Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Pouvoirs, Eglise et société - Collectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Pouvoirs, Eglise et société - Collectif   Lun 4 Juin - 18:40

Pouvoirs, Eglise et société : Dans les royaumes de France, de Bourgogne et de Germanie de 888 aux premières années du XIIe siècle





Quatrième de couverture :


Cet ouvrage se donne pour objectif de guider les étudiants à travers cette vaste question en leur fournissant les principales clés pour l'appréhender.

Sans être un exposé exhaustif sur le sujet, il s'agit plutôt de montrer comment aborder les différents thèmes, de présenter les grandes problématiques et d'exposer les débats historiographiques passionnants que cette question a suscités.

L'ouvrage fournira également les repères indispensables afin de maîtriser une bibliographie abondante en partie en langue allemande et offrira un entraînement aux différents types d'exercices.

Sommaire :

Comprendre : Première approche pour aborder la question / Les moyens pour aborder la question : sources traduites et bibliographie, repères chronologiques, cartes, généologies / Rechercher : Les devenirs des Royaumes / Les principautés territoriales / De nouvelles formes de pouvoir / Les premiers Capétiens / Les caractères de la royauté en Germanie (Xe- milieu du XIe) / Le gouvernement sous les Saliens : crise et tournant / Les aristocraties régionales en France / Dominations seigneuriales / Un héritage carolingien : l' Eglise des années 880 à 1130 / Un nouvel "Ordonnement du monde" : l'Eglise des années 1030 à 1120 / S'entraîner : Dissertations / Commentaires de documents.



Mon avis :


J'ai acheté ce petit bouquin car je m'intéresse au moyen âge germanique. Le souci majeur est qu'il existe assez peu d'ouvrages sur le sujet (du moins d'ouvrages traduits, sérieux et compréhensibles). Et il y a, dans l'Histoire de cet empire, un problème assez épineux : qui gouverne quoi ? La Germanie ne fonctionnant évidemment pas comme nous, tous nos repères sont vite abolis. C'est non sans mal que j'essayais de me dépatouiller entre les différents princes, ducs, marquis, les différentes lignées... lorsque cet essai m'apporta la révélation. Bon, j'exagère un peu mais en tous les cas, son style simple et clair a répondu à mes attentes.

Il est certes fait pour des étudiants mais pour celui qui s'intéresse à ces thèmes et à cette époque, il est vraiment précieux.



Dernière édition par Lydia le Lun 4 Juin - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pouvoirs, Eglise et société - Collectif   Lun 4 Juin - 18:41

Extrait :


En Germanie, le développement de nouveaux pouvoirs locaux. (Pages 86-87)


En l'absence d'administration, la tutelle que Henri II (1002-1024) et ses successeurs sont parvenus à imposer aux anciens duchés est indéniable, mais elle demeure forcément légère.
Dès l'an mil, on assiste en fait à une redistribution des cartes du pouvoir, au bénéfice de nouveaux seigneurs régionaux, laïques et ecclésiastiques, aux pouvoirs ancrés dans un espace. Le processus s'amorce dans un premier temps en Saxe, Lotharingie et Franconie, et déjà Henri II cherche à l'enrayer en ferraillant contre quelques familles (Billung, Ezzon, Saliens...). On pourrait être tenté de désigner ce phénomène comme un processus de "féodalisation" à la française. Si ce n'est qu'il s'agit moins d'une déliquescence des grands pouvoirs (royaux, ducaux, comtaux) qu'une transformation de ceux-ci, conjointe à l'émergence de plus petits seigneurs. Ce développement des Adelsherrschaften gagne l'ensemble du royaume dans la seconde moitié du XIe siècle.
Il faut cependant bien avoir en tête que l'historiographie allemande ne l'aborde pas du tout dans la même perspective, ni avec les mêmes outils conceptuels que la recherche française. Là où, en France, on parle de principautés, puis de châtellenies et de seigneuries, les Allemands utilisent des concepts qui renvoient à la qualité de celui qui exerce le pouvoir : "Adelsherrschaft", littéralement le "pouvoir nobiliaire". Ils évitent toute référence à un territoire (Landesherrschaft), le concept étant réservé à des temps ultérieurs où se constituent les "principautés territoriales".
Revenir en haut Aller en bas

Pouvoirs, Eglise et société - Collectif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -