Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

The Artist

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: The Artist   Lun 16 Jan - 14:56

Ah, quel bon film !
Je ne résiste pas à l'envie d'en parler pour le promouvoir (il n'en a guère besoin, à voir la longueur de la queue pour le voir).

Une amie me proposant cette sortie, j'y suis allé, n'ayant rien su du contenu sauf que c'était un film sur le cinéma muet, avec Jean Dujardin, un acteur que j'aime assez. Deux lignes attrapées dans "20 minutes", le seul journal que je consente à lire de temps à autres.
Donc j'étais ignorant comme l'enfant qui vient de naître, ce qui est parfait pour voir un film. Quelle surprise ! quelle claque j'ai pris !
Ne le ratez pas, c'est malin et rafraîchissant comme tout et vous le dégusterez comme un mets délicieux si vous connaissez un peu les grands films du muet (mais nulle vraie érudition n'y est nécessaire). Jean Dujardin est un prodigieux acteur, et le réalisateur dont j'aurais dû noter le nom (Havanavicus ???) un type très fort.
Surtout essayez de ne lire aucun critique avant !
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Lun 16 Jan - 21:39

J'ai enfin pu le voir samedi (il est sorti il y a peu de temps en Angleterre) ! La réalisation, et le réalisme du film étaient extraordinaire. J'ai beaucoup aimé le travail du son. Jean Dujardin est toujours aussi génial, sans conteste, quel sourire, et quel rire (même en muet c'est efficace).

Il y a de mauvaises critiques en France? ou les critiques en disent trop long sur le film ?


J'en profite pour demander comment est le film en France. Les phrases sur fond noir sont-elles en français ou en anglais?

As tu remarqué (ou est ce mon imagination?) que dans certaines scènes le mouvement des lèvres correspond à du français, au milieu des "dialogues" en anglais?
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 17 Jan - 11:08

MC a écrit:


Il y a de mauvaises critiques en France? ou les critiques en disent trop long sur le film ?


J'en profite pour demander comment est le film en France. Les phrases sur fond noir sont-elles en français ou en anglais?

As tu remarqué (ou est ce mon imagination?) que dans certaines scènes le mouvement des lèvres correspond à du français, au milieu des "dialogues" en anglais?

Trés content que tu l'aies apprécié à ce point, chère MC ! ce qui ne m'étonne pas de toi, vu la qualité de feeling que reflètent tes posts.
Les panneaux sur fond noir sont en français en France, mais je n'ai pas pensé à m'interroger sur le mouvement des lèvres.
Quant aux critiques, je ne peux pas te renseigner. Si je n'en ai pas lus c'est parce que je n'aime pas en lire, surtout quand je compte aller voir le film ; puis, entre autres excentricités qui me firent appeler "le Chinois Vert" dès mes 20 ans, un de mes principes est de ne lire aucun journal : l'avalanche d'infos m'atteint quand même de toutes façons, et comme ça je gagne du temps pour lire des choses plus enrichissantes.
Je serais surpris que la critique soit mauvaise ! encore que...
J'étais avec une amie qui a comme moi adoré le film, mais à la fin juste derrière nous une imbécile s'est levée en disant bien fort :
"J'ai failli m'endormir au moins trois fois !"
Il lui manquait sans doute sa dose hebdomadaire de coucherie adultère, de haine, de corruption éhontée, de dénonciation de ci ou de ça, de sang, de jalousie meurtrière. On est désolé pour elle, il n'y en a pas dans "The Artist".
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 17 Jan - 16:25

Itsumo-yo a écrit:
[…] à la fin juste derrière nous une imbécile s'est levée en disant bien fort : "J'ai failli m'endormir au moins trois fois !"
Question naïve : Si on n'apprécie pas les mêmes choses que toi on est un imbécile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 17 Jan - 21:22

Giles a écrit:
Itsumo-yo a écrit:
[…] à la fin juste derrière nous une imbécile s'est levée en disant bien fort : "J'ai failli m'endormir au moins trois fois !"
Question naïve : Si on n'apprécie pas les mêmes choses que toi on est un imbécile ?

Nan mais dire ça, sur ce film, c'est digne d'un imbécile !
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 17 Jan - 21:26

Pour répondre à ton post Itsumo, je lis rarement les critiques aussi, parce que je suis rarement d'accord et que je préfère me faire mon propre avis. Il y a une exception pourtant : j'ai lu des critiques sur Tree of Life et j'en suis bien contente! Je n'y suis pas allée et une amie m'a confirmé ce choix.

Malheureusement ça fait longtemps que je n'ai plus fait mes propres critiques (manque d'envie, de temps...?) et mes post sur NB s'en sont aussi ressentis. Snif
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 17 Jan - 21:32

MC a écrit:
Giles a écrit:
Itsumo-yo a écrit:
[…] à la fin juste derrière nous une imbécile s'est levée en disant bien fort : "J'ai failli m'endormir au moins trois fois !"
Question naïve : Si on n'apprécie pas les mêmes choses que toi on est un imbécile ?
Nan mais dire ça, sur ce film, c'est digne d'un imbécile !
Je vais au cinéma voir le film ce soir… Vous me qualifierai d'imbécile si je n'aime pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: The Artist   Mer 18 Jan - 8:24

Bien qu'il soit tourné en noir et blanc et soit muet The Artist est un hommage bien édulcoré aux films de cette époque ; il n'a rien à voir avec les films de John Ford, de Chaplin ou de Griffith et en ce sens il est contemporain sous son apparence « authentique », c'est-à-dire qu'il est amusant mais vide de sens, on n'y découvre rien sur la nature humaine que nous ne sachions déjà. Il est plein de clichés (la grande vedette qui refuse de s'adapter aux nouvelles technologies) et reprend des fragments de films des années 20 sans pour autant en avoir la fraîcheur (ni les valeurs… le rôle de l'épouse ne colle pas du tout avec la morale cinématographique de l'époque et la pitié de la jeune vedette montante envers le « has been » est invraisemblable dans ce milieu, mais bons sentiments obligent), car la manière de tourner et de découper les scènes n'est qu'une imitation des anciens films. À la fin de la représentation on se demande ce qu'on a vu, en fait, et je comprends un peu la spectatrice imbécile, comme dit aimablement Itsumo-yo, qui s'endormait.

Certes on ne peut pas reprocher au film tout le battage qui l'entoure car il est le fruit des intellectuels, toujours prêts à admirer ce qu'il est à la mode d'admirer. L'interprétation de Dujardin (et des autres comédiens) est à la hauteur, plus par leur physique que par leur jeu, car il maîtrise depuis toujours les parodies de films anciens, par exemple les films d'espionnage des années 60 et il a lui aussi le physique de l'emploi ici aussi, sans avoir l'intensité de Rudolph Valentino — Georges Valentin… l'allusion est suffisamment nette, n'est-ce pas. Incidemment, Bérénice Bejo est moins convaincante que Dujardin car elle n'a pas les rondeurs des vedettes de l'époque, mais c'est un détail. Au fond The Artist m'a fait penser aux films de Disney : agréables, insipides, faciles, sans oublier le chien savant, il est assuré du succès. À mon avis le tour de force est que des Français aient su mimer avec vraisemblance l'âge d'or de Hollywood… pour ceux qui ne l'ont pas connue. Maintenant vous pouvez dire que je suis un imbécile si cela vous donne un bon sentiment de vous-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: The Artist   Mer 18 Jan - 11:16

Tu n'es pas un imbécile, Giles !
Et c'est ce qui est étonnant.
Quelle froideur, sur ce film...
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Mer 18 Jan - 21:27

Giles a écrit:
on n'y découvre rien sur la nature humaine que nous ne sachions déjà.

Comme pour d'autres films.

Giles a écrit:
Il est plein de clichés [...] la manière de tourner et de découper les scènes n'est qu'une imitation des anciens films.

C'est un peu le but, non ?

Giles a écrit:
Maintenant vous pouvez dire que je suis un imbécile si cela vous donne un bon sentiment de vous-mêmes.

Commentaire digne d'un troll. Ce qui ne critique en rien ton avis sur ce film. A bon entendeur
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles


Dernière édition par MC le Jeu 19 Jan - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: The Artist   Jeu 19 Jan - 2:13

MC a écrit:
Commentaire digne d'un troll.
Il disait plutôt ma déception quand quelqu'un traite les autres d'imbéciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: The Artist   Jeu 19 Jan - 10:34

Ce n'est pas toi que j'ai traité d'imbécile, mais une femme derrière moi qui prétendait, à coup sûr faussement (à moins qu'elle n'ait réellement manqué de sommeil) "J'ai failli m'endormir au moins trois fois !" Evidemment, si c'est aussi ton cas, je plaide coupable...
Tu devrais lire "Si loin de vous", de Nina Revoyr, qui explore tout le petit monde du cinéma muet, qu'elle connaît à fond, sous le couvert d'une fiction romanesque ; et mieux encore les mémoires de Louise Brooks ("Loulou à Hollywood", collection Texto). Les "rondeurs" des flappers 1925 / 1930 ? tu dois faire erreur ! Louise Brooks, Clara Bow, Constance et Joan Bennett, des rondelettes ??
On voit mal aussi pourquoi la pitié serait impossible dans ce milieu, c'est un sentiment humain assez répandu. Louise Brooks l'exprime vivement envers plusieurs personnes. Je suis d'accord pour dire que le film "The Artist" fait l'économie de tout dévoilement des petites horreurs et cruautés implacables communes aussi à ce milieu (comme à tous) : personne n'est un salaud dans ce film, même pas le gros producteur. Ben c'est ça justement qui est original, et qui nous change un peu d'un tas de films manichéens précédents.
Quant à l'épouse de George et le rapport à la morale du temps, je n'ai franchement pas compris ce que tu as voulu dire. La "morale" à Hollywood selon tout ce que j'ai lu, était plutôt relâchée, surtout dans les Roaring Twenties.
Les références et clins d'oeil du film envers les Mack Sennett, les Douglas Fairbanks, les Rudolf Valentino sont jouissives pour quelqu'un d'aujourd'hui, et alors ??? tu es bizarre. Le film tout entier dans son "drame" à happy end rappelle très clairement tel ou tel grand film de Chaplin, en fait. Griffith est hors sujet, il n'a suscité aucune "star", et je crois bien qu'en 1927 John Ford n'avait pas commencé sa carrière (là je me trompe peut-être).
Enfin j'ai adoré le traitement fantastique, surréaliste de la mutité ! le cauchemar que fait George est un grand moment de cinéma, ou bien je suis un abruti qui n'y connaît rien.

Enfin bon, tu n'aimes pas, c'est ton droit le plus strict, et c'est vain d'en discuter au-delà.
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Jeu 19 Jan - 12:10

MC a écrit:
j'ai lu des critiques sur Tree of Life et j'en suis bien contente! Je n'y suis pas allée et une amie m'a confirmé ce choix.

Pareil pour moi à la lecture des critiques de ce film, même (surtout) élogieuses... Comme pour me confirmer dans mon impression, à mon retour de Mongolie j'ai vu à la télé avec mon père les 25 premières minutes du Nouveau monde au bout desquelles nous nous sommes endormis avec un bel ensemble (ce n'était donc pas qu'un effet du décalage horaire...).


_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: The Artist   Jeu 19 Jan - 21:17

Itsumo-yo a écrit:
Enfin bon, tu n'aimes pas, c'est ton droit le plus strict, et c'est vain d'en discuter au-delà.
Les impressions que j'ai reçues de ce film ne sont que des impressions, n'est-ce pas, et chacun le reçoit avec sa culture, ses valeurs, ses préjugés et même son état d'esprit du moment. Il n'y a pas de quoi se fâcher. Ce qui m'a irrité est que tu as qualifié cette spectatrice d'imbécile et MC qui a soutenu ton mot. Bref, oublions tout ça… car je parie que le film sera vite oublié aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: The Artist   Ven 20 Jan - 12:24

Ma dernière phrase paraissait d'un ton un peu sec, Giles, c'est le problème avec les forums, mais je ne suis pas fâché contre toi. Tu n'as pas entendu le ton méprisant, dédaigneux, de cette femme, justement, car c'était cela le pire et non à strictement parler ce qu'elle disait.
Vite oublié, ce film, c'est à voir, car la brillante gageure de Michel Hazanavicius est déjà propulsée grande favorite des Bafta Awards, les "Oscars" british, qui seront décernés le 12 Février. Le principal concurrent de "The Artist" est d'ores et déjà "La Taupe", un thriller d'espionnage adapté de John Le Carré, un film qui, si bien mis en scène et joué qu'il soit, aura peu de chance d'être réellement du cinéma aussi original. Puis, il y aura fin Février les Césars, puis les Oscars...
Mais si tu veux dire, Giles, qu'il ne représente pas un film "génial" pour l'Histoire du 7ème art, admettons, là je suis d'accord. Ce n'est pas le "Psycho" de Hitchkock. On ne peut tout de même pas réclamer cela tous les ans en nos années de relatif déclin (en particulier européen, selon mon impression).
Ce qui m'irrite de plus en plus, c'est de voir des "intellos" faire la fine bouche méprisante devant, par exemple le Hugo Cabret de Martin Scorsese, et se permettre de dire que c'est trop gentil, qu'il n'y a pas assez de ci ou de ça, que ça finit trop bien, bref, que Scorsese est fini et gâteux. On voudrait les y voir... Moi, fils de pauvre, j'ai toujours aimé le cinoche populaire qui fait passer un bon moment. Je déteste les amères dénonciations par film de notre horrible sort à tous. Je n'ai rien compris aux films de Godard, ce vieux schnock, que j'ai tenté de voir. J'adore Walt Disney (le vrai, les films d'animation d'avant 1967), ainsi que les dessins animés japonais (pas tous, bien sûr).
Au fait, il y en a ici qui ont vu Hugo Cabret ??
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Ven 20 Jan - 15:58

Itsumo-yo a écrit:
Au fait, il y en a ici qui ont vu Hugo Cabret ??

Oui Wink

A savoir que vivant en Angleterre cette année, je passe mon temps au cinéma et que je vois les films (le plus souvent) avant leur sortie en France.


J'ai aimé Hugo Cabret, mais sans plus je l'avoue. Mais j'ai trouvé que c'était également un bel hommage au cinéma et encore une fois dans un style totalement différent.
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 64504
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: The Artist   Ven 20 Jan - 19:03

De toutes façons, le monde serait bien étonnant si nous aimions tous les mêmes choses. Et puis, n'oubliez pas que, pour un livre comme pour un film, on passe parfois à côté la première fois qu'on le lit ou qu'on le voit. Et l'inverse est vrai également : je n'ai pas de titre de film à l'esprit dans l'immédiat mais je sais qu'il y en a quelques uns dont je me demande ce que je leur trouvais il y a trente ans ...

Ah ! si, tenez : "Julia" avec Vanessa Redgrave. Ou encore (je vais choquer mais tant pis) "Le juge et l'Assassin." (La prestation des acteurs est remarquable mais le discours du film est d'une trame si grosse : les méchants bourgeois contre les honnêtes ouvriers ...)

Un bon livre, un bon film, c'est comme un bon vin, de toutes façons.

Mais nous n'aimons pas tous les mêmes vins. Heureusement pour les vignerons d'ailleurs. (Moi, le beaujolais, ce n'est vraiment pas la peine et je me demande ce qu'on peut bien lui trouver ... Mais parlez-moi des Bordeaux ! )
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: The Artist   Ven 20 Jan - 20:25

MC a écrit:
[…] je passe mon temps au cinéma […]
À part les heures pendant lesquelles tu travailles à ta thèse sur les gentlemen, of course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Sam 21 Jan - 10:38

Giles a écrit:
MC a écrit:
[…] je passe mon temps au cinéma […]
À part les heures pendant lesquelles tu travailles à ta thèse sur les gentlemen, of course.

Oui, faudrait que je m'y remette d'ailleurs !
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 28 Fév - 18:27

Evidemment je suis enchanté du succès aux Oscars : meilleur film ! et l'Oscar du meilleur acteur pour Jean Dujardin... Qui n'a rien eu aux Césars, même si le jury n'a pas osé ne rien accorder au film. Il paraît qu'Omar Sy, et Bérénice Béjo dans le film "The Artist", sont meilleurs acteurs que lui...
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 30
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 28 Fév - 18:29

T'es un peu dur avec Bérénice Béjo, non ? ^^
_________________
Noirs et Blancs et sa nouvelle version à suivre Mots et Merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: The Artist   Mar 28 Fév - 19:56

Non, MC, je l'ai adorée dans le film, bien sûr, c'est juste pour signaler la provocation du jury :
"Rien pour les acteurs, dans "The Artist" ??
- C'est vrai que ça serait incompris partout dans le monde ; bon alors, seulement pour Bérénice Béjo !!"
Et logiquement, qu'est-ce que cela aurait pour sens, sinon que Jean jouait moins bien ??? mais le vrai sens est évidemment : "puni ! trop de succès populaire ! trop amerloque, tout ça !"
Vous connaissez M. Chauvin, création bien française d'Alphonse Daudet ?
De toute façon, j'ai lu un article affirmant que les Césars décorent "les meilleurs artistes pour l'année écoulée depuis la précédente cérémonie".
Il est possible qu'Omar Sy ait très bien joué dans "Intouchables", je n'en sais rien : ne l'ayant pas vu, je ne puis juger, mais sur toute l'année 2011 / 2012, Jean Dujardin s'est autrement révélé, et non sur un seul film.
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hayleen
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
Littérophage Nota Beniste En Herbe.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Localisation : Dans l'intemporel psychédélique.
Loisirs : L'expression artistique. Que ce soit dans la contemplation ou dans (l'illusion de) la création.
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: The Artist   Dim 14 Avr - 18:30

Me concernant, je suis loin d'être une inconditionnelle de Jean Dujardin (ce serait d'ailleurs plutôt le contraire). Il m'évoque un peu ces quelques acteurs crooners et pseudo-séducteurs d'Hollywood, à l'interprétation appréciable mais à la mise en avant un peu trop omniprésente dans les métrages. Néanmoins, j'ai plutôt apprécié ce film. Bien que pour moi cela ne revêt pas non plus le caractère sacralisé dont se pourfendaient invariablement les critiques. Je crois que c'est un peu l'écueil de toute production hyper-médiatisée : tout le battage autour crée à coup sûr une certaine déception (et accessoirement, aurait plutôt tendance à me rebuter).
Alors oui, j'ai trouvé ça pas mal (étonnée par Bérénice Béjo et par la présence de Malcolm McDowell au casting), mais de là à en faire le film de la décennie ...
_________________
~ Hayleen ~

"Je me crois en enfer, donc j'y suis. C'est l'exécution du catéchisme. Je suis esclave de mon baptême. Parents vous avez fait mon malheur et vous avez fait le vôtre.
Pauvre innocent ! – L'enfer ne peut attaquer les païens. C'est la vie encore ! Plus tard, les délices de la damnation seront plus profondes.
Un crime, vite, que je tombe au néant, de par la loi humaine."
[Arthur Rimbaud - Une saison en enfer]
Métaphores Bluesymentales
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metaphores-bluesymentales.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Artist   

Revenir en haut Aller en bas

The Artist

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -