Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu   Lun 21 Jan - 11:07

Texte retiré à la demande de son auteuse : ----. Merci de votre compréhension.


Pour les indications d'édition en caractères minuscules, il nous est impossible de modifier le prénom. Navrée. Vraiment.


Dernière édition par Lydia le Ven 21 Aoû - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu   Mer 20 Mar - 13:46

Les médias, et en fait à peu près tout le monde, adorent aussi utiliser le mot "schizophrénie" pour désigner ce qui en bon français s'appelle tout bonnement incohérence. Même Schneidermann, journaliste estimable, qui a pour habitude de pointer assez justement les travers des confrères. Un collègue d'un autre syndicat a un jour qualifié de "schizophrène" l'attitude de mon syndicat, qui avait pris des décisions qui lui semblaient contradictoires. Il a ajouté en pensant être drôle "tu devrais t'en rendre compte, quoi, tu en connais un rayon sur le sujet!" (mon frère est schizophrène, je ne sais pas si je vous l'ai déjà dit). Devant mon air navré et mon "non, je ne vois pas vraiment le rapport" il s'est écrasé (tout en pensant que je manquais d'humour, j'en jurerais) et n'a plus utilisé le mot devant moi. Il y a quand même des moments où la société humaine offre un spectacle assez pénible.

Tiens, je vais faire un musée des horreurs de la langue (et de la syntaxe!) contemporaine.

Sur la."bipolarité", j'ai bien aimé Hurry down Sunshine/Le jour où ma fille est devenue folle : tu vois, ----, parfois les traducteurs ne sont pas plus fins que les journalistes : l'auteur n'utilise pas le mot "folle", sauf dans le sous-titre "a memoir of love and madness". En revanche, il souligne avec un brin d'ironie qu'avoir transformé la "psychose maniaco-dépressive" en "trouble bipolaire" rassure peut-être un peu l'oreille mais ne rend pas la maladie moins grave et la médecine moins impuissante. A quinze ans la fille de Michael Greenberg, après avoir pendant plusieurs mois écouté en boucle jour et nuit les Variations Goldberg sur son Walkman et rendu illisible le treizième sonnet de Shakespeare à force d'annotations, a fini par traverser Hudson Street en courant, pensant arrêter les voitures par la seule force de sa volonté, d'où un internement et un diagnostic de bipolarité.
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.


Dernière édition par Eustrabirbéonne le Mer 20 Mar - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 62581
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu   Mer 20 Mar - 16:44

A notre époque, il est bon de contrôler certains mots et certaines expressions qui pourraient blesser la "sensibilité" de certains. Ces certains-là sont toujours les mêmes. Mais en revanche, pas question de se livrer au même exercice avec des mots comme "schizophrène", "autiste" ou, plus simplement, "gros" et "obèse." (Et j'en oublie, c'est sûr.)

Tout le monde sait bien que lorsqu'on est l'un ou l'autre, ou si l'on a de l'affection et de la tendresse pour quelqu'un qui l'est, on n'a, en revanche, aucune sensibilité ...

Et ces gens-là roulent ces mots dans la bouche non seulement à contre-emploi - ce qui n'impliquerait, à la limite, que leur ignorance - mais aussi avec une volupté proche du sadisme - ce qui révèle que, outre leur sottise, ils sont aussi bien pourvus question méchanceté et cruauté gratuites.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron


Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. 
Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. 
Pierre Desproges

https://www.notabeneculturelitteraire.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu   Mer 20 Mar - 21:31

C'est vrai que ça me gonfle aussi d'entendre "autiste" pour "complètement bouché". En effet les mots "autiste" et "schizophrène" sont alors employés complètement à côté de leur sens réel. Quand Renaud chante "le fascisme c'est la gangrène", l'image est juste. Pareil quand on assimile le système stalinien à un cancer qui rongeait la société soviétique. Mais mon syndicat ne passe pas la moitié de la journée à faire les cent pas entre la cuisine et la chambre, et ne se met pas, quand on est à table et qu'on parle d'autre chose, à assurer avec véhémence que Hollande est en train de préparer en secret le retour aux affaires de Chirac.

Tiens, petite anecdote vécue au sujet de ces minorités qui ne comptent pas : il y a dans un de nos services une collègue (appelons-la A) qui me semble bien souffrir de schizophrénie (elle a déjà été internée pendant une assez longue période) et qui outre des crises de ricanements insanes et quelques initiatives incongrues a la sale habitude de se moquer à grand bruit des gens qui travaillent près d'elle et ont une particularité physique un peu trop saillante. L'une de ses têtes de Turc est une inspectrice (je l'appellerai B), la meilleure fille du monde, très brillante intellectuellement, mais assez forte et plutôt timide. Pendant de longs mois A s'est livrée, en raison de l'apparence de notre collègue, à un "B-bashing" dont j'ai eu de nombreux échos, ce qui me désolait d'autant plus que j'ai de l'estime et de la sympathie pour l'une et pour l'autre. Que croyez-vous qu'il arriva ? Un beau jour A eut le ricanement de trop, B excédée lui colla une torgnole. Il y eut un CHSCT, une commission disciplinaire, nous craignions que B soit sanctionnée, que A refasse un tour par la case HP... Finalement tout s'arrangera tant mal que bien, et heureusement personne n'eut l'idée de mettre cette affaire sur le compte du racisme (parce que por simplifier les choses, l'une est juive, l'autre d'origine maghrébine). Mais j'ai entendu des remarques pas intelligentes pour deux sous à propos de l'une comme de l'autre. Il a fallu plus d'une fois que moi-même ou d'autres collègues qui connaissent un peu la vie rappelions à Machin - très rarement à Machine, je dois le préciser! - que A est visiblement malade et que B n'est pas qu'un objet sexuel, mais une très bonne camarade et une pointure intellectuelle.

Ce monde est une vallée de larmes où manquent les marchands de mouchoirs.
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu   Jeu 21 Mar - 8:48

Texte retiré à la demande de son auteuse : ----. Merci de votre compréhension.


Pour les indications d'édition en caractères minuscules, il nous est impossible de modifier le prénom. Navrée. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu   

Revenir en haut Aller en bas

Le fil de la Vierge - Mélina Darcam / Mireille Jambu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -