Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Réflexion sur la qualité littéraire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeMer 5 Déc - 13:38

... Un bien vieux débat à vrai dire, et qui n'en finit pas d'ailleurs ! ... Ou que l'on éclipse dans la mesure où modes et tendances "font" la qualité...
Dans "Comment lire" d'Azra Pound, l'auteur esquisse une classification qualitative des oeuvres littéraires...
Ainsi distingue-t-il pour les auteurs :
-Les inventeurs
-Les maîtres
-Les dilueurs
-Le gros de la production littéraire
-Les faiseurs d'engouement

Azra Pound écrit :

"Il suffit de savoir à quoi s'en tenir quant aux deux premières catégories pour être à même d'évaluer au premier regard quasiment n'importe quel livre inconnu..."

... Je serais assez d'accord avec la classification d'Azra Pound... Mais à quelque nuance près :

Les inventeurs et les maîtres, sur le dernier barreau en haut de l'échelle, ensemble... Car l'inventeur seul, ou le maître seul ne peut être au dessus à lui seul...
Ce sont les inventeurs qui sont en même temps des maîtres, "qui font faire un pas en avant à l'humanité" (ou plutôt à l'humanité par la littérature mais aussi à l'humanité par l'art, par la science, par la philosophie)...
En littérature par exemple, par le "Nouveau Roman"...
Mais cela ne peut être, ce que je dis là au sujet des "inventeurs et maîtres" une certitude ou une affirmation... Autrement dit peut-on parler d'un pas en avant pour l'humanité, par la littérature en l'occurrence, avec le "Nouveau Roman" ou tout autre genre littéraire jusqu'alors inconnu ?
Les dilueurs et le gros de la production écrite, je place tout cela sur le barreau de l'échelle situé juste au milieu.
Quant aux faiseurs d'engouement, je les place tous sur le dernier barreau de l'échelle, tout à fait en bas...

En somme, l'échelle n'aurait que trois barreaux, très espacés les uns des autres.
Avec de très grandes jambes et par un très grand effort, peut-être parvient-on à poser le pied sur le barreau du milieu...
Avec de lestes et -ou-jolies jambes même sans grande force peut-être parvient-on à poser le pied sur le premier barreau en bas...
Mais pour poser directement le pied sur le dernier barreau en haut, alors il faut des ailes !

... Nous savons tous, consciemment ou non ; que le meilleur, le plus novateur, le plus révolutionnaire, de ce qui peut être produit en matière de littérature, de philosophie, de réflexion, de science, d'art... Ne peut changer le monde, ne peut même la plupart du temps, changer la vie en soi ou changer la vie des personnes qui nous sont proches et que l'on aime... Mais seulement "ouvrir une porte ou un passage", une porte ou un passage que l'on emprunte juste durant le temps de l'émotion que l'ouverture a suscité...
Dans le prolongement de l'émotion il faudrait déjà que la réflexion s'installe, et se mette à couler dans notre esprit comme le sang dans nos veines irriguant nos tissus, nos muscles, nos organes...
... "Évaluer au premier regard quasiment n'importe quel livre inconnu" ... Comme l'écrit Azra Pound...
Mais des livres inconnus il y en a beaucoup... Et parmi ces livres là, des livres qui sont inconnus pour la seule raison qu'ils ne sont pas lus alors même qu'ils existent...
C'est sans doute que les "faiseurs d'engouement" ne dérangent pas, sont tous "asceptisés" et nous mènent sur les chemins que nous préférons suivre... Avec de temps à autre quelque paysage inattendu d'un côté ou de l'autre du chemin...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: UNE ECHELLE SANS BARREAUX   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeMer 5 Déc - 20:27

Il y a quelques semaines, un chroniqueur de je ne sais plus quel hebdo, titrait son article "Musso et Marc Levy sont à la littérature ce que le fast food est à la gastronomie" J'ai beaucoup ri et apprécié cette formule lapidaire. Hélas derrière le sourire il y a la piteuse réalité et depuis quelques années, l'écrit vanté, pré-digéré, imbu de mauvais prétextes culturels, spirituels, continue sa descente. Il n'y a plus de barreaux à l'échelle de la littérature d'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeMer 5 Déc - 20:38

... Il faut noter cependant, l'engagement fasciste d'Ezra Pound, écrivain et critique (et musicien) Américain, de 1924 à 1945 dans l'Italie de Mussolini... Revenu dans son pays après la guerre en 1945, il fut inquiété par les autorités de son pays du fait de son engagement fasciste, mais ne fut pas jugé, et envoyé durant treize ans en hôpital psychiatrique (l'on préféra le déclarer "fou" plutôt que de devoir le traiter comme un criminel de guerre)... Après son séjour en hôpital psychiatrique il revint en Italie où il mourut à Venise en 1972...
Il n'en demeure pas moins que cet écrivain, critique, et musicien, fut le "chef de file" de plusieurs mouvements littéraires et artistiques modernistes dans les années vingt du siècle dernier... Il fait donc partie (à mon sens) de ces "inventeurs et maîtres" que l'on ne peut "écarter" à cause d'un engagement politique tel que le fascisme mussolinien, jugé aujourd'hui "dérangeant" (quoique ayant des "rejets qui ont bourgeonné puis fleuri)...
... Pour "que le monde change"- ou "commence à changer vraiment"- (avec quelques écrivains, auteurs, hommes et femmes de littérature, d'écriture, de pensée, de science, d'artistes, d'intellectuels "chef-de-file")... Il faudrait déjà que s'écroule, et que meure, peu à peu, le monde des préjugés, le monde du parti pris, le monde de l'asceptisé, le monde du soit-disant convenable, le monde du "ce qui doit se croire et se savoir", le monde de l'interdit et du condamnable pour telle ou telle raison... Et que s'ouvre cette porte ou ce passage que j'évoquais plus haut, dans lequel la réflexion et le questionnement prolongeraient l'émotion suscitée au moment du passage, et la dépasseraient...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeMer 5 Déc - 20:51

AZZURALIVIA a écrit:
Il y a quelques semaines, un chroniqueur de je ne sais plus quel hebdo, titrait son article "Musso et Marc Levy sont à la littérature ce que le fast food est à la gastronomie" J'ai beaucoup ri et apprécié cette formule lapidaire. Hélas derrière le sourire il y a la piteuse réalité et depuis quelques années, l'écrit vanté, pré-digéré, imbu de mauvais prétextes culturels, spirituels, continue sa descente. Il n'y a plus de barreaux à l'échelle de la littérature d'aujourd'hui.

Bonjour Azzuralivia et bienvenue sur ce forum. Je suis d'accord avec vous, Musso et Lévy méritent bien cette formule !
Vous pouvez vous présenter ici, ce serait plus sympathique pour que tout le monde puisse vous connaître. A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeMer 5 Déc - 20:59

Mais la Beauté du Monde a-t'elle affaire avec la volonté du changement ? L'Art (et la littérature est-elle un Art ?) ne parle que du Beau. Le Beau ce qui dépasse l'homme ou alors l'homme qui maîtrise son Art et qui alors, fi des circonstances temporelles, nous livre cette Beauté.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeMer 5 Déc - 23:26

... L'on m'a dit sur je ne sais plus quel forum, que j'avais "du parti pris" à "mépriser" Musso et Lévy... Dont on avait cité quelque ouvrage, sur ce forum, de l'un ou de l'autre...
"A la limite" (je dis bien "à la limite") cela "pourrait être vrai"...
Dans certains cas, dans certaines situations de relation, avec certaines personnes... On va dire que je suis "magnanime" (ou "relativement gentil" ou "compréhensif")... Mais... Mais... A un certain moment, il faut "appeler un chat un chat", et alors, "oser faire un peu mal", dire ce qu'on pense vraiment avec toute la conviction et l'argumentation qui s'imposent... voire "ne pas faire dans la dentelle"... Et c'est là que tu vois si tu te fais un ami ou pas...
On ne peut pas vivre sans cesse dans la congratulation et le "beni oui/oui", le "bravo c'est génial j'ai super aimé"... Ni dans le genre "au fond je te comprends, oui c'est vrai c'est un écrivain intéressant et facile à lire et qui plait au public et à toi en particulier"...
"Oser se fâcher un peu", tout de même! (je ne dis pas forcément "défoncer la baraque" -quoique ... ... )
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeJeu 6 Déc - 8:59

Un "parti pris" ? Mais enfin, il suffit juste de lire un bouquin de ces deux auteurs pour se rendre compte que c'est mal écrit !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeJeu 6 Déc - 9:39

... En "comité averti" (c'est à dire "avec des gens qui comprennent ce que je veux vraiment dire")... Que l'on ne se méprenne point sur mes "nuancements" -qui en fait si l'on gratte un peu en dessous révèlent bien mon point de vue réel/réel- car en effet, et ici je le déclare bien (puisque nous sommes bel et bien entre nous "en comité averti") :

J'ai réellement du parti pris à l'égard de Musso et de Lévy... que je méprise autant l'un que l'autre !

... Et je pense que mon point de vue (mon "parti pris" donc) est ici partagé !

Cela dit... que les "aficionados" de Musso ou de Lévy osent ici se manifester (je "les attend au virage") ... J'irais même jusqu'à sortir la kalachnikov !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeJeu 6 Déc - 9:50

yugcib a écrit:
J'irais même jusqu'à sortir la kalachnikov !

Je peux t'aider ? Réflexion sur la qualité littéraire... 0031 Réflexion sur la qualité littéraire... 0002
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: MUSSO, LEVY, PANCOL, GAVALDA et consort   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeJeu 6 Déc - 11:38

"C’est juste qu’on a tort de considérer que Musso est un écrivain. C’est un fabricant, avec son éditeur, qui d’ailleurs ne s’en cache pas, de produits imprimés, qui obéit à des lois qui ont toujours été celles du roman rose.
Ce n’est pas du tout de la littérature, ça n’a rien à voir. Ce n’est pas amusant, ça ne fait pas frissonner, ce n’est pas étonnant. On reconnaît un écrivain, un cinéaste ou un peintre à ce que, après l’avoir lu, ou vu, on ne voit plus les choses de la même manière. Ce n’est pas l’ambition de Marc Lévy, ni de Guillaume Musso, ni de Bernard Werber
. »

extrait d'un débat littéraire, et c'est plutôt bien dit. J'ajoute que ça ne fait pas mal, ça donne bonne conscience (on est cultivé et on est humaniste). L'esprit "bobo" est plutôt bien rémunéré dans notre société dite décomplexée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeJeu 6 Déc - 19:51

C'est bien dit !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 7:38

... Il n'y a pas QUE Musso et Lévy, qui sont des "fabriquants" (je dirais pour ma part des "artisans", mais des artisans "plus ou moins heureux" -vous voyez ce que je veux dire-)
Presque tous les romanciers -de notre temps ainsi que des temps anciens- et presque tous les auteurs dits "de terroir", jusqu'aux essayistes de sujets ou thèmes d'actualité politique, sociétale, économique, philosophique ; jusqu'aux journalistes et critiques littéraires, jusqu'aux amuseurs qui écrivent des livres et montent sur scène... Presque tous, oui, sont à mon sens des "artisans" (des fabriquants donc)... et non pas, réellement, comme on voudrait nous le faire croire, des artistes...
Et le "fabriquant" (ou l'artisan) peut être "de bonne ou excellente facture... Ou de médiocre ou même mauvaise facture"...
L'artisan vend (même si d'une certaine manière il communique), l'artiste communique(même s'il vend)...
Dans la manière dont communique l'artisan, il y a essentiellement le rapport "qualité/prix", le rapport "offre/besoin"; mais dans la manière dont communique l'artiste il y a ce besoin pour l'artiste d'avoir la communauté humaine -tout entière ou tout au moins locale- pour interlocuteur... Et, à la limite, s'il n'y a pas de "vrai" interlocuteur (c'est à dire en face, un visage, une âme)... "Dieu ou quelque chose qui ressemble à Dieu"...
C'est clair : Musso et Lévy (et bien d'autres) n'ont pas besoin d'avoir un interlocuteur en face d'eux, ils n'ont finalement besoin que d'avoir en face d'eux un lecteur, un acheteur...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8203
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 8:21

... Toute l'ambiguité qu'il y a entre l'artiste et l'artisan, réside dans le fait que l'un comme l'autre peut être un inventeur, un créateur...
Mais l'un en inventant et en créant, est en fait convaincu qu'il vient d'approcher ou de découvrir un besoin qui jusqu'alors n'avait pas été pris en compte, ou même qui n'existait pas... Dès lors, la question du besoin d'avoir un interlocuteur devient accessoire, c'est à dire non nécessaire puisque le besoin (du produit) existe ou va exister... Et en conséquence le produit se vendra (bien ou mal c'est vrai, en fonction par exemple d'une situation économique, richesse, pauvreté)...
Mais l'autre en inventant et en créant, s'interroge et a besoin lui, d'avoir un interlocuteur, afin de confronter ce qu'il crée et invente, à ce que ressent, pense, motive ou va faire réagir l'interlocuteur... Car l'interlocuteur s'interroge lui aussi, et de la relation qui va s'instaurer entre l'artiste créateur inventeur, et l'interlocuteur ; va dépendre "la suite des évènements" c'est à dire si -au delà- la vie va changer, le monde va changer, si une évolution se fera, si du mieux -si possible- se fera...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 13:30

Jelisavecplaisir Piochées dans le bon vieux Larousse, les définitions suivantes :
- artisan : travailleur manuel exerçant un métier manuel qui exige une certaine qualification professionnelle.
- fabricant : propriétaire d'une entreprise destinée à la fabrication d'objets, de produits, etc. pour vendre.
- artiste : personne qui pratique un des beaux arts.

Il me semble donc que le terme de fabricant correspond tout à fait aux Musso, Levy et Cie qui en compagnie de leurs Editeurs mettent sur le marché des livres, des produits destinés à la vente massive. L'artisan ne fait pas d'étude de marché, n'a pas non plus une démarche "marketing" pour distribuer quantitativement ses produits. A la limite il peut les faire dupliquer par l'usinage, le travail d'usine n'ayant plus rien à voir alors avec l'artisanat

Citation :
Ne forçons point notre talent, nous ne ferions rien avec grâce
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 13:36

Tout le problème est de savoir si ces personnes-là ont conscience de ça. Se prennent-ils au sérieux ou savent-ils qu'ils font du commercial ? Car j'ai tendance à penser qu'ils le savaient au départ mais que la grosse tête a fait qu'ils se prennent désormais pour ce qu'ils ne sont pas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 13:53

Tout de même, j'espère qu'ils ne rêvent pas élus à l'Académie française...Non, ils doivent rester lucides mais obligés de prendre la pause "grand écrivain majeur acceptant avec humilité le succès" sinon, sinon ils perdraient le jackpot Réflexion sur la qualité littéraire... 388110
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 13:59

J'espère bien ! Lévy à l'Académie française, ce serait le pompon !!! Réflexion sur la qualité littéraire... Faint affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 14:24

Réflexion sur la qualité littéraire... 738689 j'ai du faire une erreur de postage, donc je renouvelle ce petit message qui répondait à Lydia.

J'écrivais que tout de même nos Musso et consort ne devaient pas s'imaginer rentrant à l'Académie française ; cependant pour continuer à (très) bien gagner leurs vies ils adoptent la posture de l'écrivain génial qui reveille les foules grâce à une merveilleuse et généreuse création. Un peu comme l' homme politique qui se campe dans lson manteau de probité pour dire qu'il n'a jamais menti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitimeVen 7 Déc - 14:33

Non Azzuralivia, tu n'as pas fait d'erreur, ton message se trouve juste au-dessus du mien et c'est pour cela d'ailleurs que je t'y réponds (et je t'ai également répondu en MP).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Réflexion sur la qualité littéraire... Vide
MessageSujet: Re: Réflexion sur la qualité littéraire...   Réflexion sur la qualité littéraire... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Réflexion sur la qualité littéraire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -