Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilPortailCalendrierÉvènementsGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

 

William Boyd.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



William Boyd. Vide
MessageSujet: William Boyd.   William Boyd. Icon_minitimeVen 22 Juil - 21:24

Je suis surprise de ne voir aucune rubrique ouverte au nom de cet auteur qui excelle autant dans les nouvelles que dans les romans. Je crois même que je préfère ses nouvelles car il a l'oeil, le sens du détail qui fait mouche, qui fait sourire ou éclater de rire.

Son dernier recueil est phénoménal car il joue sur bien des formes littéraires. On dirait qu'il s'ingénie à tout essayer à la grande joie de son lecteur ravi. Si vous ne l'avez jamais lu, son dernier recueil La Femme sur la plage avec un chien édité au Seuil vaut le détour !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
Invité



William Boyd. Vide
MessageSujet: Re: William BOYD   William Boyd. Icon_minitimeVen 22 Juil - 21:43

Calou a écrit:
Je suis surprise de ne voir aucune rubrique ouverte au nom de cet auteur qui excelle autant dans les nouvelles que dans les romans.

ben oui ! bien sûr ! mais on va parler d'un Anglais sous les tropiques par exemple. D'autant que c'est très amusant, mais on lemettra en romans anglo-saxons Wink
Revenir en haut Aller en bas
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Masques de Venise

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65657
Age : 59
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

William Boyd. Vide
MessageSujet: Les Nouvelles Confessions - William Boyd.   William Boyd. Icon_minitimeMar 21 Mar - 13:12

William Boyd. Nouvel10

The New Confessions
Traduction : Christiane Besse


Né au Ghâna mais d'origine écossaise et de nationalité anglaise, William Boyd appartient sans conteste à cette catégorie de romanciers qui peuvent se flatter d'être des "faiseurs de mondes" autant que le furent Dickens ou Balzac.

A l'origine des "Nouvelles Confessions", la lecture des "Confessions" de Rousseau qui sera, pour John James Todd, prisonnier des Allemands pendant la Grande guerre, une bouffée d'oxygène telle qu'elle en marquera le reste de son existence.

C'est un peu par hasard que John a devancé son appel en 1917. Il fuyait en fait certaines déceptions affectives qui constituent le tout début du roman. Après une montée au front où l'essentiel de son unité se fait descendre dans des conditions aussi horribles que vous pouvez l'imaginer, il se retrouve au service cinématographique de l'armée, ce qui sera le point de départ de sa carrière professionnelle. John James Todd est en effet appelé à devenir l'un des plus grands - et des plus malchanceux - maîtres du muet. Fidèle à Jean-Jacques, c'est sur l'oeuvre majeure de celui-ci  qu'il bâtira sa réputation et son chef-d'oeuvre : "Les Confessions - Première partie."

Pourquoi "Première partie" ? Parce que, tout comme dans les oeuvres d'un Stroheim ou d'un Abel Gance, les exigences du metteur en scène ne cessent d'allonger les délais et, partant, le coût de la production. Cette soif de perfection sera la malédiction de Todd puisque ces lenteurs et ces retards feront sortir son film au moment même où "Le Chanteur de Jazz" crève l'écran.

D'Edimbourg à l'Espagne, de la République de Weimar à la Chasse aux sorcières de l'Amérique des années 50, le reste de la vie de notre héros est à l'avenant. Pourtant, le lecteur ne peut s'empêcher de sourire et même de rire bien souvent, tant le romancier distille d'humour dans cette "auto-biographie fictive" alerte aux personnages riches et au style fluide.


Bref, si vous n'avez jamais entendu parler de William Boyd, c'est le moment de le découvrir.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




William Boyd. Vide
MessageSujet: Re: William Boyd.   William Boyd. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

William Boyd.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: MODESTE PANORAMA DE LA LITTERATURE :: Littérature Anglo-saxonne et anglophone (sauf Pays celtes & USA) -