Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

Romain Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Sibylline.
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Sibylline.

Nombre de messages : 286
Localisation : France
Date d'inscription : 28/01/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeMer 1 Fév - 22:05

Romain Gary est né en Russie en 1914 . Il est arrivé en France avec sa mère en 1928, à Nice. Il fit la guerre dans l'aviation et rejoignit ensuite, De Gaulle et la France Libre en Angleterre où il continua à servir dans l'aviation. Après la guerre, il sera fait Commandeur de la Légion d'Honneur et Compagnon de la Libération. A ce moment, il aura déjà écrit son premier livre "Education européenne".

Il mena ensuite une carrière de diplomate, tout en continuant à écrire. Il fut l'époux de Jean Seberg. Il obtint le prix Goncourt pour "Les racines de ciel" en 1956.

En 1974, il endossa le déguisement d'Emile Ajar pour mener une seconde carrière littéraire, parallèle à la première.Il obtint alors à nouveau le prix Goncourt en 1975 avec "La Vie devant soi ".

Il se suicida le 2 décembre 1980, d'un coup de révolver.

_________________
http://lecture-ecriture.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecture-ecriture.com/
Sibylline.
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Sibylline.

Nombre de messages : 286
Localisation : France
Date d'inscription : 28/01/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeMer 1 Fév - 22:11

Bibliographie:
- 1945 Education européenne
- 1946 Tulipe
- 1948 Le Grand vestiaire
- 1952 Les couleurs du jour
- 1956 Les Racines du ciel (Goncourt)
- 1956 Education européenne (version définitive augmentée des chapitres de l'édition américaine)
- 1958 L'Homme à la colombe
- 1960 La Promesse de l'aube
- 1961 Johnnie Coeur
- 1962 Gloire à nos illustres pionniers (Nouvelles)
- 1963 Lady L.
- 1965 Pour Sganarelle (Frère Océan 1)
- 1966 Les Mangeurs d'étoiles (La Comédie américaine)
- 1967 La Danse de Gengis Cohn (Frère Océan 2)
- 1968 La Tête coupable (Frère Océan 3)
- 1969 Adieu Gary Cooper (La Comédie américaine)
- 1970 Tulipe (Version définitive)
- 1970 Chien blanc
- 1971 Les Trésors de la Mer rouge
- 1972 Europa
- 1973 Les Enchanteurs
- 1974 La Nuit sera calme
- 1974 Les Têtes de Stéphanie
- 1974 Gros-Calin (Ajar)
- 1975 La Vie devant soi (Ajar) (Goncourt)
- 1975 Au-delà de cette limite votre ticket n'est plus valable
- 1976 Pseudo (Ajar)
- 1977 Clair de femme
- 1977 Charge d'âme
- 1979 Les Clowns lyriques
- 1979 La Bonne moitié
- 1979 L'Angoisse du roi Salomon (Ajar)
- 1980 Les Cerfs-volants
- 1984 L'Homme à la colombe (version définitive)
- 1997 Ode à l'Homme qui fut la France (Textes de 1958-1970, traduits de l'Américain) + "Malraux, conquérant de l'impossible" (Le Monde 1977)
- 2005 L'Orage ( Recueil de nouvelles inédites en volume )

_________________
http://lecture-ecriture.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecture-ecriture.com/
Sibylline.
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Sibylline.

Nombre de messages : 286
Localisation : France
Date d'inscription : 28/01/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeDim 5 Fév - 9:03

"Gros câlin"
«Vous m’avez demandé pourquoi j’ai adopté un python et je vous le dis. J’ai pris cette décision amicale à mon égard au cours d’un voyage organisé en Afrique…»
Cette brève citation pour MDV, pour lui donner une idée du ton et du thème de ce roman qu'elle envisage de lire Jelisavecplaisir
_________________
http://lecture-ecriture.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecture-ecriture.com/
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeJeu 2 Mar - 10:51

En fait, je viens de terminer "Les Racines du Ciel", qui parut en 1956 sous le nom de Romain Gary. Et je tiens à déclarer tout de suite combien il m'a été agréable - et poignant - de découvrir ici un grand romancier auprès duquel j'étais jusque là passée peut-être en raison du battage médiatique qui a été fait autour de lui.

Romain Gary Rciel2ji

J'irai même jusqu'à dire qu'il y a, chez Romain Gary, quelque chose du romancier universel. Pour reprendre une expression trop galvaudée de nos jours et devenue parfaitement utopiste, Romain Gary pouvait prétendre au titre de "citoyen du monde."

Il était né à Wilnio, dans une Lituanie russifiée, et se définissait lui-même comme "un cosaque un peu tartare mâtiné de juif." Définition qui, en cette époque où les communautarismes fleurissent dans tous les sens, telles de hideuses et démoniaques mauvaises herbes, me paraît extrêmement révélatrice : Gary ne se définissait pas en effet en fonction de son appartenance religieuse ou de celle de ses ancêtres mais bel et bien en fonction de ses racines nationales. Il était bien trop intelligent, bien trop sensible aussi pour tomber dans le piège du nationalisme, dont il dénonce d'ailleurs dans ce roman les fondements éternels. Cette grâce, ce don qu'il avait reçu du Grand Dieu Thot lui-même, lui permet de porter sur toutes et tous un regard qui tend à la fraternité universelle, apolitique et a-religieuse (ça existe, ce terme ? Romain Gary Fetedan2 )

"Les Racines du Ciel" est un roman où se mêlent allègrement les flash-backs et les points de vue autour d'une figure quasi messianique, Morel, le Français obstiné qui, revenu des camps nazis, a choisi de lutter pour que soit sauvegardée la vie des grands éléphants d'Afrique. Une multitude de personnes s'expriment sur Morel, présentent ses faits et gestes, lui prêtent ou lui reconnaissent des intentions réelles ou supposées et ce qui avait commencé comme une entreprise vaguement ridicule, avec un homme débraillé errant en Afrique Equatoriale Française serrant, dans sa vieille serviette de cuir, une pétition contre les massacres d'éléphants qu'il cherchait désespérément à faire signer par l'un ou par l'autre, se termine en une apothéose grandiose qui fixe l'Espoir dans l'Eternité.

Très vite, le lecteur est conquis non seulement par Morel et son charisme mais aussi par l'atmosphère que sait créer l'écrivain - et c'est là le signe d'un romancier béni de Dieu, celui qui sait insuffler à ses créatures un souffle tel qu'elles quittent bientôt leur statut de marionnettes pour prendre corps et vie.

Très vite aussi, il comprend que, au-delà des éléphants d'Afrique, c'est une certaine idée de la dignité humaine, certes mais surtout universelle (car elle englobe toutes les formes de vie, du moins est-ce l'impression que j'ai ressentie) que Morel veut à tout prix sauver. "Nous avons tous nos éléphants à sauver," voilà ce que nous dit Gary, "trouvez-les en vous-mêmes et vous verrez, votre vie en sera illuminée. Vous deviendrez peut-être fou et l'on vous prendra certainement pour un fou mais vous aurez gagné. Et, à travers votre victoire, c'est l'univers tout entier qui triomphera dans ses forces positives."

Il y a, dans "Les Racines du Ciel", un souffle prodigieux et qui rappelle Hugo sans les lourdeurs du grand ancêtre et du XIXème siècle. Ajoutez à cela un humour échevelé et une façon unique de renvoyer tout le monde dos à dos. Si l'on excepte le personnage de Waïtari, le "César noir" qui laisse présager, dès 1956, toutes les horreurs qui s'abattront sur l'Afrique avec ce que Gary nomme "la colonisation intérieure" et qu'il définit comme la pire des colonisations possibles, (encore y a-t-il un instant très bref où le journaliste Abe Fields, considérant Waïtari qui s'éloigne, nous fait prendre celui-ci en pitié), aucun héros n'apparaît bêtement manichéen. Tous sont complexes, le comble de la complexité se répartissant entre Habib, l'éternel contrebandier, et le Néerlandais Haas, qui capture des éléphanteaux pour le compte des zoos occidentaux mais qui n'en espère pas moins que Morel a trouvé refuge quelque part ...

Quant au style ... Ma foi, c'est un style que certains trouveront trop "travaillé" mais que, en ce qui me concerne, j'apprécie énormément.

Enfin, "Les Racines du Ciel" m'ont permis de lire la meilleure définition du général de Gaulle qui ait jamais été faite - je crois : " De Gaulle, un homme qui lui aussi croyait aux éléphants."

La fierté de Gary, on la sent presque palpable à ce moment-là - et à d'autres aussi. Fierté d'être un creuset où, dès la naissance, est tombé le germe de l'humanisme universel. Fierté de savoir de manière innée que, au delà des nationalités et des religions qui les séparent trop souvent pour le pire, les hommes en fait ne sont pas si différents que ça dans leurs rêves. Simplement, il arrive qu'ils les interprètent mal et qu'ils mettent les mauvais mots là où ils n'ont pas leur place.

Attachement aussi à un idéal, à "unLe certaine idée", de la France sans doute, mais aussi de l'Humanité en général.

Et puis lucidité, parfois terrible car, dans un passage, Gary définit la France elle-même comme un éléphant.
Lucidité qui pousse à s'interroger sur la position qui aurait été celle du romancier en ces temps d'inquiétude et de paroxysmes intégristes que nous traversons. J'ose espérer qu'elle aurait été assez différente de celle qu'il affichait dans sa "Lettre aux Juifs de France" en 1970.

En résumé, si vous voulez recharger vos batteries en énergie, en espoir et en bonheur, lisez "Les Racines du Ciel" : si vous croyez malgré tout que notre monde peut changer, ce livre est un incontournable. Romain Gary Chapeau2


Sur http://lectureecriture.site.voila.fr/ , chez Sibylline, tapez à "G : l'auteur du mois passé" et vous trouverez beaucoup de choses intéressantes et d'autres critiques, dont une d'ailleurs sur "Les Racines ..."

Sinon, un site sur Gary et Ajar :

http://www.romaingary.org/oeuvres.php
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges


Dernière édition par le Ven 3 Mar - 8:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Lisia
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Nombre de messages : 1223
Date d'inscription : 07/01/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeVen 3 Mar - 8:25

Il est dans ma pile à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fée Cara
Invité



Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeVen 24 Mar - 18:55

Masques de Venise a écrit:

En résumé, si vous voulez recharger vos batteries en énergie, en espoir et en bonheur, lisez "Les Racines du Ciel" : si vous croyez malgré tout que notre monde peut changer, ce livre est un incontournable. Romain Gary Chapeau2

Tout à fait d'accord! Avant de lire "Les racines du ciel" dans le cadre de "l'auteur du mois", je me trouvais dans la même situation que MDV: j'étais complètement passée à côté de cet auteur. Et je suis ressortie tout aussi enthousiaste de ma lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65658
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeVen 24 Mar - 18:58

Aujourd'hui, j'ai voulu me procurer "La Promesse de l'Aube" à la FNAC : impossible ! Ils n'ont plus grand chose en livres.

Oui, Gary est un auteur qu'il faut lire parce qu'il vous révolutionne le coeur.

J'attends avec impatience que nous en dira Lisia.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Lisia
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Nombre de messages : 1223
Date d'inscription : 07/01/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeDim 21 Mai - 16:06

Je viens de terminer « La vie devant soi », qui est une merveille !
Romain Gary 2070373622.08.MZZZZZZZ

Le thème peut paraître un peu cliché (l’histoire d’amour entre Momo un petit arabe orphelin, et Madame Rosa qui l’a élevé, une ancienne prostituée juive ...), mais il est traité sans niaiserie, avec beaucoup d’humour et d’ironie.
Certains ont fait le rapprochement avec « Les Misérables » de Hugo, auxquels il est fait souvent référence dans « La vie devant soi » …

Ce qui constitue la particularité de ce livre c’est le style : un récit non structuré et un langage parlé, familier mais sans argot, et plein d’humour. En effet l’auteur fait parler Momo : c’est donc un peu brouillon, un peu naïf (et en même temps très lucide), et le langage utilisé est celui du gamin, son français approximatif, ses fautes de syntaxe et de vocabulaire, et ses expressions mal employées au sens détourné.
C’est très drôle, et c’est une réussite, le livre a valu (une seconde fois) le Prix Goncourt à Romain Gary, on parlait alors de "langage Ajarien" ...

Tout le livre mérite d’être cité, un extrait : Madame Rosa va mourir, Momo parlant de l’euthanasie qu’il appelle « avortement pour les vieux » :
« Moi il y a une chose que je vais vous dire : ça devrait pas exister. Je le dis comme je le pense. Je comprendrai jamais pourquoi l’avortement, c’est seulement autorisé pour les jeunes et pas pour les vieux. Moi je trouve que le type en Amérique qui a battu le record du monde comme légume, c’est encore pire que Jésus parce qu’il est resté sur la croix dix-sept ans et des poussières. Moi je trouve qu’il n’y a pas plus dégueulasse que d’enfoncer la vie de force dans la gorge des gens qui ne peuvent pas se défendre et qui ne veulent plus servir ».


Dernière édition par le Dim 21 Mai - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphine
Grande & Sulfureuse Prêtresse de Nota Bene
Grande & Sulfureuse Prêtresse de Nota Bene
Séraphine

Féminin
Taureau Chien
Nombre de messages : 3311
Age : 49
Localisation : Autres dimensions...
Emploi : Ecolière...
Loisirs : Le rêve...
Date d'inscription : 02/04/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeDim 21 Mai - 20:40

Moi aussi j'aime bien cet auteur et surtout sa grande tendresse. J'avais lu "Gros calin" sur la solitude. Il m'avait vraiment touchée.

Extraits :

"Un avenir, c'est deux avenirs, c'est élémentaire; ça s'apprend au berceau."

"Cette sensation de sous-alimentation et famine affectives."

"Il m'arrive souvent de me sentir de trop comme tous ceux qui ne se sentent pas assez."
_________________
"Connais-toi toi-même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisia
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Nombre de messages : 1223
Date d'inscription : 07/01/2006

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeDim 21 Mai - 21:41

"Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais". in La promesse de l'aube


"C'est pas nécessaire d'avoir des raisons pour avoir peur."
"Plus on a rien et plus on veut croire."
dans La vie devant soi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carla
Déléguée Syndicalement Littéraire
Déléguée Syndicalement Littéraire
Carla

Féminin
Taureau Chat
Nombre de messages : 5850
Age : 56
Localisation : Aquitaine
Emploi : Informaticien parait-il
Loisirs : lecture, ciné
Date d'inscription : 16/08/2007

Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitimeSam 2 Aoû - 21:06

Je ne connais rien de Gary, et je le regrette bien, car je viens d'écouter La Nuit sera Calme, sur F. Culture, et j'ai bcp, bcp apprécié ! Un grand monsieur Romain Gary Chapeau2 !
_________________
Avoir un Corps m'est effroi - Avoir une Âme m'est effroi
Profonde - précaire Propriété - Possession, non choisie
Emily Dickinson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuillesd-acanthe.kazeo.com/
Contenu sponsorisé




Romain Gary Vide
MessageSujet: Re: Romain Gary   Romain Gary Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Romain Gary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Française et Francophone -