Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Un grand ménage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Un grand ménage   Mer 22 Fév - 19:21

Sur une épaisse étagère en hauteur, d'une grosse armoire dans une pièce de débarras, dans ma maison de Tartas, "dormaient" depuis une douzaine d'années, plusieurs gros classeurs contenant chacun au moins deux cents feuilles A4 de mes "vieux écrits" (période 1996-2001, le premier texte de Au Pays des Guignols Gris, le même texte corrigé et revu, et un autre texte d'environ 150 feuilles A4 qui devait plus tard devenir "Visages" (souvenirs enfance adolescence à Cahors, Tunisie et Algérie)... Deux cartons contenant chacun des cahiers, des carnets, des feuilles, tout cela écrit à la main et ficelés, ainsi que des copies de divers textes...
Lorsque j'ai eu ma mutation à la Poste, de Bruyères dans les Vosges pour Lesperon dans les Landes, le 25 janvier 1999, j'avais "religieusement" placé tous mes écrits dans un grand sac bleu de voyage (qui pesait fort lourd). Ne voulant pas mettre ce sac dans le camion de déménagement, j'ai préféré l'avoir avec moi dans la voiture...
A l'époque Internet était "préhistorique", je n'avais juste qu'un ordinateur windows 95 sans internet avec un disque dur de 1,7 Go, une imprimante assez lente et très basique, et je commençais juste à taper des textes sur des feuilles A4...
... Douze ans plus tard tous ces écrits me semblaient bien obsolètes et surtout trop "gosse qui croit au père noël" et d'un style "enfantin" voire mièvre ou d'un "lyrisme de jeune fille romantique vierge et aimant les contes de fées"...
Il va sans dire que par la suite, et surtout après les années 2001/2002 voire 2004/2005, la plupart de ces écrits ont été remaniés, recomposés... Et qu'ils figurent maintenant tous ou presque (je veux dire ceux d'après 1996) sur des fichiers dans des dossiers sur disque dur externe clés USB... Et sur mon site, aussi... Dans une écriture "bien plus élaborée" (et donc différente) que celle des "premiers temps lointains" (desquels je me sens d'ailleurs complètement déconnecté)...
Aussi à la vue, dans un "grand ménage" que je fis récemment, de tous ces classeurs et cartons, je me suis dit qu'il n'était plus nécessaire que je conserve encore ces "vieux écrits"... Alors j'ai viré tout ça, jeté dans des sacs plastique, et c'est parti aujourd'hui 22 février 2012 à la déchetterie de Tartas, dans le conteneur journaux revues pubs papier !
Par un temps magnifique, un beau soleil, entre 3 et 4 h de l'après midi... Je n'ai eu aucun "pincement au coeur", aucun regret... (Je m'en fous, maintenant j'ai tout sur le Net et sur un disque dur externe et sur des clés, et en outre, je fais imprimer mes écrits, oeuvres, livres, par Lulu com... de telle sorte que j'aurai toujours la possibilité d'avoir une version écrite de toutes mes oeuvres... depuis 1996...
... Reste cependant une vingtaine de "vieux carnets" que j'ai gardés dans une boîte à chaussures (des carnets de 1967 à 1995)... Là dedans il m'arrive d'y puiser quelques idées pour de nouveaux textes... Mais ces carnets en vérité ne sont pas "exploitables" tels qu'ils sont en leur état d'origine et je ne vais donc pas en faire grand chose... Je me demande même si je ne vais pas, un jour, les brûler plutôt que de les laisser tels qu'is sont à mes éventuels "héritiers littéraires"...




_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Un grand ménage   Mer 22 Fév - 19:54

yugcib a écrit:
Douze ans plus tard tous ces écrits me semblaient bien obsolètes […]
Je dirais que c'est la preuve que nous évoluons ou que nous sommes « le même » tout en étant devenus « un autre » mais le plus intéressant est le regard de « l'autre » actuel sur « l'autre » passé. Je connais des écrivains qui ont presque un culte pour tout ce qu'ils ont écrit… et d'autres qui rejettent leurs textes aussitôt écrits, et recommencent, et recommencent encore. Je préfère les seconds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Un grand ménage   Mer 22 Fév - 23:01

... Dans mon cas, ce qu'il y a de sûr, sûr/sûr/sûr archi sûr, c'est que le plus "basique" des critiques littéraires -quelque peu "sérieux" j'entends bien- ... trouverait insipide, inconsistant, d'un lyrisme débilitant et d'une mièvrerie tarte à la crème, et confus, parfois hermétique -mais d'un hermétisme à deux balles- ces "vieux écrits de jeunesse puis de jeunesse tardive jusqu'à la cinquantaine"...
... Si jamais un jour je devais "devenir célèbre" (rire) je crèverais de honte si l'on devait retrouver dans quelque carton ou sur une étagère, l'un de ces "vieux cahiers" (ou je me retournerais -comme on dit- dans ma tombe... Non, pas ma tombe puisque je veux être incinéré, alors mon urne)...
A 16 ans j'écrivais dans un cahier de 192 pages à petits carreaux "Les sentiers de l'espoir" (rien que le titre ça fait crever de rire)... Quelle ânerie ! (par la suite j'ai quand même jamais fait pire)!
Ce cahier je l'ai brûlé (à peine quelques années plus tard tellement je le trouvais "con")...
Ce que j'arrive pas à comprendre c'est comment avec les rédacs et les disserts que j'étais capable de faire au lycée en seconde et première, et en étant premier avec 15 et même une fois 18... j'ai pu écrire "pour mon compte" (en dehors de l'école donc) des textes aussi nuls, aussi insipides, aussi filandreux, aussi fiévreux de mauvaise fièvre, aussi obtus, aussi bêtement lyriques...

A noter aussi que, à vrai dire, c'est seulement "sur le tard" (disons depuis 2007/2008) que j'ai commencé -du moins je le crois- à "pondre quelques trucs valables"...
Quand je relis mes écrits du début sur mon site (2005/2006) je "m'arrache les cheveux" (enfin, parfois) !
J'ai peut-être trop fait dans la pensée et dans la réflexion, dans le fond !
J'avais essayé de faire ce que j'appelle des "reprises"... C'est à dire reprendre de nombreux textes (de la période 2005/2006 et même au delà)... J'ai été content du résultat, mais quel travail ! (parce que les textes sont affreusement nombreux et divers)...

Bah! De même que "Dieu reconnaîtra les siens"... Un jour, les "vrai-de-vrai" (écrivains, critiques et consorts) reconnaîtront ce qu'il faudra reconnaître ! ... Et je me dis " sans le brouillard, le ciel bleu et le soleil seraient tellement visibles qu'ils en deviendraient invisibles...

je terminerai mon propos sur cette pensée de Cioran :

"Rien ne stérilise tant un écrivain comme la recherche de la perfection"

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Giles
Membre étranger


Masculin
Nombre de messages : 2238
Localisation :  
Emploi :  
Loisirs :  
Date d'inscription : 18/02/2011

MessageSujet: Re: Un grand ménage   Jeu 23 Fév - 9:19

yugcib a écrit:
Je terminerai mon propos sur cette pensée de Cioran : "Rien ne stérilise tant un écrivain comme la recherche de la perfection"
C'est peut-être vrai mais tout dépend de la conception de la perfection qu'a cet écrivain dont parle Cioran, je dirais… Je pense aux œuvres du XVIIe (par exemple) qui sont parfaites, La Fontaine, Racine, Molière, chacune dans leur genre. Peut-être aussi que ces trois (par exemple) ne poursuivaient pas la perfection mais le « naturel » comme préconisait Boileau leur contemporain. Peut-être aussi que les écrivains de génie atteignent la perfection sans la chercher ! Ou que la perfection est seulement dans l'œil des lecteurs. Bref, c'est un sujet de discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Un grand ménage   Jeu 23 Fév - 11:00

... Je pense que la perfection est un concept... D'ailleurs tous les concepts sont purement et uniquement humains, c'est à dire "d'intelligence humaine"... Il n'y a pas de concepts, dans le monde "non humain" ni dans "l'intelligence non humaine"...
Je préfère "harmonie", "symbiose", "équilibre", "réalité", "relation", en tant que termes "humains" pour désigner le sens de ces choses là... Le sens des choses et de tout, d'ailleurs, ne se définit au fond, peut-être pas : le sens EST tout simplement (et il existe bel et bien, "de toute éternité")...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un grand ménage   

Revenir en haut Aller en bas

Un grand ménage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -