Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  Évènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Fragile - Jaume Balagueró

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 64504
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Fragile - Jaume Balagueró   Mar 10 Fév - 20:11



Titre original :   Frágiles

Titre français : Fragile

Réalisateur : Jaume Balagueró

Scénario :  Jaume Balagueró & Jordi Galcerán

Direction Artistique :  Alain Bainée & Iñigo Navarro

Photographie : Xavier Jiménez

Montage : Jaume Martí

Costumes : Patricia Monné

Musique : Roque Baños

Genre : Horreur

Studios : Filmax

Pays d'Origine : Espagne - 14 octobre 2005

Sortie en France : 14 avril 2006 (TV)

Durée : 93 mn

Audio : anglais, français

Sous-titres : français

Sous-titres pour malentendants : néant

Rôles Principaux : Callista Flockhart (Amy Nicholls) - Richard Roxburgh (Robert Marcus) - Elena Anaya (Helen Perez) - Yasmin Murphy (Maggie) - Colin McFarlane (Roy) - Daniel Ortiz (Matt) - Susie Trayling (Susan) - Lloyd F. Booth Shankley (Simon) - Michael Gatward (David) - Scarlet Carey (Emma) - Cameron Antrobus (Jimmy) - Olivia Bjork (Linda) - Michael Gatward (David) - Fergus Riordan (Richard)


Oui, je sais, vous devez me trouver bien obsédée par les films d'horreur, ces temps-ci. Mais ça passera et je vous promets que, très bientôt, vous aurez la fiche de "La Leçon de Piano" - par exemple et, dans la rubrique voisine, celle de "La Nuit du Carrefour" de François Villiers. Pour les amateurs, j'attends même en cadeau quelques DVD INA de la série "En Votre Ame & Conscience" dont le procès d'Hélène Jégado . Seulement voilà, ce week-end, je n'ai pratiquement regardé que de l'épouvante ou ce qui est étiqueté comme tel.

Ainsi, ce "Fragile", production espagnole de grande qualité - un glauque sublime, une pluie de studio plus britannique que nature, une interprétation toute en souplesse et en retenue, un scénario bien pensé avec une minuscule astuce  à la fin qui permet de comprendre pourquoi Amy et le Dr Marcus ne parvenaient pas à retrouver le dossier qu'ils cherchaient et, cerise sur le gâteau, une fin qui aurait frôlé la gnangnanteterie absolue  sans la volonté du réalisateur de ne pas y tomber, sans aussi, soulignons-là encore, le jeu des deux comédiennes principales, Callista Lockhart et Yasmin Murphy.

Après les maisons et la voiture hantées, nous voici donc dans un hôpital hanté - vous vous rappelez, au fait, l'admirable "L'Hôpital et ses Fantômes" de Lars von Triers ? Il faudra qu'on trouve le moyen d'en reparler. Wink Plus précisément, il s'agit du second étage de cet hôpital situé sur l'ïle de Wight. Cet étage a été condamné à la suite d'un drame - et d'un scandale énorme - dont nous n'aurons connaissance qu'à la toute fin. Mais il va de soi qu'on se doute bien que quelque chose a dû se passer à cet étage-là. Mais quoi ? scratch

Quand débute le film, plus des deux tiers des enfants soignés dans le centre ont été évacués vers l'Hôpital St-James, plus salubre. Mais, en raison de conditions météorologiques déplorables, il y reste encore une mini-équipe de soins et un tout petit groupe d'enfants, dont la petite Maggie, qui souffre de mucoviscidose. Embauchée pour assurer le service de nuit après la démission d'une certaine Susan, qui a sombré, semble-t-il, dans une brutale dépression après les difficultés rencontrés lors du départ du jeune Simon, la nouvelle infirmière, Amy, se lie justement avec la petite Maggie et celle-ci lui fait des confidences sur "la fille-mécanique" qui hante le second étage et qu'elle a vue. Elle n'a d'ailleurs pas été la seule à la voir. Le problème, c'est que les enfants - et les adultes - l'ayant aperçue sont tous morts. Susan est la dernière en date parmi les adultes : elle meurt quelques jours plus tard dans un accident de la route.

Peu à peu, le spectateur comprend que la petite Maggie dit bien la vérité. Il comprend aussi que le personnel restant, et qui a connu l'hôpital avant la fermeture du second étage, préfère se voiler la face alors que, tout en haut, avec le départ annoncé du reste des enfants, la colère et l'amertume de l'entité montent en intensité et en fureur.

Vous en dire plus serait vous dévoiler tout ce qui fait la force de l'intrigue imaginée par Jaume Balagueró et son équipe. Et ce serait fort dommage si vous n'avez pas encore visionné ce film. Pour les âmes sensibles, je signale que le cinéaste recourt très peu au gore - encore ces scènes s'expliquent-elles par la façon dont, dans les années cinquante, on traitait la maladie osseuse, extrêmement rare, dont souffrait notre entité, alors une petite fille bien vivante. J'ajouterai que, sans prêchi-prêcha dans un sens ou dans l'autre, le réalisateur affirme sa croyance en une vie après la Mort et aussi ... autre chose. Cette autre chose qui, filmée dans d'autres circonstances, eût pu paraître bébête et ridicule alors que, dans "Fragile", elle nous force à penser à ceux que nous avons aimés, qui ne sont plus et qui, pourtant, certains jours ... Comme un souffle ou une main délicate qui se pose sur votre épaule pour vous réconforter ou simplement pour vous faire savoir qu'ils vous aiment toujours ...

"Fragile", un drame humain bien plus qu'un film d'horreur. Je vous le recommande chaudement.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Fragile - Jaume Balagueró

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -