Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Charles Monselet, le roi des gastronomes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 8:47




Charles Monselet (1825-1888) fut l'un des premiers journalistes gastronomiques. Il fut le fondateur et rédacteur en chef de la revue Le Gourmet (1858). Il écrivait également et a associé, dans ce livre, l'utile à l'agréable en dissertant ou en versifiant sur son thème préféré, la gastronomie. D'ailleurs, cette affirmation en préface ne laisse aucun doute sur ses intentions : "Je porte un tendre intérêt aux choses de la nutrition. Sans faire précisément, selon une expression connue, un "dieu de mon ventre", ni même un demi-dieu, je tiens cependant à en faire un personnage." Le ton est donné !

Écrivain prolixe, il reste à souligner que bon nombre de ses textes ne sont pas sur la nourriture, Charles Monselet s'intéressant à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 8:48

L'heure de l'absinthe (Chapitre 1)


(...) On avait déjà l'heure du berger.; voici venir maintenant l'heure de l'absinthe. Paris n'est continuellement occupé qu'à se créer des habitudes. A l'habitude du tabac, à l'habitude de la bière, il a ajouté l'habitude de l'absinthe.
Qu'on ne s'attende pas à de banales imprécations  contre ce breuvage-émeraude, comme dirait Victor Hugo. Je sais les désordres que son abus entraîne.
Donc, Paris n'avait guère autrefois qu'un seul motif pour aller au café, motif honnête, plausible,  celui de savourer, entre six et sept heures du  soir,-
La fève de Moka dans l'émail du Japon.

Bientôt il s'aperçut que ce n'était pas assez pour lui d'aller au café après dîner ; il voulut encore y aller avant. Dès lors, l'heure de l'absinthe fut imaginée.
L'heure de l'absinthe commence vers quatre heures de l'après-midi. A ce moment, tous les cafés, principalement ceux du boulevard, présentent l'aspect le plus animé. C'est la Bourse des oisifs après la Bourse des affairés. Des groupes de trois ou quatre personnes s'organisent autour de chaque table,—à l'extérieur pendant l'été, à l'intérieur pendant l'hiver.
C'est un va-et-vient de plateaux ; les garçons, la bouteille d'absinthe au poing, demandent aux consommateurs :
— Monsieur, pure ou avec de la gomme?
Car il y a cent manières de prendre l'absinthe, et puis aussi de la faire, c'est à-dire de la troubler avec l'eau, delà mêler, de la lier. On a connu des professeurs d'absinthe. (...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 8:52


La Truite (Chapitre 3)


Dans une agape bien construite
Envisagez assurément
L'apparition de la truite
Comme un joyeux événement.

Quelques-uns la demandent cuite,
Avec maint assaisonnement
Pris aux recettes qu'on ébruite.
Je la veux frite simplement.

Truites blanches ou saumonées,
D'Allemagne ou des Pyrénées,
poissons charmants, soyez bénis !

Mais je sais les roches hautaines
où se cachent vos souveraines ;
Salut, truites du Mont-Cenis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 8:53


Le déjeuner de Molière et de Louis XIV (Chapitre 4)


Le récit en est arrivé jusqu'à nous par deux personnes : — par Bret dans son Supplément à la Vie de Molière, et par madame Campan dans ses Mémoires. Cette dernière tenait l'anecdote de son père, qui la tenait d'un vieux médecin ordinaire de Louis XIV, nommé Lafosse, « homme d'honneur, dit-elle, et incapable d'inventer cette histoire. »
Donc, selon M. Lafosse, le roi aurait dit un matin à Molière: « On répète que vous faites maigre chère ici, Molière, et que les officiers de ma chambre ne vous trouvent pas fait pour manger avec eux. Vous avez peut-être faim ; moi-même je m'éveille avec un très bon appétit.; mettez-vous à cette table, et qu'on me serve mon en-cas de nuit. » C'est alors qu'un poulet aurait été apporté, et que Louis XVI en aurait servi une aile, de sa propre main, à son poêle favori ;—puis qu'il aurait donné l'ordre d'introduire, à cet instant, les personnes de marque composant ce qu'on appelait la première entrée ou l'entrée familière. (...)
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8840
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 11:20

Lydia a écrit:

La Truite (Chapitre 3)


Dans une agape bien construite
Envisagez assurément
L'apparition de la truite
Comme un joyeux événement.

Quelques-uns la demandent cuite,
Avec maint assaisonnement
Pris aux recettes qu'on ébruite.
Je la veux frite simplement.

Truites blanches ou saumonées,
D'Allemagne ou des Pyrénées,
poissons charmants, soyez bénis !

Mais je sais les roches hautaines
où se cachent vos souveraines ;
Salut, truites du Mont-Cenis !

Very Happy On n'est pas trés loin de "la truite" de Schubert, là ! d'où vient ce succès européen pour ces ptits poissons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 14:46

Tu sais que j'y ai pensé mais je n'ai pas osé la comparaison ! Laughing  C'est vrai qu'on peut se demander pourquoi ce succès... Je viens de chercher. Elle est le symbole de la légèreté, de la vivacité, de la pureté et de l'élégance. Ah, ben voilà !!!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8840
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 15:11

Eh bien, je suis SOUFFLEE ! où vas-tu chercher tout ça ?
J'étais déjà admirative devant ce gastronome poète, c'est joli comme tout ce petit poème....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 15:14

Oh, juste une petite recherche Google !!!
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8840
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 15:20

Ok, mais quand même, j'ai bcp apprécié l'anecdote sur Molière et Louis XIV ainsi que l'évocation de l'absinthe servie aux cafés, le soir....
Trés vivant, trés intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 15:26

Je croyais que tu parlais du symbole de la truite !!! Le quiproquo...

Pour Monselet, je ne sais plus comment je l'ai trouvé je t'avoue. Certainement au détour de recherches sur des auteurs tombés dans l'oubli.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8840
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 15:50

mais non, il n'y a aucun quiproquo, rassures-toi, c'est bien ça ; j'ai d'abord trouvé trés joli le poème que j'ai associé à Schubert ( époque à peu près identique) j'ai même failli plaisanter en demandant si le poème pouvait être chanté sur la musique de Schubert, mais je n'ai pas osé;
Puis, tu as donné le symbole, ok, et de plus, j'avais déjà trouvé trés intéressantes les évocations de Molière et le Roi, + la description des cafés parisiens à l'heure de l'absinthe;
C'est bien ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   Mar 25 Juin - 16:04

Ouf, tout va bien alors ! 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Monselet, le roi des gastronomes   

Revenir en haut Aller en bas

Charles Monselet, le roi des gastronomes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -