Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La femme infidèle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7736
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: La femme infidèle...   Ven 28 Juin - 7:43

... Ou du moins "certaines d'entre elles", plus aimantes -à leur façon- que certaines femmes fidèles...
 
Les femmes infidèles sont belles comme des indiennes, magiques comme des bohémiennes, elles sucent déjà de leurs visages tout allumés, les hommes qui dans l'instant très proche, seront leurs amants...
Les femmes infidèles ont la culotte mouillée, le croupion en feu et elles savent la faim que l'on a d'elles et comment on les veut dans la folie qui nous vient, dans le rêve dont on crève, nous les hommes, même les plus pudiques d'entre nous...
Les femmes sont infidèles même quand elles ne trompent pas... Même quand elles n'ont pas de mec dans leur vie... Et c'est cette "infidélité" là, qui vaut toutes les fidélités du monde... Cela s'appelle aimer.
... Et que jamais, jamais/jamais... l'on ne jette de pierre ou de quolibet, à la femme infidèle!
L'on peut toute sa vie durant vénérer et aimer une femme fidèle, vraiment fidèle, rien que cette femme là dans sa vie... Etre soi même, homme, fidèle à cette femme... Mais prendre dans ses bras une femme infidèle, toute mouillée et tremblante comme un oiseau, sans pour autant la "luminer"...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La femme infidèle...   Ven 28 Juin - 16:43

Jusqu'à "bohémiennes", j'ai cru que c'était un texte poétique !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7736
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La femme infidèle...   Mar 2 Juil - 10:40

... Je serais tenté de penser que "une certaine catégorie" de ces "femmes infidèles", seraient par exemple, ces femmes, filles et jeunes femmes que l'on voit sur Meetic et autres sites "de drague", Badoo, etc. ...
Les "purs", les "moralistes", les ceu's zé celles qui vont jamais sur ces sites de drague ou de rencontres "soit disant amicales", et qui donc "fustigent" ce type de "relation" (bien sûr c'est vrai, c'est superficiel, c'est intéréssé, c'est tout ce qu'on voudra y compris le pire là dedans)...
Cependant... Réfléchissons deux minutes...
"Quelque chose me dit" que dans ces "univers" l'on y peut trouver aussi ce qui "ne se voit pas", et qui lui, ne s'exprime pas et serait bien peut-être ce "quelquechose en soi de Tenessee" (la chanson de Johny Halliday qui soit dit en passant le texte n'est pas de lui)...
Et il y a dans ce "quelquechose en soi de Tenessee", "tout un monde"... En fait, tout un être (femme ou homme, garçon, fille, jeune femme, "genre romantisme à deux balles" ou "plus profond")...
Autrement dit, y'a pas que du "prédateur" ou de la "prédatrice"...
Que ces êtres ne "passent-ils point" par "autre chose" que Meetic, Badoo and Cie ! Ah, internet... internet... L'être dont on rêve et qu'on aimerait bien rencontrer... Se régaler à en crever, même une seule fois dans sa vie, avec quelqu'un de chic et gentil ! (et beau comme un dieu, belle comme une déesse, si possible!)...
Bon sang, que Dieu me prête mille milliards de vies à vivre... et à chacune de mes vies successives aussi nombreuses que les étoiles du cosmos... je me marie avec chacune de ces jeunes femmes (ou moins jeunes) à laquelle je demeurerais fidèle et aimant ! Mille milliards de vies jusqu'à la fin des temps, et tout ce qui est féminin à naître sous toutes les latitudes de la Terre!... Mais... Je ne sais pas si, à chaque fois, je tiendrais vraiment ma promesse : peut-être (c'est bien possible) serais-je finalement tenté de refaire chacune de ces milliards de vie... Avec la même femme...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7736
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La femme infidèle...   Mer 3 Juil - 15:21

... Dans La vallée des chevaux, le deuxième livre de la gigantesque saga des temps préhistoriques, de JM AUEL ; Ayla, la belle et légendaire Ayla, compagne de Jondalar le héros du livre et de toute la saga, fut "entreprise" durant son séjour avec Jondalar au camp du Mammouth, par Ranec, le beau Ranec si intelligent, si charismatique, si grand artiste... J'eus oh combien préféré que "cela ne se consommât point" entre Ayla et Ranec, et que cela demeurât une "pure et tendre amitié"... Jondalar était "jaloux comme un pou", d'autant plus qu'il avait "initié" sa chère, très chère Ayla, et que, dans cet épisode de La vallée des chevaux, avant l'arrivée au camp du Mammouth, Ayla et Jondalar formaient un "couple de légende"... Mais Ayla, petite fille, avait été élevée chez les Têtes Plates", et ne semblait guère offusquée ni surprise, et trouvait "naturel" qu'un homme tel que Ranec la désirât...

... Eh, oui, que voulez-vous... J'ai toujours, depuis mes rêves de gosse, été charmé (et "conditionné culturellement et personnellement dans ma sensibilité de poète et dans mon intimité"... Par ces amours de légende entre une femme et un homme qui "découvrent ça ensemble" et qui jamais au grand jamais, "ne vont voir ailleurs" ni l'un ni l'autre... C'est pourquoi j'eus préféré "que cela ne se consommât point" entre Ayla et Ranec ... (J'imaginais l'immense souffrance de Jondalar)...
Cela dit, le Jondalar là, avant de connaître Ayla... "il avait pas tiré la langue des années de sa jeunesse" (autant dire qu'il avait "initié" beaucoup de jeunes femmes chic, dans son pays d'origine et même durant une halte qu'il fit dans son voyage le long de la "Grande Rivière Mère" (le Danube) avant de rencontrer Ayla...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7736
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La femme infidèle...   Dim 7 Juil - 21:59

... Ce texte "la femme infidèle" je l'ai produit dans le blog de mon site Yugcib, ainsi que sur mon blog de Sud Ouest "paroles et visages"... dans une version un peu plus "soft" on va dire, c'est à dire sans "culotte mouillée" et "croupion en feu"... Et sans le néologisme "luminer" (que j'avais cependant introduit dans un autre texte produit en 2009 "Lézard lumineux" )...

Ah, ce "Lézard lumineux"... (Je pense à ce colporteur avec sa petite caisse sur son ventre retenue par des courroies autour de ses épaules, les soirs de feux d'artifice du 14 juillet ou du 15 Août, qui, à la tombée de la nuit avant que n'éclate le brillant feu d'artifice, parcourt les allées du grand parc ou les abords du grand lac et propose ces jouets lumineux et animés aux petits enfants émerveillés !... Soit dit en passant, en été 2009, j'achetai -pour moi même- à la fête de Bruyères, un "lézard lumineux" alors que j'étais de sortie avec des amis ! )

N'oubliez pas : si vous en voyez "officier" un, de ces "lézards lumineux" ambulants, le soir du 14 juillet, pensez à mon "Lézard lumineux" (texte écrit en 2009 que j'ai fait passer d'ailleurs en "Texte Voix" sur mon site...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La femme infidèle...   

Revenir en haut Aller en bas

La femme infidèle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -