Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Moulin et la Croix - Majewsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Le Moulin et la Croix - Majewsky   Sam 16 Juin - 22:08

J'espère ne pas me tromper sur le nom du réalisateur, c'est de mémoire.
J'ai vu le film hier (on était 4 dans la salle, et j'étais avec deux amies ). Un très beau film visuellement, et sur le travail du bruit et du silence. Côté dialogues certes, on n'a pas grand-chose à se mettre sous la dent. En fait il s'agit d'une sorte de "plongée" dans un très grand tableau de Brueghel, "Le chemin du Golgotha", où s'agite une foule de personnages, sous le surplomb hallucinant d'un moulin,et où Jésus tombé sous le poids de la croix est à peine discernable.
Le moulin colossal, surtout vu de l'intérieur, et son grondement implacable, figurent manifestement ce poids même pour tous les hommes, et leur passage entre les engrenages de leur destin. Brueghel y est montré en sa recherche d'art, c'est une rare et bonne chose en matière de film sur un artiste (que de déceptions j'ai eues !), mais pas tout à fait assez développée je trouve. Le tragique de la condition humaine décrite et la fin (passion du Christ) confèrent une morale chrétienne au film, assez manifestement aussi.
En tout cas c'est très beau !

PS : Zut, fatigué, et donc le N de "moulin" a sauté dans mon titre ! MdV, peux-tu corriger cela ??
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Moulin et la Croix - Majewsky   Dim 17 Juin - 18:00

Itsumo-yo a écrit:

PS : Zut, fatigué, et donc le N de "moulin" a sauté dans mon titre ! MdV, peux-tu corriger cela ??

J'ai corrigé Itsumo.
Revenir en haut Aller en bas
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: Le Moulin et la Croix - Majewsky   Dim 17 Juin - 20:31

Ah merci Lydia !

Tant que j'y suis, je précise quelques-unes de mes déceptions :
Bien des films consacrés à de grands artistes ne se préoccupent que de leur vie, et même il faut bien le dire, que de leur vie sexuelle. Et certes Freud a bien montré, à raison je pense, les liens intime entre la libido et l'art, mais jamais dans l'optique de rabaisser ce dernier, au contraire (voir le concept de "sublimation", et puis j'ai lu tout Freud). Ce qui nous intéresse en fait dans la vie d'un artiste est justement quels moyens il a utilisé pour se sublimer. Or par exemple l'infâme navet de Peter Greenaway appelé "La Ronde de Nuit" montre les séances de tringlage de Rembrandt ("heureux drille", comme disait Verlaine), et rien sur ce qu'il cherchait en art, sur ses doutes et certitudes tout en créant ce tableau. En prime on a droit à des âneries sur la société des Provinces-Unies du 17ème siècle...
"Modigliani" est à peine mieux, centré sur le conflit / lien d'estime supposé entre Picasso et Modigliani, qui étaient loin de partager les mêmes objectifs en art, objectifs ignorés par le film.
"Lautrec", n'en parlons pas, le biopic avale entièrement le génie spécifique de son dessin, et ne s'intéresse qu'à son zizi et à son alcoolisme.
J'en venais presque à me dire que les films modernes sur les vrais grands artistes sont en fait des entreprises de démolition du génie de ceux-ci, mais heureusement ce réalisateur polonais inconnu me rassure un peu. Dans Le Moulin et la Croix vous verrez Brueghel tenter de bâtir et justifier son tableau, mais vous ne saurez rien de ce que Malraux appelait son "misérable petit tas de secrets dont on n'a que faire" !
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Moulin et la Croix - Majewsky   

Revenir en haut Aller en bas

Le Moulin et la Croix - Majewsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -