Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Je pense, donc je cuis - André Daguin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Je pense, donc je cuis - André Daguin   Lun 7 Oct - 14:28

Texte retiré à la demande de son auteuse : ----. Merci de votre compréhension.


Pour les indications d'édition en caractères minuscules, il nous est impossible de modifier le prénom. Navrée. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme Nodenot
Littérophage Nota Beniste Gourmand
Littérophage Nota Beniste Gourmand
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 295
Age : 43
Localisation : Toulouse
Emploi : Restaurateur
Loisirs : Ecriture, lecture, musique
Date d'inscription : 11/06/2012

MessageSujet: Re: Je pense, donc je cuis - André Daguin   Lun 7 Oct - 21:31

Bouh, André Daguin ! Qui aurait crû que j'en entendrais de nouveau parler, grâce à ---- ? L'Hôtel de France, c'était à Auch dans le Gers, ville où je suis né et où j'ai fait toute ma scolarité (collège, lycée). Daguin, c'était un personnage, adoré ou détesté par les Auscitains, une gueule infernale, mais il faisait partie des meubles, c'est certain. Figurez-vous que je ne suis jamais allé manger chez lui, l'Hôtel de France, pour moi, c'était le "trois étoiles" inaccessible, un restaurant pour les riches. Personne, en tout cas, n'a jamais contesté ses talents culinaires je crois, et il en connaît du monde, ça c'est sûr.
_________________
Mon blog : http://legallicanautedesnainesbrunesetnoires.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7940
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Je pense, donc je cuis - André Daguin   Mar 8 Oct - 7:15

... Tout anarchiste que je suis, "anti riche" (enfin je m'entends "certains riches") "de gauche ultra contestataire" et tout ce qu'on voudra... Il n'en demeure pas moins que j'ai "un penchant certain" pour ce qui est de "l'aristocratie du coeur et de l'esprit, de la Culture, de l'élégance dans la simplicité, du vrai chic de la vraie classe"... Et que "l'on ne me refera pas étant ce que je suis" (et que je demeurerai toujours d'ailleurs)...
Aussi, j'aime bien ces "Grands Hôtels de France" (en tant que témoin observateur scrutateur senteur humeur bien les narines frémissantes), ces endroits où l'on imagine des personnages "en grand appareil" en particulier de jolies dames, mais dont on devine que, derrière "ces décors ces apparences" il y a "quelque chose de tout autre -et quel autre! "...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je pense, donc je cuis - André Daguin   

Revenir en haut Aller en bas

Je pense, donc je cuis - André Daguin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: HISTOIRE & LITTERATURE :: Document ou biographie inclassable ? C'est ici ... -