Nota Bene

Nota Bene

Nota Bene : La Qualité, Non La Quantité - Forum Atypique Pour & Par la Littérature - Le Forum Que Vous N'Oublierez Pas De Sitôt - Histoire & Cinéma Sont Aussi Sur Nos Etagères - Réservé Aux Lecteurs Gourmets & Passionnés - Extrémistes & Trolls S'Abstenir
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

 

La Malédiction - Richard Donner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60508
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: La Malédiction - Richard Donner   Jeu 12 Mar - 19:03




Titre original : The Omen

Titre français : La Malédiction

Réalisateur : Richard Donner

Scénario :  David Seltzer

Direction de la photographie : Gilbert Taylor

Montage : Stuart Baird

Musique : Jerry Goldsmith

Genre : Thriller / Fantastique / Horreur

Studios : 20th Century Fox

Pays d'Origine : USA - 25 juin 1976


Sortie en France : 17 novembre 1976  - Interdit aux moins de 12 ans

Durée : 111 mn

Audio : anglais, français

Sous-titres : français, anglais, néerlandais, arabe

Sous-titres pour malentendants : néant

Distribution : Gregory Peck (Robert Thorn) - Lee Remick (Katherine Thorn) - Harvey Stephens (Damien Thorn) - David Warner (Keith Jennings, le photographe) - Billie Whitelaw (Mrs Baylock, la gouvernante) - Patrick Troughton (Le Père Brennan) - Martin Benson (Le Père Spiletto) - Leo McKern (Carl Bugenhagen) - Nicholas Campbell (Le Marine)


Je sens que je vais me faire lapider par les adorateurs de cette production au ras des chrysanthèmes mais je ne puis faire autrement : pas le moindre frisson, pas la plus petite gouttelette de sueur froide   . L'interprétation est pourtant correcte (Gregory Peck et Lee Remick font ce qu'on attend d'eux mais évidemment, quelle différence avec le Lewt McCanless de "Duel au Soleil" pour l'un  drunken drunken et la Laura Manion d'"Autopsie d'un Meurtre" pour l'autre  ). Cependant, il faut le souligner, dans un rôle quasi muet, à l'exception de quelques hurlements du plus heureux effet, le jeune Harvey Stephens qui, selon ce qu'on dit, agressa le réalisateur lors du casting, afin d'obtenir le rôle, est proprement génial. Le sourire à la fois malicieux, innocent, complice et maléfique qu'il nous expédie, à nous spectateurs, à la toute fin du film, est probablement la seule chose qui puisse horrifier dans cet ensemble étriqué. Et tout ça sans un seul effet spécial !


Ah ! Un excellent point également pour la bande musicale, un mélange de gothique et chants grégoriens dont nul n'ignore, en tous cas dans l'univers du cinéma, que Satan se régale en général.

Sinon ... Montage sans imagination, cascades réussies mais sans plus, réalisation qui se surveille. Je précise ne nourrir envers Richard Donner aucune rancoeur spéciale. Au contraire, j'ai beaucoup apprécié jadis sa merveilleuse "Ladyhawke, la Femme de la Nuit"  thumleft sans oublier son "Maverick" - "L'Arme Fatale", bon, c'est pas tout à fait mon truc, vous l'aviez deviné ...  👎 Mais ici de deux choses l'une : ou le sujet de "La Malédiction" ne l'intéressait pas et il avait des impôts à payer, ou alors, paralysé par l'écrasant succès de "L'Exorciste", sorti quelques années plus tôt, il s'est dit que, ne pouvant assurément faire mieux, il allait en prendre le contre-pied.

"La Malédiction" est en effet un film sage, sans aucun suspens, où l'Antéchrist lui-même se laisse tranquillement porter par les événements. Bien sûr, il y a la "chute" mais une chute qui vaut le détour, au bout de 110 minutes de néant absolu, ce n'est vraiment pas grand chose. De temps en temps, oui, ça s'anime un peu : la gouvernante, aux ordres du démon, vous fait une scène d'hystérie ; il y a aussi un gros chien (noir) et toute une bande de ses congénères (noirs aussi) dans un vieux cimetière italien d'origine étrusque, des grognements féroces et des babines qui se relèvent, menaçantes ; le tout (sauf pour la scène du cimetière) dans une vaste maison froide et sans âme, celle qui, en Grande-Bretagne, abrite M. l'Ambassadeur des USA - Gregory Peck - et sa famille. Ah ! j'oubliais la première gouvernante qui, on ne sait pas très bien pourquoi, se jette d'une fenêtre et reste pendue comme ça, à l'extérieur, pour la fête d'anniversaire de Damien. Un cadeau d'une originalité certaine. :rigoltourne:


C'est net, propre, sans bavure, avec pratiquement pas une seule goutte de sang et un Mal qui, bien que donnant, sauf sur son tricycle d'enfant gâté et à la scène finale, une impression d'assoupissement générale, n'arrive pas à nous convaincre. Mais peut-être est-ce le fait que l'Antéchrist n'est, dans ce film, qu'un enfant tout à fait normal en apparence (sauf si on le force à entrer dans une église, mais faut comprendre, tout de même ... Evil or Very Mad ) qui a gêné Donner aux entournures : Thorn hésite lui-même à tuer son "fils" parce que c'est un enfant.

Enfin, tout ça aura permis deux ou trois suites. Et comme, Antéchrist ou pas, le jeune Damien est bien obligé de suivre la loi humaine et de grandir, nul doute que, au prochain film dont il sera le héros et que je regarderai (si ça m'arrive), il y aura bien quelqu'un pour avoir le courage de l'estourbir en bonne et due forme.

_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: La Malédiction - Richard Donner   Jeu 12 Mar - 22:59

Je ne me souviens que de la
Spoiler:
 
, et de la  
Spoiler:
 
, assez gratinée, qui me ferait peut-être rire aujourd'hui.
En fait d'enfants diaboliques, je continue à placer au-dessus de tout le modeste et terrifiant L'Autre, de Robert Mulligan, vu quand j'avais 18 ans, tourné dans la campagne du Connecticut sans acteur connu, sans effets spéciaux, à rebours des clichés habituels de l'épouvante (tout se passe par de belles journées d'été, les enfants sont entourés d'adultes et de cousins tout à fait ordinaires et bienveillants y compris la grand'mère medium). Il se trouve que c'est le même Mulligan qui a offert à Gregory Peck son rôle préféré, l'avocat sudiste Atticus Finch dans Du silence et des ombres/To kill a mockingbird, qui lui valut un Oscar. Atticus reste aussi semble-t-il le héros de cinéma préféré du public américain, l'antithèse d'Hannibal Lecter en somme!
Le même thème (le môme qui a le diable au corps) a inspiré un très bon et très ironique épisode de La Quatrième dimension "It's a good Life"
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60508
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Malédiction - Richard Donner   Ven 13 Mar - 18:10

"L'Autre" est génial - le roman aussi. Malheureusement, il est pour l'instant indisponible en DVD. Je veux dire que le DVD actuel ne concerne que la Zone 1 et est donc difficilement lisible sur un de nos lecteurs, ce qui est un comble puisque les sous-titres de trois grands pays européens, dont la France, sont prévus !

C'est comme "Les Innocents" de Jack Clayton, d'après Henry James. Il semble que la version française soit ressortie - mais il y a des problèmes de lecture. Et si vous voulez l'acheter, vous en avez pour pratiquement 30 euros.

Tu me donnes envie de revoir l'intégrale de "La Quatrième Dimension" ... Celle-là, pas de problèmes pour la visionner et je note le titre.
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Eustrabirbéonne
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
Littérophage Notabéniste Avec Mention Spéciale.
avatar

Féminin
Scorpion Chien
Nombre de messages : 1191
Age : 47
Localisation : Hauts-de-Seine
Emploi : Contrôleur du travail
Loisirs : Thé, sieste et ronronthérapie
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: La Malédiction - Richard Donner   Ven 13 Mar - 21:57

J'ai eu la chance de tomber sur le DVD zone 2 quand il.etait édité chez Marin Karmitz. On le trouve toujours d'occasion chez Amazon, diablement cher !(les beaux coffrets Mizoguchi que j'ai achetés il y a quelques années se revendent aussi une fortune, comme l'intégrale Kaurismäki que j'ai bêtement ratee à l'époque :xl Où va se nicher la spéculation, quand même...). En y rejetant un coup.d'oeil (je me le repasserais bien ce week-end s'il ne fait pas trop beau) j'y trouve l abonde annonce d'un western spaghetti assez croquignolet d'apparence, avec dans le rôle de Clint Eastwood Johnny (oui, notre Jauni a nous), dans celui d'Eli Wallach Gastone Moschin (l'excellent père de Cavanna dans "Les Ritals" de Bluwal, "Françva, pourquoi tou fas goler ta mère ?"), et Mario Adorf (le père d'Oskar le Tambour) en Lee van Cleef!

Dans un genre voisin (de L'Autre, je veux dire), j'ai oublié de mentionner Le Village des damnés de Wolf Rilla (dont je crois que c'est le seul film), avec George Sanders, excellent comme toujours dans un rôle assez inhabituel pour lui. Je me souviens avoir d'abord vu le remake va de Carpenter dans les années 90, pas mal sans plus grâce au récit d'origine (le roman Les coucous de Midwich de John Wyndham, pas lu) et aux enfants qui jouent bien (brrrr....) mais pas comparable à la première version malgré l'ajout d'effets spéciaux. Il se termine de plus sur une petite note sentimentale (ben oui, c'est une production américaine) complètement incongrue par rapport au premier, d'une noirceur totale.
_________________
"Let the blow fall soon or late,
Let what will be o'er me;
Give the face of earth around,
And the road before me.
Wealth I ask not, hope, nor love,
Nor a friend to know me.
All I ask, the heaven above
And the road below me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.librarything.fr/home/Eustrabirbeonne
Masques de Venise
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
Souverainiste, Patriote & Fière de l'Être !
avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 60508
Age : 57
Localisation : A la pointe de la Bretagne, au bord de l'Atlantique
Loisirs : Tout ce qui concerne les mots et les livres.
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: La Malédiction - Richard Donner   Sam 14 Mar - 11:11

Ah ! Les prix ! Je crois que "L'Autre" est à plus de 60 euros, d'occasion, sur Amazon.

Pour "Le village des Damnés", la première version, je crois qu'il a été réédité. Le roman est fantastique, sans jeu de mots mais les enfants du film sont magnifiquement dirigés. Quant à George Sanders ... Quelle élégance il avait ... Et cette lettre ultime, avant son suicide : "Pardonnez-moi mais je m'ennuyais tellement ..." drunken
_________________
"Mon Âme est une Infante en robe de parade,
Dont l'exil se reflète, éternel et royal,
Aux grands miroirs déserts d'un vieil Escurial,
Ainsi qu'une galère oubliée en la rade."

Albert Samain

Celui qui n'a pas fait tout ce qu'il pouvait faire n'a rien fait.
Charles Pathé


La France a perdu une bataille mais elle n'a pas perdu la guerre !
Charles de Gaulle


Et ce qui importait en fin de compte, c'était moins d'être vaincu que d'avoir une âme de vaincu car cela seul est sans remède.
Jean Hougron



https://www.notabeneculturelitteraire.com/
http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.bebook.fr/woland/index.php/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Malédiction - Richard Donner   

Revenir en haut Aller en bas

La Malédiction - Richard Donner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nota Bene :: CINEMA, DVD, TELEVISION & C° :: Ciné-Club & DVD -