Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Et Michael Haneke ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60482
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Et Michael Haneke ?   Mar 3 Juin - 16:43

Qu'en penses-tu, a200tq ? ... Je vais me regarder "Funny Games", ce soir et j'ai aussi "Le Ruban Blanc" sous la main. Un auteur controversé, évidemment et j'espère que "Funny Games" n'est pas un équivalent haut de gamme de "Henry, Portrait d'un Serial Killer", de John McNaughton, l'un des rares films, avec "La Nuit des Morts-Vivants" de Romero, que je n'ai jamais pu regarder de bout en bout.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et Michael Haneke ?   Ven 6 Juin - 10:21

Funny Games est très particulier comme film. Je parle bien sûr de la version originale de 1997 et non le remake hollywoodien de 2007 qui est affadie.
J'ai bien aimé mais il faut avouer que c'est un film violent - physiquement et psychologiquement- qui peut être assez pénible à voir de par son aspect réaliste. Le film est angoissant et un certain malaise s'installe.
A voir avec des pincettes et pour public averti. Si ça peut rassurer, on n'atteint tout de même pas le niveau de violence (en tout cas de mon ressenti) d'un Salo ou les 120 jours de Sodome de Pasolini.

Je n'ai pas vu Le Ruban Blanc. En revanche, Caché avec Auteuil et Binoche passe pas trop mal même si j'avoue trouver le dénouement un peu simpliste.
Revenir en haut Aller en bas
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60482
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Et Michael Haneke ?   Ven 6 Juin - 10:51

J'ai visionné "Funny Games" il y a deux jours - la version de 1997. C'est en effet très violent alors que ce n'est "gore" en rien - en tous cas pas à la manière américaine. Peut-être à tort, j'ai vu dans la "blancheur" - et surtout dans les gants blancs - portés par les assassins un "clin d'oeil" à "Orange Mécanique" et, en réfléchissant, je trouve que le film de Kubrick, qui est lui-même une réflexion non seulement sur la violence mais aussi sur le pouvoir de l'image et des sons - voir le "traitement" d'Alex - préfigure en quelque sorte "Funny Games", filmé encore plus "froidement" si je puis dire.

A mes yeux, "Funny Games" interroge à la fois sur la violence gratuite, l'instinct de Mort et aussi sur une société où l'image et le son sont devenus tout puissants - plus puissants encore, avec le Net et les miracles des effets spéciaux très poussés qu'au temps de Kubrick. Partant, le film nous force à nous interroger sur notre position de "voyeur." Et c'est encore souligné par les deux ou trois apartés du principal assassin - le mince filiforme et brun - directement avec la caméra et donc avec nous, les spectateurs. Il y a aussi la scène où on le voit perdre son sang-froid - la seule d'ailleurs - et où il "réembobine" le film afin que son complice ne soit pas abattu.

C'est un film très ambigu, à ne réserver en effet qu'au public averti, comme tu le dis. Car après l'avoir regardé, je me suis posé la question : "Pourquoi suis-je restée jusqu'à la fin alors que j'ai coupé très vite "Harry, portrait d'un serial killer" ?"

La froideur, la beauté glacée du montage ? Le jeu -époustouflant de part et d'autre - de tous les acteurs, y compris l'acteur-enfant ? L'impression d'"irréalité" et d'allégorie qui se dégage des personnages symbolisant la Mort ? Car enfin, ce n'est pas un hasard si, dans l'une des dernières scènes, quand ils se retrouvent seuls sur le voilier, les deux jeunes gens évoquent, sous le couvert d'une discussion sur un roman SF, l'idée de deux mondes : l'un "irréel" mais s'immisçant dans l'autre qui, lui, est bien réel.

J'avoue que je ne sais toujours pas pourquoi je considère "Funny Games" comme une authentique perle noire du cinéma alors que "Henry ..." me semble, malgré les louanges qui ont pu lui être décernées, d'un racolage honteux.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et Michael Haneke ?   Ven 6 Juin - 14:17

Il y a effectivement ce côté pervers de prendre le spectateur à parti, qui interroge en lui demandant "Tu n'es pas encore rassasié de violence, tu en veux encore ?".

Funny Games est peut-être plus une expérience filmique qu'un véritable film.

Et surtout n'y a-t-il pas de la part de Haneke une volonté de rendre le spectateur coupable, complice des actes se déroulant à l'écran ?

Je pense aussi comme tu le dis, que Funny Games est un "descendant" d'Orange Mécanique mais avec plus d'implication pour le spectateur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et Michael Haneke ?   

Revenir en haut Aller en bas

Et Michael Haneke ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -