Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Cas 39 - Christian Alvart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 64350
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Cas 39 - Christian Alvart   Jeu 8 Jan - 18:21



Titre original : Case 39

Titre français : Le Cas 39

Réalisateur : Christian Alvart

Scénario : Ray Wright

Photographie : Hagen Bogdanski

Montage : Mark Goldblatt

Musique : Michl Britsch

Genre : Horreur / Thriller

Studios : Paramount Pictures

Pays d'Origine : USA - 1er octobre 2010

Date de sortie en France : 06 juillet 2010 (En DVD)

Durée : 105 mn

Audio : anglais, français

Sous-titres : français, anglais, néerlandais

Sous-titres pour malentendants : néant


Rôles Principaux : Renée Zellweger (Emily Jenkins) - Jodelle Ferland (Lilith Sullivan) - Bradley Cooper (Douglas J. Ames)


Calamiteux. Je ne trouve pas d'autre adjectif et pourtant, vous savez bien combien je suis gentille par nature. Je sais bien que notre société ne respecte plus ni Dieu, ni Diable, rien que l'argent, mais tout de même ... J'appartiens à une génération qui voyait le Bien comme le Mal traité avec un minimum de respect par les pontes cinématographiques. Le Bien, c'est vrai, finissait un peu par taper sur le système (surtout dans les vieux films Wink ), le Mal finissait en général très ... mal mais faisait très bien son boulot : bref, deux vrais professionnels. Il faut dire que, depuis le temps qu'ils hantent l'Homme, ils connaissent la musique.


Avec "Le Cas 39", nous tombons en outre sur l'exemple le plus délicat à traiter en matière d'incarnation du Mal : l'incarnation enfantine. En l'espèce, une jolie petite fille brune, très sage, avec des yeux noirs au pli un peu asiatique (enfin, sous certains éclairages), un petit ange baptisé (euh ? L'est-elle, au fait, baptisée, c' t' enfant ? ) bon, alors, nommé "Lilith." Quand on sait que "Lilith" était un démon femelle et qu'elle fut la première épouse d'Adam, qu'il arrive aussi à ce nom de symboliser, en astrologie, la fameuse "Lune Noire" qui marque l'une des épreuves-clefs de notre existence, et qu'on l'associe aussi à Hécate et à Séléné, on voit tout de suite la ficelle, énorme comme l'une des défuntes Twin Towers (excusez-moi mais, aujourd'hui, j'ai de bizarres réminiscences. Le Malin rôde, sans nul doute ... )

Notre pauv' petite Lilith est, paraît-il, maltraitée par ses père et mère. Il faut dire que, dans un premier temps, ces deux-là paraissent bien bizarres au spectateur innocent et naïf. Pour tout dire, n'ayons pas peur des mots : ils sont même carrément givrés . La preuve : ils finissent par droguer Lilith et par l'enfermer dans leur four à gaz pour la brûler. A côté de ça, le destin réservé à Freddy Krueger par des parents en colère, histoire dont je vous parlais l'autre jour, passerait presque pour une joyeuse farce de potaches en goguette ... Bourré

A temps, comme de juste, arrive la police en la personne d'un ami - très musclé - de l'assistante sociale - moins musclée, mais c'est normal : c'est Renée Zellweger - et la petite Lilith est sauvée. petitange


Ouf ! On respire, on se congratule, on met les deux affreux parents à l'asile - vous leur voyez une autre place possible, vous ?  - et puis, l'assistante sociale, qui est hyper-gentille (un peu nunuche mais hyper-gentille, j'insiste ), trouve le moyen d'"adopter" provisoirement la pauv' petite Lilith. Ah ! mes amis, c'est-y pas beau, une pareille histoire ? Sniffsniff Sniffsniff On se croirait au pays des Bisounours !

Sauf que ...

La pauv' petite Lilith n'est pas ce que l'on croit.  Nyarknyarknyark Sur ce plan, d'ailleurs, nul ne saura vraiment ce qu'elle est ou a été. Aucun effet spécial - oui, je sais, je me plaignais l'autre jour qu'on en abusait mais là, c'est tout le contraire : si seulement le réalisateur avait expliqué à sa petite actrice qu'il fallait être un peu plus expressive, je ne râlerais pas. Mais non. Rien. Visage fermé. Yeux curieux. Sourire éternellement gentil. A peine, de temps en temps, un léger froncement de sourcils.  L'"horreur" culmine quand, un jour, devant une colère de sa nouvelle "mère adoptive", la pauv' petite Lilith prononce une phrase avec une voix d'homme. Bouh ! Que j'ai eu peur ! Je vous raconte pas ! affraid Moi qui ne consens à revisionner "L'Exorciste" - le 1 - que s'il y a au moins vingt personnes avec moi ! ...

Seule conclusion possible : si Lilith est bel et bien un démon, ce n'est pas celui de la Colère, c'est sûr ! :ehben: Tenez, un autre exemple : comme tous ses parents successifs finissent par se barricader dans leur chambre pour se protéger de ses grands yeux doux et de sa possessivité vraiment pot-de-colle ambulant, elle est bien obligée, cette pauvre petite, d'enfoncer les portes. :rigoltourne: C'est très impressionnant : on voit le bois se fendiller peu à peu, il y a aussi le bruitage mais alors là, je vous le certifie, rien à voir avec le Nicholson halluciné de "Shining" et encore moins avec le merveilleux effet spécial de la porte dans "La Maison du Diable" de Robert Wise. Le bois tremble, nous, pas. Surtout que, la porte défoncée, que trouve-t-on derrière ?

... Gagné !  Respect La toujours mignonne pauv' petite Lilith, avec pas un seul cheveu en bataille et pas un pli de sa chemise de nuit froissé ! allgreen

Finalement, Emily (la gentille assistante sociale) met le feu à sa maison après y avoir enfermé Lilith - futée, hein, l'assistante sociale ? thumleft . Mais Lilith - à notre avis, ce doit être un esprit du feu, voyez ... :study: - n'était pas dans la chambre et c'est une Emily horrifiée qui se voit contrainte de chercher un motel pour la nuit afin que la pauv' petite Lilith ne dorme pas dans la rue.

Et c'est là que le scénariste a un coup de génie - si :langue: Il trouve enfin ce que Lilith redoute le plus au monde : les courses en voiture déjantées. Emily-Renée Zellweger branche le turbo, elle écrase le champignon, c'est épique, c'est homérique ...  :clégal: et hop ! tout le monde bascule dans un lac - ou un fleuve, enfin, un truc avec beaucoup d'eau. Je vous laisse à imaginer l'horreur pour un esprit du Feu ! Toute cette eau : brrr ! ...

Ah ! Re-ouf ! Et on re-respire ! Enfoncée, la pauv' ... l'odieuse petite Lilith ! :langue: Notez bien, elle l'avait cherché, hein ! ... finger


Eh ! bien non, la voilà encore, la Démoniaque, qui sort le bras de la voiture et qui essaie d'entraîner Emily avec elle dans la mort. Oh ! Que c'est long et atroce, ce combat ! Un suspens équivalent, pour le moins à celui du "Silence des Agneaux" - non, je rigole ... Mieux vaut rire que pleurer, surtout aujourd'hui, comprenez-moi bien. Mais le Bien - en la personne de la gentille assistante sociale, vous me suivez toujours ? :poingordi: - triomphe et l'on voit Renée Zellweger se hisser - ah ! que c'est dur, tout de même - hors de l'eau, après avoir laissé le Mal tout au fond.

Maintenant, pourquoi Lilith avait-elle tant peur des voitures qui roulent vite, ça, on ne le saura jamais. (Mais si vous voulez mon avis, elle ne devait pas avoir un seul atome de démon de l'Air en elle.  :talkingdevil: ) Parce que, en plus - mais pas besoin d'être ange ou démon pour le deviner - il n'y a évidemment aucune "chute" - hormis celle, pour la bonne cause, de l'automobile dans le lac ou le fleuve ou le machin aqueux.

Du coup, je me suis dit : "MDV, ma fille, demain, sûr, tu fais appel à un pro, à un vrai : tu te passes "Freddy" de Wes Craven ! Une horreur comme ce "Cas 39", c'est un truc à baliser toute la nuit en se rappelant toutes les scènes idiotes, du générique au mot "Fin". Ce n'est pas ça qui arrangera ta tension ou ton stress !"

De "Freddy", on en reparle bientôt. Et bonjour chez vous !
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Cas 39 - Christian Alvart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -