Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Gustave Nadaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Gustave Nadaud   Sam 30 Mar - 9:26



Poète, goguettier et chansonnier français, Gustave Nadaud est né en 1820 et est décédé en 1893. Ses textes sont souvent drôles, ironiques ou engagés. Il les écrivait lui-même. A sa mort, on en dénombrera plus de 300. Artiste reconnu, il finira pourtant dans la misère car il n'osait pas réclamer de cachets lorsqu'il se produisait.

Son recueil de chansons est un petit vent de fraîcheur. Il permet non seulement de se divertir mais aussi de se rendre compte des textes, du style de l'époque. Nadaud était un ami d'Eugène Pottier, l'auteur de "L'Internationale". On voit bien qu'on est loin, ici, des chansons des Guinguettes (ah oui, il ne faut pas confondre !) Les Goguettes sont plus intellectuelles, plus sérieuses, même si les participants ne crachaient pas toujours sur le nectar de Bacchus !!!


Dernière édition par Lydia le Ven 31 Juil - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Gustave Nadaud   Sam 30 Mar - 9:26

Voici un exemple de ses chansons :


Le Docteur Grégoire


Le docteur que j’ai
N’est pas agrégé ;
Il n’a ni cordons ni grades ;
Il est détesté
De la faculté :
Il guérit tous ses malades.
Ah ! le bon docteur
Et le remède admirable !
C’est une liqueur
Qu’on peut même prendre à table.

Quel plaisir,
Quel plaisir de boire
L’élixir
Du docteur Grégoire !

Il dit : Mes enfants,
Soyez bons vivants ;
Suivez bien mon ordonnance :
C’est la bonne humeur
Oui fait le bonheur,
Voilà toute la science.
Votre corps va mal ?
Vite, prenez-moi ce verre ;
Si c’est le moral,
Buvez la bouteille entière.

Quel plaisir,
Quel plaisir de boire
L’élixir
Du docteur Grégoire !

Au pauvre ouvrier
Lassé du métier,
Et qu’on veut mettre à la diète,
Il dit : Viens ici ;
Tiens, prends-moi ceci :
C’est de l’or dans ta cassette.
Et, quand il a bu
Le remède de Grégoire,
L’ouvrier fourbu
Se met à chanter victoire !

Quel plaisir,
Quel plaisir de boire
L’élixir
Du docteur Grégoire !


À qui voudrait voir
Tout le monde en noir,
Il met des lunettes roses ;
Aux pauvres rimeurs
Qui versaient des pleurs,
Il a fait chanter des choses !…
Il a guéri plus :
Deux ou trois cents journalistes,
Cent mille cocus
Et quatre socialistes.

Quel plaisir,
Quel plaisir de boire
L’élixir
Du docteur Grégoire !

Eh bien, la liqueur
De ce bon docteur
Est le jus d’une racine
Qui vient du Pérou,
De je ne sais où,
De Golconde ou de la Chine…
Non : c’est du raisin
Qui pousse dans la campagne,
Et qui fait du vin
D’Argenteuil ou de Champagne.

Quel plaisir,
Quel plaisir de boire
L’élixir
Du docteur Grégoire !

Revenir en haut Aller en bas

Gustave Nadaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: INTERMEDE ARTISTIQUE, MUSICAL ... SAUPOUDRE DE POESIE :: Le Cercle des Poètes -