Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

"le cercle des poètes disparus" Peter Weir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9022
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: "le cercle des poètes disparus" Peter Weir   Ven 13 Déc - 15:36

"Le Cercle des poètes disparus" ou La Société des poètes disparus au Québec (Dead Poets Society) est un film américain de Peter Weir, sorti en 1989.

Applaudi par la critique et l'un des très grands succès de l'année 1989, ce film je l'ai fait étudier en lecture filmique à mes Terminales pour les épreuves de français du Bac;
En 1959, aux États-Unis, Todd Anderson (Ethan Hawke), un garçon timide, est envoyé dans la prestigieuse académie de Welton, réputée pour être l'une des plus fermées et austères des États-Unis et où son frère a suivi de brillantes études.
Il y fait la rencontre d'un professeur de lettres anglaises aux pratiques plutôt originales, M. Keating (Robin Williams), qui encourage le refus du conformisme, l'épanouissement des personnalités et le goût de la liberté.
Voulant au maximum suivre la voie nouvelle qui leur est présentée (sur la base de la maxime latine carpe diem), certains élèves vont redonner vie au cercle des poètes disparus, un groupe d'esprits libres et oniriques, dont M. Keating fut, en son temps, l'un des membres influents.
La découverte d'une autre vie va à jamais bouleverser l'avenir de ces lycéens.
En effet, les situations des divers personnages ne se prêtent guère à l'exercice de ces libertés récemment découvertes.
Neil Perry se suicide ainsi, lorsque son père lui interdit formellement de reprendre le théâtre, sa passion.
Le directeur de l'académie de Welton limoge alors son nouveau professeur de lettres anglaises et tente d'assurer son cours pour que les choses reprennent leurs cours.
Les élèves décident cependant de rendre un dernier hommage poignant à M. Keating, revenu chercher ses affaires.
Il s'agit d'un film qui fait partie de cette thématique très en faveur dans les pays anglo-saxon, l'éducation, et la vie des Lycées et Universités ou Grandes écoles; on a notamment dans cette thématique le film "Good Bye Mister Chips"
Ces films ou oeuvres littéraires abordent une forme de vie confinée avec ses valeurs, hors du réel, et en relation avec la culture, la littérature;
En France, cette thématique est moins riche ( hormis Montherland " La ville dont le prince est un enfant" ou Gide "Les faux monnayeurs" ou encore Fournier "Le grand Meaulnes" ) et surtout, l'esprit de ces évocations est très différent;
L'étude du film avait porté sur la mise en scène, la mise en images ( très belles images, très symboliques, comme celle de la flamme tenue par un élève qui ouvre le film, ou celle (culte) des élèves qui se mettent debout sur leurs bureaux les uns après les autres;
Les thèmes de discussion portaient évidemment sur l'éducation et le rôle et les droits et devoirs du "maître" de l'enseignant;
Ici, il y a une rôle tout à fait critiquable du professeur qui s'implique dans la vie privé des élèves et les conduits à des comportements extrêmes qu'ils ne pourront pas vivre seuls à leur âge;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "le cercle des poètes disparus" Peter Weir   Sam 19 Avr - 18:29

J'avais été le voir au cinéma (un grand moment pour moi, qui allais très peu, faute de moyens, au cinéma). J'en étais ressortie en pleurant. Ce fut mon film culte pendant longtemps ! J'ai lu le bouquin sorti par la suite mais ce n'était pas pareil car il ne fait que reprendre le scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9022
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: "le cercle des poètes disparus" Peter Weir   Dim 20 Avr - 8:41

Oui, un grand film, je l'avais donné en "lecture filmique" pour le bac à mes Terminales ( pas encore L, le programme était libre); ils en avaient été émus aussi;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65594
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: "le cercle des poètes disparus" Peter Weir   Dim 20 Avr - 11:51

"Capitaine, oh ! mon capitaine ..." Un film unique avec une interprétation unique. drunken drunken Il faudra que je me le prenne en DVD - je ne l'ai plus qu'en VHS.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9022
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: "le cercle des poètes disparus" Peter Weir   Lun 21 Avr - 11:43

Peter Weir est décidément, un merveilleux cinéaste, dont je me demande si sa réputation est à la mesure de son talent; on lui doit aussi, "Picnic at Hanging Rock" , tiré de l'un des romans les plus étranges que j'ai jamais lus, le magnifique "Master and Commander", j'ai fait une fiche sur ce film; soient des films extrêmement personnels et originaux;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "le cercle des poètes disparus" Peter Weir   

Revenir en haut Aller en bas

"le cercle des poètes disparus" Peter Weir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: GRAND DEPOUSSIERAGE 2015/2017 :: Divers -