Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
 

La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: AA   Jeu 27 Sep - 20:42

... Dans "l'océan de la poésie", je réfute avec vivacité l'idée selon laquelle d'après Ernesto San Epifanio, la poésie serait "absolument homosexuelle"...
La preuve ? Je suis poète et pas homosexuel du tout...
Qu'il y en ait, dans la poésie, des "pédérastes, des folles, des sodomites, des papillons, des narcisses, des efféminés"... Certes je ne le nie pas... Ce n'en sont pas moins des Humains, d'ailleurs... Et non des "extraterrestres" ou des "tarés" ou des "pervertis"... Sauf les pédophiles soit dit en passant, qui eux sont "des humains pas comme tous les autres" (et dont je concevrais -sans cependant y participer- le "génocide" )...
Je suis "pédophilophobe" (comme l'on peut être islamophobe) jusqu'au point de souhaiter voir éradiqué de la littérature les pédophiles (rappellons qu'un pédophile c'est un homme -plus rarement une femme- qui fantasme sexuellement sur les enfants non pubères (en dessous de 10, 11, 12 ans selon la précocité du développement)...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65430
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Ven 28 Sep - 8:35

Cette tirade de notre ami Guy, que je ramène dans ces "Bavardages divers", s'explique par le fait que, dans "Les Détectives Sauvages" de Roberto Bolaño, on trouve cet extrait :


Citation :
[...] ... 22 novembre -

Je me suis réveillé chez Catalina O'Hara. Pendant que je prenais le petit-déjeuner, très tôt (María n'était pas là, le reste de la maisonnée dormait), avec Catalina et son fils Davy, qu'elle devait emmener à la garderie), je me suis souvenu que la nuit précédente, quand nous n'étions plus que quelques uns, Ernesto San Epifanio a dit qu'il existait une littérature hétérosexuelle, une homosexuelle et une bisexuelle. Les romans en général étaient hétérosexuels, la poésie, par contre, était absolument homosexuelle, et les nouvelles, j'en déduis qu'elles étaient bisexuelles, même s'il n'en a rien dit.

A l'intérieur de l'immense océan de la poésie il distinguait plusieurs courants : des pédérastes, des pédales, des pédoques, des folles, des sodomites, des papillons, des narcisses et des efféminés. Les deux courants majeurs, cependant, étaient celui des pédérastes et celui des pédales. Walt Whitman, par exemple, était un poète pédéraste. Pablo Neruda, un poète pédale. William Blake était un pédéraste, sans l'ombre d'un doute, et Octavio Paz, une pédale. Borges était efféminé, c'est-à-dire qu'il pouvait soudain être pédéraste et, tout aussi soudainement, simplement asexuel. Rubén Darío était une folle, de fait la reine et le paradigme des folles.

- Dans notre langue, bien sûr, a-t-il précisé ; dans le divers et vaste monde, le paradigme est toujours Verlaine le Généreux.

Une folle, selon San Epifanio, était plus proche de l'asile d'aliénés de premier choix et des hallucinations dans la chair vive alors que les pédérastes et les pédales vaquaient de manière syncopée de l'Ethique à l'Esthétique et vice versa. Cernuda, le cher Cernuda, était un narcisse et dans des occasions de grande amertume un poète pédéraste, alors que Guillén, Aleixandre et Alberti pouvaient être respectivement considérés comme pédoque, sodomite et pédale. ... [...]

Précisons qu'Ernesto San Epifanio est lui-même homosexuel et que, pour lui, il n'y a rien de plus beau au monde que la poésie - ce qui explique en partie sa volonté de la voir strictement homosexuelle, non pas tant d'ailleurs par l'orientation sexuelle de ses auteurs que parce ce qu'il ressent à la lecture de leurs vers.

A vous de voir si le sujet vous enflamme comme il a enflammé Yugcib mais n'oubliez pas que Roberto Bolaño était un grand provocateur. Wink
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Ven 28 Sep - 10:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Ven 28 Sep - 9:37

Tiens, moi aussi ce morceau choisi m'a frappée quand je l'ai lu hier. Je me suis demandé comment classer Rimbaud, bisexuel. Papillon? Narcisse? Et Baudelaire? Et Elizabeth Browning, Emily Brontë, Emily Dickinson, Marie Noël, Sylvia Plath?
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65430
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Ven 28 Sep - 10:19

En lisant le roman, j'ai vraiment eu l'impression que le personnage de San Epifanio faisait abstraction de la vie sexuelle des poètes - sauf évidemment pour Verlaine mais il faut dire que celui-ci a défrayé la chronique.

Il précise aussi que la poésie est homosexuelle uniquement dans la langue du pays, soit l'espagnol.

Le livre entier est bourré d'idées brillantes - ou moins brillantes - de ce genre et, toujours, on devine la passion profonde de l'auteur pour les mots et la littérature en général même s'il se voulait avant tout poète. Il y a aussi beaucoup d'humour mais, de cela, on ne s'en aperçoit pas tout de suite. C'est souvent à la relecture. Ici, ce sont les nouvelles qui seraient bisexuelles ... Ca me laisse plutôt rêveuse : Mansfield, Maugham, Maupassant ...

Personnellement, c'est à la poésie de Hugo que j'ai pensé. L'envisager comme homosexuelle me paraît impossible. Mais on aboutit là à une autre question : la stature, le passé du poète ne font-ils pas obstacle à notre façon d'envisager les choses ? San Epifanio parvient à faire abstraction de tout ça mais c'est un personnage tout à fait à part. Sa mort même est spéciale : il doit subir une opération du cerveau et, après cela, il n'est plus le même, comme si le vrai San Epifanio était mort.

J'ai rarement vu un auteur de fiction permettre à son lecteur de s'investir si totalement dans son texte. C'est comme si Roberto Bolaño l'incitait tout le temps à réfléchir, à se poser des questions. Et ça ne paraît jamais lassant parce qu'il n'utilise aucun jargon bizarre et exclusivement littéraire - au contraire, il tourne cela en ridicule. Il demande beaucoup à son lecteur mais celui-ci n'en a pas conscience parce que c'est un échange en fait : si Bolaño demande, il donne tout autant.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 43
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Ven 28 Sep - 14:06

Allons plus loin dans cette réflexion.

Le roman est viril, volumineux, il y a de l'action. La nouvelle tend vers l'action aussi, mais elle est plus délicate, toujours plus fragile. La poésie est contemplative, elle se morfond souvent un peu sur elle même, elle est souvent narcissique (Oscar Wilde disait des homosexuels qu'ils étaient de grands Narcisse).

Hemingway avait quelques préjugés contre l'homosexualité. Cela dit il a écrit des romans, un nombre incalculable de nouvelles et même quelques poésies. Zelda Filtzgerald, qui n'aimait pas Hemingway (je crois que c'était réciproque), disait de lui que c'était un homosexuel refoulé.

Aujourd'hui pour moi tout s'éclaire, grâce à Zelda : un écrivain qui touche à tout, qui a produit dans sa vie des poésies, des nouvelles et des romans est en fait un homosexuel refoulé ! Voilà pourquoi Hemingway n'a écrit que très peu de poésies, pas mal de romans mais surtout énormément de nouvelles. Quel poète nous aurions eu là, s'il n'avait pas eu de problèmes avec son homosexualité !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Ven 28 Sep - 15:12

Oui, mais Zelda étant schizophrène, dans quelle mesure peut-on se fier à son jugement, sachant que les schizophrènes connaissent toutefois des périodes de parfaite lucidité (et donc peuvent alors se tromper, mais de façon normale), et que par ailleurs dans leurs périodes délirantes leurs raisonnements sont tellement tordus qu'ils sont tantôt complètement à côté de la plaque, tantôt parfaitement justes? Ha! (comme dit Francis Blanche dans Les tontons flingueurs)
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Dim 30 Sep - 8:16

... Il est "très mal vu" aujourd'hui, dans cette "nouvelle culture dévoyée outrancière et exhibitionniste et presque intégriste... et soit-disant porteuse de valeurs différentes et nouvelles... et d'une hypocrisie troudebalesque"... Il est "très mal vu" dans cette culture "bobo-droite/gauche" qui se réclame des "droits de l'homme" et des Grands Penseurs-post-soixante-huitards... De "casser du pédé, du juif, de l'islamiste, du catho, de la gouine (non point certes, casser en pogrommant) mais casser "poétiquement, littérairement, caricaturalement, expressionnellement...
Eh oui : "on peut se foutre de tout MAIS..." "On a le droit de tout dire et comme on veut le dire MAIS..."
Eh bien "ça me gonfle" ça ! ça me gonfle à mort et je hurle de rage, et je chie sur cette "putain de philosophie troudebalesque" qui prétend "tout permettre" SAUF...
Sauf? Oui sauf...
Parce que si tu "dérapes"... T'a vite fait un procès au cul, la Loi contre toi, et t'as tout de suite une "levée de boucliers" sur le Net, sur Facebook et compagnie, si ce n'est pas qu'un fada débarque chez toi pour te péter ta bagnole, casser ta baraque ou te flinguer...
Alors résultat des courses : tu "parles jamais, jamais jamais, de certaines choses" (au risque de...)
Ah ben merde alors, s'il y a des choses dont on peut plus parler, autant aller bailler ses fesses et péter amen chez Poutine ou chez les Talibans... ou dans les garden party de Sarah Palin...

Merde! La poésie, elle a le droit (fondamental à mon sens) d'être homosexuelle, d'être islamophobe, d'être anti-catho, de louer les paradis fiscaux, de se foutre des pauvres, d'être talibane, d'être pédophile même, ou encore anthropophage ou zoophile...
La poésie ce n'est pas la haine ni une hache de guerre, même si l'on croit dur comme fer que c'est de la haine exprimée ou une hache de guerre brandie pour couper des têtes !
Et quand bien même elle chante ce qu'on déteste le plus au monde, quand bien même elle chante ce qui nous horrifie le plus et qu'on voudrait effacer de la surface de la Terre, elle est de ce monde, et "lui tordre le cou" c'est la pire de toutes les violences !
Et vive les poètes, tous les poètes !
Et vive les caricaturistes, vive Charlie Hebdo!



_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Dim 30 Sep - 9:27

... La résultante (immédiate ou durable et pouvant être profondément enracinée en soi), la résultante de ce qui est exprimé et que nous percevons, de ce qui exprimé par la poésie, la littérature, l'art... C'est ce qui est ressenti, ce qui participe à notre émotion, ce qui influence notre culture, notre sensibilité, notre comportement, nos choix, l'évolution de nos idées et de notre vision du monde et de la société... Et cette résultante, de toute évidence, exerce sur nous une pression telle que l'on ne peut y résister, que l'on ne peut que s'y soumettre...
Rares sont les esprits (il en a toujours été ainsi) qui arrivent à résister à cette pression, à s'en dégager, s'en libérer, et à voir ainsi "comme une porte s'ouvrir, un passage apparaître dans le rideau blanc, éblouissant, bruyant, fracassant, d'une immense chute d'eau"... Ou, comme disent les croyants, les chrétiens, les musulmans... "un nouveau ciel et une nouvelle Terre succéder à ce ciel et à cette terre où nous sommes"... Soit dit en passant, ce "nouveau ciel et cette nouvelle Terre" n'ont rien à voir avec "ce monde à venir où le loup se couche auprès de l'agneau, où le lion mange de la paille"...
C'est bien là le "problème" (la "problémattique comme disent les Intellectuels, les philosophes et les "Grands Penseurs") : cette résultante immédiate et durable, et enracinée, ce "conditionnement" d'une si forte pression... (l'émotion, le ressenti, l'influence, l'attirance, l'opposition, et ces dérivés que sont le fanatisme et l'appel aux "guerres saintes")...
La "porte qui s'ouvre", le "passage dans la chute d'eau", le "nouveau ciel et la nouvelle Terre", c'est une modification, une évolution, absolument radicale (et encore inconnue) de la relation... dans laquelle l'être humain parvient à se libérer, à s'affranchir, à se déconditionner de la pression qu'il subit depuis la nuit des temps...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7842
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   Dim 30 Sep - 9:57

... Ce que les moralistes et les religieux ont fait ?
Ils ont pris un gros vase de terre, un gros pot sans trou au fond, et ils ont mouché la flamme de la bougie en retournant le pot sur la flamme pour qu'elle s'éteigne... Et ils ont cru que partout où la flamme s'éveillait et montait, il fallait la couvrir sous le pot...
Mais ils n'arrêtent pas de mettre des pots pour moucher les flammes des bougies, il faut sans cesse à n'en plus finir, encore des pots et des pots...
... Ce que la poésie fait ?
Elle allume des flammes sans cesse, des flammes qui émerveillent les yeux ou qui brûlent le doigt (c'est selon) et elle n'a que faire des pots de terre et des vases des moralistes et des religieux...
La poésie allume les flammes et en même temps elle les dessine, et les fait danser, toutes... les bleues, les jaunes, les orangées, les vertes, les rouges, les blanches... La poésie certes, allume bien de l'émotion et du ressenti, mais elle allume aussi quelque chose qui "mouche" ce dont on se consume sans s'en rendre compte...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?   

Revenir en haut Aller en bas

La Poésie Est-Elle Homosexuelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -