Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Yosano Akiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59631
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Yosano Akiko   Jeu 6 Déc - 9:24

7 décembre 1878, Sakaï - Préfecture d'Ôsaka (Japon) : naissance de Hô Shiyo, par son mariage Yosano Shiyo, dite Yosano Akiko, poète.

Ses parents tenaient la vieille confiserie "Surugaya" dans le quartier de Kaino-cho, à Sakaï. Ils inscrivirent leur fille dès ses neuf ans l'à l'Ecole des Filles de Sakaï où elle commença à étudier les classiques chinois. Elle prit également des leçons de kôtô et de shamisen. Dès son entrée à l'école, la fillette se prit de passion pour le célèbre "Dit du Genji" et, à partir de 12 / 13 ans, sous l'influence de son frère aîné, elle se mit à lire des revues littéraires telles que Sakusoshi - qui deviendra Mezamashi-gusa - et Bungakukai / Monde Littéraire. Elle lisait aussi beaucoup de romans et comptait Higuchi Ichiyô au nombre de ses auteurs favoris.

A vingt ans, la jeune fille se met en tête de se faire publier et envoie plusieurs waka aux magazines et revues littéraires qu'elle apprécie le plus. Lors d'une compétition littéraire se déroulant dans un hôtel de Hamadera köen - il s'agissait de composer le meilleur poème - elle rencontre, en 1900, le poète Yosano Tekkan. Il est déjà marié mais ils entament une liaison et la jeune femme publie des tanka dans Myôjô, la revue de son amant que publie la maison d'édition Shinshisha. En 1901, elle quitte le foyer familial pour emménager avec Yosano à Tôkyô. Sort alors son premier recueil de vers, "Midaregami / Cheveux Emmêlés", qui exalte la sensualité féminine et attire l'attention sur son auteur, sacrée poète romantique par la critique.

En septembre 1904, Yosano publie, toujours dans Myôjô, l'un de ses poèmes les plus célèbres, "Kimi shinitamou koto nakare / Ne Donne Pas Ta Vie", poème qui s'oppose aux visées expansionnistes du Japon mais qui, contrairement à ce qui se serait passé une trentaine d'années plus tard, a le droit de paraître malgré la censure. Parmi d'autres titres très connus, citons encore "Yama no ugoku hi kitaru / Le Jour Où La Montage Qui Bouge Est Venue", qui date de 1911 et qui sort dans Seitô.

L'année suivante, le couple Yosano, désormais un couple légitime, se rend à Paris. Le 5 mai 1912, la jeune femme publie en feuilleton, dans le journal Yomiuri, la première partie des "Femmes Modernes", dont l'action se situe justement dans la capitale française. De là, et jusqu'à l'automne, elle visite l'Angleterre, la Belgique, l'Allemagne, l'Autriche et les Pays-Bas.

Pendant la Grande guerre et jusqu'en 1919 environ, le couple connaît de graves soucis financiers car les poèmes de Tekkan se vendent de plus en plus mal et qu'ils doivent vivre tous deux sur les ressources d'Akiko, laquelle demande des avances sur ses droits d'auteur, donne des conférences sur le tanka et enseigne également la composition poétique aux femmes.

Enfin, en 1919, son mari ayant obtenu un poste de professeur dans une université, Akiko peut enfin souffler. En 1921, elle fonde Bunka Gakuin / L'Institut culturel dont le siège social se tient à Surugadai et formule le concept de l'éducation égalitaire avant d'organiser la première école mixte du Japon.

Même si elle continue à composer, elle consacre de plus en plus d'énergie à la traduction, en Japon moderne, de "Shin shin yaku Genji monogatari / Le Dit de Genji". Elle se montre également très active au sein du féminisme japonais.

Yosano Akiko décède à Tôkyô, le 29 mai 1942, laissant derrière elle près de cinquante mille tanka et le souvenir d'une très forte personnalité.

Certains de ses textes, dont "Cheveux Emmêlés", sont sortis en français.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]


Dernière édition par Masques de Venise le Ven 7 Déc - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 59631
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Yosano Akiko   Jeu 6 Déc - 9:26


_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Yosano Akiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -