Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Jean Tedesco.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Jean Tedesco.   Sam 12 Juil - 14:06

J'aimerais savoir si le cinéaste Jean Tedesco ( 1895-1959 ) voir son oeuvre su wikipédia, est également l'écrivain auteur de La première illusion du capitaine Tramp que j'ai présenté sur ce forum et du roman qui semble influencé par le courant symboliste Le vigneron dans sa cuve où deux frères sont amoureux d'une même femme et où la forêt et la fontaine sont omniprésentes comme dans Pélléas et Mélisande.
Plusieurs détails de La première illusion du capitaine Tramp semblent concorder avec sa biographie mais cela ne suffit pas.
La signification du titre Le vigneron dans sa cuve peut être interprétée comme un adieu à l'écriture romanesque. L'écrivain piétine les paroles et les pensées jusquà l'ivresse qui ne le conduiront peut-être jamais sur" le chemin de la gloire et du soleil."Page 178.

Je peux me tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Sam 12 Juil - 16:22

D'après Babelio, il semble que oui = http://www.babelio.com/livres/Tedesco-La-Premiere-illusion-du-capitaine-Tramp/545622
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Sam 12 Juil - 17:38

Ben oui, je suis l'auteur de la présentation sur Babelio...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Sam 12 Juil - 18:07

Hélène, je suis DÉSOLÉE !!!! je n'avais pas compris ( ou mal lu ) ton post !   j'ai inversé la question !!!
Alors, j'ignore absolument !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Sam 12 Juil - 18:54

Je ne connais pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Sam 12 Juil - 19:20

Mais Élisabeth, tu n'as absolument pas à être désolée car tu ne pouvais pas savoir que j'avais pris un pseudo sur Babelio. Au contraire, je suis touchée que tu aies pris la peine de chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 9:40

La première illusion du capitaine Tramp est un roman ayant pour cadre le monde clos arboré, presque et protégé d'un collège anglais où deux amis inséparables sont unis par des échanges intellectuels et philosophiques passionnés. Séparés par l'entrée dans la vie active, ils se retrouvent dans l'enfer et la désolation de la première guerre mondiale où le capitaine Tramp, fascinant le narrateur comme Meaulnes fascinait François Seurel,perdra la vie et ses promesses, sa première illusion sans doute...
Jean Tedesco, né en 1895, a pu connaître la guerre 14-18. Par ailleurs il a grandi en Angleterre. La maîtrise de l'écriture est envoûtante. On est transporté dans un monde reposant, paradisiaque et onirique tout au moins dans la première partie. On retrouve cette atmosphère dans Le vigneron dans sa vigne où le narrateur vient rendre visite à son frère aîné dans une superbe propriété proche d'un mystérieuse forêt. Il tombe amoureux de sa belle sœur, prénommée Hélène, aussi belle que l'épouse de Ménélas mais on se croirait plutôt chez Pélléas et Mélisande.( Le mouvement symboliste est contemporain.) Il ne se passe rien d'autre. Il n'y aura qu'un baiser et le narrateur choisit de partir. Cet autre roman tout aussi admirablement écrit ne retient pas l'attention du précédent car le lecteur se sent enfermé dans ce château luxueux où il n'y a rien à faire et où la seule possibilité d'évasion est cette étrange forêt. C'est vrai, le narrateur piétine les paroles et les pensées jusqu'à l'ivresse et il n' y a rien d'autre à faire que quitter ce monde clos et surprotégé pour échapper à la cuve où l'on piétine le raisin.

Est-ce un adieu à la fiction littéraire ? Je n'en sais rien.
Est-ce le même Jean Tedesco qui s'est consacré ensuite au cinéma tout en gardant un lien avec la littérature puisqu'il a adapté La petite marchande d'allumettes et réalisé un documentaire sur Lamartine ?
Je n'ai pas encore trouvé la réponse. C'est le charme de toute quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 11:52

Tu as raison, Hélène, c'est intrigant; je vais mieux chercher......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 12:55

Il s'agit bien du même Jean Tedesco. J'ai trouvé sa fiche ici. sur le site de la BNF. Lorsque l'on clique sur tous les documents qu'il a écrit, on peut voir qu'il s'agit bien de l'auteur du capitaine Tramp.

Dernière édition par Lydia le Dim 13 Juil - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 13:10

J'ai l'impression, oui; en tous cas, bravo Lydia, on voit que tu as l'habitude de la recherche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 13:51

J'ai modifié mon post Elisabeth car finalement, il s'agit bien du même. Je n'avais pas cliqué sur tous les liens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 13:57

Ce qui est bizarre, c'est que je ne trouve rien sur Le Vigneron dans sa cuve.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 16:13

Ahh ! eh bien deux bravos !
Un à toi, je n'y avais vu que du feu, et je n'aurais pas su chercher plus loin.....
Un à lui, vraiment, un homme exceptionnel, méconnu et c'est injuste !
On doit donc un troisième bravo à Hélène qui nous a fait faire une rencontre culturelle;
Hélène, si tu envisages une thèse, ou un mémoire, ou un livre, tu as trouvé ton sujet.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 16:24

C'est vrai que ce n'était pas évident, franchement !
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 16:31

Oui, je ne connaissais pas du tout;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 16:56

Moi non plus !
Revenir en haut Aller en bas
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Dim 13 Juil - 22:09

Merci beaucoup Lydia.
Le vigneron dans la cuve est en vente sur priceminister ou amazon. Je l'ai sur mon bureau.
Jean Tedesco a également écrit un recueil de poésies : Sonatines.
Je vais pouvoir renseigner le monsieur du village voisin qui m'a fait découvrir La première illusion du capitaine Tramp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Lun 14 Juil - 11:08

De rien Hélène. Oui, j'ai bien vu que Le vigneron dans la cuve était en vente mais ce qui est bizarre, c'est qu'il n'est pas dans les sources de la BNF. Mais j'imagine que ce doit être le même Jean Tédesco.
Revenir en haut Aller en bas
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Lun 14 Juil - 12:13

Le vigneron dans la cuve et le recueil Sonatines sont publiés chez le même éditeur Crès & Cie 21 Rue Hautefeuille Paris VI°.
Cet éditeur a publié vers la même époque Colette et Willy, Clémenceau (Au pied du Sinaï) les lettres de Guaguin à Daniel de Monfreid, Huysmans, Elie faure, Remy de Gourmont, Villiers de L'Isle Adam, Ambroise Vollard et des anthologies de Franciscains du Moyen-Age, d’écrivains catholiques, d'écrivains protestants, de poètes russes,Daniel Defoë traduit par Marcel Swob pour faire court.
Dans cette" époque foisonnante l'individu s'affirme contre une évolution économique et sociale qui le dépasse avec l'apparition des forces populaire comme sujet et des progrès scientifiques comme modèles, la présence obsédante de l'imaginaire..." L'époque s'ouvre à la littérature, aux langues étrangères  à la linguistique...
Du coup pour retrouver tout le contexte de cette époque à la charnière des XIX° et XX° siècle, j'ai repris  l'ouvrage de jean Yves Tadié, truffé de références : Introduction à la vie littéraire du XIX° siècle, Bordas 1984, collection dirigée par Jean Céard qui lui est un spécialiste du XVI° siècle.
Et j'ai le sentiment - mais pas la certitude - que le cataclysme de la guerre 14-18 est bien la fin du XIX° et que Jean Tedesco quitte la cuve pour s'ouvrir à une époque nouvelle en se consacrant au spectacle et en particulier au cinéma, encore que certaines de ses productions cinématographiques soient  tournées vers Napoléon, Lamartine, ou La petite marchande d'allumettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Jeu 4 Sep - 11:57

Voici ma présentation du second roman de Jean Tedesco : Le vigneron dans la cuve.

Le vigneron dans la cuve.

Ce roman de Jean Tedesco, tiré à 50 exemplaires aux éditions Grès & C ie en 1921 comporte 211 pages.                                                                                            
 L’illustration austère en noir et blanc de la couverture représente un bassin d’eau et un large escalier conduisant au parc d’un château dissimulé par de grands arbres noirs agités par le vent. Un énorme nuage blanc se détache de cet ensemble inquiétant d’aplats sombres et de lignes noires.

Jean Tedesco né à Londres en 1895 est décédé à paris en 1958 ou 1959 à Paris. Il a été directeur de la revue Cinéa et du théâtre du Vieux Colombier où il assurait la projection de films d’avant-garde dans les années 1920 à 1928. Il adapte à l’écran avec Jean Renoir, La petite marchande d’allumettes de l’écrivain danois Andersen et réalise quelques productions cinématographiques dont des courts métrages et des documentaires comme Napoléon Bonaparte, empereur des Français ou ]Sur les chemins de Lamartine.                                                                                        
Auteur d’articles sur le cinéma et d’une correspondance avec certaines célébrités du théâtre comme Serge Pittoëff, il a publié un recueil de poèmes, Sonatines, et deux romans : La première illusion du capitaine Tramp et Le vigneron dans la cuve. Le site de la Bnf : data.bnf.fr confirme que l’homme de théâtre et de cinéma est également homme de lettres mais La première illusion du capitaine Tramp est l’unique œuvre littéraire citée.
Le vigneron dans la cuve est dédié à Paul Claudel dont une citation, en page de garde, verset de la Quatrième Ode, explicite le titre car le contenu de ce roman ne s’apparente pas à un traité sur le travail de la vigne et du vin mais plutôt à l’ivresse verbale.
Si le vigneron n’entre pas impunément                                                                        
dans la cuve,                                                                                                                
Croirez-vous que je sois puissant à fouler                                                                  
  ma grande vendange de paroles,                                                                              
 Sans que les fumées m’en montent au                                                              
 cerveau ?

L’explicitation de la métaphore est reprise à la page 178 dans une méditation du narrateur : Et je me répondis après une lucide méditation : « Je suis semblable au vigneron du poète. Je ne foule pour vendanges que mes paroles et mes pensées. Mon ivresse me conduira-t-elle jamais sur le chemin de gloire et de soleil ? »

L’intrigue du roman est particulièrement dépouillée et se réduit à la rencontre de trois personnages Deux frères profondément attachés l’un à l’autre par une affection admirative réciproque sont séparés quand l’aîné tombe amoureux d’une femme d’une beauté surnaturelle. Le cadet se décide à leur rendre visite dans le château de leur enfance quelques années plus tard et tombe à son tour sous le charme de cette femme exceptionnelle et mystérieuse qui lui fait découvrir la beauté des œuvres d’art et de la nature. Il résiste à cette passion qui transforme sa vision du monde et décide de partir. Les deux frères sont de nouveaux séparés.
Le cadre de l’histoire ressemble à celui d’un conte, hors du temps et loin du monde dans un château perché sur le flanc d’un massif alpin et proche d’une forêt propice aux chevauchées. Aucune indication n’est donnée sur le personnel nécessaire à l’entretien de la vaste demeure, de ses dépendances et de son parc immense et fleuri. Tous les problèmes matériels du quotidien semblent réglés par une baguette magique tenue par une main invisible.                                                                          
Le retour à la réalité est cependant brutal quand le narrateur, la veille de son départ est averti par son aîné de l’assassinat de Benvenuto Caligharni « le jeune apôtre qui portait par l’Europe entière la noble parole d’amour. » et « les esclaves courbés continueront de flétrir l’univers et l’œuvre d’amour de Benvenuto Calighardi s’est achevée dans la mort et dans le sang. »  Cette irruption de « la Mort dans le château » rappelle aux deux frères toute la misère du monde : « Et pourtant, l’immense misère des hommes dure depuis des siècles ! Dans la grande ville industrielle, les hordes d’ouvriers glissent au petit jour vers les prisons de brique rouge dont les cheminées vertigineuses crachent une fumée âcre qui se répand alentour et noircit les visages. Si la lumière naissait dans une telle nuit ? Par les taudis des quartiers pauvres, la maladie, la pauvreté, la faim, la mort font une lugubre procession. Et l’immense misère des hommes attend que se lèvent les apôtres qui entraînent les foules à leur suite ! »

Le récit du narrateur en trois parties - Je te parlerai des attentes, Le Dieux ténébreux et La feuille sibylline - composées chacune de cinq ou six chapitres, s’articule donc entre son arrivée et son départ du château pour aller retrouver le monde des hommes, l’animation d’une ville méridionale, les champs, la mer, le soleil avec «  le sentiment irrésistible que cette joie triomphale ne pouvait être faite que pour la magnificence de la vie. »                                                                                                                              
Chaque partie de ce récit à la première personne est précédée d’une citation d’André Gide  pour les deux premières et de Paul Claudel pour la troisième suggérant la lecture de ces deux auteurs pour en éclairer la compréhension car  la narration comme les dialogues sont entrecoupés de méditations sur l’amitié fraternelle, la jeunesse, la grâce et la beauté d’une femme énigmatique, les livres et la pensée, la vie, la souffrance, les dangers du progrès, la mort et la création artistique comme réponse possible aux diverses interrogations : « La vie qui s’achève est pareille à l’œuvre qui se termine. Alors on voit l’ensemble, cet ensemble, cette totalité sans lesquels il n’y a pas de compréhension, de beau possible ! Une vie qui continue, c’est un marbre inachevé, une symphonie interrompue, un poème tronqué. Mais, quand le rideau tombe, on pense, on revoit, on comprend, on recrée. »                                                                                                                                      
 Le vigneron dans la cuve, second roman de Jean Tedesco semble indiquer son choix de se consacrer ensuite au théâtre et au cinéma.
                                                                                              Hélène Charpentier.


Dernière édition par charpentier hélène le Jeu 4 Sep - 13:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Jeu 4 Sep - 13:25

Merci, Hélène, pour ce compte rendu qui est très précis et d'autant plus intrigant; J'avoue que "le château" me semble un lieu un " topic" on va dire, qui évoque irrésistiblement le symbolisme; l'ensemble de ce que tu évoques me fait penser à un roman poétique, un peu semblable à ce qu'écrivait Julien Gracq; ( Un balcon en forêt , Au château d'Argol , Le rivage des Syrtes )
C'est un écrivain à découvrir, et ses relations Pitoëff notamment, attestent sa personnalité d'écrivain; en effet, le théâtre du Vieux Colombier était connu pour la création d'oeuvres novatrices, souvent du théâtre poétique; la période de sa création littéraire a été une période de grande effervescence intellectuelle, artistique, poétique et romanesque;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Jeu 4 Sep - 13:50

Oui, ce roman m'a fait penser à Pélléas et Mélisande de Maeterlinck. On retrouve les deux frères aimant la même femme ainsi que la présence du château, d'une fontaine et de la forêt. Les noms des personnages renvoient à la Grèce antique : Phillippe est l'aîné, Antoine est le cadet et la femme extraordinairement belle au regard d'émeraude se prénomme Hélène. Les références à Claudel renvoient effectivement au mouvement symboliste que je ne connais très peu mais je pense qu'il y aurait une recherche à faire sur ce point. Certains thèmes renvoient au roman précédent La première illusion du capitaine Tramp comme l'amitié profonde unissant deux personnes dans un lieu agréable et clos en dehors du monde, contrastant ensuite avec la violence, l'horreur et l'injustice. Le personnage de Calighardi peut faire à Jaurès...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Jeu 4 Sep - 15:36

Je n'en ai pas eu le temps, je vais consulter mes anthologies sur le XXème siècle; les années du début du siècle, sont foisonnantes et complexes = il y a un essor de la pensée Européenne, avec une grande effervescence dans l'Europe de Vienne et Prague = Kafka, Robert Musil, l'auteur de La montagne magique Thomas Mann , Freud; ainsi pour la musique Richard Strauss, Malher; ces écrivains et artistes sont aussi nombreux en France, Proust, Gide, Debussy, Claudel; les années de guerre voient bien sûr des "coupes sombres", mais certains écrivains Français, Giraudoux, par exemple, plaident pour la continuité de cette union intellectuelle = Siegfried et le Limousin ; ce "germanisme" lui sera violemment reproché par la suite; il faut aussi penser à l'Angleterre, Oscar Wilde, James Joyce, Virginia Woolf, etc et à l'Italie et l'Espagne;
Donc la période durant laquelle Tedesco écrit est directement issue de ces années, et, me semble-t-il, d'après ce que tu dis de lui, en sont un reflet lucide et inquiet;
N'as-tu pas envie, Hélène d'écrire sur cet écrivain, après avoir fait quelques recherches ? ce serait un excellent sujet de "thèse" ou "d'essai"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
charpentier hélène
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.


Féminin
Cancer Chien
Nombre de messages : 1538
Age : 71
Localisation : BINSON-ORQUIGNY 51700
Emploi : retraitée
Loisirs : lecture,écriture,chant choral, secrétariat association culturelle.
Date d'inscription : 11/07/2011

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Lun 8 Sep - 11:05

Pour en savoir plus sur Jean Tedesco qui fut homme de lettres, homme de théâtre et homme de cinéma, consulter le témoignage de André G. Brunelin : le cinéma vivant, le temps du Vieux Colombier de Jean Tedesco.

En tapant tous les mots en gras sur Google, on a le choix entre plusieurs références et le témoignage détaillé d'André G. Brunelin paru dans les numéros 50, 51 et 52 de la revue Cinéma d'août, octobre et novembre 1960.


L'ensemble des trois articles est très détaillé.


Dernière édition par charpentier hélène le Lun 8 Sep - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
avatar

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 7595
Age : 65
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   Lun 8 Sep - 14:37

Ah, merci, Hélène !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean Tedesco.   

Revenir en haut Aller en bas

Jean Tedesco.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -