Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Mer 16 Jan - 8:23

C'est un vieux zob
Un vieux zob tout vilain peau de crapaud et taches de rousseur sur le bout rose
Il chôme pas de la cervelle ce vieux zob
Pour autant que l'on lui imagine une cervelle
Il se régale dur noueux et juteux
Hocquette et gougoutte avant de propulser sa lave
Lorsqu'un court métrage de jolies gambettes croisées chic et nues
Lui passe par la cervelle
Il bande il bande longuement il lumine il lumine
Agité de soubresauts
Le vieux zob
Au bout d'un long et tortueux corps sec et veineux
Ne se décidant pas à prendre le chemin de la maison des vieux
Et sa cervelle de philosophe en gros chancre débordant
Extrait des racines carrées de vérités
Crache sa purée intellectuelle
Il tranche dans le jeune
Le vieux zob
Il saucissonne biberonne virevolte rastaquouère libidine et caracole
Dans son enfance il était petit bout de kiki dans un nid de souris
Se tortillant se faufilant s'endormissant se roulant en boule
Et concassant ses rêves impudiques
Des rêves enflés et durcis puis affaissés
Après avoir éclaté tendres et fous à la vue de jolis visages
De jolies gambettes de jolies robes de jolies écharpes
De jolis regards vrillants et pénétrants
Il y avait même ces impossibles visages
Traversant les rêves fous
Visages inaccessibles mais carpettes de régal
où il se vautrait jeune zob d'enfant
Dans les plis soyeux telle une punaise
Une punaise toute allumée
Mais il faut une fin à tout
Et le vieux zob
En un ultime soubressaut
S'éteignit un jour
Dans les draps d'un lit d'hôpital
Sans visage lui suçant les taches de rousseur
Au paradis cependant
Il neigeait des larmes blanches
Sur les épaules des dames chic en grand deuil


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 43
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Mer 16 Jan - 20:10

Grand Dieu, quelle ode ! Et à l'origine le sujet n'est pas d'un abord facile, ce n'est pas simple de parvenir à être poétique en parlant de cette chose ; et là nous sommes face à une poésie à la fois érotique et délicate, colorée, chantante. Franchement, tu nous en sors des belles, tu es un vrai poète de l'érotisme, quand on y pense, mon cher Guy. C'est érotique, on se dit aussi que c'est drôle, mais surtout, à la fin, on se dit que c'est... Beau !

Quand j'ai lu le titre du fil je ne m'attendais pas du tout à ça, mais le résultat est époustouflant.
_________________
Mon blog : http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 17 Jan - 8:42

... J'ai mis ce texte sur mon site en rubrique "super pirate suite 3", catégorie "l'écriture du pirate".
... Mais pas cependant sur mon blog de Sud Ouest "Paroles et Visages" (lequel blog est parfois consulté par des gens de Tartas, par des personnes de ma famille notamment)...
Il y a en effet une différence de fréquentation entre mon site "yugcib", ouvert en avril 2005 ; et mon blog "Paroles et Visages" sud ouest, ouvert en février 2010 : environ 80 000 consultations le site en huit ans, mais 100 000 le blog en trois ans...
Du coup, disons que "je me lâche un peu plus" question écriture pirate, sur le site (mais pas ou beaucoup moins dans la partie blog du site)...
Mais, avec moins, globalement, de visites sur le site, chose curieuse, le site est mieux référencé dans les moteurs de recherche, que le blog... De telle sorte qu'en recherche par des mots clés, le site apparaît davantage que le blog, et que donc, le "visiteur lambda" y tombe dessus...
Il y a aussi le fait que le site est lui, en "bouton d'accès" sur les forums dont je suis membre, ce qui m'amène à dire ceci :
"eh bien, les coincés, les puritains, les fanas du petit mot doux à tout va et des petites discussions gentillettes à propos de tout et de rien... Ceux là, celles là, eh bien ils en prennent plein la patate quand ils tombent sur des trucs pareils dans le genre "vieux zob", et c'est une manière pour moi de provoquer, de déranger, de "foutre un pavé dans la mare" !
J'aime bien ça, de temps à autre, "faire de la provocation", non pas pour "rouler les mécaniques" comme certains et certaines le font sur le Net dans les blogs et dans les forums et surtout sur facebook et twitter, mais pour, essentiellement et parce que cela me semble une nécéssité, "soulever les lapins dans leur terrier, que personne ne soulève", parler de choses dont personne ne parle sauf à mots couverts et avec une sorte de pudibonderie-hypocrisie-sens-du-monderie troudebalesque de bon aloi et bon genre...
Mais... Et c'est là que ça se complique un peu :
Dans cette affaire là (cette sorte de guerre que je mène contre le troudebalisme bon genre)... Je ne veux pas forcément à chaque fois, "y laisser ma peau", je ne veux pas pour autant perdre ce que j'ai réussi à gagner "à la force de ma plume" en autant d'années... Et donc, je "gère" à ma façon, je prends les risques que je conçois de prendre, disons que je "navigue"...
Ce qui est certain, c'est que... Un tel ou une telle, qui débarque, avec lequel/laquelle j'ai pas encore "pris mes marques", qui est pas vraiment devenu un, une ami(e)... Eh bien si celui la/celle là je le choque, tant pis !
Ce qui est certain aussi, c'est que "l'ami de longue date" (qui passait à mes yeux pour un ami) et qui un beau jour se révèle sous son véritable jour en étant choqué, dérangé, trop surpris et se posant en juge... eh bien celui là, celle là aussi... le jour où il rue un peu dans les brancarts, eh bien qu'il aille se faire cuire un oeuf et même la douzaine entière !
Mais, ah les fidèles, les grands fidèles de tous les temps quoiqu'il arrive quoique je ponde... Oh combien je les adore, oh combien je me jette sur leurs visages, dans leur vraie et indéfectible et éternelle gentillesse à crever de régal, oh combien ils me font luminer que le ballon il éclate sans se dégonfler se déchirer, oh combien ils sont mon bon dieu ma bondiette !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 17 Jan - 11:16

... Ce qui me "turlupine" (ou me "gonfle") ce sont les ceu's zé celles qui voient, lisent... Mais demeurent silencieux, systématiquement silencieux... Enfin ceux et celles seulement, dont je qualifie le silence de "silence qui condamne ou infirme"... (j'appelle aussi ce silence là, le silence des imbéciles, le silence de ceux qui ne comprennent rien et ne veulent pas comprendre et s'en tiennent aux préjugés)... C'est aussi le silence de la lâcheté, le silence des coups de bâton que tu ne reçois pas directement, le silence d'un anonymat derrière lequel on se retranche, le silence de ceux qui par ailleurs pratiquent une forme ou une autre de délation...
Ce silence là, je lui tape dessus avec une sorte de rage, avec violence et insolence, je le broie, je le piétine, je le dénonce, je lui réponds à l'avance... Ce silence c'est mon ennemi !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 17 Jan - 11:57

Ton texte m'a fait penser à la chanson de Pierre Perret. Mais le tien est beaucoup plus poétique.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 17 Jan - 14:45

... Lorsqu'il n'y a point silence mais réponse ou commentaire, je ne reconnais pour réponse ou pour commentaire que ce qui est argumenté "avec une certaine dimension de réflexion, d'intelligence, d'humanité, d'observation critique objective et justifiée, marque d'un esprit éclairé et indépendant"...
Mais j'ose le dire : ce genre de réponse ou de commentaire (avec éventuellement le style littéraire, la "patte", qui "va avec")... C'est plutôt rare ! Nous sommes hélas, dans le sens commun, le sens le plus vulgaire sans pour autant être forcément grossier, dans un "tout venant" qui n'apporte rien à l'intéréssé, qui ne "construit pas", qui "aboie", fustige, dénature, lapide... Ou au contraire applaudit, encense, béatifie, en formules passe-partout qui pullulent sur facebook ou sur twitter...
Je déteste, autant que la violence gratuite, banale et lapidaire ; l'angélisme doucement sucré au goût de bonbon au caramel tout aussi d'une autre manière, lapidaire et inconsistant...
... Un vrai ami, une vraie amie, c'est pour moi quelqu'un ou quelqu'une, qui, non seulement est un ami, une amie pour longtemps, mais un ami ou une amie qui lui, elle, pourra me "dire vraiment les choses" et dont je vais accepter qu'il, qu'elle me le dise ainsi...
Rien à voir avec cette "chiée d'amis" sur facebook et encore moins de "followers" sur twitter !
Rien à voir avec ces relations de "bienséance/bien pensance/quelques atomes crochus", éphémères, opportunistes et d'une fragilité déconcertante...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 17 Jan - 14:52

... Chère Lydia, tu es souvent "assez courte"... Mais en peu de mots tu "sais dire" et "ça porte" !

A noter qu'on peut aussi (je le déplore) "faire très long" mais dans le bonbon au caramel (et là je lis vite et ça reste pas)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 17 Jan - 20:27

Oui, je crois Guy que c'est une déformation professionnelle. Je vais souvent à l'essentiel. Je sais que cela peut vexer parfois mais que veux-tu, c'est mon style ! D'ailleurs, lorsque j'écris, j'éprouve toujours des difficultés à faire de longues descriptions car cela m'ennuie et me paraît interminable.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 43
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 24 Jan - 10:11

Etre soi-même, avec le moins de compromission possible, la sincérité, c'est la marque des vrais écrivains je crois. Les autres se noient dans des compromissions démago-médiatico-consensuelo-politiquement correctes qui ne font pas avancer le schmilblick, beaucoup plus rentables mais en fin de compte moins durables.
_________________
Mon blog : http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   Jeu 24 Jan - 18:50

Oui Jérôme, c'est exactement ça. Il faut rester soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil   

Revenir en haut Aller en bas

Les larmes blanches neigent sur les épaules des dames en grand deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -