Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  ÉvènementsÉvènements  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

Le Rite - Mikael Håfström

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 65549
Age : 58
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Le Rite - Mikael Håfström   Mar 3 Mar - 20:02




Titre original : The Rite

Titre français : Le Rite

Réalisateur : Mikael Håfström

Scénario :  Michael Petroni, d'après le reportage de Matt Baglio : The Rite : The Making of A Modern Exorcist

Direction de la photographie : Ben Davis

Direction artistique :Lóránt Jávor et Stuart Kearns

Montage : David Rosenbloom

Décors : Peter Walpole

Costumes : Carlo Poggioli

Musique : Alex Heffes

Genre : Thriller / Drame / Horreur

Studios : Warner Bros

Pays d'Origine : USA - 28 janvier 2011


Sortie en France : 9 mars 2011, interdit aux moins de 12 ans

Durée : 114 mn

Audio : italien, anglais, français

Sous-titres : italien, anglais, français, néerlandais

Sous-titres pour malentendants : italien, anglais

Distribution : Anthony Hopkins (Père Lucas Trevant) - Colin O'Donoghue (Michael Kovak) - Alice Braga (Angeline) - Ciarán Hinds (Père Xavier) - Toby Jones (Père Matthew) - Ruger Hauer (Istvan Kovak) - Torrey DeVitto (Nina) - Marija Karan (Sandra) - Marta Gastini (Rosaria) - Andrea Calligari (Vincenzo)


Eh ! bien, voyez-vous, il y a Anthony Hopkins, au jeu relativement sobre dans les moments où son personnage est possédé par Baal - oui, rien moins que Baal soi-même. C'est, à mon sens, la seule valeur de ce film qui, pour la énième fois, raconte la fascination quasi obsessionnelle des Etats-Unis et de leur cinéma pour le rituel de l'exorcisme catholique, il est vrai profondément majestueux. Les effets spéciaux sont modestes et assez retenus, ça, ce serait le second point positif. Pour le reste ...

Que vous dire ? ... C'est d'un mou, mais d'un mou ... Il y a le jeune séminariste qui doute de sa foi (Michael Kovak) et qui, ne croyant pas en Dieu (ou se l'imaginant), ne croit du coup pas au Diable. Celui-ci, dont l'orgueil n'est pas le moindre défaut, c'est bien connu, l'a assez mauvaise - on peut le comprendre et pourtant, voyez comme c'est contradictoire, il nous est répété à  peu près toutes les cinq minutes qu'il préfère passer inaperçu. :talkingdevil:  Bien entendu, il fait alors tout pour que Kovak croit en lui. Le problème, c'est que, par voie de conséquence, voilà que Kovak croit en Dieu et se livre alors à un exorcisme gratiné sur la personne d'un père-exorciste en mauvaise posture (Père Lucas Trevant). A partir du moment où vous croyez en Dieu, il est clair que vous pouvez venir à bout de n'importe quel démon, surtout que cet imbécile de Baal, dès qu'il comprend que Kovak a été frappé par la foi, sombre dans une dépression aussi instantanée que bien imprévue chez un démon et lui sort immédiatement son nom. Or, n'importe quel diablotin de dernière catégorie vous dira que, justement, il ne faut JAMAIS, mais alors JAMAIS, révéler son nom à un exorciste.  Ce que Baal, vu son degré élevé dans la hiérarchie des anges déchus, aurait tout de même dû savoir. down

A partir de là, hosannah et réjouissons-nous, mes soeurs et mes frères ! Baal est expulsé en deux temps trois mouvements et le Père Lucas Trevant redevient le brave prêtre qu'il a toujours été - un très brave homme qui nourrit les chats abandonnés, si nombreux dans la Ville éternelle. Quant à Kovak, réconcilié avec lui-même, il rentre aux Etats-Unis et devient prêtre. Catholique. Voilà. Spécialisé, je crois, dans les exorcismes.

Ah ! c'est sûr ! On n'a pas aussi peur que dans "L'Exorcisme" première version ! Quant à Anthony Hopkins, vous direz ce que vous voudrez, mais il est bien plus terrifiant en Hannibal Lecter qu'en prêtre possédé.

On ressort donc de ce film sans s'en sentir particulièrement marqué. Quand on pense qu'il y a eu je ne sais combien d'assistants à la réalisation et qu'ils sont allés tourner jusqu'en Hongrie, eh ! bien, je me dis que, une fois encore, les légendaires Frères Warner, si bien connus pour leur avarice foncière, ont dû se retourner dans leurs tombes.

La seule question que je me pose, est la suivante : si Baal est si intelligent que ça - le Diable est toujours intelligent - comment ne s'est-il pas rendu compte que contraindre Kovak à croire en lui le faisait, ipso facto, accepter Dieu ? J'ignore ce qu'il en est du reportage dont se sont inspirés les auteurs mais franchement, la ficelle est énorme et complètement stupide. Le seul point commun entre Dieu et le Diable, c'est qu'on attend de l'un et de l'autre la plus merveilleuse subtilité. Et ce n'est pas dans "Le Rite" que vous la trouverez !

Un film à visionner une fois peut-être et puis à ranger dans le grenier. Ressortez plutôt "Le Silence des Agneaux" : là-dedans, on parle vraiment du Mal - et, jusqu'à ce jour, de manière inégalable et inégalée.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."  - 
Albert Samain

La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.

Jean Hougron

Il y a si longtemps maintenant que j'attends mon cancer, je ne vais quand même pas partir sans lui. - Pierre Desproges

Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman. - Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/

Le Rite - Mikael Håfström

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -