Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

George du Maurier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

george - George du Maurier Vide
MessageSujet: George du Maurier   george - George du Maurier Icon_minitimeMar 5 Mar - 18:43

6 mars 1834, Paris (France) : naissance de George Louis Palmella Busson du Maurier, dit George du Maurier, dessinateur & écrivain.

Le futur caricaturiste était issu de l'union de Louis-Mathurin du Maurier avec Ellen Clarke. Celle-ci était fille de Mary-Anne Clarke, laquelle avait été la favorite de Frederick, duc d'Yord & d'Albany et fils cadet du roi George III d'Angleterre. Né, on le devine, dans un milieu très aisé, le jeune George étudia les Beaux-Arts à Paris avant de s'installer à Anvers, en Belgique, pays où il devait malheureusement perdre sa vision de l'oeil gauche. Il se rendit alors à Düsseldorf, en Allemagne, où il rencontra sa future épouse, Emma Wightwick. Le mariage se fit en 1863, à Londres. Il en naquit cinq enfants : Beatrice, dite Trixy, Guy, Sylvia, Marie Louise (ou May) et enfin Gerald, qui sera le père d'Angela et de Daphne du Maurier.

C'est en 1865 que Du Maurier entre à la rédaction du magazine satirique Punch, à charge pour lui de produire deux dessins par semaine. Ses cibles les plus chères sont la bourgeoisie et les membres de la classe moyenne anglaise, alors en pleine ascension, dont il croque impitoyablement les manières affectées si typiques de l'Ere victorienne. Le dessin dont on se souvient à tous les coups lorsqu'on évoque Du Maurier reste "True Humility" où l'on voit un évêque dire à un vicaire [le vicaire étant l'un des membres les plus bas dans la hiérarchie anglicane] qu'il a condescendu à convier à sa table : "Je crains fort que votre oeuf ne soit pas bon, Mr Jones." Ce à quoi le vicaire réplique : "Oh ! non, monseigneur, je vous assure - certaines parties sont très mangeables !" (...)

Outre ses illustrations en noir et blanc pour Punch, Du Maurier collabore également à plusieurs périodiques populaires comme Harper's, The Graphic, The Illustrated Times, The Cornhill Magazine. Il crée aussi des illustrations pour le magazine religieux Good Works. Il est aussi l'illustrateur de Charles Warren Adam pour le feuilleton "The Notting Hill Mystery", que l'on tient en général comme premier roman policier publié en anglais.

Mais en raison d'une vue qui s'affaiblit de plus en plus, Du Maurier doit réduire considérablement sa participation à Punch à partir de 1891. Il s'établit à Hampstead, près de Londres et commence à écrire. Son premier roman, "Peter Ibbetson", remporte un modeste succès mais sera par la suite adapté à la scène et à l'écran, cette dernière adaptation donnant un film de 1935, avec Gary Cooper, et même ... à l'opéra.

Le second des trois romans de Du Maurier, "Trilby", sort en 1894. Il appartient au genre "horreur gothique" qui, en cette fin de siècle, connaît un certain regain en Grande-Bretagne. Le succès est d'ailleurs retentissant. L'histoire de la pauvre modèle Trilby O'Ferrall se transformant, par l'intermédiaire d'un esprit musical malfaisant, Svengali, en véritable diva, fait sensation. Des produits tels que le savon et le dentifrice adoptent son nom. Des chansons, des danses et même une ville, en Floride, vantent également les mérites de "Trilby." De même, un modèle de chapeau de feutre, spécialement créé pour l'adaptation théâtrale du roman, ne sera plus désigné que comme "un trilby." Notons que l'intrigue imaginée par Du Maurier inspirera le célèbre "Fantôme de l'Opéra" de Gaston Leroux et ses dérivés.

Le troisième et dernier roman de l'auteur britannique, "The Martian", est d'une veine autobiographique non dissimulée et ne sortira qu'à titre posthume, en 1897.

George du Maurier
meurt en effet à Hampstead, le 8 octobre 1896. george - George du Maurier Chapeau2
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par Masques de Venise le Mar 5 Mar - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

george - George du Maurier Vide
MessageSujet: Re: George du Maurier   george - George du Maurier Icon_minitimeMar 5 Mar - 18:44

george - George du Maurier George10

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

George du Maurier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: L'Anniversaire du Jour -