Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7589
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles   Sam 27 Juil - 14:21

Les grandes affaires criminelles existent également dans le passé;


L'une des plus étranges est certainement - étalée sur deux siècles- "les rapts d'enfants"

Au départ, il y a un édit de Louis XIV qui cherche à lutter contre la recrudescence de la mendicité et (déjà) la petite délinquance d'un grand nombre de jeunes, d'enfants, orphelins hantant le pavé de Paris;
Sous l'égide de Nicolas de La Reynie alors préfet de Paris ( l'ancêtre de notre police) on organise des enlèvements d'enfants qui ont pour but d'héberger tout d'abord ces petits vagabonds dans les hospices et les hôpitaux qui en tenaient lieu; certains seront envoyés aux colonies;
Cela semble de plus en plus révoltant et inquiétant au peuple de Paris; en 1720 jusqu'en 1750, des émeutes populaires se déclenchent alors, alimentées par de sombres rumeurs = on prétend que ces enfants sont saignés et que l'on recueille leur sang dans le but de "soigner par des bains certains grands seigneurs malades";
L'affaire est telle qu'elle déclenche plusieurs soulèvements populaires, le peuple se battant contre les soldats pour libérer les enfants;

Un débat trés intéressant sur "forum passion- histoire"

[b] Enfin "en 1768, alors que les émeutes de subsistances se mulitiplient dans le royaume, la psychose de l'enlèvement reprend vigueur dans la France du Sud-Est. Folles rumeurs à Lyon où le populaire suspecte les autorités de poursuivre vagabonds et mendiants pour des raisons inavouables. On dit que les pauvres, jeunes et vieux, arrêtés de nuit comme de jour, sont conduits en cachette au collège de la Trinité, et l'on reparle d'enfants sacrifiés à un mystérieux prince malade." Les étudiants de la faculté de médecine sont aussi soupçonnés de "chercher dans le fond leurs entrailles palpitantes de détestables connaissances..." Affrontement avec les forces de l'ordre et vingt victimes dont six femmes. Même mouvement populaire et spontané, teinté de religiosité à Romans, dans le Dauphiné, où "l'on parle toujours de personnages douteux, des messieurs fort bien vêtus [...] qui enlèvent des enfants de moins de quatorze ans [...] pour leur "tirer du sang". L'auteur conclut ainsi sur le sujet : " La violence de mouvements aussi frustes qu'infondés peut paraître archaïque, portée par un fonds séculaire de croyances magiques et d'imagerie naïve. Ces contes noirs illustrent les mêmes antagonismes fondamentaux que les contes de fées qui enchantent alors la bonne société : ils montrent les adultes qui dévorent les enfants, les puissants qui s'abeuvent du sang des faibles. L'émergence de fantasmes de ce type a pu être réactivée dans le petit peuple par les tentatives brutales et répétées de mise au pas des indigents." [/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles   Sam 27 Juil - 14:52

Très intéressant en effet !
Revenir en haut Aller en bas
Itsumo-yo
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
Littérophage Notabéniste Avec Mention.
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 384
Age : 53
Localisation : Paris
Emploi : Tuteur-enseignant et guide-conférencier
Loisirs : voyages, lecture, art, manga, histoire
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles   Dim 28 Juil - 11:08

Très intéressant certes oui ; on connaît bien depuis la publication de "L'Histoire de la Folie" de Michel Foucault le principal, voire véritable rôle des grands hôpitaux fondés par Louis XIV, mais je n'étais pas au courant de ces révoltes populaires du XVIIIème siècle sur le thème des rapts d'enfants. La conclusion de l'auteur est excellente à mon avis.
 Ceci dit, il devait y en avoir, des rapts, à distinguer des rafles et enfermements pour raison d'Etat. L'époque moderne n'a pas inventé les psychopathes pédophiles, évidemment (lire "Un Roi sans divertissement" de Giono, situé vers 1820), et avant le 18ème siècle leurs crimes étaient souvent imputés aux sabbats de "sorcières", ou aux Juifs. Les bandes d'orphelins ou de fugueurs furent le lot de certaines époques et lieux, et les autorités ne soignaient guère ce mal d'une façon "solidaire", comme nous dirions. Un exemple connu est celui de Lénine en 1921, à propos de hordes de gamins dont les parents avaient disparu dans la guerre civile et qui, affamés, pillaient des villages. Des historiens affirment qu'il donna l'ordre à l'Armée Rouge (à Trotsky donc) de "liquider" le problème en citant un proverbe français qu'il avait appris à Paris et affectionnait : "On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs". Crying or Very sad
_________________
C'est seulement comme phénomène esthétique que peuvent se justifier l'existence et le monde. (Nietzsche)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7589
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles   Dim 28 Juil - 11:14

Il est, malheureusement à savoir que ce problème des "orphelins errants" en Russie, perdure aujourd'hui, lié à celui de la consommation d'alcool; les autorités sont confrontées à l'existence de bandes d'enfants de tous âges, parfois trés jeunes ( 10 ans et moins) qui se regroupent pour subsister; on tente de les placer en orphelinats dont ils s'évadent tant les conditions de vie y sont dures;
J'avais lu un article sur ce sujet il y a quelques années;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles   

Revenir en haut Aller en bas

les "enlèvements d'enfants" ou "rapts d'enfants" au XVIIème et XVIIIème siècles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LE PETIT ENFER DE NOTA BENE CULTURE LITTERAIRE :: Grandes Affaires Criminelles -