Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Une petite histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Une petite histoire...    Lun 1 Juil - 20:27

Je me tâte je me tâte je me tâte... Mais à vrai dire je vais pas me tâter des lunes... Pour inclure dans le "Coin de Yugcib" un "petit texte un peu spécial", dans l'un de ces registres yugcibiens (rire)... Que... sur le plateau de "On n'est pas couché" (ou dans une émission talk show littéraire de haute volée) l'on qualifierait de "romantisme à deux balles" (moi qui cependant déteste -et ne verse point spécialement- dans le "romantisme à deux balles"...
J'ai déjà une fois produit ce texte, sur mon site, en septembre 2005 (mais en fait il est inclus dans un autre texte intitulé "Symbiose")... Et je l'ai reproduit de nouveau sur le forum dont j'ai déjà parlé, forum duquel j'ai été viré "avec perte et fracas", forum cependant sur lequel j'avais été bien accueilli (trop bien sans doute) en octobre 2012...
Que n'eûs-je produit ce texte dans le "Coin de Yugcib", au lieu de "m'égarer par quelque élan d'âme et de cœur" sur un forum au départ si prometteur... (rire) !
On va "éclipser" si l'on peut dire... Toute " connotation autobiographique éventuelle"... Et penser que l'histoire que je raconte est... fictive... (on va dire qu'elle l'est... fictive... )

L' "histoire" donc, demain...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]


Dernière édition par yugcib le Mar 2 Juil - 6:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite histoire...    Lun 1 Juil - 20:54

J'ai hâte !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: L' "histoire"... donc...   Mar 2 Juil - 6:59

  Il était une fois un jeune homme que nous nommerons Filo, et qui, par un jour de cafard, décida de trier des vieux papiers dans un carton enfoui tout au fond d’un cellier.
Il aperçut une carte postale représentant un paysage des Alpes, la retourna et lut ces quelques mots d’une fille qu’il avait rencontrée dans un camping, trois ans plus tôt...  Il y avait bien une adresse, sans doute indiquée à dessein, pour une réponse souhaitée, mais Filo, incorrigible bourlingueur sur les routes de France et d’ailleurs, n’avait jamais envoyé de réponse.
En cette pluvieuse après midi d’octobre de "l'an de grâce 1974", la vie intérieure de Filo « filait du mauvais coton » ; il se sentait venir des regrets, des attentes… Et de souffreteuses transes, du plus bas de son ventre au plus haut de son âme, l’électrisaient sans fin. Les mots de la fille l’inspirèrent et, derechef, le voici devant un bloc de papier à lettres, un stylo à la main. Et en avant toute pour une lettre « légendaire » de quatorze pages.
Survient la grande grève de la Poste. Quarante jours sans courrier. La première lettre que reçut Filo fut celle de la fille, vers la fin de novembre. Une écriture dont on ne pouvait que tomber amoureux. Une photo, disons, « relativement prometteuse ».
Lorsque dix lettres furent échangées, la fille annonça : « Je viens faire un tour à Paname ».
Il alla l’attendre à la gare... Un matin de février de "l'an de grâce 1975"...  Elle avait voyagé de nuit. Un peu ébouriffée, encore ensommeillée, la fille. Vêtue d’un manteau à carreaux tombant tout droit, une valise à la main. Manifestement, il y avait un « décalage » entre la photo… et la première rencontre, d’une part ; et ce « débarquement » à 6heures du matin sur un quai de gare, d’autre part. Il ne s’était pas « mis en frais », Filo ! Un vieux jean’s, un blouson des Puces, une barbe de huit jours. Il s’était tout de même douché. Un « apache », un épouvantail à filles chic, notre Filo ! D’ailleurs, il n’avait qu’une Mobylette et un sac à dos, et il « créchait », avec Général, son chat, chez une vieille dame qui lui louait une chambre à Vincennes, dans une maison datant du Second Empire.
Filo n’eut pas, ce matin là, quai numéro 11 à la gare de l’Est, de « grand frisson ». Il fut drôle tout de même, assez gentil et relativement « baratineur ». Il avait déjà son regard sur le monde.
Il dit : « Tu n’iras pas à l’Hôtel Terminus, je t’invite chez moi ». Elle le suivit. Elle lui faisait déjà confiance, à cet « apache » !
Trois jours durant, ils ne furent que deux êtres, deux confettis dans l’incommensurable  cosmos Parisien… Et leurs univers ne se touchèrent point, ils échangèrent seulement leurs planètes et se retrouvèrent autour des mêmes étoiles.
Le deuxième jour cependant, alors que Filo était rentré de son travail de nuit et que la fille, afin de le laisser dormir le matin, avait quitté la chambre ; une valise ouverte, posée sur la table, attira l’attention de Filo qui, à cette heure matinale, avait toujours de ces « envolées » et de ces intuitions étranges. Il vit une robe pliée, un vêtement qui lui paraissait « assez chic »… Alors il imagina la fille dans cette robe et cela l’émut. « Elle a emporté de quoi se faire belle ! », se dit-il. A cette idée, il eut un frisson, une « électricité », un bien être… Et il se sentit comme l’enfant qu’il fut, à 6 ans, au sourire et au regard de sa première maîtresse d’école.
Elle était institutrice. Très souvent le jeudi après midi, il allait « traîner ses basques » autour du Guignol du bois de Boulogne, pour selon ses dires – mais c’était de la frime pour les copains – « draguer les instits ». Et c’est vrai qu’il s’en « prenait plein les carreaux », de chic et de classe, surtout aux saisons intermédiaires parce que « c’est là que les filles sont le mieux habillées ».
Le troisième soir, ils se rendirent dans un cinéma et virent un film où jouait Bulle Ogier dans le rôle d’une femme jeune mariée, puis traversant quelques années d’une vie « ordinaire »… Dans le trajet entre la station de métro et la maison de la vieille dame, alors qu’ils n’avaient rien échangé entre eux au sujet du film, et qu’un silence s’était établi, Filo fit ce geste qu’il n’avait encore jamais fait de sa vie : il prit la main de la fille dans la sienne.
Le lit, assez large et même trop pour une seule personne, n’eût cependant pas suffi pour deux. D’où le matelas pneumatique sur lequel Filo dormait depuis trois jours. A ce sujet il avait dit à la fille : « Et si le minou griffait et crevait le matelas ? » Mais il avait ajouté : « Dans ce cas, je mettrai un carton dessous ! »
Six mois plus tard, ils se sont mariés. La robe était blanche, bien cintrée, toute simple, mais d’excellente coupe, niveau genoux. Ils ont signé devant Monsieur le Maire, mais pas devant monsieur le curé…
Elle est devenue son histoire à lui, inconnue des humains, avec laquelle il s’éteindra au centre du noyau, dans le cœur du réacteur. Il n’en aura livré que la naissance, de son histoire avec elle…

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Une petite histoire...    Mar 2 Juil - 7:03

... Je pense que, très prochainement, je vais mettre ce texte en "Textes Voix"...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Une petite histoire...    Mar 2 Juil - 7:19

... Un peu -si l'on veut- "dans le même style", une autre histoire, intitulée "Paris Colmar"... En 5 fichiers audio (à écouter dans l'ordre : Paris Colmar, puis, Paris Colmar 1,2,3 et 4) et qui figure sur mon site en rubrique "Yugcib-textes-voix"... Le texte écrit lui, figure sur mon blog "Paroles et Visages", février 2010...
... L'on y lit (ou y écoute) notamment, 2 ou 3 petits passages "un peu raides" (mais tout de même "relativement gentillets" -"érotiquement parlant"-)...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Une petite histoire...    Mar 2 Juil - 20:59

... Cette histoire donc, avait été rédigée fin septembre 2005, et elle figurait, avec une autre histoire d'ailleurs, dans un document intitulé "Symbiose", sur mon site qui n'avait alors que cinq mois d'existence (et donc beaucoup moins de rubriques, de pages qu'aujourd'hui)... Le texte présent est un peu modifié par rapport à l'original...
Sur le site, on va dire qu'il est "noyé dans la masse"; et sur mon blog de Sud Ouest il ne figure pas (et je ne pense pas l'y mettre... à moins de "l'arranger")... En revanche pour "Paris Colmar", là, j'ai pas hésité à le mettre sur le blog dès février 2010...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une petite histoire...    Mer 3 Juil - 20:18

Très beau texte Guy. Je reconnais bien là toute ta sensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7843
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Une petite histoire...    Jeu 4 Juil - 8:20

... Merci, chère Lydia...

Mais... ça me fait penser ceci :

Ce que l'on peut écrire qui vient "du cœur du cœur du réacteur" (le réacteur que l'on a en soi avec son noyau en son centre et ses atomes autour)... N'est peut-être pas fait pour être "mis sur la place publique comme une belle œuvre qui fait l'enchantement d'un grand nombre de gens sur la place un jour de grand marché sous un ciel lumineux"... Mais... On va dire que "ce qui est écrit là" peut sans doute franchir des espaces de temps aussi longs que des ères géologiques, et un jour se poser sur un étal de marché sous un autre ciel...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite histoire...    

Revenir en haut Aller en bas

Une petite histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -