Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: La mort   Jeu 7 Mar - 20:11

Ne pas voir ce qui se fera
Ce qui sera et que les nés après
Eux verront
Pour un grand curieux
Pour des yeux qui veulent voir au delà de l'horizon
Pour qui imagine se projette et pressent ce qui va venir
Pour qui s'interroge et se passionne de ce qui demain sera possible
Mais qu'il ne verra pas ne saura pas
Parce qu'il doit mourir
Mourir même à cent ans
Et à plus forte raison à cinquante ans à vingt ans
Et pire enfant
C'est cela la terribilité de la mort
Est-ce que pour le fataliste
Le pour qui tout est normal
Le pour qui son petit jardin suffit
Est-ce que pour le soumis
Le pas trop curieux
Le qui se pose pas de question
C'est la même terribilité la mort

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort   Lun 11 Mar - 8:05

... Une autre formulation, pour ce texte :

Demain

Ne pas voir ce qui demain sera et se fera, dans ces années où l'on sera mort, mais que d'autres, nés après, verront...
Pour un grand curieux de tout ce qui se réalise, se crée en ce monde au fil des jours...
Pour des yeux qui veulent voir au delà de l'horizon...
Pour qui imagine et pressent ce qui va venir...
Pour qui s'interroge, se passionne de ce qui demain sera possible et qui déjà s'esquisse et entre peu à peu dans sa vie...
Mais qu'il ne verra pas se développer, se répandre et changer la vie des gens...
Qu'il ne verra donc pas, parce qu'il doit mourir...
Mourir fût-ce à cent ans même...
Et à plus forte raison à quatre vingt, à cinquante ans ou même pire encore enfant...
C'est cela, oui, ce qu'il y a de terrible, de plus terrible dans la mort !
Est-ce que pour le fataliste, est-ce que pour celui ou celle qui trouve tout "normal"...
Est-ce que pour ce commun des mortels tout aussi mortel que le curieux et le passionné...
Mais soumis, ne se posant jamais de question...
Est-ce que pour le "pas trop curieux" voire le "qui s'en fout" de ce qui demain sera et se fera...
C'est aussi terrible la mort ?
Sans doute, oui sans doute... Et même très certainement...
Mais pas de la même façon...

... Le curieux, le passionné... Décidément, il naît toujours trop tôt, même s'il vit jusqu'à cent ans !
Pour ce qui est d'avant, d'avant que l'on soit né...
Pour ce qui fut, a disparu, n'est plus dans notre vie...
Il y a l'Histoire, les livres d'Histoire, la technologie de l'image et de la représentation, pour autant que ce qui est écrit, représenté, soit reconstitué aussi vrai que possible... Et non pas falsifié ou arrangé...
Mais pour ce qui est d'après, de ce demain dans lequel on ne vivra pas...
Il n'y a que l'imaginaire, et au mieux, ce que l'on pressent, ce que l'on "voit à notre manière" et que l'on se représente comme on peut...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La mort   Lun 11 Mar - 9:38

J'aime beaucoup les deux formulations Guy. La première est plus poétique mais plus incisive. La deuxième donne plus à réfléchir. Belle écriture !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort   Lun 11 Mar - 11:41

... Cette "affaire là", celle de "ce qui va se passer après" (quand on ne sera plus là pour voir ou découvrir, ressentir, réfléchir, en parler, etc.) ... Je peux dire que "c'est mon grand problème"... C'est en effet, quelquechose que je ressens comme une immense frustration... Et c'est la raison pour laquelle quand je vois un "pt'it gosse" (né en 2010, 2012) je me dis " il aura cent ans en 2110 et il aura traversé tout ce 21 ème siècle dont je ne verrai point la plus grande partie... Et quelque part, ça "m'emmerde" ! Je brûle de voir, de savoir... ce qui sera, comment ça sera, comment ils vont se démerder, les gens... Je veux savoir de quoi ils se souviendront, ce qu'ils liront, comment ils vivront... Oui, je brûle de savoir tout ça!
Même si j'arrivais à cent ans le 9 janvier 2048, même si je faisais encore deux ou trois ans de plus, ça me suffirait pas!
Et même, j'aimerais ne pas encore être né, retarder mon arrivée sur Terre...

Pour l'avant, le jadis, l'autrefois, le même il y a 35 mille ans, là, je suis "à peu près satisfait" : y'a les bouquins d'histoire, les recherches faites qui ont abouti, la science du passé, la technologie de l'image et de la représentation...
En "désespoir de cause" ne pouvant avoir une vue plongeante (et sûre, fiable) sur le "demain dans très longtemps" ou même sur le demain proche... Je me "rabats" sur l'autrefois, qui lui, est "relativement accessible" (et me passionne aussi )...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort   Lun 11 Mar - 13:09

... En 1951 quand j'étais un pt'it gosse de 3 balais, lequel p'tit gosse devait grandir et finir par devenir ce type de 65 balais qui de fait, a vu tout ce qu'il a vu depuis 1951... En 1951 donc, y'avait sans doute autour de moi ce "vieux pépère" ou cette "vieille mémère" né en 1880... Qui lui, elle, devait bien se demander ce que et comment serait le monde de 2013 ? Et ce vieux pépère là (ou cette vieille mémère) n'aurait-il pas aimé naître "un peu plus tard" que 1880 ?
... Mais bon... Je me "console" si je puis dire, en pensant qu'André Gide, que Colette, que François Mauriac, que Albert Camus, que Coluche même... n'aient pas eu la "chance" (si c'est une chance) de connaître Internet, les blogs, le numérique, l'édition en direct avec diffusion par soi-même... "chance" que donc, j'aurais eu, moi...
... Il est vrai que ces gens là, que je viens de citer... ont eu, eux, une autre "chance" : celle de ne pas avoir eu besoin d'internet, de facebook, des blogs... Pour "percer" dans la vie et devenir de grands personnages...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 43
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: La mort   Lun 11 Mar - 13:36

Ce à quoi il faudrait essayer de croire, c'est à la conception borgésienne (Borges) de l'histoire, qu'il se représente comme quelque chose de cyclique : périodes fastes, périodes de crises, guerres, calme, etc., une certaine idée du "rien de nouveau sous le soleil" ; il pense de même pour l'identité humaine (des types humains qui réapparaissent sans arrêt). Cette conception nous fait penser que rien ne changera jamais vraiment, que les choses vont et viennent, et que le progrès au fond ne change pas les hommes. Et de tout ce qui change en ce bas monde, seul un élément n'a jamais varié dans son principe : le monde de la bibliothèque, ce monde parallèle au monde réel qui poétise et fige les choses dans une belle immuabilité. Et il y aura toujours des gens pour protéger ce monde là, de toutes leurs forces.
_________________
Mon blog : http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7725
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort   Lun 11 Mar - 14:31

... Je me suis demandé ceci, également, en voyant un cheval dans un pré, dans un centre équestre (à Tartas il y a un centre équestre) :

"En voilà un qui, né au 21 ème siècle, un cheval d'aujourd'hui dans un pré, qui ne saura jamais ce que c'est que de devoir tirer une diligence, un attelage, un canon sur un champ de bataille... et qui ne mourra pas éventré dans une bataille napoléonnienne !

Et je me suis demandé si... (on ne sait jamais tant il y a encore à apprendre sur les autres espèces que l'espèce humaine) il n'existe pas, peut-être, une sorte de "mémoire collective dadaïque" constituée de signaux de communication entre dadas... et par là même, des images de vécu que se seraient transmis d'arrière-arrière grand étalon ou jument à poulain petit poulain arrière, arrière-arrière petit poulain depuis 1810 époque de napoléon jusqu'à nos jours... : dans ce cas en effet, alors oui, un cheval né en 2010 pourrait avoir dans sa tête, l'image d'un grenadier de napoléon, la tête moitié emportée par un boulet, et touillant dans le ventre d'un de ses lointains ancêtres pour arracher le foie, avec autour de ce grenadier, d'autres soldats en train de remplir par moins trente degrés en plein hiver russe, un seau de sang chaud de ce très lointain ancêtre éventré...

Heureux, les chevaux d'aujourd'hui, qui ne tireront jamais de diligence ni d'attelage ni de canon !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort   

Revenir en haut Aller en bas

La mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -