Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 21 Juil - 12:43


 



Quatrième de couverture :

Moniale du XIIe siècle, Hildegarde de Bingen a marqué son époque. Ce ne sont pas seulement ses écrits, sa légende, sa connaissance scientifique ou botanique, qui ont fait de l'abbesse un sujet pour Lorette Nobécourt, mais bien l'insoumissions radicale où elle se tient. En s'emparant d'une telle figure, la romancière n'entend pas tant honorer la quatrième femme docteur de l'Eglise que « dire haut et clair que la vie vivante est la seule ». Prêtant sa langue à celle de Hildegarde, elle se met au service du verbe et nous invite à oser entrer dans « la clôture des merveilles ».



Mon avis : 


J'espérais beaucoup de ce livre... pourtant, j'ai un avis très mitigé et je vais essayer d'en expliquer en toute objectivité les raisons. Pourquoi objectivité d'ailleurs ? Tout simplement parce que j'ai lu bon nombre d'ouvrages concernant Hildegarde, des essais de spécialistes (Gougenheim, Moulinier, PernoudFeldmannMunier, Breindl...) à la biographie romancée, en passant par ses propres correspondances traduites en français ou en anglais (et pour que je lise en anglais, c'est vraiment que le sujet m'intéresse). Je me suis même déplacée en Allemagne, visitant les ruines du Disibodenberg (et imaginant la vie de la moniale) ou son village natal, Bermersheim. Je n'ai donc pas abordé ce livre de la même façon que si le sujet m'avait été inconnu. 

Commençons par les aspects négatifs, histoire de terminer ensuite en beauté. Une chose m'a choquée d'entrée de jeu : le fait de ne nommer Hildegarde que par son initiale, H., la déshumanise. Pourquoi ne pas l'avoir appelée tout simplement Hildegarde ? D'autant plus que lorsque je vois H., je pense plutôt à Adèle H, autre femme courageuse, certes. L'agencement de certains événements peut également prêter à confusion. Un exemple : l'auteur nous explique, page 17, qu'Hildegarde a été donnée au couvent car c'est la dernière de la fratrie (et que c'est la coutume). C'est rigoureusement exact. Cependant, il y avait une autre raison à cela, qui n'apparaît que quelques pages plus tard : enfant, Hildegarde avait déjà des visions (P19).  De même, certaines affirmations auraient mérité quelques bémols. Une, notamment, m'a faite bondir : "elle a aimé une femme" (P10 puis P90 et suivantes). Oui, elle était très proche de Richardis, mais peut-on parler d'amour tel que nous l'entendons ? Le monde clos n'est-il pas propice à l'exacerbation des sentiments sans pour autant qu'il y ait transgression  (certes, non annoncée explicitement ici mais implicitement...) ? D'ailleurs, en parlant de monde clos, le titre du livre me faisait espérer plus de choses sur l'emmurement de la petite Hildegarde avec Jutta. Certes, on ne peut pas non plus tout dire sur cette vie aussi riche, mais cela a quand même marqué sa vie. Enfin, dernière chose, l'écriture employée : trop de poésie tue la poésie. Et les premières lignes commençant cette biographie romancée sont difficiles à comprendre : "Ce matin-là tiède et pourtant venteux, au bord de pleuvoir, venteux pour H., au bord de pleurer, devant le saule qu'elle ne reverra plus, ni le puits dans la cour, ce matin-là, et quel vent du nord lui bat ainsi les cheveux et la cape, un instant les yeux levés vers le ciel, au moment de franchir le seuil, aperçu la masse sombre des arbres dans la clarté de la lumière -octobre-, et peut-être sont-ils immobiles comme les nuages suspendus qui laissent passer cet éclat soudain de soleil dans ses cheveux, et seul peut-être est-ce le vent de son cœur qui de sa peine lui bat les flancs ?" Mais je pense qu'il doit y avoir là un problème de mots manquants dû non pas à l'auteur mais à la mise en forme pour l'édition. 

Allez, laissons là le négatif pour parler de choses plus agréables. Je reprends d'ailleurs cette histoire de poésie : on sent que l'auteur veut rendre hommage à cette femme hors du commun. Pour cela, elle emploie la prose poétique, ce qui est tout à son honneur. Certaines formulations sont d'ailleurs très belles. Comme je le disais, il est dommage que, parfois, la poésie s'imbrique dans la poésie, devienne redondante. D'autre part, réhabiliter sa mémoire sous cette forme ne peut qu'être bénéfique. Si elle est une célébrité en Allemagne, on ne la connaît que trop peu en France. Pourtant, elle est une femme qui aura marqué son époque. "Insoumise", pour reprendre le terme de Lorette Nobécourt, elle mettra à ses genoux tout le monde, y compris les plus grands qui lui demanderont même des conseils. Ce n'est pas pour rien qu'elle fut nommée récemment Docteur de l'Eglise. Il était temps !

L'auteur s'est imprégnée des textes d'Hildegarde pour en trouver l'essence même, lui insufflant ainsi un brin de vie afin de refaire le cheminement intérieur de la moniale. Le titre l'atteste d'ailleurs, il s'agit bien d'une vie et non de LA vie d'Hildegarde. Et voilà bien tout mon dilemme. Car je l'admets, j'attendais beaucoup, trop même de ce texte et je dois dire que la quatrième de couverture n'aide pas non plus à relativiser. La sincérité de l'auteur étant bien plus importante, à mon avis, que ces quelques points de détail, nul doute que je persévérerai en lisant un autre de ses livres qui m'a été conseillé : En nous la vie des morts. Là, au moins, j'aurai un regard beaucoup moins sévère, c'est certain. 

Encore une fois, tout ceci n'est qu'un simple avis. Si vous ne connaissez pas Hildegarde de Bingen, ce livre est un bon moyen d'aller à sa rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 15:48

J'avoue à ma grande honte, que je ne connaissais Hildegarde de Bingen que de nom;
Il s'agit, en fait, d'une remarquable personnalité "mystique" ce qui est, pour moi, trés difficile à "comprendre", en fait peut-on "comprendre" le mysticisme ?

Quoiqu'il en soit, alors que je ne connais pas du tout sa biographe, il me semble qu'il y a dans son "projet d'écriture" une "tentative" comment dire ? un peu fusionnelle, ou plus précisément, une recherche d'équivalence = qui pourrait se traduire ainsi
Mysticisme = ne peut être restitué que par poésie
Cela peut paraître logique et bienvenu à certains;
Je compare un peu cet ouvrage à celui de Christian Bobin sur Saint François d'Assise " Le trés bas" dans lequel il évoque le personnage du saint de façon transmutée par la poésie;
Je regrette de dire que je ne parviens pas à adhérer à cette démarche;
Il me semble que, plus la personnalité est exceptionnelle, plus il doit y avoir un travail de rigueur, y compris dans l'écriture
Sinon, c'est "une fuite en avant" à qui rivalisera de d'élégie, de lyrisme, d'images....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 15:59

Si Hildegarde n'est que peu connue en France, c'est une célébrité en Allemagne. Et quand tu vois les belles ruines du Disibodenberg, tu comprends pourquoi ! J'ai "fait sa connaissance" par le livre de Régine Pernoud et j'ai décidé d'approfondir un peu (beaucoup).

Le problème ici, c'est, je pense, que j'ai lu un peu trop de bouquins pointus sur le sujet. Alors j'attendais quelque chose de nouveau... qui n'est jamais venu... Et je passe sur les erreurs ! Sniffsniff Tu m'aurais vue faire des bonds et vociférer...  
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 16:05

Par contre, j'aime beaucoup Régine Pernoud; il faudra que je cherche !
Je n'apprécie pas certaines formes de poésie;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 16:14

Je ne suis pas vraiment poésie moi non plus.
La biographie de Régine Pernoud est en prose bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 16:21

Oui, je m'en doute; elle a écrit un trés beau petit livre "le sourire de l'ange" sur la spiritualité; ça c'est une forme de spiritualité que j'apprécie;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 16:23

Elle fut longtemps décriée, à tort à mon avis. Pourtant, elle a fait de très bonnes choses.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 16:26

Oui, oh, le snobisme ! démolir une réputation c'est si vite fait....Tout le monde ne prend pas les précautions que nous prenons pour rendre compte des livres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 16:44

Non, ce n'était pas par des lecteurs mais par ses "pairs". On trouvait qu'elle vulgarisait trop l'Histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 17:09

Je comprends ! "vulgariser" et "faire connaître" subtil distingo;
Moi, ma pauvre, je "vulgarise" à longueur de cours, ou bien les gamins ne comprennent pas et ne s'intéressent pas ......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 17:14

Mais bien évidemment que l'on est obligé de vulgariser pour que tout le monde comprenne ! Je trouve ça très bien moi qu'il y en ait quelques uns qui le fassent. Après, libre à chacun d'aller pousser ses recherches. Mais j'ai l'impression que chez certains historiens, vulgariser = vulgaire...
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 17:23

ppfff ! moi, Régine Pernoud, je l'aime beaucoup; il y a des évocations du M-A dans "la chambre des dames" qui font rêver !
Ce trés gros succès était mérité ( j'apprécie peu l'intrigue sentimentale, mais bon, je saute les pages);
Dans l'enseignement, on doit battre les records de snobs au m2.....Je ne te raconte pas mes collègues, qui d'ailleurs n'étaient pas exempts d'erreurs assez formidables ! enfin......
Je suis sur le point de relire " Les demoiselles de Provence" pour voir, peut-être la 2ème lecture me fera "entrer" dans ce roman;
Mais je finis d'abord ( à grand regret) ma série des Nicole de Buron; là aussi, il m'en manque ! encore des livres fugueurs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 17:35

Tu me diras pour "Les demoiselles de Provence"...
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Ven 26 Juil - 17:37

Oui, oui ! compte sur moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 13:22

 Je cois que, ça y est, je "tiens" LE coup de chaleur;
Pour le compte je vais ne plus rien faire et lire "les demoiselles de Provence" ça va me faire du bien;
Je ne serais pas surprise d'avoir un ressenti trés différent, marchant je l'ai dit "au feeling" - tu vas me dire à juste titre, on en est tous là -
donc ce feeling risque fort d'être modifié;
Tiens-toi au frais;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 13:39

Aïe !!! Il n'y a plus qu'une solution : le frigo !
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 14:11

 Chère mignonne, JE N'Y RENTRE PAS ! ou alors, il faudra le démolir pour que j'en sorte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 14:28

Pareil de mon côté !
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 14:33

 ce sont ces frigos de taille ridicule, trés chère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 14:35

Exactement ! Je me faisais la même réflexion !!!  
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 14:40

Ainsi va le monde moderne  deux dindes et hop, c'est bourré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 14:56

:grosrire:  
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 8281
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 15:08

Very Happy ma pauvre......Encore, que, je te le dis et je le pense ! c'est de la dinde surchoix !!!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   Dim 28 Juil - 15:12

N'en jetez plus !!!  Respect 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt   

Revenir en haut Aller en bas

La clôture des merveilles (Une vie d'Hildegarde de Bingen) - Lorette Nobécourt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -