Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau   Sam 24 Nov - 15:54



Un marchand au Moyen Âge
Regards sur la vie quotidienne au XIV° siècle : les comptes de Barthélemy Bonis (1345-1365)



Quatrième de couverture :


Barthélemy Bonis, marchand. Et surtout, Barthélemy Bonis, témoin de son temps.
Ses livres de comptes, conservés, s’avèrent aujourd'hui constituer une source précieuse pour l’étude des mentalités et de la vie quotidienne au XIV° siècle. En effet, si Barthélemy Bonis tenait ses affaires et ses chiffres à jour, il commentait également, expliquait et précisait. On peut ainsi, grâce à lui, savoir quels étaient les médicaments en usage à son époque, découvrir l’armement ou l’art de la fortification, connaître ce que l’on mangeait - jusqu'aux sucreries ou aux épices -, ou encore apercevoir vêtements et tissus du temps...
Ainsi l’ouvrage d’Emmanuel Moureau fourmille de renseignements historiques précis et uniques.
Cette publication d’une source exceptionnelle convie donc le lecteur à entrer par la petite porte du quotidien dans ce lointain et passionnant XIV° siècle, en donnant la parole à celui qui savait tout du détail, puisqu'il avait pour métier d’acheter et de vendre à peu près tout ce qui pouvait alors faire l’objet d’un commerce !



Mon avis :



Attention, OVNI littéraire ! Je tire mon chapeau à son auteur, Emmanuel Moureau, qui fait d'un document pouvant paraître anodin, voire rébarbatif pour certains (les comptes ayant toujours une mauvaise image), une fabuleuse source historique d'une richesse inouïe. Car on en apprend beaucoup en suivant ainsi pas à pas le descriptif financier de ce marchand du XIVe siècle.

En premier lieu, on pourra remarquer qu'en ce Moyen Âge tardif, tout s'achète et tout se vend. Ensuite, ce livre nous informe sur le rôle à proprement parler du marchand. Celui-ci ne vend pas que de l'alimentaire comme on serait en droit de le penser. À la vue de ses comptes, où se trouvent, par exemple, le sucre, les cierges, les chapeaux, les tuiles canal... on peut imaginer une échoppe, ancêtre de nos quincailleries (avec la nourriture en plus), joyeux bric-à-brac où le chaland pourrait trouver son bonheur.

Enfin, en voyant ce qui est vendu, un cliché tombe, ce qui me réjouit fortement : non, le Moyen Âge n'est pas qu'une époque où la peste, la guerre ou la famine sévissaient. Tiens, les gens avaient donc des activités normales ? Bizarre, non ? J'ironise bien sûr car je suis lasse d'entendre de telles hérésies. Alors bien sûr, les mal embouchés m'argueront que ce ne sont que les plus fortunés qui pouvaient se payer tout ceci. "On ne prête qu'aux riches" dit le dicton... Oui, bien évidemment que les gens mentionnés ont tous - ou presque - une vie relativement aisée. Mais peu importe, on voit bien que même les choses les plus futiles s'achètent et, surtout, qu'il y a l'air de ne pas manquer de stock. Quand on regarde attentivement le nombre d'épices qui passent entre les mains de ce marchand, on se dit que l'image que l'on en avait (rareté, prix élevé) est peut-être galvaudée...

Je renouvelle mes félicitations à l'auteur pour cette idée originale et à l'éditeur qui, loin d'être frileux, sait toujours dénicher les petites pépites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau   Sam 24 Nov - 15:56

Extrait :


F° XXVI v° (1344)

Frère Berthoumieu de la Borie, procureur des frères prêcheurs de Montauban, doit pour des épices, et pour des confitures et pour de la cire, et pour des amandes et pour du sucre et pour d'autres choses, qu'il a pris en partie pour le chapitre le 30 juin l'an XLV (1345), qui se monte à 25 L. 8 s.

F° XXVIII v° (1344)

La dame Astorgua de Guastaut, femme du seigneur R. Guastaut, bourgeois de Montauban, doit pour une demi-once de gingembre, et pour une demi-once de poivre, et pour une demi-once de cannelle, et pour une demi-once de girofle, et pour une demi-once de cubèbe, et pour une demi-once de noix de Chypre et pour une demi-once de muscade, et pour une demi-once de galanga, et pour une demi-once de zédoaire et pour une demi-once de poivre long qu'elle a prises le 10 octobre. Témoin : la femme d'Étienne de Forabosc le jeune, qui se monte pour le tout à : 13 s.


Le cubèbe ou Piper cubeba est une épice originaire d'Inde, dite "poivre à queue" ou "poivre de Java" ; sous le nom de galanga se retrouvent des plantes appelées alpinia officinarum ou alpinia galanga qui appartiennent à la famille des Zingibéracées ; le zédoaire est le curcuma zedoaria, plante vivace de la famille des curcuma ; le poivre long est le fruit d'une liane originaire d'Inde (pipper longum), qui pousse à l'état sauvage sur les contreforts de l'Himalaya.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8432
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau   Mar 2 Juil - 13:39

Je crois bien, Lydia, que l'auteur est le fils de ma chère collègue ( Marie-Madeleine Moureau prof de musique à St Théodard avec moi à Montauban !! )
Il a le même nom et comme tu évoques Montauban pour les documents qu'il analyse.....J'ai failli l'avoir commé élève.....Le monde est petit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau   Mer 3 Juil - 20:23

C'est pas vrai ? Alors ça ! Oui, le monde est petit, effectivement !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau   

Revenir en haut Aller en bas

Un marchand au Moyen Âge - Emmanuel Moureau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -