Nota Bene
Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Un drôle de rêve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Un drôle de rêve...  Vide
MessageSujet: Un drôle de rêve...    Un drôle de rêve...  EmptySam 26 Juil - 9:23

... Que j'ai fait la nuit dernière...
C'était un gros insecte assez monstrueux, d'aspect bizarre, une tête velue avec des mandibules et des crochets et toute annelée ; un thorax très noir et aussi très velu, d'une dureté extrême, avec des protubérances aiguës ; et un abdomen immense en forme de bulle, une bulle pratiquement transparente comme l'une de ces grosses billes de verre que l'on appelle agate, dont la couleur translucide était un jaune lumineux et sale... Et cet insecte volait en zig zag, très vite et il avait de grandes ailes comme celles des cigales, et il vrombissait très fort...
Il poursuivait une espèce de très grosse mouche d'un noir bleuté, qui elle aussi volait très vite et en zig zag... La poursuite semblait devoir durer longtemps, et sans cesse la grosse mouche parvenait à s'esquiver au moment où l'une des mandibules extensibles du gros insecte se projetait en s'allongeant...
Enfin, à un certain moment, l'espèce de grosse mouche se fatigua, son vol devint moins assuré, et elle fut dans un premier temps piquée à l'abdomen, puis encore plusieurs fois atteinte jusqu'à être complètement paralysée et comme immobilisée en plein vol... Alors le gros insecte monstrueux se saisit de la grosse mouche et l'enferma entre ses longues pattes repliées comme des serres, poursuivit son vol bruyant et lourd mais très rapide, sans doute en direction de quelque repère...


_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Un drôle de rêve...  Vide
MessageSujet: Re: Un drôle de rêve...    Un drôle de rêve...  EmptyMer 3 Sep - 12:19

... Et voici un autre rêve, ou plutôt deux rêves l'un après l'autre durant le même moment de la nuit (nuit de lundi à mardi dernier)... C'est curieux je fais certaines nuits deux catégories complètement différentes, de rêves :
-Le cauchemar proprement dit, le "mauvais rêve", celui par exemple, de mauvaise digestion-travail du foie (c'est la raison pour laquelle le soir je mange peu et surtout pas de chocolat à 10 h du soir)... Ces cauchemars là, ils sont horribles et absurdes, sans queue ni tête, et je ne m'en rappelle jamais sauf parfois quelques bribes éparses... Et je les fais, ceux là, toujours vers 1h/2h, soit environ deux heures après m'être couché...
-Le rêve "philosophique" ou "de situation" et qui lui "a du sens" (ou même le rêve "visionnaire"), dont je me souviens après dans le moindre détail, qui me marque... Ces rêves là je les fais toujours en fin de nuit, vers 4h, 5h...

Voici (nuit, vers 4h et 5h, le mardi 2 septembre 2014) :


Le premier :

Cela se passe peut-être dans les années 2080 ou au delà de 2100, je ne sais pas... Je suis âgé d'environ 25 ans... Est-ce dans "une autre vie" après celle que je vis depuis 1948 ? (Si je vivais centenaire -jusqu'en 2048- alors cette "autre vie" après celle que je vis, serait trop proche pour que, dans le rêve, ce que je vais raconter puisse se situer entre 2080 et 2110)...
Toujours est-il que ce que j'ai vu dans le rêve se situe dans le futur, dans un environnement urbain, une grande ville d'Australie...
Cela se passe à l'aéroport de cette grande ville...
Des halls immenses, de grandes structures de verre et de métal, des couloirs aménagés menant à des salles de différents contrôles de police, de douane et autres... Curieusement, il n'y a pas d'affluence, pas de grande foule de voyageurs...
J'arrive de... Je ne sais d'où... De loin, sans doute... J'étais dans l'avion depuis plus de dix heures...
Les contrôles sont longs et sévères...
Enfin je me trouve dans le grand hall dont les immenses portes vitrées donnent sur l'extérieur de l'aéroport...
Ma mère m'attend, près de la station du tramway aérien, un tramway se déplaçant sur un seul rail. Tout autour, des gratte-ciels, de larges avenues, d'étranges structures géométriques surmontées de flèches d'acier, lumineuses, et des constructions en métal et verre... Ma mère vit en Australie, dans cette ville... Elle semble âgée d'à peine 40 ans... Elle est vêtue d'un imperméable jaune citron, au tissu très agréable au toucher, qui ne se froisse pas, souple, doux, léger, d'excellente coupe, très chic très classe...
Je n'avais pas revu ma mère depuis plusieurs années, je suis très ému, je ne sais quoi dire... C'est un moment étrange, émouvant... C'est curieux : je sais que c'est ma mère, mais en même temps j'ai l'impression que je la vois pour la première fois... Elle prend mon petit sac de voyage, tourne son visage vers moi... C'est vraiment elle... Mais il y a quelque chose de totalement intemporel, dans ce moment là, dans ce visage, dans cette silhouette de femme vêtue de cet imperméable... Elle le porte boutonné, fermé, avec une ceinture passée peu serrée en dessous de la taille, le col relevé...
Le rêve prend fin au moment où j'emprunte avec ma mère les marches de l'escalier de fer qui mène tout en haut de l'arche sur laquelle se tient la plateforme-quai du tramway aérien...


... Très curieusement, l'imperméable jaune dont ma mère était vêtue, ressemblait à celui que ma femme avait acheté en automne 1984, deux mois à peine après le décès de ma mère le 26 août 1984...
Si ma mère portait cet imperméable boutonné/fermé avec la ceinture juste au bon niveau et pas trop serrée, ma femme le portait ouvert, avec la ceinture accrochée derrière et relâchée...
Je me rappelle avoir été ravi et fort ému, lorsque je vis pour la première fois, ma femme dans cet imperméable qui lui allait si bien...
Les dimanche après midi de cette époque, en automne 1984, on était si inconsolables ma femme et moi, de la disparition de ma mère, que nous nous rendions "pour éviter de ruminer" dans une brocante à Fraize près de Saint Dié, voir du monde, et ensuite on allait dans une discothèque (seulement pour écouter la musique et voir les gens danser, et prendre une consommation)... On entendait entre autres chansons, airs... "Toute première fois", de Jeanne Mas...

Le deuxième :

Je suis dans un long trajet en voiture avec ma femme.
Un arrêt dans une ville où se tient un vide grenier. Ma femme achète une très grosse lessiveuse pour un prix dérisoire... Il faut trouver une place pour la lessiveuse dans la voiture déjà surchargée de sacs, de paquets, de valises...
Dans cette lessiveuse, un homme d'un mètre soixante dix (donc moi) tiendrait debout et ses épaules seraient à la hauteur du bord de la lessiveuse.
Cette énorme lessiveuse avait visiblement, souvent et longtemps servi, puisqu'elle était toute enduite d'une suie épaisse formant une croûte striée de rayures...
Je ne me voyais pas "faire une scène à ma femme" pour cet étrange achat et je me suis dit "on fera comme on pourra"...

... La seule personne décédée, de ma famille ou ami(e)s proches, que j'ai vue dans un rêve, juqu'à présent, c'est ma mère... En effet, je ne vois jamais en rêve une personne décédée que j'ai connue, même une personne très proche...
Et ma mère m'est ainsi apparue dans des rêves, plusieurs fois déjà... A chaque fois, j'étais âgé au maximum d'une trentaine d'années, et, très curieusement les histoires qui venaient dans le rêve, comme d'étranges courts métrages, se situaient toutes en des temps, en des époques superposées, imbriquées les unes dans les autres... Parfois aussi cependant, les histoires ne se situaient, comme celle qui m'est venue récemment, que dans le futur et sans autres personnages de ma connaissance... Et les lieux également, se trouvaient superposés, imbriqués les uns dans les autres... Il y avait à la fois, en même temps, du récent et de l'ancien mélangés... Mais la constante dans chacun de ces rêves, c'était l'âge que j'avais, entre 25 et 30 ans, et le visage de ma mère qui n'avait pas d'âge... Toutes les autres personnes qui m'apparaîssaient dans le rêve où je voyais ma mère, étaient des personnes vivantes, d'hier ou d'aujourd'hui, de ma famille, de mes connaissances...
C'étaient de bien étranges situations, et dans des époques imbriquées les unes dans les autres, tout à fait surréalistes mais pas du tout effrayantes bien au contraire, et il se dégageait de ces rêves une atmosphère, une impression qui me laissait au réveil, comme en exil dans un pays étranger...

_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Elisabeth
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Ecrivain Néophyte de Polars Bizarres
Elisabeth

Féminin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 9472
Age : 66
Localisation : BRUGUIERES
Emploi : Professeur
Loisirs : lecture cinéma peinture cuisine jardinage déco home
Date d'inscription : 05/05/2013

Un drôle de rêve...  Vide
MessageSujet: Re: Un drôle de rêve...    Un drôle de rêve...  EmptyMer 3 Sep - 13:36

Ils doivent avoir un sens, ces rêves ? que tu dois pouvoir élucider, intuitivement....
En tous cas, ils sont en accord - si tu me permets cette remarque- avec ta personnalité d'écrivain;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yugcib
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
Littérophage Nota Beniste Yugcibien - Specimen Unique
yugcib

Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 8206
Age : 71
Localisation : 186 route d'audon, 40400 TARTAS
Emploi : Sans activité
Loisirs : Vélo, promenade, littérature, écriture
Date d'inscription : 16/10/2005

Un drôle de rêve...  Vide
MessageSujet: Re: Un drôle de rêve...    Un drôle de rêve...  EmptySam 20 Sep - 21:52

... Celui là (encore tout récent) :

Je me trouvais dans une pièce complètement fermée fenêtres, volets, porte. Il faisait nuit... Il y avait un grand matelas par terre, qui tenait presque toute la surface de la pièce. J'étais étendu contre une cloison de la pièce, le bord du matelas me serrant, et un chat, un gros matou qui ne me quittait jamais, était pelotonné sur mon ventre, ronronnant... Tout à coup, un type ouvre la porte, et retourne le matelas de telle sorte que j'étais, avec le chat, étouffé, écrasé par le matelas, ne pouvant plus faire le moindre mouvement, ni me dégager... J'entends claquer la porte, le type s'en va... Après, du temps passe, je ne sais plus, ça me fait comme dans l'ascenseur qui n'arrête pas de descendre 1er, 2ème, 3ème, 7ème... sous sol, c'est de plus en plus noir et étouffant, le minou ne ronronne plus, je réalise que je vais mourir comme enfermé dans une bulle de roche qui rétrécit en augmentant d'épaisseur... Mais je me réveille et le jour n'est pas loin...
_________________
"Nous ne pouvons savoir! Nous sommes accablés d'un manteau d'ignorance et d'étroites chimères! [Arthur Rimbaud]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yugcib.e-monsite.com
Contenu sponsorisé




Un drôle de rêve...  Vide
MessageSujet: Re: Un drôle de rêve...    Un drôle de rêve...  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Un drôle de rêve...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: LES PETITS MONDES MAL PENSANTS ET POLITIQUEMENT INCORRECTS DE CERTAINS NOTA BENISTES :: Le Coin de Yugcib -