le frère de Dorothea, Joseph Mendelssohn, fut l'ami et le mécène d'Alexander von Humboldt, le grand naturaliste et ethnologue. Quant à Felix Mendelssohn, le compositeur, et sa soeur, Fanny, ils n'étaient autres que le neveu et la nièce de Dorothea.

Beaucoup des textes de Dorothea - lettres, biographies, etc ... - ne semblent malheureusement disponibles qu'en allemand. Et en Allemagne, depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, il semble aussi que Dorothea jouisse d'un statut assez ambigu. L'Emancipation des Juifs européens, phénomène dans lequel sa famille et elle-même jouèrent un rôle si remarquable, a été, il est vrai, la cible principal du Troisième Reich et des lois dites "de Nuremberg."


Pour certains Israélites, Dorothea demeure malheureusement celle qui abandonna son époux juif avant de demander le divorce et de se convertir d'abord au protestantisme, puis au catholicisme. Par la suite, beaucoup de ses amis étaient, c'est vrai, de religion chrétienne ou alors fortement déistes et matérialistes. Quant à ses rapports avec Mme de Staël, ils sont de la plus grande importance puisque la fille de Necker était très liée à Friedrich von Schlegel. Et c'est probablement grâce à l'intervention du mari de Mme de Staël que les von Schlegel finirent par décrocher un titre de noblesse.

Pour les germanophones, une petite liste des oeuvres de Dorothea von Schlegel.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/


Dernière édition par Masques de Venise le Lun 24 Oct - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 55810
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Dorothea von Schlegel   Sam 22 Oct - 9:43


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Dorothea von Schlegel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -