Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mar 31 Jan - 19:13

MON AVIS

"J'attendais au tournant" l'adaptation du chef d'oeuvre de Jane Austen. Et bien sachez que j'en ressort extrèmement contente. Le réalisateur Joe Wright n'a pris presque aucune liberté avec le roman ce qui est un point extrèmement positif pour les puristes comme moi. Les plans sont sublimes et la belle Angleterre est mise en valeur comme il se doit. Les scènes de bal (oh combien importantes!) sont merveilleusement bien orchestrés au point que Keira Knightley, après ses déboirs dans le pitoyable King Arthur, remonte dans mon estime. La seule critique que l'on pourrait faire est au sujet de Mr Darcy qui dans les premières scènes apparait plus timide qu'orgueillieux mais qui heureusement reste charmant et touchant et nous livre malgré tout une belle interpretation. Enfin la bande-originale est très belle.
Ce film est un plaisir pour les yeux et les oreilles (à voir ABSOLUMENT en VO). Je vous conseille donc d aller le voir et surtout de lire le livre
_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60648
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mar 31 Jan - 19:41

Le livre, c'est fait. Je le ressors périodiquement car c'est l'un de mes préférés : construction de l'intrigue, crédibilité des personnages et des situations, et modernité extrême.

Figure-toi que j'avais vu la bande-annonce du film et qu'elle m'avait emballée. Avec les enfants et mes problèmes de santé actuels, je doute fort de pouvoir aller le voir. En tous cas, dès qu'il est en DVD, je l'achète : ta critique a achevé de me convaincre !
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Lisia
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Nombre de messages : 1223
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Fév - 12:43

J'espère trouver le temps d'aller le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 42
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Fév - 20:45

Moi aussi !
C'est prévu pour ce week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Fév - 21:25

Et moi je vais retourner le voir Dimanche avec mes amies, ainsi que Munich.



_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
mirabell
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Fév - 21:27

Ah oui fée Morgane ! c'est une belle réussite ce film , les acteurs jouent très finement et l'oeuvre d' Austen est très bien rendue, très dense, très intense. J'étais à priori déçue de ne pas voir Colin Firth en Darcy , mais Mattew MacFayden m'a conquise ( il est craquant n'est-ce-pas ? quels yeux ...) , Keira Knightley était fascinante, Tom Hollander en Mister Collins était époustouflant d'obséquiosité, et Donald Sutherland , ah qu'il était persuasif en père attentif et faussement effacé ! Sincèrement Vieux_Renard , si tu ne passes pas un excellent moment , je te rembourse !!!! :pirat:
Revenir en haut Aller en bas
Vieux_Renard
Piège à Vieux Corbeaux.
avatar

Masculin
Lion Chat
Nombre de messages : 1156
Age : 42
Localisation : dans sa tanière, bien au chaud.
Emploi : Imagerie informatique
Loisirs : Lecture, sport, ciné...
Date d'inscription : 18/07/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Fév - 21:33

Mirabelle a écrit:
cèrement Vieux_Renard , si tu ne passes pas un excellent moment , je te rembourse !!!!

Décidemment ! Vous avez de la chance, Mirabelle (et Dinou) d'avoir affaire à un homme honnête. :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com
mirabell
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Fév - 21:44

:cjump:
Revenir en haut Aller en bas
Fée Cara
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Jeu 2 Fév - 20:24

Et bien, voilà un film que j'ai vu il y a quelques semaines (il est sorti plus tôt au Canada qu'en France), et qui ne m'a pas du tout convaincue.

"Pride and prejudice" est sans doute le roman le plus pétillant de Jane Austen, peut-être celui aussi où elle pose le regard le plus critique (et délicieusement ironique) sur la société anglaise de son époque. Dans le film de Joe Wright, l'humour et tout le côté pétillant ont complètement disparu, et la critique sociale est devenue lourdement démonstrative. Je pense surtout à un dialogue entre Elizabeth et son amie Charlotte Lucas quand celle-ci vient lui annoncer ses fiançailles avec Mr Collins, où Charlotte se plaint d'être une vieille fille, méprisée par la société et conclut sur "Don't you dare judge me!" C'est beaucoup trop mélodramatique! Et je ne peux vraiment pas croire que Jane Austen, qui use toujours de la suggestion à demi-mot, ai voulu qu'un de ses personnages s'exprime de cette façon. Et tout le film est à l'avenant (la visite de Lady Catherine de Burgh, au beau milieu de la nuit!). Et tous les choix esthétiques sont à côté: Joe Wright abuse des couchers de soleil, ou bien des scènes de nuit à peine éclairées à la bougie (je dirais même un peu glauque), ce qui crée une atmosphère "romantique" bien plus proche de l'univers de soeurs Brontë que de celui de Jane Austen (qui détestait ses deux célèbres contemporaines!).

Non, autant je trouve que l'adaptation de "Sense and sensibility" par Ang Lee superbe, autant celle de "Pride and prejudice" est ratée. Et je trouve aussi que la dernière minisérie commanditée par la BBC (je ne me souviens plus du nom du réalisateur, mais c'est celle où Colin Firth joue Mr Darcy justement, avec Jennifer Ehle et Crispin Bonham Carter) est vraiment bien meilleure (et disponible en DVD - un coffret de 2)!
Revenir en haut Aller en bas
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 17:19

Citation :
Dans le film de Joe Wright, l'humour et tout le côté pétillant ont complètement disparu, et la critique sociale est devenue lourdement démonstrative.

Je trouve que le côté "pétillant" du roman est ce qui ressort le mieux dans ce film, et les acteurs m'ont fait beaucoup rire. . C'est aussi ce que je ressens lorsque je lis le roman. La critique sociale est présente de façon diffuse. Elle ne cesse de planer en quelque sorte au-dessus des personnages mais s'accompagne d'intrigues passionnantes. C'est là que réside le génie de Jane Austen et c'est ce sur quoi à très bien travaillé Joe Wright à mon sens.

La scène avec Charlotte Lucas est bien faite car elle condense les idées majeures, certes avec moins de subtilité que Austen mais il est clair qu'un film n'est jamais assez long pour tout dire.

[/quote]ce qui crée une atmosphère "romantique" bien plus proche de l'univers de soeurs Brontë que de celui de Jane Austen [quote]

J'aime beaucoup les soeurs Brontë mais il est vrai que l'atmosphère de leurs livres est plus sombre que ceux de Jane Austen. Très franchement je ne trouve pas que l'atmosphère de ce film se rapproche de l'oeuvre des soeurs Brontë, sous pretexte que la luminosité soit parfois sombre...

Par contre je n'ai pas vu l'adaptation avec Colin Firth dont on dit beaucoup de bien mais j'ai l'intention d'acheter le DVD bientôt. Quant à l'adaptation de Ang Lee, je l'ai vu et beaucoup apprécié bien que le scénario du film prennent pas mal de libertés avec le Roman Sense and Sensibility

On verra ce que penseront les autres après l'avoir vu.
_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
Fabien
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 565
Age : 29
Localisation : Nancy
Emploi : Etudiant
Loisirs : -
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 18:45

Je connais quelqu'un qui ne jure que pas Orgueil et Préjugés. Finalement pendant les dernières vacances d'été je m'étais laissé tenté par la lecture de ce petit pavé.
Je n'avais pas d'apriori spécifique, je partais même plutôt confiant.

Mon dieu j'ai tenue 100 page pas une seule de plus. Quelle lenteur, quelle ennuie, quelle platitude. Je respecte tout à fait vos avis mais pour ma part je me suis ennuyé ferme. Alors c'est vrai tout les personnages sont crédible, la langue est belle même pour une traduction, l'intrigue est sympa (j'ai finalement connu l'histoire entière en voyant l'ancienne version du film).
Mais alors non... Ca m'a fait l'effet d'un Daniel Steel en mieux sauce 18eme.

Les soeurs Beckette... je dis Non.
Une sorte de cruche précieuse qui ne trouve pas chaussure à son pied et que j'ai trouvé bien hautaine.
Bon il y a des passages sympathiques, des personnages attachant, tout n'est absolument pas à jetter.


J'ai lu quelques morceaux de la biographie de l'écrivain et cette dame qui n'a fait qu'écrire des histoire d'amour ne s'est jamais mariée. Ce qui est encore plus drole lorsqu'on voit l'apologie du mariage qu'elle fait, comme si la nymphette de 17ans n'avais d'autre paradis que le mariage...
Non vraiment on est pas sérieux quand on a 17ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://placenotredame.tumblr.com/
Fée Cara
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 20:25

Morgane la fée a écrit:

Par contre je n'ai pas vu l'adaptation avec Colin Firth dont on dit beaucoup de bien mais j'ai l'intention d'acheter le DVD bientôt.

Et bien, on pourra en rediscuter quand tu l'auras vu... mais pour moi, il n'y a pas d'hésitation: en comparaison, le film de Joe Wright se traîne comme une limace asthmatique.

Et pour l'esthétique "romantisante", je persiste et signe, et il n'y a pas que les éclairages, la musique et les costumes sont aussi beaucoup trop "romantiques". C'est un anachronisme et une invraisemblance historique! Joe Wright n'a strictement rien compris au contexte historique et social dans lequel le livre de Jane Austen se déroule. C'est aussi simple que ça. Et de ce point de vue, le film de Ang Lee est beaucoup plus fidèle au livre. Les libertés qu'Ang Lee prend par rapport au livre font sens, ce qui n'est pas le cas chez Joe Wright.
Revenir en haut Aller en bas
Fée Cara
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 20:50

fabienmeier a écrit:
Alors c'est vrai tout les personnages sont crédible, la langue est belle même pour une traduction, l'intrigue est sympa (j'ai finalement connu l'histoire entière en voyant l'ancienne version du film).

Tu l'as lu en traduction alors?
Je crois que si tu peux lire le texte original, ce serait beaucoup mieux. Avec Jane Austen, comme avec Shakespeare, les traductions vieillissent beaucoup plus mal que le texte original (qui, lui, ne prend à peu près pas une ride). Et puis, il faut remettre ses livres dans leur contexte, apprendre à voir en-dessous du vernis des conventions sociales. C'est le problème aussi avec un auteur comme Henry James que beaucoup de gens trouvent mièvre... Pour ma part, je trouve qu'il propose une vision très noire de la société et des relations humaines, comme étant uniquement des relations de pouvoir et de manipulation - seulement, il faut voir ce qui se passe en-dessous du vernis et de la politesse rigoureuse qui régit les relations entre les gens.

Avec des auteurs comme Jane Austen, Henry James, Edith Wharton, E.M. Forster, cela vaut vraiment la peine de se documenter sur leurs époques, de lire plusieurs de leurs livres avant de les rejeter . Je crois qu'il faut faire un effort pour entrer dans leurs univers: le monde a changé depuis qu'ils ont écrit leurs livres, c'est sûr, mais pas la nature humaine - comme on peut s'en rendre compte dès le moment où l'on "craque" leurs codes, et c'est pour cela que leurs livres me paraissent toujours aussi passionnants...

Et tout ça me fait penser que les films de James Ivory, basés sur les romans de James ("La coupe d'or") ou de Forster ("Avec vue sur l'Arno", "Howards End") sont de vraies merveilles... ce qui n'est décidément pas à l'avantage de Joe Wright :dabal: ...
Revenir en haut Aller en bas
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 21:21

Citation :
Je crois que si tu peux lire le texte original, ce serait beaucoup mieux

Je suis de ton avis Fée. Moi aussi je lis les versions originales (des textes anglais seulement car je ne parle pas d autres langues). Mais je pense que ce n'est pas en lisant Pride and Prejudice que fabienmeier se réconcilira avec Jane Austen car même lorsque la traduction change, l'histoire reste la même. :bleumiev:
_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 21:28

fabienmeier a écrit:
, comme si la nymphette de 17ans n'avais d'autre paradis que le mariage...
Non vraiment on est pas sérieux quand on a 17ans.

Alors là je ne suis pas de ton avis (et ce n'est pas parce que j ai 17 ans). Il faut se souvenir du contexte. D'abord l'obsession numero 1 d'une femme était le mariage, elle n'avait pas le choix et il me semble donc légitime que les romans de cette époque soient souvent centrés sur ce sujet. De plus j'ai la conviction que les gens étaient plus matures à cette époque, l'éducation était comme nous le savons très differente.


_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
Fée Cara
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 21:31

Morgane la fée a écrit:
Citation :
Je crois que si tu peux lire le texte original, ce serait beaucoup mieux

Je suis de ton avis Fée. Moi aussi je lis les versions originales (des textes anglais seulement car je ne parle pas d autres langues). Mais je pense que ce n'est pas en lisant Pride and Prejudice que fabienmeier se réconcilira avec Jane Austen car même lorsque la traduction change, l'histoire reste la même. :bleumiev:

Et bien justement, fabienmeier trouve l'histoire sympa apparemment, mais le livre trop "lent". Or, le tempo est pour moi une des grosses différences entre le texte original et la traduction - rien à faire l'Anglais utilise 5 mots où le Français en prend 10. Alors qui sait ? :moutonb: (ben non, il ne vient rien faire ici, celui-là, mais c'est vendredi après-midi ;-).)
Revenir en haut Aller en bas
Fée Cara
Invité



MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Ven 3 Fév - 21:38

Morgane la fée a écrit:
Alors là je ne suis pas de ton avis (et ce n'est pas parce que j ai 17 ans). Il faut se souvenir du contexte. D'abord l'obsession numero 1 d'une femme était le mariage, elle n'avait pas le choix et il me semble donc légitime que les romans de cette époque soient souvent centrés sur ce sujet.

Tout à fait d'accord!
C'est d'ailleurs très intéressant de comparer Jane Austen avec Edith Wharton de ce point de vue. A près d'un siècle d'écart, les choses commençaient à peine à changer (Enfin, Edith Wharton était américaine et pas anglaise, mais la bonne société américaine de la fin du XIXème siècle n'avait rien à apprendre de la société anglaise en termes de conformisme!).
Revenir en haut Aller en bas
Fabien
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 565
Age : 29
Localisation : Nancy
Emploi : Etudiant
Loisirs : -
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Dim 5 Fév - 11:34

Je ne suis pas convaincu qu'en a votre expliation sur l'obcession du mariage. C'est peut être vrai mais avec mes yeux du 1ème siècle j'ai quand même d mal à le concevoir.
Néanmoin vous avez peut être raison.

L'histoire est lente et le thème de fond ne me ravit pas spécialement, oserais-je avancer que c'est un thème plutôt féminin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://placenotredame.tumblr.com/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60648
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Dim 5 Fév - 12:22

Peut-être parce que, même de nos jours, on continue à dire aux filles : "De toutes façons, tu te marieras ..." (Et avec la situation économique actuelle, ça ne s'arrange pas, croyez-moi.) Moi qui me suis mariée deux fois, et chaque fois avec des hommes qui ne jouissaient aucunement de la sécurité de l'emploi ou de revenus extraordinaires, je pense pouvoir affirmer que le mariage est recherché par les femmes avant tout parce qu'il est censé donner une assise sérieuse à la cellule familiale et, partant, aux enfants.

Mais il existe bien entendu des femmes qui se marient pour "se caser." (Des hommes aussi, d'ailleurs.)

Au XIXème siècle, c'était encore pire, je pense. Ainsi que le souligne Fée Carabine, la femme n'avait pas d'autre avenir. Une "vieille fille" - comme le resta Jane Austen - était condamnée, après la mort de ses parents, à s'en aller vivre comme une parente pauvre soit dans la famille qu'il lui restait, soit (ce qui était pire) chez de parfaits étrangers. Inversement, le "célibataire" mâle, lui, demeurait indépendant - sauf cas extrêmes. On le voit aussi chez Balzac avec "La Cousine Bette" et, chez Zola, l'ignoble Melle Saget n'est rien d'autre qu'une vieille fille.

Le XIXème siècle, qui fut le triomphe de la bourgeoisie, ne concevait pas la femme autrement que mariée et mère de famille. Les femmes qui travaillaient appartenaient au peuple, étaient donc ouvières, domestiques, commerçantes ou courtisanes et prostituées mais elles étaient loin derrière celles qui ne faisaient rien. Les filles qui choisissaient le couvent (ou pour lesquelles on le choisissait) étaient mieux tolérées mais n'était-ce pas parce que leur position leur interdisait désormais de tenter les hommes ?

Songez que, pourtant bien plus proche de nous dans le temps, une Simone de Beauvoir a vu son père se détacher d'elle parce que, au vu des ses études et de sa détermination, il était clair que la jeune Simone, née bourgeoise et élevée dans les Cours privés, allait finir par voler de ses propres ailes un jour ou l'autre !

A la fin du XIXème siècle, même au temps des "Hussards noirs de la République", les institutrices furent longtemps tenues pour des femmes "à part."

Peut-être les problèmes personnels de Jane Austen ont-ils joué sur son intérêt envers le mariage et les idylles. Sans doute même car, sur ce plan, tous les écrivains sont pareils : ce qui les touche personnellement devient obsessionnel dans leur oeuvre. Mais on peut penser qu'elle a rêvé d'autre chose.

Pour bien apprécier la modernité de son style, il faut, je pense, avoir lu les Brontë ou Thackeray ou Dickens avant d'en arriver à Austen. Austen n'écrit ni dans la veine romantique, ni dans la veine lyrique, ni dans la veine sensible. Elle établit un constat. Pour ce faire, elle emploie bien sûr la grammaire et l'orthographe de son temps mais ses phrases, ses tournures et l'idée qui les sous-tend est toujours infiniment plus légère que ce que l'on trouve chez les écrivains pré-cités.

En ce qui me concerne, je pense qu'on peut passer directement d'Austen à Mansfield et à Woolf - encore deux femmes. Un D.H. Lawrence par exemple est beaucoup plus proche de la lourdeur victorienne qu'elles ne le sont toutes les trois.

Je ne pense pas que cela tienne à la différence de sexe. C'est une façon de concevoir le monde. Une façon peut-être féminine : un auteur féminin, j'en suis persuadée, parlera plus facilement du mariage et de l'union affective entre deux êtres. Mais aussi une façon "moderne" dont Austen, évidemment, vu l'époque à laquelle elle vivait, n'est que l'archétype.

Au reste, Fabien, ne te bile pas : relis Austen dans dix ans, tu verras bien. Et puis, si le rejet persiste, pense à Freud qui a écrit que nous entrons plus facilement dans l'oeuvre de certains écrivains tout simplement parce que, selon lui, nous partageons les mêmes rêves - au sens premier du terme : nous avons le même espace onirique. C'est une idée qui m'a toujours séduite et qui explique raisonnablement certaines de nos antipathies littéraires - je pense à Hemingway pour moi. Wink
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Fabien
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 565
Age : 29
Localisation : Nancy
Emploi : Etudiant
Loisirs : -
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Dim 5 Fév - 13:30

Masques de Venise a écrit:
Peut-être parce que, même de nos jours, on continue à dire aux filles : "De toutes façons, tu te marieras ..." (Et avec la situation économique actuelle, ça ne s'arrange pas, croyez-moi.) Moi qui me suis mariée deux fois, et chaque fois avec des hommes qui ne jouissaient aucunement de la sécurité de l'emploi ou de revenus extraordinaires, je pense pouvoir affirmer que le mariage est recherché par les femmes avant tout parce qu'il est censé donner une assise sérieuse à la cellule familiale et, partant, aux enfants.

Mais il existe bien entendu des femmes qui se marient pour "se caser." (Des hommes aussi, d'ailleurs.)
Je trouve que ca fait peur moi...
A quel point les femmes sonr attachés à l'idée, de foyer, de mariage et d'enfant. :bavdingue:
Enfin ca viendra surement...

Pour Austen, il sera relu certainement dans quelques années. D'ailleurs un auteur excécrable ne sera pas aussi lu aujourd'hui et encore moins aussi discuté et ses oeuvres ne serait pas cinématographiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://placenotredame.tumblr.com/
Morgane la fée
Our Witch-Ambassadress to Albion
Our Witch-Ambassadress to Albion
avatar

Féminin
Lion Dragon
Nombre de messages : 2493
Age : 29
Localisation : Dublin, Ir
Emploi : ?
Loisirs : lecture, cinéma, écriture, voyages, shopping
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 8 Fév - 21:12

fabienmeier a écrit:
Je trouve que ca fait peur moi...
A quel point les femmes sonr attachés à l'idée, de foyer, de mariage et d'enfant. :bavdingue:


.

Et en quoi est-ce effrayant? Jelisavecplaisir
_________________
-We live as we dream--alone  Heart of Darkness J. Conrad

“and then, in dreaming,
The clouds methought would open and show riches
Ready to drop upon me that, when I waked,
I cried to dream again. “ Caliban
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://notabene.forumactif.com/profile.forum
MC
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Verseau Chat
Nombre de messages : 1826
Age : 29
Localisation : Strasbourg
Emploi : étudiante
Loisirs : cinéma, lecture, écriture
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   Mer 1 Avr - 21:56

Je relance le sujet!

J'étais emballée par l'idée d'une nouvelle adaptation d'Orgueil et Préjugés et étant une accro à la version de la BBC avec Colin Firth celle-ci devait vraiment être à la hauteur.

...Malheureusement, elle ne le fut pas. Je conçois tout à fait que certains et certaines aient pu aimer ce film, mais c'est qu'ils ne connaissaient ni le roman, ni la version de 1996 de la BBC. J'essaye de rétablir cette erreur au maximum.

Histoire simplifiée au maximum, longueurs inutiles, la liste est trop longue.
Quel intérêt de passer 10 minutes sur des statues, qui d'ailleurs n'avaient pas du tout leur place ici, ce temps aurait pu mieux être exploité.
Ensuite, Mr Darcy qui se lève à l'aube pour rencontrer Elisabeth par le plus heureux des hasards : au secours mais c'est ridicule. Et j'en passe..
J'ai acheté le dvd, j'essaye de temps en temps de le regarder mais rien n'y fait. Je n'aime pas. Trop hollywoodien, insulte au roman

Et dire qu'Emma Thompson aurait adapté une scène, je n'ai jamais pu trouver laquelle d'ailleurs. Je rappelle au cas où qu'elle a adapté Raison et Sentiments et a obtenu un Oscar pour son adaptation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://noirsetblancs.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright   

Revenir en haut Aller en bas

Pride and Prejudice [Orgueil et Préjugés] - Joe Wright

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -