Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La grâce de l'esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: La grâce de l'esprit   Dim 11 Aoû 2013 - 9:08

Tous les êtres humains, sans exception aucune, sont tous chacun d'entre eux, plus ou moins touchés par la grâce de l'esprit...
Ou pour les croyants en Dieu de toute religion, par la grâce de Dieu...
Plus ou moins, c'est ce qu'il convient de préciser...
Ce que je dis être la grâce de l'esprit (ou pour les croyants, la grâce de Dieu), est en fait une forme d'intelligence, une "intelligence" purement humaine à vrai dire...
Je précise bien une forme d'intelligence, car il existe plusieurs formes d'intelligence, entre autres l'intelligence qui est celle des êtres vivants, de tous les êtres vivants, de toutes espèces, et qui est d'ailleurs l'intelligence que nous avions, nous humains, avant Néandertal, et dont nous avons conservé une partie...
Ce qui différencie l'être humain de l'animal, c'est la pensée (la pensée qui est "un langage articulé silencieux" -ou dirais-je "un langage dans la tête")... Langage qui d'ailleurs est accompagné d'images et d'impressions qui se forment "dans la tête"... Alors que les animaux eux, n'ont pas de pensée selon un langage articulé, mais une pensée par images, par impressions, par odeurs, et qui ne fait pas la différence entre l'hier et l'avant-hier, le temps présent ou passé (la mémoire animale est comme une immense surface plane où tout se situe sur le même plan)...
Ce qui différencie également l'être humain de l'animal, c'est que l'être humain en venant au monde, doit tout apprendre à partir d'un capital génétique qu'il a bien, comme l'animal, en lui, mais qui doit être nécessairement activé, bien plus activé en fait, que ne doit être activé le capital génétique et naturel de l'animal... Et cette nécessité d'une plus importante activation du capital naturel et génétique, rend l'être humain à la fois plus fort et plus fragile   par rapport à toutes les autres espèces...

... Certains humains sont très peu touchés par la grâce de l'esprit. Mais cela ne veut pas dire qu'ils ne soient pas intelligents (quelques uns sont même très intelligents)... Et ces "humains là", si peu touchés par la grâce de l'esprit, quelque soit leur "quotient intellectuel"... Sont-ils des êtres que l'on peut, que l'on doit -ou devrait- aimer (aimer dans le sens de "aimer son prochain comme soi-même" 2 ème commandement de Dieu) ; sont-ils des êtres que l'on peut, que l'on doit -ou devrait- respecter, reconnaître en tant qu'êtres humains (dans le sens de "respecter/reconnaître" selon une "morale" ou une "éthique" ?
Ou doit-on, peut-on, concevoir de les éliminer ces êtres là, si peu touchés par la grâce de l'esprit au point qu'il ne demeure de cette grâce qu'une pâle lueur fugitive ?

C'est bien là, la plus grave, à mon sens, de toutes les questions qui se posent au genre humain... Il y a là un vrai dilemne car, dans le choix délibéré de l'élimination (élimination au nom de l'évolution et de la sauvegarde de l'espèce humaine) existe le risque -à contrario- de l'extinction de l'espèce humaine, ou tout au moins de la disparition des civilisations humaines présentes sur notre planète.
L'option du "deuxième commandement de Dieu" est "une option difficile" cependant ! Faut-il être "croyant" (nécessairement)... Pour prendre une telle option ?
En tant qu'anarchiste, au fond de moi, "je la prendrais bien" cette option... Mais je ne vous dit pas le poids énorme du "problème" !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La grâce de l'esprit   Lun 12 Aoû 2013 - 14:56

... Le même texte, formulé différemment... On va dire que le précédent était "une ébauche"...

Tous les êtres humains, sans exception aucune, sont tous chacun d'entre eux, plus ou moins touchés par la grâce de l'esprit...
Ou pour les croyants en Dieu de toute religion, par la grâce de Dieu...
Plus ou moins, c'est ce qu'il convient de préciser...
Ce que je dis être la grâce de l'esprit (ou pour les croyants, la grâce de Dieu), est en fait une forme d'intelligence, une "intelligence" qui est comme une sorte de "lumière intérieure" (ou de culture intérieure personnelle)...
Je précise bien une forme d'intelligence, car il existe plusieurs formes d'intelligence, entre autres l'intelligence qui est celle des êtres vivants, de tous les êtres vivants de toutes espèces, et qui est d'ailleurs l'intelligence que nous avions, nous humains, avant Néandertal, et dont nous avons conservé une partie...
Ce qui différencie l'être humain de l'animal, c'est la pensée (la pensée qui est "un langage articulé silencieux" -ou dirais-je "un langage dans la tête")... Langage qui d'ailleurs est accompagné d'images et d'impressions qui se forment "dans la tête"... Alors que les animaux eux, n'ont pas de pensée selon un langage articulé, mais une pensée par images, par impressions, par odeurs, et qui ne fait pas la différence entre l'hier et l'avant-hier, le temps présent ou passé (la mémoire animale est comme une immense surface plane où tout se situe sur le même plan)...
Ce qui différencie également l'être humain de l'animal, c'est que l'être humain en venant au monde, doit tout apprendre à partir d'un capital génétique qu'il a bien, comme l'animal, en lui, mais qui doit être nécessairement activé, bien plus activé en fait, que ne doit être activé le capital génétique et naturel de l'animal... Et cette nécessité d'une plus importante activation du capital naturel et génétique, rend l'être humain à la fois plus fort et plus fragile par rapport à toutes les autres espèces...

... Certains humains sont très peu touchés par la grâce de l'esprit. Mais cela ne veut pas dire qu'ils ne soient pas intelligents dans une autre forme d'intelligence que celle de la "lumière" ou de la "culture intérieure personnelle" (quelques uns sont même très intelligents dans des formes d'intelligence qui les font devenir des dominants, des possédants, voire des prédateurs... Et ces "humains là", si peu touchés par la grâce de l'esprit, quelque soit leur "quotient intellectuel", les "intelligents" tout comme les brutes, les vulgaires, les incultes, les abjects dans leur comportement... Sont-ils des êtres que l'on peut, que l'on doit -ou devrait- aimer (aimer dans le sens de "aimer son prochain comme soi-même" 2 ème commandement de Dieu) ; sont-ils des êtres que l'on peut, que l'on doit -ou devrait- respecter, reconnaître en tant qu'êtres humains (dans le sens de "respecter/reconnaître" selon une "morale" ou une "éthique" ?
Ou doit-on, peut-on, concevoir de les rejeter, ces êtres là, si peu touchés par la grâce de l'esprit au point qu'il ne demeure de cette grâce qu'une pâle lueur fugitive ?

C'est bien là, la plus grave, à mon sens, de toutes les questions qui se posent au genre humain... Il y a là un vrai dilemme car, dans le choix délibéré du rejet (rejet au nom de l'évolution et de la sauvegarde de l'espèce humaine) existe le risque d'une brutale et autoritaire sélection arbitraire dont les dérives auraient des conséquences imprévisibles et dramatiques...
L'option du "deuxième commandement de Dieu" est "une option difficile" cependant ! Faut-il être "croyant" (nécessairement)... Pour prendre une telle option ?
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La grâce de l'esprit   Lun 12 Aoû 2013 - 21:52

NOTE :

En l'état actuel des connaissances scientifiques, les animaux (je pense bien sûr aux chiens, aux chats, aux animaux de compagnie autres que chiens et chats) n'ont pas fait la preuve qu'ils se souviennent consciemment d'évènements passés avec leur contexte de date, de lieu, de situation dans le temps (hier, avant hier, il y a un an, il y a cinq ans) ou se remémorent des souvenirs...

Leur mémoire serait donc, effectivement, "comme une immense surface plane sur laquelle tous les évènements, toutes les images, toutes les perceptions enregistrées, sont situés dans le même plan"... et sont associés à des situations précises survenant : à chaque situation particulière survenant, l'une de ces images, l'un de ces évènements s'étant produit, revient aussitôt à la "mémoire" de l'animal, lorsqu'il existe un lien entre la situation et l'image, l'évènement...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grâce de l'esprit   

Revenir en haut Aller en bas

La grâce de l'esprit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -