Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Hier sans toi, Hier avec toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Hier sans toi, Hier avec toi...    Mar 26 Mar - 19:00

Le problème pour les très grands amoureux (pour être encore plus précis les "très très grands amoureux de toute une vie entière)... C'est qu'un jour, forcément, l'un des deux devra finir sa vie sans l'autre...
Pour les "très très grands amoureux" donc, il y a, pour l'un comme pour l'autre... Hier sans toi (avant), et Hier avec toi (après et jusqu'à aujourd'hui juste avant l'heure qu'il est)...
Et, du jour où l'un devra désormais finir sa vie sans l'autre, il y a, pour l'un ou pour l'autre... Demain sans toi... Et ce "demain" là est "d'un seul tenant", d'une traversée dirais-je, aride...
Hier sans toi était aride mais il y avait de jolis mirages, de jolis mirages qui n'étaient que des mirages mais, tirant la langue et pressant le pas, tu sentais battre ton sang et durcir et se tendre ton être tout entier...
Hier avec toi est comme un seul jour qui n'a plus de matin ni de soir et dont l'aridité, avec toi, est devenue supportable...
Demain sans toi sera aride, plus aride encore que Hier sans toi, même si apparaissent de ci de là, de jolis mirages...

Je connais peu, de ces "très très grands amoureux" qui, devant poursuivre, l'un ou l'autre, seul, la traversée, "refont leur vie" comme on dit...

Les "très très grands amoureux" ne peuvent être que ces êtres qui passent leur vie entière, depuis le premier jour qu'ils se sont rencontrés, jusqu'à l'extrême vieillesse qu'ils peuvent vivre ensemble... à se jeter l'un sur l'autre, à se luminer l'un de l'autre de fond en comble... Fussent-ils, l'un ou l'autre, l'un et l'autre, par ailleurs -mais avec "un petit quelque chose" en moins- d'aussi grands amoureux de tant et de tant de visages autour d'eux...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Hier sans toi, Hier avec toi...    Jeu 28 Mar - 8:44

... Il en est aussi bien d'autres, de ces "très très grands amoureux", qui ne passent pas leur vie avec la même personne, et qui, même, ne la rencontreront jamais, cette personne avec laquelle ils passeraient leur vie... Et qui, parce qu'ils ne peuvent faire autrement, courent le sang battant et tendus de tout leur être, vers les jolis mirages, ces jolis mirages qui parfois et pour un temps, un jour, une saison, deviennent de vrais paysages, de vrais étendues d'eau...
Ceux là, ces "très très grands amoureux là", ont une foi inébranlable en l'étoile qui rayonne en eux...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 43
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: Hier sans toi, Hier avec toi...    Mar 2 Avr - 21:20

Je me suis toujours demandé quels étaient les vrais amoureux romantiques : ceux qui vivent des passions qui ne durent pas, ou ceux qui passent leur vie aux côtés de la même personne. Dans le Romantisme du XIXème siècle, il s'agissait de vivre plutôt des passions intenses et brèves, qui se terminent mal la plupart du temps, ou des amours impossibles. Aujourd'hui on trouve très romantique aussi de passer toute sa vie avec quelqu'un. Où se situe la vérité du romantisme, telle est la question, ou plutôt, qu'est-ce qui est le plus beau des deux ?
_________________
Mon blog : http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7934
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Hier sans toi, Hier avec toi...    Mar 2 Avr - 22:28

... Moi aussi je me suis posé la question de ces très grands amoureux qui vivent, soit des passions qui ne durent pas, soit des passions qui ne sont pas partagées... A vrai dire je me posais déjà cette question là dès mon adolescence, et à l'époque de mon adolescence j'avais "une peur bleue", oui une peur qui était comme une sorte de phobie, de vivre une passion non partagée ou qui ne durerait pas, qui "partirait en javel"... Je ne rêvais que d'une fille qui m'aimerait à en crever, qui m'aimerait tel que j'étais, et je me disais que, si au départ je ne l'aimais pas autant qu'elle m'aimait, eh bien "que cela viendrait" forcément, parce que pour moi, le fait d'être aimé c'était déjà tellement beau que forcément je deviendrais amoureux... Je n'imaginais pas un seul instant que je puisse "tomber dans le panneau", c'est à dire m'embarquer dans une histoire où je serais "le couillonné", l'amoureux éconduit, le cocu de la farce, je trouvais ça très malheureux, très inconfortable et j'en voulais surtout pas, de ça, d'une telle situation... Et j'ai eu du pot, ça s'est pas produit... Au moins j'aurai toujours gagné de ne pas avoir eu cet inconfort dans ma vie ! Car je sentais, je ressentais, profondément en moi, que cet inconfort là était l'un des pires dans une vie!
J'arrive pas à me mettre dans la peau de quelqu'un, homme ou femme, qui passe sa vie à être amoureux malheureux, cocu, éconduit, pas compris, délaissé, toujours le dindon de la farce, celui qui donne et ne reçoit que peu en retour, qui bousille sa vie en courant après un mec ou une femme qui au fond, se fout de lui, d'elle, ou même se marie quand même "parce que c'est confortable parce qu'il ou elle trouve son compte et puis basta au moindre coup de trafalgar, basta les rêves de l'autre" ...
Bien sûr, je le reconnais il y a la question de l'attirance physique, du plaisir éprouvé si l'on arrive "à se le faire à se la faire" et puis après tu l'as tellement dans la peau que t'en deviens dingue et que t'avales des couleuvres pas possibles... ça, oui ça, dans ma vie j'en voulais à aucun prix, et dieu merci je suis pas passé par cette galère ! Car c'est une galère je le dis tout net ! Et je plains de tout mon coeur les pauvres personnes homme ou femme, qui vivent cette galère!
Bon sang, on n'a qu'une seule vie ! Autant "n'en point passer par là" ! Et ça, je le ressentais très fort, déjà dans mon enfance !


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hier sans toi, Hier avec toi...    

Revenir en haut Aller en bas

Hier sans toi, Hier avec toi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -