Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Des milliers d'avions dans le ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7102
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Des milliers d'avions dans le ciel   Dim 7 Juil - 8:14

Je pensais ce matin, au gigantisme du trafic aérien dans le ciel de la planète, en ce début d'été période marquée par autant de départs lointains en vacances, autant d'arrivées, de centaines voire de millions de gens transitant dans les aéroports de toutes les grandes villes et métropoles du monde, sans compter les vols intérieurs dans tous les pays...
Roissy et Orly, aéroports parisiens, drainent déjà en ces premiers jours de juillet, environ un million de passagers, partant ou arrivant ou transitant ; sans doute deux ou trois fois plus pour les aéroports de Kobenhavn, de London, de New York, encore davantage pour les aéroports de mégapoles telles que Shangaï, Hong Kong, Mexico, Johannesbourg, Moscou, Rio de Janeiro, Tokyo...
Un observateur situé sur un satellite gravitant à 300 km au dessus de l'atmosphère terrestre, verrait sans doute des dizaines de milliers de petits traits filants, dans tous les sens, nuit et jour, autour de la planète...
Depuis là où je suis dans les Vosges, le soir vers 22h/23h, je vois filer, à une altitude de 10 mille mètres, au dessus de ma maison et des champs et prés et forêts environnants, quelques uns de ces petits traits avec leurs feux rougeoyants, des Paris Moscou, Berlin, Varsovie, par exemple... On ne peut les confondre avec des étoiles filantes !
En règle générale, les vols intérieurs (en dessous de 1000 km) c'est à dire entre les principales grandes villes d'un pays tel que la France, culminent autour de 6500 m d'altitude (à cette altitude là les montagnes semblent presque "collées au sol", les autoroutes sont des fils blancs, et les villes tout juste discernables du moins les moins importantes, et l'on traverse les masses nuageuses)... Et les vols grande distance, traversée des océans et des continents, culminent eux, à environ 10 mille m d'altitude, parfois jusqu'à 12 mille (à cette altitude là, la surface des océans paraît lisse, à peine ridée, et les terres, pays, régions survolées sont comme des cartes sur un atlas, dont ne discerne plus les reliefs, et à peine quelques détails, le contour des côtes, les estuaires des fleuves... Et l'on ne traverse plus les masses nuageuses que l'on voit défiler en dessous, sauf dans les régions équatoriales et intertropicales où l'on traverse leur sommet... (impressionnant)...
En zone équatoriale et intertropicale, la troposphère (couche d'air où circulent les nuages et dans laquelle on vit et respire) atteint jusqu'à 17 000 m d'altitude ; dans les zones de latitude médiane c'est environ 12000 m ; et au dessus des zones polaires (à partir des latitudes 60/65) on arrive à peine à 7000 m d'altitude pour la troposphère...
Dans la deuxième moitié du 21 ème siècle, années 2060/2080, les avions en particulier les longs courriers, consommeront beaucoup moins de carburant (économie réalisée au décollage et à l'atterrissage par des centrales électriques incorporées), voleront plus haut (dans la stratosphère au dessus des "jet streams"), et effectueront par exemple un trajet de Paris à Los Angeles en seulement 1h 30 ! (des études de projets sont actuellement en cours dans l'industrie aéronautique et par les grandes compagnies, des scientifiques se penchent sur de tels projets, ce n'est pas de la science fiction!)...
J'imagine par exemple, un étudiant Parisien ou Lillois ou Bordelais, pas forcément un "fils de famille aisée", prendre un abonnement à l'année sur un vol Paris Los Angeles, pour aller faire de hautes études dans une école de Californie, proche de la Silicon Valley, et pourquoi pas, rentrer tous les soirs chez lui dans sa famille à Paris, Lille ou Bordeaux !
D'autres études de projets sont également en cours, pour des véhicules aériens personnels, totalement télécommandés au sol depuis un centre spécialisé, consommant peu de carburant, maniables, pouvant s'élever verticalement, se poser n'importe où...
... Mais je serai mort, je verrai pas tout ça ! (il faudrait que, comme disait le Général De Gaulle, "que Dieu me prête vie" au delà de cent ans)... (Un grand rire d'optimisme et d'enthousiasme à la perspective de toutes ces futures innovations technologiques, et soit dit en passant, l'internet avec des ordis en 3D sans ADSL, avec liaison satellitaire partout dans le monde, immédiate et en très haut débit, comme actuellement d'ailleurs à la disposition des scientifiques, des géographes, des chercheurs, des journalistes de CBN qui communiquent, envoient photos et vidéos depuis des coins impossibles, des déserts, des banquises, etc. ... ils ont en permanence avec eux une espèce de petite valise de laquelle ils sortent le matériel qu'il faut pour réaliser leur reportage...)

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7102
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Dim 14 Juil - 9:43

... Le samedi 8 mai 1999 je fis une traversée en avion (un petit fokker de 30 places) de Bordeaux à Strasbourg. Une heure trente de trajet, à environ 6700 mètres d'altitude. Au départ de Bordeaux, et jusqu'au sud de la Lorraine, le ciel était dégagé hormis quelques zones au dessus du massif central, de temps à autre, nuageuses... Et, arrivé au dessus des Vosges et de la plaine d'Alsace à l'approche de Strasbourg, là, on ne voyait plus rien, et à Strasbourg il pleuvait... J'ai pu profiter pleinement du survol de l'estuaire de la Gironde, puis de la Dordogne, du Limousin, du massif central, de la Bourgogne : je voyais les montagnes comme "collées au sol", et les routes et autoroutes tels des fils blancs, et les villes n'étaient que des taches orangées éparpillées... Dans la traversée de deux ou trois zones nuageuses, il y eut quelques turbulences dues à des formations de cumulonimbus orageuses... J'étais le seul passager à regarder par le hublot durant toute la traversée... Et j'étais passionné !
... Et le mardi 17 mars 2009, je fis, cette fois avec ma femme pour me rendre en Guyane chez mon fils, la traversée de l'Atlantique dans un avion d'Air France, à dix mille mètres d'altitude. D'ailleurs, je raconte en détail cette traversée dans "Le voyage en Guyane" (dont j'ai publié le livre)... Une traversée qui dura neuf heures, j'étais assis près d'un hublot et sans arrêt pendant les neuf heures j'ai regardé le ciel, l'océan, les formations nuageuses... Délaissant royalement les gadgets distrayants (films vidéos et jeux sur petit écran) et autres "passe-temps" sans magie... Au départ, le survol de l'ouest de la France entre Paris et Nantes, de l'estuaire de la Loire, puis, au bout d'une heure, le survol de la région du cap Finisterre et de St Jacques de Compostelle Espagne du Nord Ouest (là aussi montagnes comme "collées au sol") ; ensuite la traversée de l'Atlantique, les Açores, puis le passage du Tropique et l'approche de l'équateur. J'ai vu des "points blancs" (c'étaient de gros cargos), la surface de l'océan était lisse, à peine ridée... Une fois à proximité de l'équateur, j'ai vu au loin, l'immense barre de nuages de la convergence intertropicale (qui se déplace entre les deux tropiques tout au long de l'année en fonction des saisons) j'ai pu admirer les crêtes bourgeonnantes des énormes cumulonimbus et les impressionnantes formations nuageuses qui ressemblaient à des cathédrales géantes séparées par de profonds et insondables ravins... Et enfin l'approche de la côte de Guyane, la descente, le survol de Cayenne et d'un bout de la forêt amazonienne. Il faisait très beau, avec cependant d'énormes nuages de toutes formes...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7008
Age : 64
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Dim 14 Juil - 10:54

Je crève de trouille en avion ! autant que faire se peut, j'évite de le prendre !
Quand mon fils était petit, on prenait Britair ou Brittair pour aller en Bretagne, et lui éviter les longs trajets, ça ne volait pas bien haut, et j'avais le temps ( 2 heures ) de voir sous moi, Bordeaux, La Rochelle, défiler ! mon fils au hublot, s'extasiait ! et moi, je priais " Seigneur, faites qu'on ne tombe pas ! " Sniffsniff 
Depuis, l'enfant a grandi, et j'invoque l'état de mes pauvres noreilles ( hyper sensibles à la pression) pour éviter !

En ce jour de 14 Juillet, nous allons avoir droit à un ciel plein d'avions, je ne sais pas lesquels;
Et je pense à tous les morts de la guerre, notamment tous les "disparus" du Barsaq, avec lequel mon père a fait naufrage le 1er Janvier 1940, et je trouve ça bien dérisoire; j'ai l'âme patriote, oui ! mais pas comme ça !
Pourquoi, l'anniversaire de la prise de la Bastille, dont tout le monde sait que ce fut un épisode pas si décisif que ça ?
Pourquoi pas une date de la guerre, où nous avons vraiment sué sang et eau pour sauver la Patrie !
Et on se demande bien pourquoi, lorsqu'on voit à quel point l'Europe a la mainmise sur nous !
Enfin....... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Dim 14 Juil - 20:29

J'ai la phobie de l'avion ! Je ne le prendrai JAMAIS !!! affraid affraid affraid  Alors à chaque fois que je dis ça, on me balance un sempiternel : "mais tu ne visiteras jamais les pays étrangers ?" Ce à quoi je réponds qu'il y a suffisamment de choses à voir en France et en Europe pour ne pas avoir besoin d'aller se faire cramer les fesses dans une île quelconque (je suis plutôt montagne) ! Je suis allée en Espagne, en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, au Danemark, en Angleterre, en Italie... Bon alors ?
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7102
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Dim 14 Juil - 20:42

... Dans les années 1957 à 1962, je prenais avec mes parents pour nous rendre à Tunis (années 57 à 59) un gros "Bréguet deux ponts" qui mettait 2h 45 pour effectuer le trajet Marseille Tunis en survolant la Sardaigne. Ce gros avion ventru et "préhistorique" on va dire, ne volait qu'à 3000 m d'altitude et on avait droit à toutes les turbulences atmosphériques...
Ensuite, dans les années 59 à 62, à plusieurs reprises, alors que nous étions à Blida en Algérie, nous prenions entre Marseille et Alger, des "Constellation", qui volaient aussi à 3000 m d'altitude au dessus de la Méditerranée, et qui mettaient 2h 15 pour effectuer la traversée de 800 km... C'était tout de même plus rapide que le bateau qui lui, effectuait la traversée Alger Marseille en 20h... (en voyageant en 4ème classe, c'est à dire sur la partie avant, au milieu des militaires du contingent, et en dormant sur des chaises longues)...
Ces "Constellation" étaient plus instables que les gros "Bréguet 2 ponts", et une fois, à un retour de vacances d'été, nous eûmes la peur de notre vie, pris dans un tourbillon, un terrible orage... L'avion d'Oran ce jour là fut touché par la foudre à une aile qui prit feu et atterrit à Oran avec une aile en moins ! Nous, dans l'avion d' Alger, on en a été quittes pour se retrouver la tête en bas accrochés à nos sièges, et déviés d'une heure en survolant la Sardaigne pour éviter le plus gros de l'orage qui sévissait sur le milieu de la Méditerranée...
Ma cousine Janette qui faisait des études d'Art ménager à Paris en 1961, était venue chez nous à Blida durant des vacances de Pâques, et elle avait pris, elle, la Caravelle (le summum pour l'époque) qui ne mettait qu'une heure et demi pour faire Paris Alger...
La même année en 1961 avec ma mère, nous fîmes dans un Constellation, au mois de juillet, le trajet Alger Bordeaux avec survol des Pyrénées : j'étais littéralement collé au hublot pour admirer le paysage et je n'avais "pas la trouille" ! J'avais 13 ans.
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7102
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Dim 14 Juil - 20:49

... Cela dit, question phobie, j'ai la phobie des embouteillages en bagnole, des traversées compliquées de villes, d'avoir à chercher pour me garer, d'aller en ville en bagnole (c'est ma femme qui conduit à ces moments là, moi je suis tout juste bon à faire des kilomètres sur la route de tel endroit à tel endroit sans qu'il y ait rien à traverser de compliqué)...
J'aime mieux le train mais le train c'est cher, surtout à deux !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7008
Age : 64
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Lun 15 Juil - 8:28

J'ai peur en avion, en voiture !  
Hier soir, comme tous les 14 juillets, ballet inquiétant What the fuck ?!? d'hélicoptères au dessus de la maison, un notamment, qui frôlait littéralement le toit et tournait en rond je pouvais distinguer au moins une personne à l'arrière; le manège a duré 20 bonnes minutes durant lesquelles j'ai eu le temps de tout imaginer ( y compris qu'ils allaient descendre me dire qu'il fallait de toute urgence tondre le jardin !!! envahi d'herbes folles....:ehben: !!!!!!!)
Je suppose - c'était la gendarmerie, qu'ils surveillaient les voitures on a une sortie d'autoroute pas trés loin;
Bref, le train me rassure, ......et le bateau !!!!!! j'adore le bateau, mais j'ai peur en voiture, étant entourée de gens qui conduisent nerveusement en freinant brusquement, par à coups, sans aucune patience;  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Lun 15 Juil - 9:38

Je suis comme vous Elisabeth et Guy. En voiture, je ne suis pas tranquille non plus. Bizarrement, le bateau ne me dérange pas non plus. Lors d'un de mes voyages en Angleterre, le Ferry a pas mal été bourlingué. J'étais une des rares à rester tranquille. J'ai eu droit également au Vaporetto, à Venise, un peu bousculé, avec l'eau qui vous rentre dans les chaussures...
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7102
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Lun 15 Juil - 10:59

...Le vaporetto à Venise, est tout de même "assez bruyant" et "n'a point la même magie qu'une promenade en gondole...
Seulement voilà : un trajet en vaporetto six euros, et un trajet en gondole 95 euros (tarif de 2010)...
A ce prix là, 95 euro pour une virée en gondole, je ne me suis point "fendu", tout yugcib que je suis, pour balader "ma chère Irène" (Mais... d'une toute autre façon qu'une promenade en gondole à Venise ou une promenade en calèche à Brugge... Ou qu'une bague dans un petit écrin lors d'un dîner aux chandelles... Je "vaux bien" Sean Connery dans un film romantique des années 50 -et peut-être bien à ma façon- "cent fois mieux cent fois plus décapant" ! (rappel : je déteste le romantisme à deux balles lamentable copie de situations archi usées répétées relookées)...
... Je pense à une certaine chanson de Jean Ferrat "... en frôlant vos dentelles..."...
... J'étais "aux anges" à l'âge de 13 ans quand j'ai vu débarquer à l'aéroport d'Alger, de la Caravelle de Paris, en avril 61, ma chère cousine Janette "en grand chic" et avec un visage et une coiffure à te faire crever de régal !

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Lun 15 Juil - 11:08

Je n'ai pas non plus testé les gondoles... le prix étant rédhibitoire !
Revenir en haut Aller en bas
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7102
Age : 69
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   Lun 15 Juil - 14:24

... En règle générale, ce sont -en principe- les hommes qui "testent les gondoles" de Venise, dans le but (fort louable d'ailleurs) de balader leurs charmantes épouses (ou compagnes) qui elles -toujours en règle générale- "ne les testent point" avec quelque amant de passage (à moins que ce soit avec un frangin ou un bon cousin) ! (rire!)


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des milliers d'avions dans le ciel   

Revenir en haut Aller en bas

Des milliers d'avions dans le ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -