Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Jeu 10 Sep - 8:30

"L'intellect pur vise à la Vérité, le Goût nous montre la Beauté, et le Sens moral nous enseigne le Devoir. Il est vrai que le sens du milieu a d'intimes connexions avec les deux extrêmes, et il n'est séparé du sens moral que par une si légère différence qu'Aristote n'a pas hésité à ranger parmi les vertus quelques-une de ses délicates opérations. Aussi, ce qui exaspère surtout l'homme de goût dans le spectacle du vice, c'est sa difformité, sa disproportion. Le vice porte atteinte au juste et au vrai, révolte l'intellect et la conscience ; mais, comme outrage à l'harmonie, comme dissonance, il blessera plus particulièrement certains esprits poétiques ; et je ne crois pas qu'il soit scandalisant de considérer toute infraction à la morale comme une espèce de faute contre le rythme et la prosodie universels.

C'est cet admirable, cet immortel instinct du Beau qui nous fait considérer la terre et ses spectacles comme un aperçu, comme une correspondance du ciel. La soif insatiable de tout ce qui est au-delà, et que révèle la vie, est la preuve la plus vivante de notre immortalité. C'est à la fois par la poésie et à travers la poésie, par et à travers la musique que l'âme entrevoit les splendeurs situées derrière le tombeau ; et quand un poème exquis amène les larmes au bord des yeux, ces larmes ne sont pas la preuve d'un excès de jouissance, elles sont bien plutôt le témoignage d'une mélancolie irritée, d'une postulation des nerfs, d'une nature exilée dans l'imparfait et qui voudrait s'emparer immédiatement, sur cette terre, d'un paradis révélé.

Ainsi le principe de la poésie est, strictement et simplement, l'aspiration humaine vers une beauté supérieure, et la manifestation de ce principe est dans un enthousiasme, une excitation de l'âme, - enthousiasme tout a fait indépendant de la passion qui est l'ivresse du coeur, et de la vérité qui est la pâture de la raison. Car la passion est "naturelle", trop naturelle pour ne pas introduire un ton blessant, discordant, dans le domaine de la beauté pure, trop familière et trop violente pour ne pas scandaliser les purs Désirs, les gracieuses Mélancolies et les nobles Désespoirs qui habitent les régions surnaturelles de la poésie."

_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Jeu 10 Sep - 10:34

LE BEAU

"J'ai trouvé la définition du Beau, de mon Beau.
C'est quelque chose d'ardent et de triste...Une tête séduisante et belle, une tête de femme, veux-je dire, c'est une tête qui fait rêver à la fois, mais d'une manière confuse, de volupté et de tristesse ; qui comporte une idée de mélancolie, de lassitude, même de satiété, - soit une idée contraire, c'est à dire une ardeur, un désir de vivre, associés avec une amertume refluante, comme venant de privation ou de désespérance. Le mystère, le regret sont aussi des caractères du Beau.
Une belle tête d'homme...contiendra aussi quelque chose d'ardent et de triste, des besoins spirituels, des ambitions ténébreusement refoulées, l'idée d'une puissante grondante et sans emploi, quelques fois l'idée d'une insensibilité vengeresse...le mystère, et enfin ( pour que j'aie le courage d'avouer jusqu'à quel point je me sens moderne en esthétique) le malheur. Je ne prétends pas que la joie ne puisse pas s'associer avec la Beauté, mais je dis que la joie est un des ornements les plus vulgaires, tandis que la Mélancolie en est, pour ainsi dire, l'illustre compagne à ce point que je ne conçois guère ( mon cerveau serait-il un miroir ensorcelé ? ) un type de Beauté où il n'y ait du Malheur. Appuyé sur - d'autres diraient : obsédé par - ces idées, on conçoit qu'il me serait difficile de ne pas conclure que le plus parfait type de la Beauté virile est Satan - à la manière de Milton."

_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Jeu 10 Sep - 17:35

Extrait d"A REBOURS" de J. K. HUYSMANS.

"Son admiration pour cet écrivain - BAUDELAIRE - était sans borne. Selon lui, en littérature, on s'était jusqu'alors borné à explorer les superficies de l'âme ou à pénétrer dans ses souterrains accessibles et éclairés, relevant, çà et là, les gisements des péchés capitaux, étudiant leurs filons, leur croissance, notant, ainsi que Balzac, par exemple les stratifications de l'âme possédée par la monomanie d'une passion, par l'ambition, par l'avarice, par la bêtise paternelle, par l'amour sénile.
C'était au demeurant, l'excellente santé des vertus et des vices, le tranquille agissement des cervelles communément conformées, la réalité pratique des idées courantes, sans idéal de maladive dépravation, sans au-delà ; en somme, les découvertes des analystes s'arrêtaient aux spéculations mauvaises ou bonnes, classifiées par l'Eglise : c'était la simple investigation, l'ordinaire surveillance d'un botaniste qui suit de près le développement prévu de floraisons normales plantées dans de la naturelle terre.


BAUDELAIRE était allé plus loin ; il était descendu jusqu'au fond de l'inépuisable mine, s'était engagé à travers les galeries abandonnées ou inconnues, avait abouti à ces districts de l'âme où se ramifient les végétations monstrueuses de la pensée.
Là près de ces confins où séjournent les aberrations et les maladies, le tétanos mystique, la fièvre chaude de la luxure, les typhoïdes et les vomitos du crime, il avait trouvé, couvant sous la morne cloche de l'Ennui, l'effrayant retour d'âge des sentiments et des idées.

Il avait révélé la psychologie morbide de l'esprit qui a atteint l'octobre de ses sensations ; raconté les symptômes des âmes requises par la douleur, privilégiées par le spleen ; montré la carie grandissante des impressions, alors que les enthousiasmes, les croyances de la jeunesse sont taris, alors qu'il ne reste plus que l'aride souvenir des misères supportées, des intolérances subies, des froissements encourus, par des intelligence qu'opprime un sort absurde.

Il avait suivi toutes les phases de ce lamentable autome, regardant la créature humaine, docile à s'aigrir, habile à se frauder, obligeant ses pensées à tricher entre elles, pour mieux souffrir, gâtant d'avance, grâce à l'analyse et à l'observation, toute joie possible

Puis dans cette sensibilité irritée de l'âme, dans cette férocité de la réflexion qui repousse la gênante ardeur des dévouements, les bienveillants outrages de la charité, il voyait, peu à peu, surgir l'horreur de ces passions âgées, de ces amours mûres, où l'un se livre encore quand l'autre se tient déjà en garde, où la lassitude réclame aux couples des caresses filiales dont l'apparente juvénilité parait neuve, des candeurs maternelles dont la douceur repose et concède, pour ainsi dire, les intéressants remords d'un vague inceste.

En de magnifiques pages, il avait exposé ses amours hybrides, exaspérées par l'impuissance où elles sont de se combler, ces dangereux mensonges des des stupéfiants et des toxiques appelés à l'aide pour endormir la souffrance et mater l'ennui. A une époque ou la littérature attribuait presque exclusivement la douleur de vivre aux malchances d'un amour méconnu ou au jalousies de l'adultère, il avait négligé ces maladies infantiles et sondé ces plaies plus incurables, plus vivaces, plus profondes, qui sont creusées par la satiété, la désillusion, le mépris, dans les âmes en ruine que le présent torture, que le passé répugne, que l'avenir effraye et désespère.

Et plus des Esseintes relisait Baudelaire, plus il reconnaissait un indicible charme à cet écrivain qui, dans un temps ou le vers ne servait plus qu'à peindre l'aspect extérieur des êtres et des choses, était parvenu à exprimer l'inexprimable, grâce à une langue musculeuse et charnue, qui, plus que toute autre, possédait cette merveilleuse puissance de fixer avec une étrange santé d'expressions, les états morbides les plus fuyants, les plus tremblés, des esprits épuisés et des âmes tristes."

(Utile pour un commentaire)
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Jeu 17 Déc - 12:05

Le cenotaphe de BAUDELAIRE au cimetière du Montparnasse.



_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Jeu 17 Déc - 13:11


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 12:38

Des illustrations des "Fleurs du Mal" par Edouard CHIMOT (Editions ROMBALDI)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 12:51


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 13:06


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
millie
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 1616
Age : 43
Localisation : montpellier
Emploi : prenant
Loisirs : divers (comme d'été)
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 21:08

Personnellement, ces illustrations ne me plaisent pas vraiment... Je ne saurais dire exactement ce qui me gêne en elles, néanmoins, elles ne me semblent pas être à la hauteur du texte.
En revanche, cela ne les empêche pas d'être intéressantes.
Mile21, si toi tu les apprécies, peux-tu essayer d'en mettre en mots les raisons ? Merci.
Heu... C'est, bien sûr, aussi valable pour les autres lecteurs de ce fil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kako
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1275
Age : 54
Localisation : bretagne
Emploi : papa au foyer/ouvrier serriste
Loisirs : spectateur épicurien
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 21:41

C'est parce que 1021 est un gros pervers hi hi hi finger finger finger finger finger finger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoworld.over-blog.com/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 22:10

Ah ! les goûts et les couleurs ! Personnellement, je trouve que le père CHIMOT a un sacré coup de crayon. Et puis quoi de plus beau qu'un nu de femme...un coup de crayon à la Jean-Baptiste VALADIE ou un livre de la collection "AUBADE"...Vous êtes belles Mesdames...
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
kako
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1275
Age : 54
Localisation : bretagne
Emploi : papa au foyer/ouvrier serriste
Loisirs : spectateur épicurien
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 22:22

Ou Walter Girotto ou Bruno Di Maio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoworld.over-blog.com/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 21 Déc - 23:03

Je n'ai pas l'honneur de connaître ces messieurs...mais un peintre qui se nomme Di Maio et qui ferait des nus, ça me parait bizarre...

Toutefois je ne demande qu'à voir....
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
kako
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1275
Age : 54
Localisation : bretagne
Emploi : papa au foyer/ouvrier serriste
Loisirs : spectateur épicurien
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 22 Déc - 9:51

Voila mon cher mile : http://www.brunodimaio.it/galleria.aspx?id=004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoworld.over-blog.com/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 22 Déc - 11:00

Merci beaucoup Kako. Dix maillots peint effectivement des nus.

Faut voir sur pièce. Cependant depuis quelques années je ne vais plus dans les galeries car je me laisse facilement tenter... comme chez les bouquinistes d'ailleurs.

Merci encore.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
kako
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1275
Age : 54
Localisation : bretagne
Emploi : papa au foyer/ouvrier serriste
Loisirs : spectateur épicurien
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 22 Déc - 11:10

Je lui mets un neuf maio, il faut se le faire le maio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoworld.over-blog.com/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 22 Déc - 11:56

Oh ! c'est pas trop la saison...et puis maintenant il me faut une glace pour voir ce que je fais.....

Autre chose, j'ai trouvé un "Gaspard de la Nuit", édition VOLLARD, au Manoir de Tromenec à LANDUNVEZ, sans autre précision. Est-ce dans ton coin ? car, si je dois me taper le déplacement, je passerai faire un rapide coucou.

Ma femme veut absolument aller en Bretagne mais comme nous ne connaissons pas du tout, ça nous ferait une occasion d'aller recevoir le crachin.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
kako
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 1275
Age : 54
Localisation : bretagne
Emploi : papa au foyer/ouvrier serriste
Loisirs : spectateur épicurien
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 22 Déc - 12:17

Surtout, tu me contactes si tu viens dans le finistère.
http://maps.google.fr/maps?hl=fr&source=hp&q=landunvez&rlz=1R2GGLL_fr&um=1&ie=UTF-8&hq=&hnear=Landunvez&gl=fr&ei=5agwS-mBJsjKjAecxMXXAg&sa=X&oi=geocode_result&ct=image&resnum=1&ved=0CAkQ8gEwAA
Tu ne seras pas très loin de Brest.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kakoworld.over-blog.com/
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 22 Déc - 13:05

Ah ! oui, pas mal comme coin...mais alors, c'est pas la porte à côté...difficile de trouver plus loin...Merci.
_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
mile
Littérophage Aloysiusbertranophile
Littérophage Aloysiusbertranophile
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 2394
Age : 67
Localisation : Bourgogne
Emploi : neant
Loisirs : poesie, musique
Date d'inscription : 24/08/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Dim 14 Fév - 9:56


_________________
"Pour l'idéaliste, l'existence n'est pas nécessaire à la vérité qu'il conçoit" Albert Thibaudet.
"Je suis d'un autre pays que le vôtre, d'un autre quartier, d'une autre solitude". Léo Ferré

http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jean Marc
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.


Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 379
Age : 62
Localisation : Champagne
Emploi : Salarié industrie
Loisirs : Ecriture, photo, musique
Date d'inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Baudelaire   Lun 15 Fév - 11:46

Pour apporter ma petite contribution, je dirais que ce qui peut ne pas plaire, est la couleur de peau et les tons en général. Les nus sont magnifiques traités à la sanguine, mais là, autant le dessinateur est excellent autant le coloriste semble tourmenté ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lireine.fr
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Baudelaire   Mar 16 Fév - 22:24

La biographie de Baudelaire se trouve ici.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Coraline
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 1623
Age : 75
Localisation : Hors du temps
Emploi : m'efforcer d'esquiver les contraintes
Loisirs : Lecture, écriture, internet, voyages...
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: Baudelaire   Sam 26 Fév - 18:59

Mon poème préféré :

"La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres, corrompus , riches et triomphants.

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens."

On a l'impression, à travers ce texte que Baudelaire nous présente la nature comme un oracle : elle est ce temple dans lequel parle le dieu, mais qui sera capable d'interpréter le discours divin ?
_________________
"Ce que tu penses de toi-même est plus important que ce que les autres en pensent."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
ignatius
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 862
Age : 38
Localisation : avignon
Emploi : instable
Loisirs : thanatopraxie
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Baudelaire   Dim 27 Fév - 12:18

Bon, comme il n'y a pas la charogne (enfin je crois) et que c'est un de mes préférés, le voici:



XXIX - Une Charogne

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux:
Au détour d'un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande Nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague
Ou s'élançait en pétillant
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d'un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché.

- Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion!

Oui! telle vous serez, ô la reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés!



Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire

_________________
In girum imus nocte et consumimur igni

mon blog de poésies, nouvelles, roman et articles humoristiques :
http://digitus-impudicus.over-blog.fr

Webzine gratuit et collectif de nouvelles et poésies :
http://www.cohues.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://digitus-impudicus.over-blog.fr
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: Baudelaire   Ven 24 Juin - 16:41

Je suis dans un trip baudelairien là maintenant, et je viens de lire avec plaisir tout ce fil principalement poétique. Pour ceux et celles que cela intéresse, j'ai ouvert un autre fil sur les écrits de Baudelaire distincts des poèmes (faut dire que je viens de m'offrir ses Oeuvres Complètes, et que j'en découvre que j'ignorais tout à fait).

Mon poème préféré de Baudelaire ? difficile ! oui, "l'Albatros", "Correspondances", "Recueillement" sans doute, mais mon petit faible est pour les 3 premières strophes de celui-ci:


LE CHAT
Dans ma cervelle se promène,
Ainsi qu'en son appartement,
Un beau chat, fort, doux et charmant.
Quand il miaule, on l'entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret ;
Mais que sa voix s'apaise ou gronde
Elle est toujours riche et profonde.
C'est là son charme et son secret.

Cette voix, qui perle et qui filtre
Dans mon fond le plus ténébreux
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.


Le poème est beaucoup plus long, mais il me semble qu'ensuite le chat symbolique glisse au chat réel, cela nuit peut-être à "l'inquiétante étrangeté",
Et je préfère me satisfaire
avec ce chat imaginaire
(tiens, me voilà poète un peu!)
"Me remplit comme un vers nombreux":
oxymore extraordinaire !


Et ce jeu de mots sur f/philtre !!


Baudelaire fut le premier poète à parler (et souvent) de son cerveau en poésie, je ne sais pas si cela a été remarqué.
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baudelaire   

Revenir en haut Aller en bas

Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4 Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Le Cercle des Poètes -