Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La mort d'un salaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: La mort d'un salaud   Lun 21 Oct - 14:02

Emile Louis, le tueur en série "hors norme", condamné à 30 ans de prison en 2006... ça y est, Il est crevé!...
Il vient de crever hier dimanche, à l'âge de 79 ans. Mais on ne dit pas de quoi ni comment (j'aurais aimé que ce soit d'un cancer ultra vache dans une souffrance atroce, la plus atroce possible)...
Quand un salaud de cette dimension de salopardise crève, je pète de joie! Et je voudrais savoir où il sera enterré pour aller chier sur sa tombe, profaner sa sépulture !
Bien sûr on va me dire ceci " la mort d'un salaud ne ressuscite pas les victimes, n'empêche pas le chagrin des proches de la victime"... Mais moi je dis ceci : "quand un salaud crève, et surtout quand il souffre avant de crever, quand j'apprends le mal qui arrive à un salaud, dans un certain sens, ça me soulage un peu de la souffrance que je ressens par rapport à ce qu'il a fait et qui m'horrifie (disons que ça compense-façon de parler- la terrible souffrance que je ressens, l'horreur que je ressens)... Autrement dit (c'est ce que je ressens) : la haine dans ce cas, serait comme une sorte de "médicament nécessaire", et j'ai besoin de ce "médicament" ...
J'aime savoir quand ceux qui m'ont fait du mal, quand des tueurs dans le genre de cet émile louis, sont enfin à leur tour dans la panade, dans la souffrance, qu'ils en chient et qu'ils crèvent...
AVIS aux profanateurs de tombes : arrêtez de mettre des croix gammées sur les tombes des Juifs! MAIS EN REVANCHE, chiez sur les tombes des pédophiles et des violeurs de femmes!
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort d'un salaud   Lun 21 Oct - 17:57

... Il existait, depuis environ les années 90 jusque vers deux mille et quelque, à Sens dans l'Yonne, un réseau pédocriminel avec parmi les membres (tous des gens "très bien" voire des élus locaux) un ancien ministre fort connu.
A la tête de ce réseau, il y avait un "gourou" qui lui, n'a jamais été inquiété par la justice, et qui "court toujours"...
L'on allait, au début dans les années 90, chercher des enfants dans des orphelinats de "pays de l'Est", mais l'on trouva bientôt mieux, plus proche, dans un village des environs de Sens : un centre "socio éducatif" hébergeait -en vacances scolaires- des enfants de familles pauvres, et l'on choisissait quelques uns de ces enfants, sans doute les plus "fragiles"... auxquels on faisait subir tortures et sévices sexuels de toutes sortes.
Dans ce village, tout le monde savait, mais c'était une véritable "omerta" organisée ou subie (c'était "selon")... Personne ne disait rien, pas même les gendarmes !
Deux ou trois épouses indignées, de ces membres du réseau, ont tenté cependant de réagir, mais elles furent internées en hôpital psychiatrique, considérées comme "dingues, dépressives et racontant n'importe quoi"...

... Je jure que si un jour, je "sais quelque chose de ce genre" (avec preuve à l'appui, noms des personnes impliquées, indices suffisamment probants), dans l'un ou l'autre des lieux où j'habite ou habiterais... Je jure de réagir avec la plus grande violence, de saisir des médias, la justice, le public,  et de faire un foin de tous les diables, de mener une guerre totale contre "ce genre de choses" quitte à y risquer ma vie (on me foutra pas en hôpital psychiatrique car avant je ferai un carnage de quelques salauds, que j'irais tuer chez eux, et il faudra me tuer pour m'arrêter avant que je zigouille les autres salauds impliqués)...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort d'un salaud   Lun 21 Oct - 22:57

... Guerre totale à tous ces salauds de grands prédateurs pédophiles, à toutes ces mafias et réseaux de prostitution et enlèvements d'enfants, trafics d'organes, guerre totale et éradication complète, de tous ces réseaux dans lesquels sont impliqués des personnages importants et leurs complices, leurs pourvoyeurs, leurs clients petits et gros, guerre totale et sans état d'âme, sans pitié, à mort tous ces salauds ! Que des commandos organisés, mondialisés, reliés et armés, une sorte de brigade internationale anti pédophiles anti prédateurs sexuels anti trafic d'organes puissent constituer une force de destruction et mener des opérations de guerre partout sur la planète, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un seul de ces salauds !
A quand, oui, un tel réseau ? De commandos de la mort contre tous ces salauds !
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
avatar

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 7738
Age : 70
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: La mort d'un salaud   Mar 22 Oct - 8:36

... Lorsque les lycéens (je veux dire environ -peut-être- les futurs 10-10,5 au bac soit au moins 50 pour cent d'entre eux jusqu'à l'âge de 17/18 ans ; auxquels on ajoute ceux qui échouent ou échoueront au bac, soit 15 à 20%, et pour faire "bonne mesure" une partie des "mention assez bien" soit 20 %, tout cela se montant globalement à 85/90%)... Lisent en classe de Français parce que "c'est dans le programme", du Marc Lévy plutôt que du Zola ; et qu'ils "font des manifs" pour un oui pour un non, qu'ils de gavent de confiseries haribo, de séries Télé débiles pour jeunes... On peut douter de leur capacité de réflexion, et considérer que leur niveau culturel est "assez bas"... Avec "un peu de parti pris" certes (mais je dois dire que ce "parti pris" est "un peu bien fondé sur les bords") je pense que toute cette clique de jeunes là, "comme par hasard" (un "hasard" découlant "en droite ligne" de leur médiocrité culturelle et de leur incapacité de réflexion)... Est "Léonardaficionado" en masse!
En revanche, je pense que les 15 ou 20 % restants, qui ne sont point de cette "clique"... Eux, ont une grande capacité de réflexion (d'ailleurs j'ai eu l'occasion d'en rencontrer et d'en connaître quelques uns de ceux là)... Et me rejoignent sûrement, sur ce que je pense de cette affaire de Léonarda... (ceux là, on les voit pas dans les manifs)... Et, je tiens à le souligner : ceux là, oui, ceux là, ces 15/20% de jeunes, ne sont pas tous loin s'en faut, des "fils ou filles à papa", des enfants de "privilégiés", de "gens de la bonne société" !
La culture et la réflexion n'ont rien à voir (même si parfois ça coïncide) avec le "milieu social", les "quartiers chic ou au contraire pourris"...
Mais le pire, c'est quand on constate tout autour de soi, là où l'on vit, quelque soit l'endroit où l'on vit... Que tout ça, toute cette "merde généralisée", cette médiocrité culturelle et relationnelle, est sciemment organisée, planifiée (et comme "voulue") par des gens "d'influence, de pouvoir et de pognon", des élus même, des autorités, des intellectuels et jusqu'à des enseignants oui... sensés "montrer l'exemple" ! Des gens "bien et haut placés" qui oeuvrent en collusion avec de petites ou grosses mafias locales ou internationales, et jouent sur l'entretien de conflits permanents divisant les gens afin de mieux asseoir et péréniser leur situation de dominants et de privilégiés-et de prédateurs...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort d'un salaud   

Revenir en haut Aller en bas

La mort d'un salaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: AUTOUR DES LIVRES & DE LA LITTERATURE :: Bavardages Divers & Lecturama du Mois -