Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Esther - Jaume Collet-Serra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 62606
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Esther - Jaume Collet-Serra   Lun 12 Jan - 12:35




Titre original : Orphan

Titre français : Esther

Réalisateur : Jaume Collet-Serra

Scénario : David Leslie Johnson (pour le scénario) & Alex Mace (pour l'histoire)

Photographie : Jeff Cutter

Montage : Timothy Alverson

Musique : John Ottman

Genre : Horreur / Thriller

Studios : Warner Bros

Pays d'Origine : USA - 2009

Date de sortie en France : 2009

Durée : 118 mn

Audio : anglais, français, castillan

Sous-titres : français, anglais, néerlandais, castillan, danois, finnois, norvégien, portugais, suédois

Sous-titres pour malentendants : néant


Rôles Principaux : Vera Farmiga (Kate Coleman) - Peter Sasgaard (John Coleman) - Isabelle Fuhrman (Esther Coleman) - Jimmy Bennett (Dany Coleman) - Aryana Engineer (Maxine Coleman) - CCH Pounder (Soeur Abigaïl)


Alors là, chapeau bas   On m'avait dit qu'Esther était une fille qui tenait ses promesses et savait vous étonner et même vous stupéfier. Moi, en bonne cinquantenaire que je suis, je me disais : "Ca reste à voir ! Une super-publicité et une super-bande-annonce ne font pas toujours un super-film." Eh ! bien, j'avais tort parce que, d'un bout à l'autre, ce thriller - je le rangerais personnellement plus dans cette catégorie que dans l'horreur, je crois bien que le mot "horreur" a été ajouté pour attirer un peu plus de monde Wink  - est mené de main de maître, par un réalisateur qui y croit et des acteurs, y compris et surtout peut-être le trio d'enfants, qui "y sont."

Que dire notamment de la jeune Isabelle Fuhrman, sinon qu'elle EST Esther plutôt deux fois qu'une !   Sa performance, en enfant de dix-douze ans, puis en ..., est d'autant plus remarquable qu'elle ne perd jamais un seul pouce de naturel, demeurant crédible dans les deux cas et ne forçant nullement sur les grimaces trop inquiétantes qui auraient pu, en effet, faire basculer ce film dans le genre horreur. Une actrice à suivre, il n'y a aucun doute là-dessus. Signalons au passage qu'elle devrait tenir le rôle principal dans l'adaptation de "Cell" de Stephen King.

Avec ça, le scénario fonce avec détermination vers un objectif bien précis sur lequel le spectateur a parfois quelques doutes (après tout, cette petite est peut-être possédée par un esprit malin ? ) mais qui, quand on lui rentre enfin dedan, n'a rien à voir avec le fantastique ou l'épouvante. Et quand je dis "quand on lui rentre dedans ", c'est qu'on ne l'aperçoit vraiment que dans les toutes dernières minutes. Pas d'effets de gros sabots fourchus dans la neige - il y a énormément de neige dans "Esther" qui rime d'ailleurs avec "suaire" - pas de grimaces sataniques (on frémit un peu quand on voit que le livre-fétiche de notre jeune héroïne est une vieille Bible noircie par le temps mais quand on y découvre six ou sept photographies d'hommes en âge d'être son père, on se calme vite), pas de crises d'hystérie malvenue mais une horrible psychiatre culpabilisatrice à souhait (un seul conseil : devant ce genre de psys : fuyez ! affraid ), un mari qui doute, une épouse qui, elle, n'a plus aucune illusion, une petite fille sourde-muette mais très fine, qui comprend bien vite qu'Esther la manipule, un jeune ado qui, lui, justement, refuse de se faire manipuler et risque d'y perdre la vie, une belle-mère plus belle-mère qu'on n'aurait osé le rêver, une cohérence pratiquement absolue de la première à la dernière scène, tant dans les dialogues que dans les interactions des comédiens, bref, un petit régal.

Attention ! Ce n'est peut-être pas un film appelé à faire date mais il restera une référence, je pense, en matière de thriller élégant et crédible. Pour l'horreur, c'est autre chose, nous l'avons déjà dit. Esther est aussi "humaine" que vous et moi ; si le Mal est bien présent dans le film, il suit, lui aussi, les chemins établis et ne s'égare ni du côté de chez Freddy, ni du côté d'Alien. C'est une espèce de "mal au quotidien", de "mal décent", de mal non pas banal mais qui peut, malheureusement, s'incarner il est vrai dans des cas d'exception.

Donc, si vous voulez une soirée thriller - j'insiste, oui, je sais, je suis lourde, hein ? - de qualité, pensez à "Esther." Vous verrez : elle se montrera à la hauteur.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron


Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. 
Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. 
Pierre Desproges

https://www.notabeneculturelitteraire.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Esther - Jaume Collet-Serra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -