Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Mathilda - Danny de Vito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Buster
Spécialistes ès aéroports
Spécialistes ès aéroports
avatar

Taureau Tigre
Nombre de messages : 529
Age : 31
Localisation : Finistère
Emploi : Etude de langues, très intéressant!
Loisirs : dessin, lecture, cinéma, sorties, musées, voyages, et bien sûr aller de l'avant!
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Mathilda - Danny de Vito   Sam 3 Nov - 0:03

Je pense au film que j'ai regardé hier soir avec ma petite soeur, tiré justement de "Mathilda" de l'écrivain britannique Roald Dahl, que j'ai lu il y a trois ans. La nouvelle m'avait tellement plu et tellement amusée qu'on m'a conseillé de voir le film qui est aussi bien que le roman.

Mathilda est une petite fille très intelligente, mais qui est très différente de son entourage. Ses parents sont abrutis par la télévision et en plus de ça, ce sont des intégristes de la télépoubelle. Mr Verdebois, le père de Mathilda est un escroc qui vend des voitures d'occasions volées au même prix que des voitures neuves. Sa femme va tout les jours jouer au Bingo. Quant au frère de Mathilda, il est aussi bête que ses parents et surnomme sa petite soeur "Tronche de Cake".

Mathilda, dès ses deux ans, apprend à faire plein de choses toute seule, de faire la cuisine à s'habiller toute seule et a déjà lu toutes les revues de la maison. Aussi, un soir, demande-t-elle à son père de lui acheter un livre et celui-ci lui répond qu'elle est une enfant pourrie-gâtée, qu'elle a déjà la télé devant elle et que ce qu'il y a dans les livres, la télé le lui apporte déjà sous ses yeux. Par conséquent, en l'absence de ses parents, vers l'âge de quatre ans, la petite se rend toute seule à la bibliothèque, réussit à s'y inscrire et emprunte des livres qu'elle peut lire chez elle. Mais, ses parents, surtout son père, ne supportent pas de voir leur fille absorbée dans un livre.

Dans de telles conditions, Mathilda se sent seule dans son entourage. Il faut dire que ses parents ont un grave problème de communication, car au lieu de manger à table en famille, il mangent en famille devant la télé qui diffuse des émission stupides. Un soir, son père déchire l'un des livres que Mathilda a empruntés à la bibliothèque. Et c'est là que la fillette commence à comprendre qu'elle a des pouvoirs. Je ne me rappelle plus exactement ce qu'il se passe dans le roman, mais je crois qu'elle réussit à provoquer une panne de courant, ou à produire un bruit bizarre dans la maison. Dans le film en tous cas, elle réussi à faire exploser la télé sous l'effet de la colère.

Puis, comme elle adore apprendre, elle est très heureuse quand elle apprend par son père qu'elle va aller à l'école. C'est la première fois qu'il semble se montrer un peu plus gentil envers elle. mais quand elle l'embrasse en le remerciant, il lui répond sèchement: "Ouais, ouais, ça va!".

Mathilda va à l'école, mais je vous raconterai la suite dans un autre message demain, excusez-moi !

Buster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mathilda - Danny de Vito   Sam 3 Nov - 11:46

En tous les cas, ça a l'air intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Buster
Spécialistes ès aéroports
Spécialistes ès aéroports
avatar

Taureau Tigre
Nombre de messages : 529
Age : 31
Localisation : Finistère
Emploi : Etude de langues, très intéressant!
Loisirs : dessin, lecture, cinéma, sorties, musées, voyages, et bien sûr aller de l'avant!
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Mathilda - Danny de Vito   Lun 5 Nov - 20:24

Mais, c'est intéressant !

Quand Mathilda va enfin à l'école, elle est très heureuse car elle joue avec d'autres enfants qui l'accueillent à bras ouverts. Il en est de même pour Miss Candy, la maîtresse, qui adore venir en aide à ses élèves. Comme elle s'aperçoit que Mathilda est très avancée pour une fillette de son âge, elle tente de la faire passer dans une classe supérieure. Cependant, comme toute l'école, MissCandy et Mathilda doivent faire face à la terrible Melle Legourdin, la directrice de l'école.

Melle Legourdin est une perverse qui adore torturer et insulter les élèves et qui est une fanatique de sports très violents. Une fois, elle a jeté par la fenêtre un élève qui mangeait des bonbons en classe. Mais elle a fait encore pire. Monsieur Verdebois, le père de Mathilda a vendu une voiture d'occasion à un prix fou à Melle Legourdin. Et comme la voiture ne marchait pas très bien, elle en rend Mathilda responsable en l'envoyant dans l'étouffoir, qui est une pièce très étroite (un tuyau très précisément) où les murs sont tapissés de clous, de punaises, de bouts de verre, etc. Fort heureusement, une élève prévient Miss Candy et, pour se venger, met un crapaud dans le verre de la directrice. Pour la remercier de lui avoir sauvé la vie, Mathilda décide de ne pas dénoncer son amie. De plus, grâce à ses mystérieux pouvoirs, elle réussit par faire tomber le verre d'eau, ce qui n'est pas sans inquiéter Melle Legourdin.

Sinon, la directrice a aussi forcé un élève glouton à manger un gigantesque gâteau au chocolat devant tous les élèves de l'établissement. Tout cela parce qu'il avait, selon elle, volé une part d'un gâteau spécialement préparé à son intention, à elle, Melle Legourdin.

Petit à petit, Mathilda découvre que la vie de Miss Candy n'est pas aussi rose qu'elle le paraît, mais qu'elle fait tout pour que son travail ne s'en ressente pas. Quand Mathilda lui parle de ses pouvoirs, sa maîtresse l'invite à prendre un thé chez elle. La petite fille s'aperçoit alors que Miss Candy est très pauvre : elle habite dans une petite cabane qu'elle loue quelques livres au mois. C'est là aussi que Mathilda apprend la parenté existant entre Miss Candy et Melle Legourdin : celle-ci n'est autre que la tante de Miss Candy.

A la mort de ses parents, Miss Candy était le souffre-douleur de cette mégère qui lui a pris tous ces biens, les photos de ses parents, sa poupée Luciole, puis tout son salaire, ceci pour, soi-disant, lui rembourser tout ce qu'elle lui avait coûté et continuait à lui coûter en nourriture. La chose déplaît fort à Mathilda et elle décide de venir discrètement en aide à Miss Candy. Jusque là, on avait enseigné à Mathilda que les adultes étaient les plus forts et qu'ils n'avaient jamais peur. Mais avec l'histoire que vient de lui raconter Miss Candy, elle comprend qu'il n'en est pas toujours ainsi.

Mathilda pense que Mr Candy, le père de Miss Candy, ne s'est pas suicidé, mais que Melle Legourdin l'a assassiné. Elle le dit à sa maîtresse et, pour aider celle-ci, lui demanda le nom de son père et comment il appelait Melle Legourdin. Miss Candy lui donne les trois prénoms : son père se nommait Magnus, Melle Legourdin se prénomme Agatha et elle-même, Miss Candy, était couramment désignée par ses parents sous le nom de Jennifer ou le surnom de "Mon petit sucre d'orge adoré."

Une fois chez elle, Mathilda s'entraîne à utiliser ses pouvoirs pour faire voler des objets dans toute la pièce. Le lendemain, en pleine forme, elle se fait passer pour le fantôme de Magnus en écrivant au tableau: "Agatha, c'est moi Magnus. Rends à Jennifer, mon petit sucre d'orge adoré, sa maison et son argent! Si tu ne le fais pas, je t'écraserai comme tu m'as écrasé". Melle Legourdin a tellement peur qu'elle disparaît pour toujours. Et Miss Candy récupère tout ses biens. Elle devient la directrice de l'école et ouvre d'autres classes.

De leur côté, les Verdebois doivent fuir le pays parce que le père est poursuivi pour trafic de pièces de voitures volées et escroquerie. Ils viennent chercher Mathilda chez Miss Candy. Mais celle-ci a imprimé, à partir d'un livre qu'elle avait emprunté à la bibliothèque, un formulaire d'adoption que ses parents consentent à signer. Et comme elle aime beaucoup Miss Candy et que celle-ci le lui rend bien, elles vivent désormais comme mère et fille. Mathilda n'aura plus, ou du moins, presque plus, besoin d'utiliser ses pouvoirs et voyagera avec Miss Candy et la poupée Luciole à travers le monde.

En conclusion, je trouve que cette histoire est une bonne parodie du monde dans lequel nous vivons et qui ne brille pas toujours par sa bonté ! Aussi est-il bon que Roald Dahl nous permette de voir les méchants punis et les bons ... heureux.

Buster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mathilda - Danny de Vito   

Revenir en haut Aller en bas

Mathilda - Danny de Vito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -