Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Annette von Droste-Hülshoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65647
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Annette von Droste-Hülshoff   Sam 7 Jan - 15:09

10 janvier 1797, Burg Hülshoff / Actuelle Havixbeck (Royaume de Prusse / Actuelle Allemagne) : naissance d'Anna Elisabeth von Droste-Hülshoff, dite Annette von Droste-Hülshoff, poète & romancière.

Née dans une famille aristocratique de Westhphalie, de confession catholique, l'enfant eut des gouvernantes et des précepteurs qui lui donnèrent une excellente éducation. Elle semble avoir commencé à écrire très tôt dans l'enfance. Ses premiers textes sont dépourvus d'originalité et résolument conventionnels. Mais à partir de 1820 - elle a alors vingt-trois ans - l'originalité se met à poindre dans une série de poèmes religieux, "Das geistiliche Jahr / L'Année Spirituelle."

Droste s'astreint à composer un poème pour chaque dimanche et chaque fête religieuse. Le projet est inspiré par sa grand-mère, fort dévote, mais, lorsque la jeune fille achève son vingt-cinquième texte, elle réalise brusquement combien ils sont personnels et révèlent un peu trop de ses doutes existentiels. Elle les met donc sous le coude. Jusqu'en 1839, date à laquelle un ami la convainc de compléter l'ensemble. Droste n'acceptera pourtant jamais de publier ces poèmes de son vivant : ils ne le seront qu'après sa mort, en 1851.

Pendant l'été 1820, la jeune fille se trouve affectivement impliquée dans deux histoires amoureuses, la première avec Heinrich Straub, la seconde avec August von Arnswaldt. Dans les deux cas, l'histoire finit mal.

A la mort de son père, en 1826, Droste emménage avec sa mère et sa soeur dans une petite maison dénommée "Rüschhaus", à la campagne. Elle compose là l'essentiel de son oeuvre poétique mais ne commence à la faire éditer que près de douze ans plus tard. Le volume contient trois poèmes narratifs : "Das Hospiz auf dem großem Saint-Bernard", "Das Vermächtnis des Arztes" et "Die Schlacht in Loener Bruch" et une poignée de vers lyriques. Bien qu'elle ait pris la précaution de publier sous le pseudonyme d'"Annette Elisabeth von D. H.", elle provoque l'irritation de sa famille.

1840 sera une année-charnière pour Droste-Hülshoff. Le jeune poète Levin Schücking - vingt-six ans - a publié dans des revues toute son admiration pour ses poèmes et sollicite son aide pour rédiger son propre livre, "Das malerische und romantische Westfalen." Les deux poètes deviennent bientôt très proches, si proches qu'Annette von Droste-Hülshoff écrit un certain nombre de ballades qui seront incluses dans le livre de son ami.

Schücking encourage fortement le renouveau créatif qu'elle sent en elle. Au cours de l'hiver 1840/1841, elle écrit son célèbre et court roman, "Die Judenbuche" qui sort en 1842.


A l'automne suivant, le couple séjourne chez le beau-frère de von Droste, le baron Josef Maria Christoph von Lassberg, qui possède un château sur le lac de Constance. Là, Schücking lui affirme que son talent trouverait à se déployer pleinement dans la poésie lyrique. Droste n'est pas d'accord : elle n'a pas de problème pour composer mais trouve difficile de poser ses vers par écrit et l'échec de son premier livre - vendu seulement à une centaine d'exemplaires - ne l'a guère encouragée à persévérer. Mais maintenant qu'elle trouve un lecteur amical en Schücking, elle décide d'écrire sérieusement et, entre octobre 1841 et avril 1842, trouve le moyen de composer environ une cinquantaine de poèmes. Ceux-ci seront édités par Cotta en 1844 sous le titre "Gedichte."

Cette fois-ci, Droste a usé de son nom entier pour signer son oeuvre.
Le succès rencontré est tel qu'il lui permet d'acheter une petite maison près de Meersbourg où elle s'installe en 1846 et qu'elle occupera jusqu'à son décès, probablement dû à la tuberculose et survenu le 24 mai 1848. Schücking s'occupera de publier ses derniers poèmes.

D'Annette von Droste-Hülshoff,
la critique Margaret Atkinson a dit : "Dans l'histoire de la poésie allemande, elle représente un personnage solitaire et indépendant. Elle partage avec les Romantiques de son pays un savoir inné du pouvoir de l'imagination humaine et un sens aigu de la position exposée et précaire qu'elle occupe dans un univers de danger et de mystère. Mais sa poésie n'a rien de flou quand elle exprime l'émotion et l'état d'esprit. Aucune suavité non plus, cette suavité si chère aux Romantiques. (...) Indifférente au goût de ses contemporains, elle poursuit son petit bonhomme de chemin. (...) A mi-chemin entre le Romantisme et le Réalisme, elle n'appartient ni à l'un, ni à l'autre mouvement : elle est elle-même et cela suffit."


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65647
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Annette von Droste-Hülshoff   Sam 7 Jan - 15:11


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Annette von Droste-Hülshoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -