Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9039
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive   Mer 26 Mar - 15:34

L'École de Brive est le nom donné à un courant contemporain du roman de terroir

À la suite de la publication de la trilogie romanesque de Claude Michelet, Les Gens de Saint Libéral (évocation du monde agricole dans le bassin de Brive à partir du début duXXe siècle), plusieurs écrivains se sont lancés dans l'écriture de romans de type réaliste centrés sur l'univers de la ruralité.
Pour la caricaturer, la critique littéraire Vanessa Postec la définit comme « vie de nos campagnes et confit de canard ».
Fondée en 1973, la Foire du livre de Brive-la-Gaillarde, avec son « train du livre » gastronomique et alcoolisé, son foie gras, ses prix littéraires du terroir (prix de la langue française et prix Terre de France), ses écrivains et son public populaires, en est le symbole et la concrétisation.
Sont généralement catalogués comme membres de « l'École de Brive » les écrivains suivants :
• Gilbert Bordes
• Colette Laussac
• Claude Michelet
• Martine Marie Muller
• Michel Peyramaure
• Yves Portier-Réthoré
• Jean-Guy Soumy
• Denis Tillinac
• Yves Viollier


Après la disparition de la célèbre École de Brive, mais pour continuer à proposer à leurs fidèles lecteurs des œuvres populaires abordant tous les sujets, quatre de ses membres, à savoir
• Gilbert Bordes
• Claude Michelet
• Jean-Guy Soumy
• Yves Viollier.
ont décidé de se retrouver pour créer la NEB ou Nouvelle école de Brive.
Contrairement à l’étiquette : “romans terroir”, très souvent accolée à leurs ouvrages, leurs personnages se transportent à travers tous les continents.

http://www.quidneb.com/

                                                                       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9039
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive   Jeu 27 Mar - 16:45

"Le porteur de destins" Gilbert Bordes à lire ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9039
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive   Jeu 27 Mar - 17:02



"Le chemin de Fontfroide" Yves Viollier

Le 12 juin 1856, la Ménie, une vieille lavandière, découvre un affreux spectacle au château de Fontfroide : cinq morts, répartis dans diverses pièces du château; certains encore à table, le nez dans leur assiette de daube. d'autres, comme Angélique, la jeune femme du maître de maison absent ce jour là, gisant sous une tonnelle près du jardin;
Les gendarmes de l'époque ont peu de travail à faire, et bien peu de pistes, si ce n'est se rabattre sur l'enfant de Ménie, un jeune homme simple d'esprit qui s'est emporté contre l'un des propriétaires de Fontfroide pour une vétille; son innocence saute tellement aux yeux qu'il échappe à la peine capitale, mais est envoyé au bagne;
Vingt-deux ans plus tard, un étrange jeune homme accompagne les Vendéens secs et broussailleux qui chaque automne aident aux vendanges sur ces terres de Charente : blond, gracile, d'une élégance naturelle, il surprend. Il doit avoir une conversation avec l'un de ses oncles qui vit dans la région; peu à peu, on apprend qu'il est l'enfant d'un lourd secret;
Il s'attache à la Ménie, bêche son jardin le dimanche, la ramène peu à peu à la vie, après la mort de son fils; on comprend qu'il cherche qu'elle lui confirme que sa mère était Angélique, la maîtresse de Fontfroide, morte empoisonnée; Mais qui était son père ? Et qui a tué ?
Le mystère, tragique car il y a eu vengeance, mais aussi erreur, ne sera levé qu'aux dernières pages;
C'est un très bon roman, policier original, qui hésite entre le roman du terroir et le polar historique;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9039
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive   Mer 2 Avr - 16:15



"Quai des Chartrons" de Jean-Paul Malaval est un roman qui débute de façon entraînante;
Le vieil Octave Pierrebrune républicain et vigneron Corrézien, brave une fois de plus l'opinion publique en prenant l'apéritif sur le parvis de l'église en ce dimanche matin, avant de rentrer majestueusement chez lui où sa famille l'attend respectueusement pour commencer le repas;
Octogénaire, forte tête, vainqueur du Comte de Jandelles dont il a été à l'origine de la ruine, Pierrebrune affronte son fils à la fin du repas; ce dernier lui demande de sévir contre son petit fils, David, qui veut s'expatrier et acheter des terres dans le Médoc, estimant que la Corrèze ne produira jamais de grands crus; la réponse, n'est pas celle espérée; Octave approuve; il est trop lucide et trop fin vigneron pour désavouer David;
Cela commence comme une grande histoire familiale = David et Gaspard Medelbos, son cousin se lancent donc et achètent avec leurs économies, une terre dans le Médoc; on pourrait s'attendre, à une suite passionnante, mais très vite avec l'introduction d' un financier, troisième larron, le roman - quoique intelligent, réaliste et bien documenté- s'oriente vers un historique des vins de Bordeaux à la veille de l'exposition universelle de 1900; l'histoire du terroir s'enlise dans une évocation enchevêtrée et sans grand intérêt des gains financiers, des problèmes de commercialisation, des concurrences dans le Bordelais; avec l'arrivée de la guerre de 14-18, cela devient encore plus confus;
Les deux intrigues sentimentales ne réussissent pas à donner un peu de vie au roman, et je n'ai pas été fâchée de le refermer;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive   Mer 2 Avr - 20:47

Mince, je n'avais pas vu ce sujet Elisabeth !

Tu m'apprends quelque chose, je ne savais pas du tout que l'on appelait ainsi ce courant. J'aime bien, moi, les romans de terroir. Je vais lire tout ça à tête reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive   

Revenir en haut Aller en bas

Littérature du terroir = l'Ecole de Brive et la Nouvelle Ecole de Brive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Sentimentale, de Terroir ou Populaire -