Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7478
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Sam 27 Oct - 8:17

NOTE PREALABLE : je place ce post dans "littérature germanophone" bien que Marthe Robert soit une critique littéraire française, puisqu'il y est question du journal de Kafka, écrivain Pragois de langue allemande...

Marthe Robert née le 25 mars 1914 et décédée le 12 avril 1996, est une critique littéraire Française, et l'un des plus éminents spécialistes de l'oeuvre de Frantz Kafka.
Dans sa jeunesse elle décida d'apprendre l'Allemand parce que son père ayant combattu durant la première guerre mondiale, était devenu un militant pour la paix.
Après ses études à la Sorbonne, Marthe Robert intègre l'université Johann Goethe à Frankfurt.
Elle fut une traductrice fidèle de l'oeuvre de Kafka.

LE JOURNAL DE KAFKA, traduit et présenté par Marthe Robert. (Le livre de Poche, biblio, 674 pages)

Ce combat entre Kafka et le monde, avait quelque chose de paradoxal…
Poète, Kafka se sentait différent du commun des mortels et par conséquent contraint d’affirmer sa singularité. Ce qui rendait inévitable sa lutte avec le monde.
Cependant, Kafka avait en même temps une autre préoccupation, un autre regard que celui d’un écrivain sans complaisance à l’égard du monde : il a voulu aider le monde à se défendre, en particulier par ce besoin qu’il sentait, de surmonter sa révolte (et plus généralement celle de l’individu), et de trouver la route ouvrant le passage vers une communauté vivante, celle des hommes coexistant ensemble dans une tradition, une culture, une histoire…
Ce journal est, selon Marthe Robert, « le témoignage le plus poignant de toute l’histoire de la littérature ».
« Nous avons été chassés du paradis mais le paradis n’a pas été détruit pour cela »…
Ce « paradis » n’était-il pas cette Connaissance, ou mieux peut-être, cette « vérité » originelle, totalement pure, en l'absence de tous ces mécanismes inextricables des codes et des procédures, de toutes ces lois et de tous ces systèmes politiques et économiques constituant un immense carcan ?
Retrouver ce " paradis qui n'a pas été détruit mais dont nous nous sommes nous-mêmes exclus" , apparaît donc comme une nécessité… D’autant plus que sa « redécouverte » s’ouvre dans une perspective encore plus belle et plus émouvante que sa découverte qui, à l’origine, n’en était qu'au début de son commencement...
En fait, ce n’est pas le « dieu » des Chrétiens, ni celui des Musulmans ou un autre « dieu »… qui nous a chassés du « paradis » : ce sont bel et bien nous, les humains, qui avons en partie, perdu la Connaissance, et qui avons cru retrouver cette Connaissance par la Science, par la Civilisation, par la Technologie, avec des lois édictées par les monarques ou par les parlements, par les codes et par les procédures sans cesse remaniés et adaptés aux évolutions politiques et sociales… Le plus souvent d'ailleurs, au bénéfice d’une minorité « privilégiée » d’humains…
Mais cette Connaissance existait avant que l’humain ne fût, ici ou ailleurs…

…Le Journal de Kafka, 674 pages. Un casse tête aux dires de certains, à la seule idée que l’on peut se faire de ce que suggère à priori, la lecture des écrits et des romans de Kafka…
Mais quelle pureté de langage ! Quelle précision ! Quelle minutie dans les moindres détails ! Et surtout quelle écriture !

... Je retrouve là, dans l'oeuvre de Kafka en général, et en particulier dans cette idée selon laquelle "le paradis n'a pas été détruit" et que " sa redécouverte pour autant qu'il en peut être, s'ouvre dans une perspective encore plus belle et plus émouvante"... Et encore, "de ressentir le besoin de surmonter sa révolte"... L'un des thèmes récurrents et privilégiés de ma propre pensée, de toutes les réflexions qui me viennent depuis mon enfance...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Sam 27 Oct - 12:12

Guy, est-ce que les feuillets de conversation de Kafka sont inclus dans le journal ?
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7478
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Sam 27 Oct - 20:01

... Dans le livre en collection de poche que j'ai, 672 pages, intitulé "le journal de Kafka", les feuillets de conversation n'y sont que très partiellement (extraits)... Le mieux (c'est un "investissement") c'est d'acheter dans la collection La Pléiade, les oeuvres complètes de Kafka dont le tome 3 inclut largement les feuillets de conversation...
En fait, le journal vraiment complet (du moins les écrits de Kafka qui ont pu être récupérés) fait 1700 pages...

... Oeuvres complètes (1976) traduit de l'allemand par Jean Pierre Danès, Claude David, Marthe Robert, et Alexandre Vialatte. Edition de Claude David.
Tome III journaux (1909 - 1924) lettres à sa famille et à ses amis, extraits des feuillets de conversation. 1712 pages, La Pléiade numéro 316.



_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Dim 28 Oct - 13:40

Merci Guy pour ces infos.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7478
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Lun 29 Oct - 8:16

... Ce livre, "le journal de Kafka", en livre de poche 672 pages, je l'ai à Tartas dans les Landes, et lorsque j'y serai de nouveau après le 10 novembre, je le ressortirai pour en présenter quelques extraits...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 42
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Mar 30 Oct - 10:52

Quel destin, ce Kafka ! On parlait dans un autre fil de la postérité "tragique" de La Palice ; eh bien, dans le cas de Kafka, voilà un écrivain totalement incompris en son temps et élevé ensuite au rang de génie et de mythe. Postérité encore une fois en décalage avec ce qu'imaginait Kafka de lui-même : il est resté comme un maître de l'Angoisse et de l'Absurde, ses oeuvres sont réputées difficiles et noires, alors que lui-même, quand il faisait la lecture à ses amis de "La métamorphose" ou du "Procès", était littéralement mort de rire et voyait cela comme quelque chose d'éminemment comique.
_________________
Mon blog : http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7478
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   Mar 30 Oct - 11:12

... Il n'y a pas - à mon sens- de "tragique" dans l'oeuvre de Frantz Kafka ... Du moins pas de "tragique" dans le sens où l'on l'entend par "habitude" (ou conformisme)...
Au contraire... j'y trouve du comique ! de la dérision parfois, une manière bien à lui de "dire les choses"...
Mais ce qui est certain, dirais-je... C'est que son oeuvre est "grave", qu'il y a dans ses écrits, une "gravité" hors du commun, une gravité empreinte d'émotion, d'une sorte d'espérance...
C'est un auteur "hautement prémonitoire" et qui -pour moi du moins- a contribué à me faire comprendre comment le monde fonctionne sans pour autant me faire "maudire le monde"...

C'est dirais-je encore (pour moi)... Un maître ! Je crois d'ailleurs que je place cet écrivain (par sa pensée, par sa manière d'écrire, par son ton...)... Sans doute au dessus de tous les autres, en tous cas " à une place à part"...

"Nous avons été chassés du paradis mais le paradis n'a pas été détruit pour autant"...
... Oh combien je partage cette pensée à laquelle je souscris de toute mon âme, de tout le fond du coeur de mon réacteur...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)   

Revenir en haut Aller en bas

Franz Kafka (Tchéquie / Expression germanophone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Germanophone & d'Origine germanique -