Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Carl Zuckmayer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59100
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Carl Zuckmayer   Mar 27 Déc - 12:00

27 décembre 1896, Nackenheim (Ancien Empire allemand / Actuelle Allemagne) : naissance de Carl Zuckmayer, dramaturge.

Il avait quatre ans quand sa famille, d'origine juive, s'installa à Mainz. Les bouleversements engendrés par la Grande guerre lui permirent, comme à nombre d'autres lycéens, d'achever ses études en obtenant très facilement son Abitur. Puis, fatalement, il fut intégré aux forces armées. Zuckmayer servit dans l'artillerie et sur le front de l'Ouest. Ses premiers poèmes datent de 1917 et parurent dans le journal pacifiste "Die Aktion." Un an plus tard, il était rendu à la vie civile avec le grade de lieutenant de réserve.

Il put ainsi reprendre ses études à l'Université de Francfort, tout d'abord ses humanités, puis la biologie et la botanique. En 1920, il épousa son amie d'enfance, Annemarie Ganz, mais ils divorcèrent un an plus tard, lorsque la jeune femme eut la révélation de la liaison de son mari avec l'actrice Annemarie Seidel.

Les premières tentatives de Zuckmayer pour se faire un nom en littérature et dans le monde du théâtre furent des échecs complets.
Son premier drame, "Kreuzweg", en 1921, tomba à plat et fut retiré de l'affiche après trois représentations. Choisi comme conseiller dramatique par le théâtre de Kiel, il fut renvoyé après la première du très controversé "Eunuque" de Terence. En 1924, il parvient cependant à se faire un trou au "Deutsches Theater" de Berlin, conjointement avec un certain Bertold Brecht. Mais son second drame, "Pankraz erwacht oder Die Hinterwädler", se solde par un nouvel échec. Le succès est proche pourtant et ce sera la comédie "Der fröhliche Weinberg / Les Joyeux Vignobles" qui le lui apportera en 1925 avec le Prix Kleist.

La même année, Zuckmayer se remarie avec l'actrice Alice Herdan et le couple s'offre une maison à Henndorf, près de Salbourg, en Autriche. La nouvelle pièce de l'auteur, "Der Schinderhannes", est encore un succès et le cinéma s'intéresse à ses talents d'écrivain. En 1929, il est aux commandes du script de "Der blaue Engel / L'Ange Bleu" pour Josef von Sternberg, film qui révèlera au monde entier la personnalité et le talent de Marlene Dietrich. Le roman sur lequel se base le film est "Professor Unrath" de Heinrich Mann.

Deux ans plus tard, la première de "Der Hauptmann von Köpenick" se révèle un succès éclatant mais, en 1933, l'arrivée au pouvoir des nationaux-socialistes va interdire toutes ses pièces. Zuckmayer et sa famille émigrent en Autriche où le dramaturge produit encore un peu. Mais l'Anschluss s'abat sur le pays et les Zuckmayer fuient aux Etats-Unis en passant par la Suisse.

Zuckmayer trouve un emploi à plein temps à Hollywood mais, en 1941, il part s'installer à Backwoods Farm, dans le Vermont : il préfère l'ambiance agricole aux paillettes la Mecque du cinéma et joue au fermier jusqu'en 1946. Devenu citoyen américain après la Seconde guerre mondiale, il accepte de travailler pour le gouvernement du pays qui l'a recueilli et part en Allemagne en qualité d'attaché culturel. Le 14 décembre 1946, a lieu à Zürich la première d'une pièce qu'il a écrite dans le Vermont et intitulée "Des Teufels General / Le Général du Diable", inspirée de la biographie d'Ernst Udet, ancien as de l'aviation allemande de la Grande guerre et qui se suicida le 17 novembre 1941 après avoir probablement réalisé l'absurdité de l'Opération Barbarossa qui vit Hitler rompre le Pacte d'acier et envahir l'URSS. Acclamée dans l'Allemagne entière, la pièce sera adaptée au cinéma en 1955, avec Curd Jürgens dans le rôle principal.

De 1949 à 1955, Zuckmayer ne cesse d'écrire : "Barbara Blomberg" est représentée à Constance en 1949 et "Das kalte Licht" est monté à Hambourg en 1955. Outre les pièces de théâtre, on mentionnera le script de "Die Jungfrau auf dem Dach", version allemande d'un film de 1953 réalisé par Otto Preminger sous le titre "The Moon is blue."

En 1958, les Zuckmayer s'établissent en Suisse, à Saas Fee, dans le Valais. Le dramaturge adoptera la nationalité suisse en 1966 et publiera alors ses mémoires : "Als war's ein Stück von mir / Une Part de Mon Etre". Sa dernière pièce, "Der Rattengänger", est représentée pour la première fois à Zürich en 1975.

Carl Zuckmayer
décède à Visp, en Suisse, le 18 janvier 1977.


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]


Dernière édition par Masques de Venise le Mar 27 Déc - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59100
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Carl Zuckmayer   Mar 27 Déc - 12:02


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Carl Zuckmayer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -